Aller au contenu

Fluoflashfun33

Membre
  • Compteur de contenus

    671
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    16

Tout ce qui a été posté par Fluoflashfun33

  1. J'ai revu mon trajet. J'ai déjà fait presque 280Km dans la journée lorsque j'ai fais Bordeaux Royan aller-retour. Mais j'étais beaucoup moins chargé et puis le profil de la balade était relativement plat. Lorsque je vais aller à côté de Poitiers, j'aurais plus de dénivelés et plus de poids et je me souviens que lorsque j'avais fais les 400 bornes en 22h, ça m'avait valu une grosse lombalgie deux semaines plus tard. Là encore c'était sur un profil relativement plat avec moins de poids sur le vélo. Donc je vais revoir mes plans et envisager de faire la route en deux jours. J'envisage deux possibilités : - passer par Royan, ça me fera un parcours de 305Km avec du dénivelé surtout sur le dernier tiers. J'ai repéré un camping à environs 200Km du départ. Donc je pourrais faire les premiers 200Km d'une traite, puis réserver les 100 et quelques derniers Km pour le lendemain. - Passer par chez mes parents, en Charente. Le trajet fera 280Km. Je suis déjà allé jusqu'à chez mes parents en vélo, les routes sont bien, il y a des voies vertes et un peu de pistes. La maison de mes parents se trouve pile au milieu. J'ai fais le chemin pour aller à Royan, les paysages sont magnifiques du côté de Talmont et Meschers.
  2. Je fais souvent des distances aux alentours de 130Km, après c'est toujours le même trajet, une piste cyclable faite de faux plats, tout ça pour aller trempouiller de la viennoiserie dans du chocolat chaud le WE 😛 Sur ce genre de distance (280 bornes), comme quand j'avais fait Bordeaux / Royan aller retour, je pars dans la nuit à la fraiche, je roule à mon rythme (aux alentours de 20, 22Km/h) et j'arrive quand j'arrive. Par contre j'aime bien les faire d'une traite. La distance ne m'effraie pas plus que ça, par contre ce sont les conditions qui me font un peu peur : y aura-t-il beaucoup de circulation, comment seront les conducteurs-trices sur la route, aurais-je choisi la bonne solution concernant l'équipement de mon vélo... L'idéal d'ailleurs, ce serait d'avoir un maximum de pistes cyclables et de voies vertes, dans cette région je ne sais pas à quoi m'attendre...
  3. Merci pour vos retours. J'ai bien cogité depuis hier et j'ai tendance à penser que la meilleure solution serait de prendre le route. - Je suis habitué à faire des distances importantes avec mon route, j'ai mes marques. - Je me suis imaginé ce que serait de rouler avec des sacoches arrières, je pense de plus en plus que ça me déplaira de rouler avec ça au cul. - Le gravel est un poil plus lourd que le route, à ça j'y rajouterais le poids d'un porte-bagages, le poids des sacoches et le poids des affaires que j'emporterais, ça va faire beaucoup et ça va me freiner d'autant plus. Je me connais, si j'ai la sensation de me trainer même un tout petit peu, sur presque 280Km ça va être moralement chiant. Je vais chercher à aller trop vite, ça va m'épuiser. - Le problème des freins, puisque c'est vrai que depuis que j'ai les deux systèmes, je préfère les freins à disques aux patins, c'est finalement secondaire, l'important étant que ça freine. - Le problème de ne pas pouvoir emporter de la nourriture, je vais le régler en emportant avec moi un sac banane de 2l. Je pourrais y loger le repas du midi et puis le lendemain matin je mangerais une ou deux barres de céréales. - Comme je compte faire des BRM cette année, je ne me vois pas les faire avec des sacoches sur porte-bagages. J'aime bien l'idée d'avoir un vélo équipé et dédié aux distances. - Je vais changer les roues pour des roues plus performantes (celles que j'ai sont les roues fournies avec le vélo qui est un entrée de gamme), avec les pneus de 28 dessus, déjà que mon route est confortable pour moi, ça devrait être pas mal. Et puis un bon équipement vestimentaire, parce que c'est important mine de rien. Voilà où j'en suis dans ma réflexion...
  4. Pour l'éclairage j'ai une ravemen pr2400 à l'avant, ça eclaire hyper bien. A l'arrière le Varia de garmin qui eclaire bien et signale les voitures. Deux batteries externe de 10.000mah qui me permet de recharger même en roulant. Avec ça je tiens facile la nuit. Il m'est arrivé de partir de nuit à 2h du mat.
  5. Je roule beaucoup de nuit, j'ai l'éclairage qu'il faut et j'ai déjà fais 280Km en une journée. Ma plus grosse distance bouclée en 22h était 408Km. Donc c'est tout à fait envisageable pour moi 😉
  6. Bonjour, cet été je vais aller à un festival à Airvault, à côté de Poitiers. J'y reste trois jours en camping et je compte y aller en vélo. Le trajet va faire 278Km avec que de la route, juste 1,70Km de piste cyclable et j'aimerais faire le chemin dans la journée. J'ai deux vélos : - Un route (Wilier Montegrappa) avec des roues d'origine qui ne doivent pas être top (je n'ai pas de point de comparaison par manque d'expérience, mais comme c'est un vélo d'entrée de gamme avec les roues montées d'origine dessus...) et des pneus de 25mm. Ce vélo ne dispose pas d'oeillets de fixation pour mettre un porte bagages, je l'utilise en bike paking et je suis à l'aise dessus. Les freins sont des freins à patins. - Un gravel (Wilier Jareen) avec des roues d'origine (comme sur le route), il dispose d'oeillets de fixation pour mettre un porte bagages (il n'a pas de porte bagages) et de freins à disques. J'ai monté des pneus de 28mm dessus, j'ai l'impression d'avoir un route ! Le festival va se dérouler fin juillet, donc il devrait faire chaud, pour ces trois jours j'aurais besoin de peu de vêtements. Je vais arriver la veille, le camping municipal sera ouvert et il fera sans doute nuit quand j'arriverais. Je n'aurais pas possibilité de trouver de la nourriture à ce moment-là, ni le lendemain matin pour le petit déjeuner. Si je prends le route en configuration bike paking, je n'aurais pas la place d'emporter de la nourriture, il faudra donc que je m'organise pour trouver une superette sur la route et que je me contente d'une barre de céréale le matin. Si je viens avec le gravel monté en 28mm, je pourrais l'équiper d'un porte-bagages et de sacoches, et donc je pourrais emporter de quoi manger. Par contre, j'ai peur que le vélo soit trop lourd et avec trop de prise au vent avec les sacoches pour faire les 278Km d'une seule traite. Au niveau des freins, depuis que j'utilise les freins à disques, je préfère ce freinage aux freins à patins, ceci dit, en cas de panne/casse du circuit de freinage (ce qui ne m'est jamais arrivé), je serais bien emmerdé avec les freins à disques hydrauliques. Je vais investir car je devrais bientôt toucher une prime. C'est là mon hésitation : - Partir avec le route, j'investirais alors dans une paire de roue et des pneus de 28mm. Ma première impression des 28mm sur mes roues d'origine était mitigée, par contre le gain de confort est indéniable. Je me dis qu'avec des roues plus performantes, ça devrais largement compenser et le voyage sera plus agréable. Par contre, je ne pourrais pas apporter de quoi manger, en revanche, je pourrais faire la route en une seule journée. - Partir avec le gravel, j'investirais alors dans un porte-bagages et des sacoches. Je bénéficierais des freins à disques, donc d'un freinage qui me plait plus, je pourrais apporter de la nourriture et des affaires de confort. Par contre, avec le poids supplémentaire (déjà que le gravel est un poil plus lourd) et la plus grande prise au vent des sacoches, je crains qu'il ne devienne difficile pour moi de torcher les 278Km en une journée sans terminer carpette au camping (et donc être un peu mal les trois jours de festival). Je suis donc hésitant... Une nouvelle paire de roue me serait utile sur mon route, un porte-bagages et des sacoches pourront m'être utiles à d'autres occasions. Avec la solution du gravel ce serait un freinage plus convenable pour moi, plus de confort sur place, mais il faudrait que j'envisage de mettre deux jours au lieu d'un pour le trajet. La solution du route serait celle de la "vitesse" au détriment du confort. Qu'elle solution choisiriez-vous dans ce cas de figure ? Merci
  7. L'objectif de ce jour était de rendre visite à de la famille du côté d'Andernos pour déguster une tartiflette. Avec ce froid (je suis souvent dehors pendant mes journées de boulot), j'avais une furieuse envie de faire fondre du fromage sur de la patate et l'invitation arrivait à point nommée ! Je suis parti à 6h52 pour 87,58Km en empruntant les pistes cyclables Bordeaux/Lacaneau, puis Lège et Andernos. Arrivé vers 10h50, feu de cheminé pour se réchauffer, tartiflette pour se sustenter, petite journée sympa quoi... Je suis ensuite repartis à 16h12 pour 81,15Km et suis arrivé chez moi vers 20h. 22,5Km/h de vitesse moyenne à l'aller (23,6Km en vitesse moyenne de déplacement), 21,4Km/h de vitesse moyenne au retour (22Km/h en vitesse moyenne de déplacement). Un rythme cardiaque plutôt bas, autour de 120Bpm de moyenne, tranquille, à priori c'est mon rythme de croisière. J'aime partir dans la nuit, parce que souvent je croise des animaux. Ce matin j'ai été servi ! A un moment, j'ai vu un gros chevreuil traverser la piste cyclable. En regardant dans le champs à gauche, j'ai vu cinq autres chevreuils, plus petits, ils ont traversé devant moi. J'ai ralenti car je ne voulais pas m'en manger un. C'était magnifique 🙂 Au retour, j'ai essuyé un petit crachin pendant 5mn environs au tout début du trajet, puis après du vent, surtout sur ces pistes cyclables droites et parfois dégagées... Le vent qui rend le pédalage plus difficile, et la monotonie des lignes droites qui n'en finissent pas sur des Km, ça peut être terrible pour le moral ^^ J'ai croisé aussi un autre type de troupeau. Trois spécimens d'adolescents, avec un seul vélo, sans aucune lumière, marchant sur la piste cyclable dans la nuit noire et obscure loin de tout. Je me suis arrêté et leur ai demandé "vous avez un problème", bon, l'approche n'était pas top, j'ai dû préciser "je vous vois sans lumières, je me demande si vous avez un soucis de matériel". Ils m'ont dit que non, tout avait l'air normal pour eux... j'ai pas compris, bah j'ai continué ma route. Donc pour résumer, 168Km aujourd'hui.
  8. 8h pour faire 200Km, c'est bien ! Presque 26Km/h de moyenne sur une telle distance, c'est pas mal du tout je trouve 🤔
  9. Merci pour ton retour. Je creuse le sujet en cherchant des témoignages, il y a du pour et du contre, dans le contre, il y a le fait que le rendement des panneaux solaire est vite très mauvais. A partir du moment où les panneaux sont mal orientés, la puissance baisse significativement. De ce que je lis dans les témoignages, il semble que la solution convient si on utilise les panneaux à l'arrêt, mais si on roule il faut s'attendre à devoir laisser charger pendant des heures. Dans la configuration de cet été, je roulerais de Bordeaux à Airvault (à côté de Poitiers). Je pense ne mettre qu'une journée pour arriver sur place. Ensuite je plante la tente et je reste 3 jours sans bouger, à ce moment là, si j'opte pour la solution des panneaux solaire, je pourrais les installer en plein soleil (ce sera en juillet). D'après ce que je lis, ça pourrait ben aller.
  10. Haha j'allais dire la même histoire de troller un brin 😛
  11. Je pèse entre 90Kg et 92Kg. Peut-être que mon vélo, un entrée de gamme, est suffisamment confortable pour amortir parce que je n'ai jamais eu l'impression qu'il était tape-cul ou trop raide, même avec des pneus aussi gonflés. Qu'est-ce que tu entends pas des pneus "à caa" ?
  12. C'est ce que j'utilise, des gants avec les doigts nus et une partie qui se rabat pour en faire des moufles. Effectivement, les doigts sont bien protégés, sauf les pouces qui font mal parfois 😕
  13. C'est que même sur de la sortie ballade, si j'ai l'impression que mes pneus me freinent, je ne trouve pas ça agréable. Mais bon, je n'ai pas beaucoup d'expérience, je fais peut-être fausse route 😉 Par contre je ne compte pas gonfler les 28mm à 9 bars, le maximum c'est 7.
  14. Sinon pour le froid aux pieds, je reluque ça depuis quelques temps, à utiliser avec des sur-chaussures en plus. Mais je ne sais pas si c'est une bonne idée, et puis ça fait des batteries en plus... https://www.g-heat.com/collections/chaussettes-chauffantes
  15. Ha ok... non les 25mm et les 28mm sont des Vottoria Saffiro Pro. Peut-être que ça vient de la pression que je leur ai mis alors. Les 25mm sont donnés pour une pression entre 6 et 9 bars, je les gonfle à 9bars. Les 28mm sont donnés pour une pression entre 5 et 7 bars, je les ai gonflé à 6bars. J'avais l'impression vers la fin qu'ils collaient au sol. Il faudrait que je réessaye mais en les gonflant au maximum alors...
  16. Je vais briser un mythe, mais... j'ai eu froid ! Surtout aux mains et aux pieds. Pour la tête, je portais un bonnet en polaire sous le casque. Concernant le buste, un sous-vêtement manche longue spécial (acheté au rayon randonnée montagne de chez Decathlon). C'est fin, ça garde bien la chaleur et c'est respirant. Par dessus, une doudoune sans manche légère et respirante, enfin, une veste de marque "Craft" qui coupe le vent, qui est fine mais chaude et respirante. Avec ça, tu n'as pas chaud, tu n'as pas trop froid, tu as une sensation de frais et ta transpiration ne reste pas (mon sous-vêtement à manche longue était sec lorsque je suis arrivé chez moi). Autre chose, qui doit sans doute jouer, je roule à des vitesses moyennes assez basses puisque je suis à 22,5Km/h en vitesse de déplacement. Ce n'est pas que je fais exprès de rouler lentement, c'est que je n'ai pas la capacité de rouler plus vite sur ces distances. Mais bon, j'ai eu froid, faut pas croire ! J'aurais pu rester au chaud chez moi devant un thé chaud avec le chat sur les genoux 😛
  17. Hier je me suis équipé en tenue d'hiver pour le vélo. Tee-shirt long respirant pour tenir chaud sans garder la sueur, très efficace. Veste spécialement prévue pour le cyclisme, incroyable ! Fine et super protection contre le froid. Ce qui est dur quand il fait très froid, c'est de maintenir les extrémités au chaud. Pour les mains, pas de secret, une bonne paire de gant. La mienne protège bien les doigts, sauf les pouces. Par contre, concernant les pieds, c'est plus délicat. Même avec des grosses chaussettes, je me retrouve souvent avec la sensation d'avoir les doigts de pieds comme des glaçons. J'ai donc trouvé des sur-chaussures, ça fonctionne pas trop mal même si j'ai quand même eu encore un peu froid aux pieds parfois... J'avais monté des pneus de 28mm à la place des pneus de 25mm que j'utilise habituellement. Je voulais voir si le gain de confort valait le coup de la possible perte de rendement. Je suis donc parti vers 6h ce matin, direction Sauveterre via la piste cyclable Roger Labépie, pour aller trempouiller de la viennoiserie dans du chocolat chaud, comme souvent le samedi ou le dimanche. Sur la route j'ai vu trois chats, un chevreuil, un écureuil et un chacureuil roux (animal non identifié ressemblant à un gros chat touffu muni d'une queue d'écureuil). Je suis arrivé à Sauveterre, un peu moins de 3h plus tard, j'ai pris un croissant et une chocolatine, puis je suis allé au bar d'à côté pour me mettre au chaud et commander un chocolat chaud. Il y avait quatre ou cinq clients dans le bar. L'un d'entre eux se déplaçait avec une béquille. Il m'a tenu le crachoir tout le temps de ma pause, me racontant qu'il était en convalescence suite à un accident de travail où il s'était blessé à la jambe. Au moment de partir, un autre client m'a demandé si je ne voulait pas le ramener chez moi 😛 Arrivé vers La Sauve, j'ai voulu aller voir l’abbaye. Je l'ai bien trouvé mais je n'ai pas vu grand chose. En repartant, j'ai confié mon sort à mon sens de l'orientation, je me suis un peu perdu. Concernant les pneus, vers la fin je commençais à ressentir la différence de rendement, je pense que je vais rester sur du 25mm. Comme j'habite dans les hauteurs, je dois obligatoirement monter une côte en fin de parcours. J'ai le choix entre 4 côtes (ce sont mes boss/bosses de fin) : - La côte des 4 pavillons, longue mais la plus douce des 4. - La piste cyclable du pont d'Aquitaine, moins longue mais un peu plus raide (5% de dénivelé environs), avec parfois des scooters relous. - La côte de la Garonne, encore moins longue, mais plus raide (autour des 8% de dénivelé). - La côte du vieux Lormont, beaucoup plus courte que les autres, mais également beaucoup plus raide... vraiment très raide... (autour des 14%). Comme j'étais déjà un peu cuit, je me suis dit que j'allais me finir, et j'ai choisis en toute logique le vieux Lormont. J'ai crié comme une joueuse de tennis à chaque coup de pédale. C'était dur, j'ai faillis poser le pied par terre mais j'ai tenu bon ! Et donc, au final, 131Km, sous une température moyenne de -1°c Qu'est-ce que j'ai fais ensuite ? J'ai nettoyé mon vélo, remis les pneus de 25mm, puis une bonne douche bien chaude, peignoir et potage patates/carottes à volonté avec une grosse cuillère de fromage blanc dedans.
  18. Moi j'ai la réponse à votre problème : pour vendre plus de compteurs et de GPS, les fabricants trichent et font afficher des vitesses plus hautes. En fait vous roulez péniblement à 20Km/h quand votre compteur/GPS affiche fièrement 35 😛
  19. Bonjour, cet été je vais à un festival dans les environs de Poitiers (le rêve de l'aborigène) et je compte y aller en vélo (je crois que ça fait dans les 250Km). J'emporte sur mon vélo le GPS, la lumière avant (Ravemen 2400) et le feu arrière (Varia). J'ai une batterie externe de 10.000mah qui me permet de recharger tout ça, en plus de mon téléphone. Je roulerais une partie de la nuit (je partirais sur les coups des 2 ou 3h du matin) et je resterais 3 jours là-bas en camping plus ou moins sauvage (prévu dans l'enceinte du festival). Je vais avoir besoin de recharger, il fera beau et je pense qu'il sera possible de laisser les panneaux en place à côté de la tente. Je les brancherais sur ma batterie externe pour la recharger en journée. Que pensez-vous de cette solution ? Je lis et j'entends du pour et du contre, je crois avoir compris que ça peut faire le taff si les panneaux sont correctement orientés et ne bougent pas, mais que c'est naze si ils sont fixés sur le vélo (par exemple sur la sacoche de selle). Je m'interroge donc sur cette solution et le cas échéant, quel modèle de panneaux choisir. Au plus facile pour l'achat, il y a ceux de Decathlon, d'une puissance de 15w. Merci
  20. Je préfère largement un froid sec avec peu de vent qu'un moins froid humide avec des bourrasques 😛
  21. Bonjour, ce matin je m'étais préparé à braver la pluie sur mon vélo pour aller taffer, et puis j'ai regardé par la porte vitrée... j'ai un balcon, donc normalement la porte vitrée est protégée de la pluie, sauf que la pluie tombe de manière horizontale. Les arbres dansaient le pogo. J'ai pas eu la foi...
  22. 30Km aujourd'hui en gravel. Je suis allé me balader dans une réserve naturelle et j'ai fais un peu de route pour m'y rendre et rentrer chez moi. Beaucoup de vent, c'était un peu pénible par moment.
  23. Comme vous le savez peut-être, je travaille dans un établissement scolaire et il y a un an, j'avais entrepris de faire un "régime", ou plutôt, de manger plus équilibré car il fallait que je perde du poids. Hier, j'entendais les gamins parler de McDo, de hamburgers, et un peu plus tard, c'est mon chef qui me dit "moi je traite mon cholestérol avec des frites" (il mange souvent chez McDo, si il existait une carte de fidélité, je suis sûr qu'il en aurait une). Vu la météo à venir, c'est à dire de l'eau, de l'eau et puis... de l'eau; et vu qu'il était prévu du beau temps seulement aujourd'hui, j'avais prévu de faire une ballade. Et donc, hier soir, en allant faire mes courses, je suis passé devant un McDo. J'avais la flemme de me faire à manger, j'ai repensé aux hamburgers, j'ai craqué. J'ai pris un menu best-off, un big tasty, un big mac, des nuggets et des frites. Je me suis empiffré. C'était gras, c'était sucré, c'était gouleyant, j'ai aimé, je me suis senti sale LOL (plaisir coupable). Je suis allé me coucher repu, je me suis réveillé à 2h du matin, puis à 4h du matin, puis à 5h... je me suis levé à 5h30 et suis parti direction Sauveterre de Guyenne (63Km de chez moi). Il faisait un peu froid, ça allait au niveau vêtements, quoi que un peu juste pour l'aller mais au retour j'ai eu du soleil. Il faisait nuit quand je suis parti, j'avais les extrémités des pieds gelés, je pense à investir dans des chaussettes chauffantes (si ça existe et si c'est pas hors de prix). Surtout, je pense que mon menu ultra riche de la veille au soir m'a un peu détraqué le bidou, parce que je n'ai pas arrêté de péter. J'ai littéralement emboucané mon cuissard et force est de constater que malgré la théorie physique (action, réaction), ça ne m'a pas aidé à avancer. 125,53Km, je me suis arrêté de temps en temps pour boire et/ou faire deux ou trois photos, et puis bien entendu, un bon chocolat chaud et des viennoiseries une fois arrivé à Sauveterre de Guyenne. 21Km/h de vitesse moyenne et 23,4Km/h de vitesse en déplacement, ce qui est équivalent à ce que je faisais avant mon opération chirurgicale, par contre la fréquence cardiaque a augmentée un peu (de 111 à 119bpm en fréquence moyenne et de 145 à 160bpm en fréquence max). Pour les photos, je cherchais un bon appareil assez petit pour rentrer dans une sacoche de vélo, mais avec un touché et une ergonomie proche d'un réflex, et offrant une bonne qualité d'image. Niveau budget je cherchais aussi à ne pas me ruiner. J'ai trouvé mon bonheur, un vieux Canon G1X qui me parait être un compromis acceptable.
  24. C'est plutôt subjectif comme affirmation. Alors certes, sur un vinyle, toutes les "informations" sont restituées alors que sur un CD, à cause de l’échantillonnage, ce n'est pas le cas, mais la limite de l'oreille humaine rend cette différence négligeable. J'ai écouté des CD, j'écoute des vinyles, pour moi la différence, si on écarte les bruits caractéristiques du vinyle, elle vient plutôt de l'amplification et des enceintes.
  25. oui j'avais déjà vu mais je ne sais pas si ça tient vraiment bien. Après il y a la version en trépied, comme un pied d'atelier, mais les pieds dépliés prendraient trop de place au sol dans l'entrée. Ce que je veux faire, c'est poser le vélo du haut sur un stand pour vélo. Pour plus de sécurité, je pourrais fixer le stand au meuble.
×
×
  • Créer...