Aller au contenu

Imanol ALCANTARA

Membre
  • Compteur de contenus

    2 680
  • Inscription

  • Dernière visite

Imanol ALCANTARA's Achievements

Mentor

Mentor (12/14)

  • Premier message
  • Collaborateur
  • Posting Machine
  • Conversation Starter
  • Week One Done

Recent Badges

0

Réputation sur la communauté

  1. Il faut le dire en effet. Bardet lors de sa petite chute pas du tout due à un reporter mais au fait de prendre son cintre dans la lanière de l'appareil photo d'un spectateur était déjà hors course depuis longtemps.
  2. C'est là qu'on se rend compte les cyclistes qui ont marqué, j'ai peine à imaginer dans 50 ans les types dire allez Bardet ou allez Pinot.
  3. Quand j'ai commencé le vélo les gens me criaient "allez Hinault!", ensuite ça a été "aupa Miguel!", maintenant c'est "come on Chris!" Les champions passent, je reste!
  4. Au temps pour moi, et sans ironie non plus j'ai pensé vu le sérieux du sujet que tu voulais t'aventurer - besogne difficile s'il en est, sur le terrain de la définition de la normalité et de l'amour. Il en va de ces thèmes ou d'autres comme des sciences que tu connais bien ; et comme il serait un peu malvenu de parler de nucléaire ou de physique quantique avec des mots et idées communs, il est aussi malvenu de parler de thèmes philosophiques, poétiques et littéraires sans le bagage requis pour ce faire, enfin il me semble. Mais j'ai compris ton idée.
  5. "Normal" plutôt selon Georges Canguilhem ou William Clifford? on sait tous qu'entre les deux intellectuels les différences sont sans doute moins grandes que leurs ressemblances, même si j'ai pu me faire critiquer en défendant le contraire. Qu'en penses-tu? "Aimer et être aimé" plutôt selon Descartes, Spinoza, Schopenhauer? même si je suis plus de l'avis de Rousseau, enfin avis, ressenti car il ne s'est jamais vraiment exprimé là dessus.
  6. Elevée à très élevée? Combien de membres de moins de 25 ans? Très peu assurément. Combien de membres de plus de 60 ans? la majorité sans doute.
  7. J'étais parti sur une SMP évolution mais ne sachant pas si j'aimerais ce concept de selle j'avais visé l'occasion sur un site bien connu de matériel vélo, et j'avais trouvé ma Composit au même prix que l'Evolution donc j'avais pris la Composit. En fait la Composit n'est pas rembourrée du tout, le cuir - de très bonne qualité ne fait que recouvrir la coque (je ne sais si plastique ou composite, d'où peut-être le nom je ne sais pas). En parlant de Flite et Selle Italia, la première fois que je vis des SMP ce fût sur la Route de sud en 2006 ou 2007, et l'équipe qui avait des SMP - Evolution, Sratos, Glider et Composit avait aussi un modèle de SMP plate avec le bec de la Flite.. selles rebadgées? Avec la Composit donc pas de rembourrage et donc très dure, pas de problème pour ma part en la réglant le bec un peu relevé car ainsi le fessier se cale dans le creux occasionné par ce relevage de bec sans gène car le fait que seuls les ischions reposent sur la selle ne comprime pas le nerf honteux. Mais après c'est à la sensation. Je l'ai donc gardée, je le remets de temps en temps comme d'autres selles, car pour moi changer de selle c'est un peu comme changer de chaussures de ville ou de baskets. Si je suis bien avec des chaussures je suis bien avec des chaussures bien différentes les unes les autres, je trouve dommage d'avoir aux pieds toujours les mêmes. A vélo la selle est la chaussure des fesses, et outre le fait que j'aime bien changer l'apparence de mon vélo, car la selle le change radicalement (quand on le regarde) et la sensation aux fesses est différente de selle en selle, comme la sensation est différente de chaussures en chaussures. Actuellement et après un an avec une SLR je viens de remonter la Specialized Chicane, qui est formidable. ps: je me suis habitué à la SMP lors de la première sortie avec. J'avais pris avec moi la clé allen et après quelques km je la réglais en la relevant un peu et basta. Les fois d'après quand je l'ai remise il ne m'a fallu que me souvenir qu'il fallait que je la relève du bec.
  8. Sans aller jusqu'à la SMP carbon, chère en effet (gaffe aux copies pas chères) tu as la Composit si elle est toujours au catalogue. Je la possède, ai roulé longtemps avec, je la remets de temps en temps et c'est une bonne selle par sa forme et concept. Toutes les selles sont bonnes quand bien réglées, n'importe qui sait ça, mais ma SMP composit est intéressante car l'appui sur les seuls ischions et le canal ouvert énorme procure une sensation unique. Pas forcément mieux qu'une autre selle, même qu'un Btwin de 19€ que j'ai aussi et qui est aussi bonne qu'une selle de 200€, mais différent. Ne pas hésiter à relever le bec de la SMP pour être calé dans le creux, bien que certains le baissent au contraire. En fait pour SMP il n'y a pas de réglage standard, c'est aux sensations.
  9. Oui c'est ça. Comme la télévision qui ne sert qu'à passer des publicités, mais pour que les gens soient devant leurs écrans on les attire avec des films, des émissions etc. et L'Amour est dans le pré ou The voice attirent plus de gens qu'un Otto Preminger ou que le procès de Socrate, donc on diffuse des stupidités sans nom car les gens vont les regarder. Les gens seraient intelligents, cultivés et curieux les chaines diffuseraient des programmes intelligents. C'est pourquoi la TV ce sont des pubs coupées par des programmes ou films. Pareil pour les stades de foot, le match de foot en soi perturbe les désirs des publicitaires car ils veulent que le public vienne voir les publicités qu'ils affichent, pas autre chose. Normal, des milliers de personnes prisonnières durant 90 mn obligées de regarder, voir, se laisser pénétrer par des publicités, c'est le rêve. Mais les gens n'allant pas venir sans obligation voir ces pubs et payer pour les voir, on les oblige à venir après les avoir obligés à aimer le foot. Ils pensent donc venir voir le match alors qu'on les a fait venir voir les publicités qui défilent. Le système de la société de consommation a bien pensé beaucoup de choses.
  10. Son fils tient un magasin vélo avec surtout des Look et Look a offert à B. Hinault pour son anniversaire un 795 flambant neuf, ça vaut bien quelques lignes sympathiques en retour. https://exclusivelo.skyrock.com/3238658813-CADEAU-D-ANNIVERSAIRE-DE-CHEZ-LOOK-CYCLE.html Aucune personne publique ne dit du bien d'un produit sans un intérêt privé à le faire.
  11. Ca doit être le rêve secret des organisateurs, pour le moment ils n'osent pas le dire, mais ils y pensent, sûr!
  12. "Je crois que les principaux coupables dans tout ça sont ceux qui vendent et ceux qui acceptent d'acheter 120 millions d'euros, ce n'est pas la faute au vélo, mettre des chemins n'y changeront rien." Tout à fait, pour ton avis et pour ce passage que je cite. Les fauteurs sont ceux qui demandent n'importe quoi comme prix et ceux qui acceptent de le payer. C'est un peu le taxi qui demande 100€ pour faire une course de 10 km en disant qu'il y est obligé car il doit rentabiliser les 50 000€ ou plus que lui a couté sa voiture. Pour aller de chez moi à la gare je n'ai que faire d'être transporté dans une Audi dernier modèle, une simple voiture premier prix ferait aussi bien l'affaire. Toujours en télévision, on se souvient des "voleurs de patates" de Canal + de l'époque, les Nagui, Arthur etc. qui produisaient, fabriquaient donc leurs émissions qu'ils revendaient ensuite aux chaines publiques cinq fois ce qu'elles avaient couté. Et les chaines payaient - avec nos redevances sans sourciller, s'épargnant ainsi la peine d'avoir à produire elles-mêmes ces programmes. Il suffit de dire non à ASO quant aux sommes demandées, ils en deviendraient moins gourmands.
  13. Disons que le système de la télévision est lié au système de la société de consommation, il en fait partie. Le cyclisme sans la télévision existe, c'est le cyclisme amateur, les courses du dimanche. Le cyclisme professionnel se lie aussi au système - de la société de consommation et doit suivre ses règles s'il veut exister. L'un dans l'autre ce qui se passe actuellement est je pense normal et était prévisible, comme est prévisible je pense que ASO et Cie laisseront peu à peu tomber les recettes traditionnelles d'audience - montrer du cyclisme, pour adopter les recettes de notre monde - montrer du spectacle. Et quand on ne vit qu'en montrant du spectacle il faut que celui-ci soit le plus trash possible pour avoir du succès. Mais rien n'est nouveau, la femme à barbe, le nain et le géant des cirques d'antan procédaient déjà de la sorte. Sans parler du cirque Romain et de ses combats de gladiateurs.
  14. Paris-Tours est un labo pour le Tour en effet, d'ailleurs hier à la fin de la retransmission Pasteur semblait tout émoustillé annonçant des surprises à venir lors de la divulgation du tracé du Tour de l'an prochain. Surement des chemins de vigne ou autre attrape chaland. Plus que le principal objectif des organisateurs des épreuves, l'unique objectif est de gagner de l'argent avec leurs courses. Pour cela il faut de l'audience, et cette audience ne peut venir que par les sources habituelles: le voyeurisme et la facilité de compréhension, les choses qui demandent un effort de compréhension font plutôt fuir l'audience. Le cyclisme jadis était destiné à être vendu à la presse écrite, le lecteur du journal l'Auto et des autres aimait lire les exploits des coureurs parcourant 300 km dans la journée et réparant leur fourche cassée dans la première ferme venue - l'écrit et la lecture se plaisent dans des descriptions détaillées des choses et des évènements. A l'époque de la TV des années 60 à 80/90 les exigences de rentabilité de la mondialisation capitaliste n'existaient pas ou étaient moins voraces, l'audience était bonne donc l'un dans l'autre "aceptaban barco" (on disait que ça allait). Maintenant avec le net et la crétinerie médiatique aussi généralisée que l'obligation de rendre des dividendes énormes aux actionnaires de ces médias, le format de diffusion du cyclisme peine à s'y retrouver. Il se partage entre la sécurité qui consiste à toujours utiliser une recette qui fonctionne depuis des décennies, qui est de tout simplement diffuser du cyclisme, et la volonté de gagner plus en utilisant les recettes du monde actuel: la rapidité, la simplicité, la non réflexion, le spectacle, le voyeurisme, sorte de trash cyclisme, cyclisme poubelle. La TV poubelle est celle que vous regardez et qui rapporte, pourquoi pas le sport poubelle? il rapporterait. Cette recherche d'audience, seule capable de satisfaire les appétits financiers des possesseurs des épreuves cyclistes trouverait son Graal, du moins pour le Tour de France avec un ou des Français sous les feux de la rampe. Un Français en passe de remporter le Tour et les audiences s'envolent plus que le meilleur des grimpeurs sur les pentes les plus raides. C'est pourquoi les commentateurs essaient le plus possible à la moindre occasion et au moindre talent de nous vendre du rêve national, pour cette recherche d'audience qui apporterait l'argent. Bien sûr vous tombez dans le panneau, chose assez naturelle si l'on considère d'autres facteurs que je ne vais pas développer ici. Puisqu'on parle de chiffres et pour appuyer ma démonstration: quand Voeckler est maillot jaune pendant le Tour 2011 les audiences de F2 se sont plus envolées que le coureur pour atteindre plus de 40% de parts de marché (ou d'audience) et pour plus de 4 millions de téléspectateurs en moyenne. Vous avez là les raisons qu'ont les commentateurs de littéralement nous saouler avec les coureurs Français et celles qu'ont les organisateurs de nous proposer du cirque.
×
×
  • Créer...