Aller au contenu

Boris MICHEL

Membre
  • Compteur de contenus

    131
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages postés par Boris MICHEL

  1. On peut pas avoir la même pratique, j’ai pas de pratique ????

    Je verrai bien comment je réagis, je commence seulement. Mais ce qui m’a le plus ennuyé à la dernière sortie c’est le pilotage en descendant le lit d’un ruisseau où j’étais pas très à l’aise entre les racines, les ornières et les quelques pierres qui trainaient ; et une montée sur de l’herbe légèrement mouillée où j’ai bien failli me casser la g... bref il me faut un truc qui accroche et qui soit bien suspendu quand même, mon but n’étant pas la vitesse et les perfs mais de pouvoir passer partout.

  2. le seul intérêt que j’y voie c’est d’avoir la possibilité d’aller plus loin grâce à l’augmentation de vitesse. Par exemple, comme je suis à 20km du premier col, un VAE me permettrai d’aller plus vite sur place, d’aller plus vite sur le terrain intéressant. Quitte à couper l’assistance électrique une fois arrivé sur le terrain de jeu. Je ne sais même pas si on peut faire ça ?
  3. C’est quoi Gravel ?

    Ah ok, un dérivé adouci de cyclo cross.

    Non ça va pas être l'idée ; déjà on va aller sur des terrains assez accidentés, pas montagne mais forêt/collines avec racines etc, et le but c’est de faire, au bout de quelques temps, des sorties plus intensives typées vtt.

    Donc la seule donnée repérable sur mon vélo de route ce serait la distance selle/pedale ?

  4. Bonjour ! Il y a quelques années je me suis mis au vélo route et j’avais écumé le forum pour trouver les conseils nécessaires à la conception de ma monture... c’était pas évident vu que je suis mal foutu... mais j’ai finalement trouvé le cadre, les périphériques et les réglages qui me permettent de faire du vélo avec plaisir et sans douleur.

    Après avoir presque abandonné le vélo de route, je suis en train de me remettre au vélo mais côté vtt.

    Puis-je me baser sur les cotes de mon vélo route (en particulier les distances selle/cintre/pédales) pour le vtt ? Y a t il des contraintes différentes ?

    Et y a t’il des gens parmi vous qui sont passés de route à vtt ou qui font les deux, quels conseils auriez vous à me donner ? Le matos en vtt c’est pire que les route ????

  5. Il est immortel ce topic... il meurt régulièrement et tous les trois ans, pof ! Il sort de sa tombe lol

    Bon ben ça me fait l'occasion de dire bonjour à tous ceux qui m'avaient suivi et aidé dans ma conquête du vélo idéal, Christian Landrain, Laurent Teixidor et les autres, je sais pas s'ils sont toujours sur leur vélo et sur ce forum mais bonjour à tous.

    Moi je ne fais plus beaucoup de vélo, un enfant de plus, pas mal de boulot, ainsi va la vie mais régulièrement, je ressors mon splendide Orbea Diva (avec marqué "dama" dessus lol) en 53 pour une ch'tite sortie dans les cols vosgiens.

    Au final ce que j'ai appris de toutes mes recherches et essais, c'est qu'il faut essayer pas mal de solutions. Les études posturales sont indispensables mais comme chaque étude posturale a un parti pris au départ, elles ne conviennent pas à tout le monde. Et faire la moyenne de toutes les études posturales existantes n'est pas forcément salvateur. Donc il faut faire plusieurs études posturales, il y en a des dispo gratuites sur le***, pile-poil, doc vélo, canyon en fait une, j'étais allé en faire une aussi chez un vélociste. La longueur de l'entrejambe est à mesurer plusieurs fois, elle est souvent sous-estimée.

    Ensuite ça dépend de sa morphologie, de son passif médical et de sa pratique. Moi j'ai les cervicales quasi soudées pour certaines, je n'ai pas d'ambition de course et j'ai des jambes longues de fille. J'ai donc privilégié l'orbea diva en 53 pour sa douille haute et la selle pas trop en arrière. J'ai compensé le cadre un poil long encore pour moi, avec les périphériques, avec un cintre Easton carbone qui est léger et qui a surtout le décrochement où on met les cocottes très proche de la partie horizontale, ce qui me permet de positionner les cocottes très près de moi. J'ai adopté un réglage de selle relativement en avant aussi mais pas en-dehors de la marge recommandée. J'ai une potence de 9 je crois ; une potence de 10 était un poil longue, une potence de 7 était trop courte pour bien diriger le vélo.

    Moralité je suis super bien sur mon vélo. Pour mon problème perso, la douille haute était au final indispensable et j'ai pu compenser la longueur relative du cadre par les périphériques. Pour un coursier et/ou quelqu'un qui a des cervicales normales je pense qu'il vaudrait mieux privilégier la longueur du cadre, en choisissant un cadre plus court, et travailler l'assouplissement du cou/dos pour tolérer une douille plus basse et ne pas jouer les épouvantails en plein vent.

    Bon vélo à tous !

  6. Remarque c'est sympa pour donner des nouvelles des oubliés du forum comme moi !😆

    Ben sinon pour le montage du boyau le secret c'est de préparer le boyau à l'avance en l'étirant bien voire en le laissant monté sur une vieille jante sans colle (à mneu ou à boyau on s'en fout) quelques jours au minimum.

     Attention de le pas laisser la vieille jante et son boyau au clair de lune, à minuit elle se transforme en jante-garou ! lol

    Après la facilité du montage doit dépendre de la jante et de la taille de la gorge où s'installe le boyau, mais je ne connais pas les différents modèles.

    Bref moi j'ai pas galéré pour monter un boyau au bord de la route la dernière fois que j'ai crevé. Bonne route à tous et à 2016 ! 😆

  7. Oui, bien sûr, c'est bien pour ça que compter sur la morale des compétiteurs pour rouler "propre" (ou autre chose quel que soit le sport) ne tient pas debout. Et que an allant plus loin, jouer les cavaliers blancs en accablant Jalabert alors que tous sont camés jusqu'aux yeux, n'a aucun sens non plus.

  8. Non Jean je ne veux pas faire table rase du passé ou rendre ses sous à Contador, mais bon de toutes façons ils se dopaient tous... dans les autres sports ils se dopent tous... dans les courses amateurs ils se dopent aussi ! Je suis sûr que Vasseur a pris des trucs aussi, de toutes façons comme certains l'ont dit pour tenir dans un peloton de dopés il fallait prendre aussi, et ça continue, très probablement...

    La seule solution si tu ne veux plus de dopage, finalement c'est de ne pas allumer ton poste pendant le Tour de France, de ne pas acheter les journaux qui parlent de cyclisme, de se limiter à ta pratique perso du vélo et que tout le monde fasse pareil. Car quel est le moteur du dopage ? L'argent et la célébrité, le pouvoir... Si les gens ne suivent plus le Tour, ni le reste, et se contrefoutent des histoires de dopage, alors d'une part, la justice pourra faire son travail sans que les uns et les autres n'aient à craindre pour leur portefeuille ou leur image (car là ça fait un peu chasse aux sorcières, on condamne des gens médiatiques pour montrer "tiens vous voyez on fait le ménage") et d'autre part, si il y a moins d'argent en jeu les mecs auront moins envie de se camer. Encore que l'homme est tellement %@!?...

     

  9. Bah y nous font chier maintenant avec ces histoires... tout le monde sait qu'ils étaient dopés, et qu'ils le sont probablement encore ; là ça fait un peu genre "on fait le ménage" mais la vérité c'est qu'ils ne peuvent (ni ne veulent) condamner tous ceux qui se sont dopés dans les 60 dernières années, et d'ailleurs comment feraient-ils ? Jalabert n'est pas un criminel, et c'est un bon commentateur, qu'ils lui foutent la paix et à nous aussi !

  10. Ben voilà, on est d'accord en fait. Je pense que le gain ou la perte théorique de résistance au roulement en changeant de diamètre n'est pas prépondérant dans le choix et que c'est l'usage et les routes où on roule qui doivent dicter le choix. Dans les Vosges le revêtement routier des cols n'est pas toujours au top, on a aussi beaucoup de pistes cyclables pas toujours nickel et un pneu résistant et confortable comme le Roubaix en 24 m'apporte toute satisfaction.

    Quant au confort, je suis passé de pneu en 23 à boyau veloflex en 24 et sur d'autres roues, donc l'amélioration de confort est sur la globalité, pas juste sur le diamètre. Il paraît que les veloflex carbon plus fins sont très confortables aussi.

  11. Pour la résistance de l'air, la taille du pneu n'est pas le seul paramètre. Déjà il n'est pas précisé que le graphe concerne la résistance de l'air du seul pneu (moi j'aurais dit du cycliste, instinctivement) et ensuite, l'aérodynanisme c'est quelquechose de compliqué : la résistance de l'air sur un objet dépend autant de sa forme que de sa taille, je pense. 

    Quant à toi Christian, tu as visiblement ton opinion, mais c'est pas parce que tu n'accordes aucun crédit à des calculs que tu peux prendre les gens pour des abrutis comme tu le fais. Certes modéliser les forces qui s'exercent sur un pneu n'est pas chose facile, ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas des gens qui en sont capables.

    Ce qui est sûr que qu'il y a pas mal de "ringards" dans les groupes de cyclos, comme des mecs qui m'ont soutenu qu'il fallait gonfler ses pneus à 10 bars parce que ça roule plus vite, alors que je n'ai pas lu un seul mécano qui a un tant soit peu d'expérience dire ça.

    Thierry je suis d'accord avec toi quand tu dis que tester ce genre de trucs est très difficile. Justement, ça m'incline à penser que la différence de qualité de roulement entre un pneu de 23 et un pneu de 25 est probablement négligeable... donc je ne vois pas pourquoi je me passerais du confort apporté qui lui est bien réel. Et le confort est une source non négligeable de performances ; si je reçois moins de vibrations, je fatigue moins, je me fais plus plaisir et je roule plus vite.

  12. Ouais... ok... écoute chacun son truc et sa pratique du vélo.

    Simplement, si tu tapes tois mots dans google tu trouveras partout des articles qui disent qu'à pression égale, la résistance au roulement d'un pneu plus fin est supérieure. A pression égale. Donc, on peut en déduire qu'à roulement équivalent, on peut gonfler moins un pneu plus large. Donc, on gagne du confort par augmentation de l'abosrption des vibrations. cqfd.

    http://schwalbe.de/fr/fr/technik_info/rollwiderstand/?gesamt=47&flash=1&ID_Land=7&ID_Sprache=5&ID_Seite=385&tn_mainPoint=Technik

    Autre chose :

    http://schwalbe.de/fr/fr/technik_info/rollwiderstand/?gesamt=45&flash=1&ID_Land=7&ID_Sprache=5&ID_Seite=385&tn_mainPoint=Technik

    A partir de 20 km/h, la résistance de l'air devient supérieure à la résistance de roulement. A partir de 30km/h, la résistance de l'air est plus de 4 fois supérieure à la résistance de roulement.

    Mon humble avis est que l'impression de "rendement supérieure" procurée par des pneus fins gonflés à bloc est directement issue de l'imagination du cycliste, simplement parce que sur les 10 mètres qui le font passer de 0 à 20km/h il rame beaucoup moins pour démarrer. Le reste du temps, ça compte pour que dalle.

    Alors si ça compte pour que dalle, moi j'aime autant avoir moins mal au cul. Même si je me trimballe rarement à plus de 30km/h de moyenne sur mes sorties.

  13. Houlà je suis tombé sur un cador là... tu penses vraiment que tu peux plier du titane, davantage que du carbone ? Bon le plie pas trop hein, pas sûr qu'il soit aussi élastique que mon boyau de 25 ! Ecoute chacun ses convictions hein. perso j'arrive à vivre avec l'idée que si je roule avec du 24 ou du 25 qui gonflé à 7 bars a le même rendement qu'un 23 à 8 bars sera également plus confortable. J'ai un chouïa plus de mal à imaginer que toit tu vas plier ton titane à l'avenant, mais bon je n'ai sûrement pas ton corps musclé !  

  14. Bon pour le rendement je sais pas, et d'ailleurs je m'en fous car perso je sens pas la différence, je suis trop nul. Mais pour le confort, là y'a clairement pas photo, et à mon humble avis le gain en confort sur le diamètre de pneu est bien supérieur à ce que peut amener le titane par rapport au carbone. Enfin faut pas déconner, tu peux pas comparer la flexibilité d'un pneu, que tu mesures en enfonçant ton pouce dedans, à celle d'une carcasse formée de deux triangles d'un métal aussi dur que le titane par rapport au carbone, on marche sur la tête là ! 

  15. Quand vous parlez de rendement, une question me vient. Quand on relance le vélo depuis une basse vitesse on sent bien si le vélo avance facilement ou pas, je suppose qu'avec des pneux de fine section on se sent voler... mais qu'en est-il une fois le vélo lancé ? Je suppose que le rendement est fonction de la vitesse, l'aérodynamisme devenant plus important à haute vitesse ; et qu'en est-il des frottements, est-ce que la section a le même impact à faible vitesse et à haute vitesse ou est-ce que ça peut s'inverser ?

  16. Pas top le progrès alors... moi le jour où j'ai essayé les i'click je me suis dit "trop génial, plus peur de passer pour un débile étalé à l'arrêt". S'il faut serrer les fesses au chaussage...

    Petit HS, les nouvelles cales i'click 2 sont bien améliorées par rapport aux anciennes, le chaussage est encore beaucoup plus facile qu'avant. Elles sont compatibles avec les pédales i'click 1.

×
×
  • Créer...