Aller au contenu

Boris MICHEL

Membre
  • Compteur de contenus

    131
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages postés par Boris MICHEL

  1. Laurent, tu reviens toujours avec ta différence de 150g entre roues à pneus et à boyaux, comme si ça ne comptait pas. Il y 70g de différences entre les deux modèles de rsys (premium et sl), et 400€ les sépare ! Et toi ça te paraît logique de payer plus cher des roue à pneu qui seront plus lourdes ! Si ça c'est pas une hérésie quand même ! En plus tu négliges le fond de jante, qui rajoute encore 50g sur la paire de pneus... juste 2/3 de la différence premium/SL !

  2. Ben décollables facilement au bord d'une route ou au bord de ton garage, je vois pas la différence et c'est très faisable en s'aidant de démonte pneus en plastique. Installables sans étirement préalable : je te confirme, j'en ai installé 4, aucun étirement préalable. Centrable au 1er coup : ben t'as qu'un essai de toutes façons, il faut bien le mettre au milieu au niveau de la jante, ensuite tu suis le bord et tu corriges aussitôt. Au premier essai j'étais pas top, au deuxième ça a été. Décousable facilement, là je peux pas en parler j'ai pas encore fait, mais au pire des mecs te font ça pour pas cher, et s'il me dure un an le boyau je m'emmerde pas je le change. Le transport de deux boyaux, bof. Un boyau + 1 bombe ça me paraît bien suffisant. De toutes façons je ne prends pas non plus deux chambres. J'ai trouvé l'idée d'Hervé (kit tubeless c'est ça ? rustine à l'extérieur ?) tout à fait intelligente.

  3. Honnêtement je ne vois pas l'intérêt d'attendre six mois pour mettre un boyau. C'était valable avec les vieux modèles, ça l'est encore avec certains modèles "à l'ancienne", mais avec les chambres intérieures vulcanisées le séchage n'a pas d'intérêt.

    Pour le vieux vélo, sachant que les colles à boyau polymérisent sous l'effet de la pression, je pense que c'est l'absence de pression prolongée qui a laissé les boyaux sécher et se décoller. Un boyau collé et gonflé n'a je pense aucune raison de se décoller prématurément.

  4. Papier de verre sur du carbone, je ne conseille pas...:: de toutes façons ça ne sert à rien, vu comme ça colle...

    Tu sais Christophe je n'ai pas entamé de guerre de religion ; seulement sur velo101 on peut se permettre de polluer n'importe quel topic n'importe comment, je sais pas où sont les modos mais je n'ai jamais pu déclencher leurs foudres qu'en faisant de la pub pour quelqu'un qu'ils n'apprécient pas alors...🙄

    par contre on répond simplement à quelqu'un sur un point technique ou un matériel, on a immanquablement un gus qui vient dire "de toutes façons votre truc c'est nul", c'est valable effectivement pour les boyaux, le compact/triple, le titane/carbone, les modèles, les prix...

    à la longue, c'est chiant.

  5. Isabelle, sans vouloir en remettre une couche (c'est le cas de le dire), ton deuxième message est plus mesuré mais ta première formule lapidaire était juste du trollage. De plus, dire que coller un boyau ou l'arracher est extrêmement difficile est simplement faux, comme quelqu'un l'a fait remarquer certains pneus sont au moins aussi récalcitrants.

    Quand tu dis qu'il n'y a pas de variations de difficulté entre les roues, là aussi tu te trompes ; les boyaux continental sont nettement plus difficiles à monter que les veloflex ou les vittoria par exemple (encore que le gp4000, pourtant réputé le plus difficile à monter, n'a posé aucun problème à notre ami), et certaines roues ont des débords de taille différente ce qui facilite ou pas le montage.

    Tu vois, j'ai certainement beaucoup moins d'expérience que toi sur un vélo, mais beaucoup plus sur les boyaux. Tu as peut-être eu une mauvaise expérience avec un modèle ou l'autre, et c'était quand d'ailleurs ?, mais sortir une formule lapidaire comme la tienne ou une phrase comme celle d'Eric (Artus) n'a aucun intérêt, c'est juste gonflant.

    Moi j'ai eu envie de roues carbone, je me suis renseigné sur d'autres forums où on peut apprendre tout ce qu'on veut savoir ou pas sur les boyaux (adresse en mp si ça en intéresse), j'ai commandé des boyaux, je n'ai eu aucun problème à les monter. Je ne les ai même pas étendus comme l'explique Jean Breton (cette méthode est d'ailleurs déconseillée pour certains modèles de boyaux actuels), ni mis sur une jante, pas de "gommage" non plus : j'ai suivi le mode d'emploi et c'est tout.

    Quant au Cycle de septembre, je ne l'ai pas lu, mais c'est pas la première fois qu'un magazine sortira une connerie ou un article allant dans le sens que désirent les marques qui payent les pubs entre les pages.

    Arrêtez donc de gloser sur du matériel que vous n'utilisez donc ne connaissez pas, et vivez votre passion à votre façon sans en dégoûter les autres. J'étais content de mes pneus, je suis encore plus content de mes boyaux, et puis c'est tout. Bonne journée

  6. Pro de quoi ? ça m'énerve juste que à chaque fois qu'on parle de matériel un peu moins "grand public" qu'une paire de mavic à pneu, il y en ait toujours un(e) qui se la ramène pour te "remettre dans le droit chemin". D'autant que je serais curieux de savoir si Isabelle, puisque c'est elle cette fois-ci, a déjà monté un boyau.

    Si elle reste fidèle aux roues à pneu, tant mieux, mais je ne vois pas pourquoi ça lui donne le droit de venir polluer un sujet qui visiblement ne l'intéresse pas.

  7. merci pour la Xième remarque à deux francs. Moi je suis fidèle à mes roues à boyaux qui pèsent 100g de moins que des Rsys, ont un profil plus haut plus intéressant en plaine et coûtant 500€ de moins que les mavic "à la mode". Chacun son truc.

  8. Sinon il y a une autre solution pour ceux qui veulent alléger le Roubaix ou qui ne trouvent pas leur compte dans la nouvelle gamme : acheter autre chose !😛 Franchement je trouvais déjà les Roubaix trop chers l'année dernière, alors si ils baissent en gamme pour plus cher c'est le pompom...

    Franchement il peut les virer les inserts zertz, ça sert à rien de toutes façons, c'est juste pour la déco, les pneus en 25 sont sans doute bien plus afficaces pour le confort que les inserts zertz !

    Faut pas les inviter les Roubaix : ils sont moches, ils sont de plus en plus cher et en plus y'a pas de triple...

  9. Si les roues sont neuves il faut mettre plusieurs couches de colle fine sur la jante en laissant sécher plusieurs heures entre deux couches, puis mettre une couche de colle sur le boyau +/- une couche sur la jante (regarder sur le mode d'emploi du boyau fourni), laisser sécher 10mn et mettre en place le boyau, gonfler à la pression recommandée par le fabricant et laisser reposer deux jours.

    Si la jante a déjà été encollée et qu'on décolle le boyau pour en remettre un neuf, il faut juste raviver / égaliser la colle restant sur la jante avec de l'acétone, laisser sécher, remettre une couche fine de colle sur la jante + une sur le boyau, laisser sécher 10mn et mise en place du boyau. Moi j'enlève les plus gros pâtés et une bonne partie de la vieille colle quitte à en remettre de la neuve.

    Je te déconseille de "décaper" une jante carbone... si tu enlèves la vieille colle aussitôt après avoir décollé l'ancien boyau elle s'enlève avec les doigts et un peu d'acétone.

  10. Si tu dois prendre un troisième bidon, c'est que l'eau seule ne suffit pas. Pour une sortie de 30-40km, de l'eau avec un peu de sirop suffit. Pour une sortie de 3-4h, il vaut mieux prendre un liquide isotonique (plus une ou deux barres, environ une par heure). Il n'y a pas besoin de le doser à la dose recommandée : j'utilise les poudres à la moitié voire au quart de ce qui est recommandé : vers le quart ou le tiers s'il fait chaud, à la moitié s'il fait froid (parce qu'on boit moins). J'ai bien aimé l'hydrixir antioxydant d'overstim, mais le décathlon est moins cher et fonctionne aussi (mais je le trouve plus acide). Mais c'est réellement efficace : avant d'utiliser ces liquides, je prenais juste de l'eau au sirop, et j'avais envie de boire la mer et les poissons en rentrant, alors que ça ne m'arrive plus.

    J'ai découvert, grâce aux conseils d'un nutritionniste d'overstim, qu'il est aussi très important de bien boire : pas plus d'une bouche pleine, mais s'obliger à boire toutes les dix minutes dès le début de la sortie, quitte à se mettre une alarme sonore sur la montre ou le compteur. On se rend compte qu'on boit moins en quantité que si on rate le moment de boire, mais que l'on soutient mieux l'effort.

    Pour des sorties de plus de 4h, je pense qu'il faut prévoir en plus une barre par heure, et un ou deux mini sandwiches de salé au-dessus de 6h. Pour les "raids" de ce genre, j'aime bien aussi le 640 d'overstim, un aliment liquide qui alimente bien sans peser sur l'estomac. Pour l'edt, au total j'ai mangé 1l de 640, 4 barres Grany, 1 "coup de fouet", 2 mini sandwiches et 3 bananes, plus 2l de boisson isotonique et 2l d'eau pure, pour 9h50 de selle.

  11. Bah tu peux bien considérer la montée au Champ du Feu comme un col, on l'a fait pour le BRV et j'ai trouvé l'ascension suffisamment longue pour ça.

    Moi j'ai monté mon premier col à 15 ans avec mon papa, c'était Marie-Blanque par le plateau du Benou. J'étais fier comme un bar tabac en arrivant en haut, et j'ai refusé catégoriquement de remonter dans la bagnole avant de faire la descente que j'estimais avoir bien mérité. C'était dans les années 80, je ne me souviens plus des  développements mais je me souviens que j'ai fait les trois quarts du col en danseuse, chaque coup de pédale à l'arraché... ça devait pas être piqué des hannetons !

    Mon nouveau premier col c'était le Hundsruck en montant par Bitschwiller les Thann en mars de cette année de reprise après 20 ans. Environ 6 km à 5 ou6% de moyenne avec des pointes à 8. Je suis parti la fleur au fusil, grisé par l'ascension des premiers lacets. Et au bout de 3km quand la route s'est élevée, je me suis retrouvé cloué ! J'ai fini quand même sans mettre pied à terre, en me félicitant d'avoir finalement opté pour le triple (depuis ça m'est ré-arrivé deux ou trois fois, cette auto-complimentation). Ensuite j'ai acheté un cardio.

    Depuis j'ai aligné une trentaine de montées, l'avantage d'habiter près des Vosges, le Hundsruck est devenu mon terrain d'entrainement (un des plus proches de Mulhouse) et puis les Petit (dur) et Grand Ballon, le Ballon d'Alsace, de Servance, les cols : du Herrenfluh, Amic, de Steige, des Charbonnières, le Champ du Feu, le Schaentzel, le Firstplan, le Bannstein (facile, mais ça compte !), des cols dans le Jura dont j'ai oublié le nom sauf celui de la Croix au-dessus de Sainte Ursanne, une horreur, une succession de raidards à plus de 20% parfois pour 5km d'enfer, la Planche des Belles Filles, dans le même genre que le Col de la Croix ; puis bien sûr les trois cols de l'EDT, une fois Marie Blanque tout seul en reconnaissance puis le Soulor et le Tourmalet le lendemain, et les trois ensemble le jour de l'épreuve. C'est à peu près tout ; il m'en reste quelques uns tous proches à faire dont le Molkenrain réputé assez hard, et le Markstein, Bramont, du Page, prévus à la Vosgienne, et j'aurai ma foi fait une bonne année.

    Je reconnais que toutes proportions gardées, je me suis senti privilégié à l'étape du tour de pouvoir faire autant de cols à l'entrainement. Je n'ose imaginer la difficulté mentale d'aborder des ascensions pareilles en s'étant entraîné en plaine toute l'année.

  12. Eh bien moi il n'y a rien qui me choque dans les dimensions que tu écris, à part que ton entrejambe me paraît petite, mais ça n'influe pas sur la taille du vélo à moins d'une énorme erreur. Je fais 1m70 mais avec une plus grande entrejambe (82cm), et j'ai un vélo sensiblement de la même taille que le tien, tout va bien. 51cm de longueur d'axe horizontal semble très bien, quant à la hauteur du tube de selle tu as pas mal de marge de manoeuvre.

    Mesure bien ton entrejambe en te faisant aider : tu prends un gros bouquin (5cm d'épaisseur), tu te mets en cuissard pieds nus, pieds espacés de 15cm environ et tu remontes le livre au max. Demande à quelqu'un de noter la mesure pour toi, fais-le trois fois, tu auras peut-être des surprises.

    Il y a des formules qui trainent sur le net pour trouver une position approximative (hauteur de selle, recul de selle, distance selle cintre).

  13. Cube. C'est allemand je crois, le rapport qualité prix est très sympa, et c'est très peu distribué. Ils ont en plus une gamme assez complète avec des vélos compète, des vélos confort... en gros on peut avoir assez facilement un vélo similaire à un cannondale, avec une bonne tronche et bien moins cher.

  14. Alain CORMARY a dit :

    Les vélocistes ne recommandent pas...

    les vélocistes ne recommandent pas grand chose en dehors de shimano, campa, sram (et encore) et mavic (pour les roues uniquement).

  15. Dans les autres marques : Tiso, Marchisio, Specialite TA. Mais je ne connais pas les prix ni la fibilité. Je suis aussi très tenté par une cassette à la carte, mais beaucoup disent que ce n'est pas aussi fluide que Shim/SRAM/Campa.

  16. C'est Régis Dumand qui a mis 68 de hauteur de selle. Il a la même hauteur que toi alors qu'il a 5 cm d'écart d'entrejambe avec toi !

    Normalement sur une entrejambe de 82 on est sur une base d'environ 72 cm de hauteur de selle avec des cales Look, et 1 à 1,5 cm de moins avec des pédales Time (je suis en iclick). Mais ça ne varie pas qu'en fonction de l'entrejambe, il faut tenir compte de la longueur des jambes et des cuisses.

    Il y a des formules qui traînent sur internet, mais il vaut mieux de toutes façons partir d'une base "courante" : Hselle = 0,885 x Entrejambe, - 1 cm si tu roules avec des pédales Time et adapter en fonction de ton ressenti. Par exemple, si il y a des douleurs au périnée ou une impression de déhanchement, ou encore des douleurs au creux poplité (derrière les genoux), il faut baisser la selle.. Si les douleurs sont à l'insertion des muscles quadriceps, à l'extérieur des rotules, la selle est trop basse.

  17. Par contre je suis un peu surpris par ta hauteur de selle ; 68 seulement pour 82cm d'entrejambe ? Je fais 82cm d'entrejambe pour 1m69 et j'ai 71cm de hauteur de selle... en-dessous j'ai mal à l'insertion des quadriceps...

  18. Bizarre comme douleur ; tu es sûr que ça vient de ta hernie discale ? Tu as reconsulté un médecin depuis l'apparition de cette douleur ? En général les douleurs dans la jambe d'origine lombaire provoquent des gênes sur le nerf sciatique, à l'arrière de la cuisse. Là on dirait plutôt une douleur musculaire ou tendineuse (ischiaux).

  19. J'ai effectivement fait le même genre de calcul, et si je ne mettrais pas forcément 2000€ dans des roues de vélo, une paire à 1080€ pour autant de grammes en version pneu m'intéresse grandement🆒

     

    J'aurais aimé avoir des retours sur les apports que peuvent donner ce genre de matériel, et si une roue aussi légère risque d'être plus fragile, car je n'ai pas l'intention de ne monter des roues que quand il fait beau pour rouler sur un tarmac nickel...

  20. J'ai des iclick, que j'adore. Super simples à utiliser. Je ne changerai pas de modèle à part pour le même en plus haut de gamme.

    Pour ce qui est de conserver la même marque pour des raisons de hauteur, c'est vrai mais au sein d'une même marque les jauteurs peuvent changer. Je crois en particulier que la bioposition des Time (iclick en particulier) se rapproche de plus en plus de celle des autres (13mm pour les iclick).

  21. Ah bah non mais là c'est plus du jeu si ça change tout le temps...

    Je sais, je suis un champion du compliqué. Non, l'idée pour moi c'est de trouver un cadre qui me permette de tourner autour de 10cm de potence et de 3-4 bagues maxi, histoire d'avoir justement un peu de marge dans un sens ou dans l'autre. Avec l'Onix et la longueur, je me sens vraiment bloqué. Orbea me donnerait entre le 48 et le 51... je vais prendre le 49 je pense.

    Ce qui est vraiment dommage en fait c'est de ne pas pouvoir essayer les modèles avant, grandeur nature. On saurait tout de suite si on peut être bien sur un cadre ou pas.

    Bon, avec 100 messages j'avais quand même réussi à choisir entre compact et triple ! Et je ne regrette pas mon choix. C'est déjà ça !

  22. C'est marrant, vélo hollandais, position de facteur, foutu comme une nana... autant de notions qui reviennent souvent dans mes conversations en ce moment 💋

    C'est dur de savoir sans essayer le vélo en fait. J'ai pris mes mesures moi-même ; je les ai reprises chez un vélociste ; deux résultats différents. J'ai mis mes cotes (les deux séries) dans pilepoil : il me préconise 46,5 cm de distance selle-cintre dans les deux cas. Je mesure mon mulet à cintre plat sur lequel je me sens bien : pile poil 46,5... c'est le cas de le dire !

    Donc raisonnablement je pense qu'il me faut environ 47cm max de distance selle-cintre. Hauteur de selle : à 68 cm je me sens bas ; je pense remonter vers 70 cm environ, avec des cales Time. Recul de selle préconisé : selon les cotes/études, entre 5.5 et 5.8cm. Distance verticale selle-cintre préconisée : entre 5 et 6 cm.

    Mais pour étudier le cadre, ça se complique : pile poil demande la longueur horizontale prise entre le sommet de la tige de selle réelle et l'axe de la douille de direction, plus la longueur réelle du tube horizontal. Orbea donne pour longueur la distance horizontale entre le sommet de la douille et la coupure avec le tube de selle virtuel, ce qui détermine la taille. Ce sont trois longueurs différentes... dont une, la longueur réelle du tube, qui n'est ni donnée ni calculable.

    Parlons aux sensations. J'avais 50,7cm de distance selle-cintre sur l'Onix. Résultat : mal au dos. Je diminue la potence de 4cm, avec une hauteur de douille+bagues de 15cm : plus du tout mal au dos. Sensation presque un poil trop proche. On mesure le recul de selle : 1,5 cm trop en arrière.

    Donc en théorie : un cadre donné 2,5cm plus court, un recul de selle correct de 1,5cm plus en avant, 4 bagues pour arriver à 15 cm de douille virtuelle, avec une potence de 10 ça devrait le faire non ? Après je peux encore affiner en relevant plus ou moins le cintre et les cocottes...

×
×
  • Créer...