Aller au contenu

Daniel CLERC

Membre
  • Compteur de contenus

    180
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages postés par Daniel CLERC

  1. Les pneus vont, comme le reste, devenir des objets de plus en plus technique.

     

    Le sens de roulage va donc prendre de plus en plus d'importance.

     

    Il faut que les ingénieurs/concepteurs facilitent notre tâche :

     

    S'il y a un sens de roulage, il faut mettre plusieurs flèches très visibles (couleur) comme pour la marque

     

    Dans l'action, ce n'est pas le panneau de la marque qui est important !

     

    Je ne sais pas si les futurs Michelin POWER ont un sens de roulage...

     

  2. Votre affirmation n'est pas bonne !

    Des exemples que je possède :

    Les pneus CONTINENTAL GPII on la marque sur les 2 flancs et pourtant il y a un sens de roulage

    Les MAVIC aussi

    Les MICHELIN Country Rock  et XC Dry aussi

     

  3. "en fait on ne peut pas dire que l'on avance vraiment la main vers l'intérieur du virage, je dirai que l'on maintient le guidon du fait que l'on prend de l'inclinaison "

    Réponse :

    Si le cerveau ne sait pas, il ne donne pas d'ordre !

    Il n'y a pas de volonté

    Si le cerveau du cycliste a compris le phénomène du braquage inverse, le fait de pousser avec la main vers l'intérieur du virage fait incliner le vélo 

     

     

  4. Action/réaction


    Si on considère les objets comme des solides, on ne peut pas comprendre.


    Il faut se situer au niveau atomique


    Sous l'effet de la force exercée par les muscles de la jambe sur la pédale, les liaisons chimiques  des atomes de la manivelle et de la pédale sont modifiées (action).


    Puis elles se remettent en place (réaction)


    Quand la modification reste, il y a déformation de l'objet


    rappel : il y a beaucoup d'espace entre les noyaux des atomes : les neutrinos traversent la Terre à la vitesse de la lumière !


     

  5. - dans ton exemple, tu parles d'un solide qui bascule sous une pression de travers :

    on peut imaginer un cycliste qui quitte la selle et ne tiens plus que sur une jambe : la réaction du vélo sera différente

    car le centre de gravité sera décalé

     

    Dans les descentes à vélo, l'appui sur la pédale est dans l'axe : il n'y a pas, par conséquent, de pression sur le côté

  6. A vélo, le risque éternel, c'est de perdre l'équilibre !

    A vélo, dans les virages, il y a donc inclinaison, centre de gravité vers l'extérieur

    la vitesse permet de tenir en équilibre

    Si le centre de gravité est trop en dehors, la chute devient inévitable avec toutes les conséquences qui vont avec.

    Le buste, c'est la partie lourde du véhicule (vélo + cycliste)

    la position du buste est donc très importante pour le centre de gravité

     

  7. Le braquage inverse heurte nos croyances :

    il faut faire le contraire de ce qu'on pense !

    lisez sur mon site les 3 expériences que je vous propose pour mettre en évidence ce phénomène

    1° expérience

    1) prenez une roue avant de vélo

    2) maintenez-la de la main droite et de la main gauche par l'axe (blocage rapide)

    3) faites faire un mouvement droite gauche droite plusieurs fois (comme si vos bras étaient une fourche)

    -> vous constatez qu'il n'y a aucune difficulté à pivoter.

    Recommencez la même chose mais en faisant tourner très rapidement la roue.

    -> vous pouvez constater qu'il devient très difficile de faire pivoter la roue.

    C’est l'effet gyroscopique. (heureusement que ce phénomène physique existe, sinon, nous terminerions tous dans les fossés !)

    -> A allure rapide, le guidon n'est plus un 'dirigeoir'

     

     2° expérience

    Allez en haut d’une côte sinueuse.

    Descendez-la en tenant votre guidon par le bas mais d'une seule main...

    Pour un virage à gauche : essayez avec la main gauche qui tient le guidon puis essayez avec la main droite qui tient le guidon.

    -> vous vous apercevez qu'en tenant d'une seule main le guidon dans une descente, il vaut mieux le tenir avec la main gauche dans les virages à gauche !

     

     3° expérience

    Une descente toute droite à vive allure.

    Roulez au milieu...

    Tenez le guidon.

    Poussez le guidon avec la main gauche avec une certaine force.

    -> votre vélo bascule à gauche.

  8. Curieusement, dans le monde du vélo, ce phénomène est presque inconnu.

    La page sur mon site, cela fait dix ans qu'elle existe !

    http://danielclerc.fr/reflexions_velo_braquage_inverse.htm

    Le vélo est très léger, par rapport à une moto.

    On peut donc virer (incliner le vélo) sans trop de technique :

    souvent les cyclistes se penchent, écartent le genou, mettent la pédale opposée en bas...

    MAIS ILS NE PILOTENT PAS VRAIMENT AVEC LEURS MAINS  !

    Et il y a ceux qui descendent très mal (en dehors des craintes) car ils ne savent pas qu'il faut faire le braquage inverse

     

×
×
  • Créer...