Aller au contenu

Clementine SETA

Membre
  • Compteur de contenus

    2 838
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

Tout ce qui a été posté par Clementine SETA

  1. 1/ VAN AERT Wout 2/ VAN BAARLE Dylan 3/ VAN DER POEL Mathieu 4/ VERMEERSCH Florian 5/ POGACAR Tadej J - LAPORTE Christophe
  2. 1/ JAKOBSEN Fabio 2/ VAN AERT Wout 3/ EWAN Caleb 4/ PHILIPSEN Jasper 5/ PEDERSEN Mads J - GRONEWEGEN Dylan Team GE
  3. 1/ POGACAR Tadej 2/ VINGEGAARD Jonas 3/ ROGLIC Primoz 4/ O CONNOR Ben 5/ BARDET Romain J - MARTINEZ Daniel
  4. Double dose de Galibier cette année. Le Tour passe donc deux fois à Saint Michel de Maurienne, à quelques mètres de mon collège. On passera sans doute voir les coureurs mais où? il y a l'embarras du choix sur ces deux étapes de montagne. Pas vraiment de coureur "chouchou" sur ce Tour. Assez curieuse en tout cas de voir la première semaine qui doit pouvoir être très animée.
  5. 2 incidences de covid de mon côté; lors de la 1ère vague une première fois, et en janvier dernier avec la vague Omicron. RAS la 2ème fois, un rhume vaguement grippal qui a laissé peu de traces. Je ne peux pas en dire autant de la 1ère contamination, avec, pendant plus d'un an, tous les symptômes décrits dans le covid long : douleur persistante dans le poumon droit, gros épisodes migraineux, tachycardie, douleurs articulaires. Du mieux cette année, mais la forme n'est pas encore totalement revenue - du moins comme elle était avant la maladie... mais peut-être aussi un effet de l'âge avançant (comme pour tout le monde...) et d'un boulot plus prenant cette année. Je ne sais pas non plus si c'est lié au covid, mais il y a quinze jours, impossible de monter au Galibier après être passée, en sortant de Valloire, devant un pré fraîchement fauchée. Crise de toux à m'obliger de m'arrêter; un fond allergique que je connais certes, mais guère à ce point là. Bref... une belle s*** quand même, ce covid... le sport devient chez moi de plus en plus contemplatif alors que j'étais jusque là dans une approche assez compét. Je m'en accommode, même si c'est moins rigolo.
  6. Et avec "zéro point", je suis derrière Jean Pierre Fournier. Pierre corrigera sans nul doute au prochain prono, c'est un marathon pour celui qui compte, ce Trophée... Bravo, Robert. Marquer 14 points sur ce Tour de Suisse, c'était plus que délicat. Cela fait beaucoup de courses où c'est la prime à la jeunesse, Thomas et Fuglsang, je n'aurais pas misé un kopeck...
  7. On était partis de ce coin quand on avait fait le tour du Cervin en rando pédestre, avec des amis. De forts dénivelés pour la marche à pied, j'ai le souvenir d'un val assez profond avant l'ouverture sur Zermatt. Ca doit en effet bien piquer à vélo. Vu le temps annoncé cette semaine, je plains vraiment vraiment les coureurs de ce TDS, d'autant que beaucoup d'étapes sont en moyenne montagne et qu'il n'y fera donc pas si frais. La course va être intéressante, difficile de dire qui va tirer son épingle de tout cela.
  8. Pas vu la course (je vais regarder le replay ce soir) mais je suis étonnée du classement. Que d'écarts pour une première étape, et de bons coureurs sont déjà distancés, voire très loin au général. Certains sont sans doute venus chercher des étapes plus qu'un classement, mais je doute que ce soit le cas de tous. Effets de la chaleur? En tout cas, si cela continue ainsi, on ne va pas s'ennuyer, sur ce tour de Suisse!
  9. Non, loin d'être neutre. Beaucoup de petites montées qui vont être usantes mais ne permettront pas forcément de mettre en grosse difficulté les rouleurs-grimpeurs. Et deux belles arrivées au sommet, avec un gros col à chaque fois mais placé tôt dans la course. Pas neutre, mais très ouvert
  10. Il y a du monde, sur ce Tour de Suisse. Difficile d'en dégager 5, d'autant que le profil n'est pas si montagneux que cela, mais pas plat non plus. Bon... 1/ EVENEPOEL Remco 2/ MARTINEZ Daniel Felipe 3/ VLASOV Aleksandr 4/ YATES Adam 5/ LUTSENKO Alexey J - DENNIS Rohan
  11. J'étais positionnée à 3km du sommet de Vaujany. Mas montait tranquillement avec Ganna et Izaguirre. Il ne semblait pas y avoir de grosse inquiétude au sein du petit groupe. Plus inquiétant par contre: le petit Tiberi qui finit dernier de l'étape, décroché du gruppetto et très pâle. Le jeune a du courage car il ne devait pas être bien, mais a tout de même fini cette étape.
  12. On a retrouvé les coureur dans la montée de Vaujany - dont j'avais oublié combien elle était dure, même si j'ai déjà poursuivi jusqu'au magnifique col du Sabot. Le groupe de tête - GERREIRO se retourne, il ne tardera pas à lâcher; Patrick Konrad à quelques mètres en retrait; et encore plus loin: maillot jaune et beagles. Belle journée sur les routes du Dauphiné.
  13. Après quelques jours de pluie et de vent, le Galibier était sublime, ce jour.
  14. La course passe à quelques mètres du collège où je bosse; direction le Galibier pour voir passer les coureurs 1/ ROGLIC Primoz 2/ HAIG Jack 3/ VINGEGAARD Jonas 4/ CARUSO Damiano 5/ MAS Enric J - GAUDU David
  15. Clementine SETA

    Val Pelouse

    Je pense que la route reste largement rouable. De toute façon, tu as toujours la liberté de t'arrêter si jamais ça ne passe pas, mais, franchement, il faudrait que ça se soit beaucoup dégradé pour être vraiment dangereux. Pour ce qui est de la randonnée, les Grands Moulins, c'est un classique du coin. Le mieux est de monter par l'arête rocheuse (non indiquée sur la carte, mais balisée), il faut faire attention car deux/trois passages sont un peu scabreux, mais c'est une jolie voie vers le sommet. On était montés un soir vers 19h, arrivés au sommet au coucher du soleil, en surprenant quelques chamois qui se pensaient tranquille à cette heure; descente à la frontale, c'est un bon souvenir.
  16. Il n'est pas interdit, en effet.
  17. Je regarde les résultats du chrono et je trouve assez incompréhensible l'évolution de Mark Padun. Autant il était surprenant de le voir l'an dernier gagner des étapes de montagne sur le même Dauphiné, autant il est rentré dans le rang cette année et semble avoir perdu les talents de rouleur qu'on lui connaissait - placé dans le dernier tiers sur ce chrono. Son physique a beaucoup changé également entre les deux éditions du Dauphiné. Sans évoquer les sujets qui fâchent (ce n'est pas mon intention de provoquer le modérateur), je m'interroge vraiment sur cette trajectoire très atypique.
  18. Clementine SETA

    Val Pelouse

    Val Pelouse est aussi le point de départ de belles randos dans le massif de Belledonne - en particulier, de la boucle vers le sommet des Grands Moulins. La route est en effet assez rude. Dans mon souvenir, c'est surtout la partie haute qui est dégradée, sans que cela soit horrible. Mais cela date d'il y 4-5 ans. Depuis...je ne suis pas montée. Désolée, ça ne t'aide pas beaucoup.
  19. 1/ VAN AERT Wout 2/ GANNA Filippo 3/ROGLIC Primoz 4/ MAC NULTY Brandon 5/ CAVAGNA Rémi J - VINGEGAARD Jonas Team GE
  20. 1/ ROGLIC Primoz 2/ HAIG Jack 3/ VINGEGAARD Jonas 4/ MAS Enric 5/ OCONNOR Ben J - MEINTJES Louis Team GE
  21. La difficulté du final a fait que les coureurs ont attendu la toute fin pour se départager. Avec les écarts réduits, et deux premiers cols roulants, personne n'a voulu prendre le risque d'attaquer avant le dernier col - Landa et Nibali, pour parler des 5 premiers devaient bien se savoir un peu justes pour tenter un gros coup plus tôt. Ce n'aura pas été le plus beau giro de ces dernières années, mais bravo néanmoins à Hindley, qui fera un beau vainqueur, en espérant qu'il n'y ait pas d'accident pour lui sur le CLM.
  22. Je regarde le parcours. Il y a quelques hauts cols qui peuvent être toujours enneigés, mais aussi des chemins en vallée qui permettent des alternatives au besoin. Beau trajet en tout cas. Pour sûr, les jambes doivent souffrir les premiers jours.
  23. Il n'a pas énormément neigé cet hiver et le début de printemps a été très chaud. Face sud, il y a a priori très peu de neige jusqu'à 3000 m. En face nord, il doit rester des névés à partir de 2000m. Le 18 juin, ç'aura encore fondu, mais de là à te dire de manière assertive que le piolet n'est pas nécessaire... je ne pense pas que ce soit nécessaire, mais sait-on.
  24. Promenade chez nos voisins transalpins, hier, avec les beagles. Passage par le Mont Cenis; la nature s'est bien développée en un mois. Même en voiture et donc sans le plaisir de l'ascension cycliste, la vue du lac est toujours sublime. Pour le retour côté italien, il y avait un bout de temps que j'étais intriguée par une route parallèle à la grande - et très passante! - route du col. Le détour vaut le coup. Après Novalese - où, au prix d'un court détour, on pourra s'arrêter à la belle et calme abbatiale -, la route se cabre et est même officiellement interdite à la circulation. Malgré le panneau, ça passe très bien; on affronte tout d'abord un mur de 2/3 km tout en lacets, qui doit bien voisiner avec les 9/10% de moyenne, avant d'atteindre un joli petit lac au sommet de la bosse. La route se poursuit à flanc de coteau sur un bel enrobé en forêt. On rejoint la route du Mont Cenis vers Bar Cenesio, quelques km sous le barrage. 3 voitures croisées, beaucoup plus de calme que sur la route classique mais aussi un beau défi sportif; à refaire un jour sur le vélo, avis aux amateurs!
×
×
  • Créer...