Aller au contenu

Boris MICHEL

Membre
  • Compteur de contenus

    131
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages postés par Boris MICHEL

  1. Justement, stronglight a sorti aussi des plateaux spéciaux "DA". Ils ont le look des shimano, mais un peu plus de choix de denture ; cela dit ça reste assez limité, surtout pour le petit. En particulier, pas de 33 pour cette série, et elle n'est même pas sur leur site, je l'ai trouvée sur des sites de VPC.

    Et ce qui reste inquiétant c'est que FSA par exemple préconise de ne pas mixer les séries entre elles chez FSA ! Si tu veux que ça marche bien il faut deux DA79 ! On se retrouve aussi enfermés que chez shimano. Enfin, comme disait un représentant de chez shim sur un autre forum : c'est pas que ça ne marcherait pas en mixant... c'est que ça ne marcherait pas au top de ce que ça pourrait. Ce qui n'est guère acceptable quand tu mets le prix dans un groupe DA ou même ultegra...

    Bon il y a quand même un deuxième aspect à prendre en considération : shimano a atteint un tel degré de fiabilité avec son groupe DA (et le 6700 qui en dérive directement) qu'aucun fabricant à part Campa ne peut s'aligner (et encore leur groupe 11v a eu des soucis de jeunesse, apparemment oubliés). Si on parcourt les forums intensément (et je sais que vous savez que je le fais !) on dépiste en fait des soucis avec tous les fabricants... hormis shimano si on respecte les recommandations de la marque. Côté pédalier, j'ai exploré les FSA, Stronglight, Rotor et même Zipp ou Time : tous sont de temps en temps cités pour un problème ou un autre. SpecialiteTA n'est jamais cité pour des problèmes liés au pédalier, cela dit, chez eux c'est plutôt les cassettes qui merdoient. En terme de fiabilité je classerais (sur la base des témoignages des forums, tout au moins, ça vaut ce que ça vaut) les pédaliers comme ça : SpeTA, FSA, Rotor, Stronglight, Zipp, Time. THM est super bien côté mais le prix... KCNC ne semble pas poser de problème, mais on en parle peu. SRAM s'impose aussi peu à peu, mais plusieurs vélocistes par exemple m'ont déconseillé sram à cause de leurs chaînes. FSA a les Kforce light qui cassent, stronglight c'est toutes les séries (Fission, Pulsion, Helion), rotor ça craque de partout (lu ici), zipp et time ça casse aussi, et encore plus vite, et c'est hors de prix.

    Du coup, si t'es bricoleur et si tu aimes passer du temps à la mécanique sur ta machine, tu peux faire plein de mixs avec bonheur, et si ça casse tu comptes sur le sav des marques qui sont la plupart du temps sérieuses (les casses chez FSA, Rotor, Stronglight sont toujours honorées d'après ce que j'ai lu). Mais ça implique une perte de temps, tout au moins. Mais si tu es un bricoleur du dimanche comme moi, si t'as pas le temps et si t'as pas envie de lâcher X euros pour un résultat incertain et risquer un problème en cours de sortie... ben tu prends du "tout shim" et pis voilà. Ou du tout campa, le 11v mis de côté. Et tu roules en 50x34 épicétout. Bon, comme en 34-27 on grimpe aux arbres, y doit bien y avoir moyen de grimper sur la route. Mais c'est gonflant de ne pas pouvoir optimiser au petits oignons sa transmission. Franchement je me prends la tête régulièrement là-dessus, et ça ne sert à rien du tout, au final je prends la solution "usine" et je compte sur le fait que les jambes suivront. Un peu dommage quand même, moi qui espérait adapter la machine au bonhomme et pas l'inverse... c'est pas trop possible, et en fait ça l'est de moins en moins au fur et à mesure que tu montes en gamme, ce qui est un comble.

  2. Je me souviens qu'on a eu exactement la même discussion il y a 6 mois sur les incompatibilités de shimano avec les modèles haut de gamme que sont le 6700 et le 7900. Apparemment on n'est pas plus avancés, à part qu'est sorti le nouveau 105 qui semble avoir étendu cette compatibilité vers le milieu de gamme.

    J'étais tenté par l'extisme en matière de pédalier, et j'avais envie de prendre autre chose que le 50/34 shim, genre 48/33 strong ou spéTA mais je pense que je vais prendre la voie de la raison. En même temps, je suppose que 48/33 ou 50/34 on se fait aux deux et au moins on est sûr d'avoir une transmission optimisée.

  3. Tu peux préciser Christian ? Je n'ai pas bien compris.

    Moi j'ai justement un ultegra triple, et j'ai envie de passer en compact pour, entre autres, profiter des avantages que décrit shimano sur la chaîne 7900/6700 et les dentures spéciales. Stronglight propose déjà des plateaux "spécial dura ace", ça signifie quoi exactement ?

  4. Il ne me semblait pas que l'ultegra avait un truc que n'avait pas le DA ; il me semblait que le 6700 était plutôt dérivé du 7900. Mais je peux me tromper.

    C'est assez pénible ces histoires de dentures et de plateau ; j'hésite sur mon choix de pédalier, et à chaque fois je reviens sur le DA7900 parce que je crains de perdre en qualité de fonctionnement avec un autre, en particulier à cause de ces histoires de denture. Alors intox marketing ou pas ?

  5. Allez parce que je suis en forme. Va voir le Giant Defy Advanced. En taille S pour les hommes, 74° de tube de selle pour 53cm de long, 15 de douille : tu es quasi sur les mêmes cotes que ton Trek fille avec ses 74,7° et 52.1 cm. Et je trouve que 74,7° c'est quand même beaucoup, tu risques d'être en fond de chariot quand même.

    A vue de nez le Giant c'est la solution la plus harmonieuse je trouve, et tu auras moins de risque de frotter la roue avant du pied qu'avec le Trek. En plus tu auras les périphériques adaptés pour un homme ; moi je m'en fichais car j'ai juste changé le cadre, les périphériques étaient masculins ; toi si tu achètes un vélo femme complet tu auras des périphériques féminins : pour la selle et le cintre c'est pas toujours le top.

  6. Alors je suis allé voir. En fait la seule différence entre le Madone pour homme en taille 50 et le madone femme en taille 52, c'est la douille de direction, 14,5 sur le vélo femme, 13 sur le vélo homme. Bon, à mon avis ça ne va pas changer grand chose ; au pire tu auras 1 entretoise de plus sur la douille avec le vélo masculin, mais 13 cm c'est déjà pas mal. Sinon tu as 74,7° pour 521mm de long ; le Synapse est mieux placé sur ce coup-là, les Trek même les féminins sont assez longs quand même. Tu n'as que Trek vers chez toi ?

  7. nickel donc c'est bien le reach que tu dois optimiser pour tes cervicales. Le stack a son importance aussi, car s'il est trop bas tu auras mal au dos aussi.

    Cependant si ton angle de tube de selle est plus petit à reach égal, le tube s'allonge et la différence tube horizontale moins reach augmente : tu obtiens une position de selle "de base", je veux dire avant réglage à tes cotes, plus en arrière. Donc il faut faire attention de ne pas prendre un angle trop petit car sinon tu auras du mal à régler ta position : tu ne dois pas être obligé de positionner la selle trop en avant du chariot. Moi je suis en avant de la position neutre du chariot de quelques millimètres.

    A savoir qu'il y a plusieurs écoles sur le positionnement. Certains positionnent très en arrière, d'autres plus en avant. L'avantage d'avoir une position plus en avant est que tu forces moins sur les lombaires. Par contre tu vas pédaler plus en force sur les jambes au détriment de la vélocité ; alors attention de ne pas forcer sinon, douleurs au genou en perspective.

    Moi je me sens bien comme ça ; je reste avec des vélocités supérieures à 70 tr/mn en ascension, et entre 85 et 90 sur le plat. Mon recul de selle doit être de 5cm je crois.

    Je pense qu'avec un cadre de 520 ou 525mm de long, un angle de 74 ou 73.5° et un déport de selle de 1,5 à 2 cm tu devrais t'en sortir. Va voir la géométrie du synapse en taille 51 ou 52, et essaye de te rapprocher de ces cotes sur le Trek ou sur un autre. Il est vraiment bien "taillé" ce cadre. Je vais aller voir la géométrie de Trek par curiosité, je te dirai après ce que j'en pense.

  8. Denis tu fais en partie erreur. Laurent n'a pas tort par contre je crois que vous ne parlez pas tout à fait de la même chose.

    Un vélo avec un top tube de 54 cm et 74° d'angle, par rapport à un vélo de 55cm de top tube et 73° d'angle... en fait dans ce cas la distance boîte de pédalier/bout du top tube sera la même, c'est ce que veut dire Laurent et il a raison. Il a raison aussi quand il dit que la position de ta selle dépend avant tout de tes goûts et de ta morphologie. Et si tu me relis bien tu verras que je n'ai pas dit exactement ce que tu as cru lire. Par contre entre les deux vélos, la distance boîte de pédalier/selle (sur une projection horizontale au sol) sera plus longue sur le 55.

    Il faut que tu comprennes que cette distance boîte de pédalier/selle, avec le déport de la selle (fonction du modèle de tige de selle), est une valeur qui te permet de savoir quelle marge de manoeuvre tu auras pour régler ta selle et retrouver ton recul de selle adapté à ta morphologie et tes goûts, qui est fixe.

    Au final, l'angle de tube de selle pris "tout seul" a surtout une influence sur le comportement du vélo.

    Ce que tu dois regarder pour ton dos c'est avant tout la distance horizontale projetée au sol, entre la boîte de pédalier et ton tube de direction. Plus cette distance sera grande, plus tu seras couché sur le vélo. C'est ce que certains fabricants appellent le "reach" sur les dessins de cadre. Et cette distance sera la même sur l'un ou l'autre des deux vélos pris en exemple, c'est ce que voulait dire Laurent je pense.

    Pour en revenir aux vélos, le Synapse a cette caractéristique d'avoir un reach très court, comme les modèles féminins d'ailleurs, et d'avoir une douille de direction haute également, ce qui en fait un très bon choix pour les douleurs au dos. Je me suis rendu compte qu'il aurait convenu aussi bien que mon Diva au final (même si ça a été une prise de tête homérique avec Laurent à ce sujet, il avait quand même raison).

    En conclusion : mesure toi très attentivement et regarde quel recul de selle est préconisé pour toi. A titre d'exemple, moi je me sens bien avec 4,5 à 5,5 cm de recul de selle. Certains sites me conseillaient 7cm ! Après ça va dépendre de tes goûts. Si tu te sens bien sur tes vélos actuels, tu n'as qu'à mesurer la valeur. A partir de là, ce qui va soulager ton dos c'est de réduire la distance selle/cintre. Pas trop non plus, car ça peut engendrer des douleurs dorsales aussi d'être trop court... par exemple 51 cm pour 74° pour moi c'était trop court. Vu ta morphologie les cadres que tu as décrit me semblent bien. Tu peux aussi te référer à la géométrie du Synapse en 52 qui te conviendra aussi. Toujours à titre d'exemple, j'ai une potence de 9cm, plus ça serait trop.

    Laurent et moi on a retourné le problème dans tous les sens possibles quand je me suis pris la tête sur mon cadre. Il est de bon conseil, et si tu as cru que je disais l'inverse de lui, c'est que je me suis mal exprimé.

  9. Eh ben tu vois je suis exactement dans le même cas que toi, problèmes de dos (cervicales), petit (1m70) et grande entrejambe (82cm). J'ai choisi un cadre féminin (Orbea Diva, l'équivalent de l'Orca chez les filles) avec 14cm de douille de direction, 52 cm de tube horizontal, 74° d'angle de tube de selle (et déport de selle de 1,5cm) et 72° d'angle de douille de direction. J'ai une potence de 9cm et je n'ai pas du tout mal au dos sur le vélo, même après des périples de 200km. J'ai choisi une position plutôt avancée qui me convient bien.

    La seule chose que je regrette, c'est de ne pas avoir un peu plus exploré la voie du 650, car à l'arrêt si je tourne le guidon complètement je touche un peu la roue avant. Et comme j'ai longtemps hésité entre le triple et le compact, le 650 m'aurait sans doute permis de récupérer les mêmes développements en compact qu'avec mon triple. Mais dans l'ensemble, je suis quand même très content de mon vélo ; il est noir carbone avec des touches blanches et bleues, et personne ne m'a jamais dit "oah l'autre il a un vélo de fille !!!".💋

  10. Donc en clair : si tu connais tes cotes morphologiques, tu dois connaître la hauteur de selle qu'il te faut, le recul de selle, et si tu es ami avec Pythagore ça te fait un triangle rectangle dont l'angle hypothénuse/côté adjacent est l'angle de tube de selle. Tu as une marge de manoeuvre avec la position de la selle dans le chariot et le déport arrière du chariot par rapport au tube de selle.

    L'angle du tube de direction va lui être calculé par rapport à la longueur du tube horizontal, qui doit être choisi en fonction de la distance selle cintre qui te convient le mieux.

    Dans ta question il y a l'opposition entre position droite/position couchée. Ce n'est pas tant les angles de tube de selle ou de direction qui vont influer là-dessus : c'est plutôt la hauteur de la douille de direction et la longueur du tube horizontal. Entre tes deux vélos si tu préfères une position droite, à potence de même longueur et hauteur de douille identique tu dois te sentir mieux sur le vélo 1, non ?

  11. Si ça peut aider, j'ai demandé à Cédric de me faire des roues sur base de jante Aérozenith (boîte française) 35mm carbone, moyeux Tune mig 45 / mag 180, rayons cnspoke aero 24/28 (ou 28/32 ? je sais plus😳), je suis très content des roues : 1220g, solides (elles se sont déjà pris quelques trous non désirés, sans dommage), et très confortables (montées avec des veloflex roubaix), 1000km sans crevaison.

    d'ailleurs il faut que je lui poste des photos ; j'ai toujours pas trouvé le temps de le faire😇 mais j'y songe

  12. L'avantage de passer par un monteur artisanal c'est justement que tu les choisis, les composants. Si c'est pour acheter des roues toutes faites sans savoir quel moyeu tu as, autant acheter des roues d'usine de marque reconnue. Et, je trouve que le conseil d'un monteur est précieux. Les choix peuvent être différents selon le poids du cycliste, selon l'utilisation qu'il veut faire des roues (toutes l'année ou seulement quand il fait beau, tous types de circuits, état du bitume dans la région ?), son profil sportif (cyclosportif pur et dur genre courses tous les dimanches, ou amateur éclairé ?). A la limite je dirais presque que le terrain est moins important (enfin jusqu'à 50mm de diamètre max parce qu'au-delà on rentre dans le spécialisé quand même) ; ça paraît "pousser le bouchon" mais à poids égal une jante plus haute sera plus chère mais plus polyvalente qu'une jante plus basse donc c'est surtout le portefeuille qui va dicter le choix entre une corima et un reynolds, par exemple.

    Après les jantes/roues moins chères, je suis partagé ; il est connu que le matos moins cher produit en Asie subit un contrôle qualité moins strict qu'en France, du coup on a une production moins régulière et des surprises sur le poids ou sur la finition des jantes. Alors il y a intérêt à ce que le monteur soit sérieux et honnête.

  13. Je vois pas bien en quoi une hauteur de jante plus importante serait un problème en montagne ; l'important c'est le poids non ? Les Reynolds en-dessous de 300g doivent être terribles en montagne !

  14. Tu as bien résumé Hervé. Concernant le comportement du boyau immédiatement après le collage, j'emporte toujours un boyau préencollé que j'enroule sur lui-même avec du papier sulfurisé sur la tresse collée. Je pense que dans ces conditions on peut repartir en sécurité, mais je suppose qu'il faut être un peu prudent dans les virages ; encore que j'ai déjà essayé de décoller un boyau 10mn après l'avoir collé, j'ai pas eu plus de facilité qu'après l'avoir laissé encollé trois jours, c'était pareil.

  15. Jean : Je n'ai peut-être pas compris ce que vous entendiez par "gommage". Vous parlez d'encoller le boyau en somme ? Si c'est le cas, bien sûr c'est obligatoire, cependant les modes d'emploi de mes boyaux, par exemple, ne mentionnent pas trois encollages à 24h d'intervalle, mais juste deux à quelques heures d'intervalle, ce que j'ai respecté (une fois le matin, une fois l'après midi). Les colles et les boyaux évoluent, aujourd'hui à part les contis peu de boyaux doivent être étirés au pied, pour certains c'est même déconseillé.

    à Laurent : laisse tomber. On en est au point où on n'arrive même plus à être d'accord sur une fiche de spécifications. Essaye si ça te tente encore, sinon laisse tomber et reste aux pneus. Pas la peine de se disputer pour cette broutille. Moi ça me plaît, toi tu n'en vois pas l'intérêt ; c'est pas ça qui nous empêchera d'acheter notre baguette le matin. Allez sans rancune et bonne route.😉

  16. Bien sûr que tu peux encoller un boyau neuf sur une ancienne base de colle ! Du moment que tu as encollé le boyau avant de le plier sous ta selle ! Et pourquoi mettrais-tu encore de la colle sur la jante avant gonflage, alors que les modes d'emploi des boyaux indiquent de ne PAS mettre de colle sur la jante juste avant gonflage, mais juste sur le boyau ? Et pour la descente en toute sécurité, essaye donc de décoller "à la volée" un boyau que tu viens d'encoller cinq minutes avant, après tu me diras si tu penses encore déjanter dans une descente. Et oui, bien sûr que tu poursuis ta sortie après crevaison comme avec les pneus, si tu as mis un boyau neuf tu es encore plus en sécurité qu'avec une chambre neuve et un vieux pneu, non ? Les séchages de 12h (et pas de deux jours!) c'est pour une jante neuve, pas pour une jante avec un bon fond déjà encollée !

    Et pourquoi donc veux-tu monter et gonfler un boyau sans l'avoir encollé ??

    Vous vous prenez la tête pour rien les mecs...

  17. Je comprends pas ton truc là. J'ai pas trouvé les roues stevan11 en 58. Les roues Matrix ? Tu compares pas les mêmes modèles, deux références différentes de deux années différentes ! Tu parles des roues rcz : ce sont des modèles vtt en alu ! t'es sûr qu'on parle de la même chose là ? Les roues stevan11 : boyau : 1170g, pneu : 1370g. ça fait pas 160g d'écart ou on n'a pas la même calculette.

    Bon enfin c'est pas grave. Pourquoi je cherche encore à te raisonner ? Achète des roues carbone à pneu si ce n'est que pour le look, et puis voilà.

  18. Ma méthode de choix a découlé de ces constats. J'ai cherché les roues les plus légères possible, le profil le plus polyvalent, les moins chères possible. Je suis tombé immanquablement sur des roues carbone à boyau.

    A cela j'ai ajouté que je voulais des roues cependant robustes car je n'ai pas l'intention de n'utiliser mes roues que par beau temps, sans tesson, sans piste cyclable... une fois par an quoi ! Avec un rapport qualité prix intéressant, j'ai choisi les jantes aérozenith en promo, profil 35mm et remplies de mousse, pas forcément la plus légère (mais quand même plus légère que la plus "light" des jantes alu et d'un profil plus haut) mais robuste. Un rayonnage en 24/28 m'assurait avec mon poids de 75kg (maintenant 71) de ne pas avoir de déconvenue.

    Pour alléger encore un peu sans me ruiner j'ai choisi des moyeux Tune mig 45 / mag180. Le mag150 est hors de prix, les autres moyeux plus lourds.

    J'ai obtenu des roues robustes (j'ai sauté un trottoir "imprévu" de 10cm hier, sans dommage), profil 35mm, 1220g à 1000€. Soit 150 g de moins que des Rsys du même prix (et 75g de moins que des rsys sl de 500€ de plus), avec un profil plus intéressant et un look qui me plaît mieux de surcroît. Voilà quel a été mon cheminement de pensée. Ce n'est pas tout à fait celui que tu décrivais. 

    Quant aux valeurs que je t'ai trouvées aujourd'hui, j'avais quand même parcouru tous les sites que j'ai cités plus celui d'aérozenith avant de faire mon choix. Donc je n'ai fait que repêcher des valeurs que j'avais déjà constatées auparavant (je peux encore te dire presque de tête les trois quarts du catalogue de RAR, c'est dire !).

  19. Allez j'attaque les aspects physiques de la chose

    Une roue est efficace sur trois critères : aérodynamisme, poids, réactivité. J'aurais même envie de dire que les deux premiers critères sont les plus importants, le troisième est déjà plus subjectif. Sur ces trois critères, les roues carbone sont intéressantes car plus légères à profil égal (les roues alu sont très pénalisées par leur poids au-dessus de 27mm de profil) et du fait de leur profil et du matériau, les jantes carbones sont très rigides ce qui donne des roues en général "nerveuses" et réactives. C'est du général, après les fabricants font leur sauce.

    Beaucoup de gens s'accordent à dire, et je partage cette opinion, qu'une roue a intérêt à être légère en périphérie, car ça la rend plus réactive et surtout plus polyvalente (meilleure en montagne, vallonné, démarrages/relances, le seul avantage du poids restant l'inertie en courses rapides sur le plat).

    Doooonc... tu peux discuter comme tu veux, mais une roue carbone à boyau sera plus légère, plus polyvalente donc plus intéressante qu'une roue carbone à pneu. Que tu considère les grammes perdus en périphérie comme un effet négligeable ça te regarde, si en plus il faut payer plus cher je trouve ça bête.

    Voilà pour le côté physique.

  20. Petit récapitulatif de différence de poids entre version pneu/version boyau. Histoire de vérifier les 130g de Laurent. Source : sites internet des marques ci-dessous.

    Easton EC90SL : 270g d'écart entre les 2 versions.

    Stevan11 38mm : 200g.

    RAR Svelt : 290g.

    ZIPP404 : 380g.

    ZIPP303 : 450g.

    Shimano C24 : 130g : les voilà !

    Shimano C50 : 230g.

    Corima aero : 210g.

    Donc oui Laurent, si tu prends les shimano c24cl tu n'auras, pour plus cher, que 130g d'excédent de poids sur tes roues, à quoi il faut bien sûr ajouter 20 à 30g de fond de jante par roue donc 50g pour la paire. Toi qui disait qu'il fallait prendre plus d'un exemple pour évaluer une différence, c'est chose faite.

    Autre point de vue, quantitatif : 300g de différence sur une roue de 1500g c'est 20% du poids sur ce poste. Si tu considères que ce n'est pas péjoratif pour ton vélo, tu acceptes donc des différences qui amènent ton vélo de 8kg à 9,6kg si tu appliques ça à tous les postes.

    Et de plus qualitativement : les roues sont de l'avis général ce qui permet l'upgrade qualitatif le plus important sur un vélo.

    Donc, si tu préfères rester en pneus, ce n'est que parce que tu as peur de galérer avec les boyaux. C'est tout à fait légitime ; ce qui ne l'est pas c'est de discuter le bout de gras sur les aspects techniques et physiques de la chose, car en l'état actuel du matériel, les roues à boyau sont le moyen le moins cher et le plus efficace d'alléger son vélo et d'améliorer ses roues. On commence même à en voir en cyclocross et en vtt ! Et les trois quarts du peloton roule sur des carbone/boyau ultralégères ! J'ai vu une voiture de direction de course couverte de lightweight ! 😲 ça fait peur !

×
×
  • Créer...