Aller au contenu

Clementine SETA

Membre
  • Compteur de contenus

    2 864
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

Tout ce qui a été posté par Clementine SETA

  1. Super région, c'est sûr. je dis que j'aspire au plat certains jours, mais je suis bien loin d'être lassée des tours autour de la maison.
  2. En fait, il y a toujours un moment de la saison où le parcours idéal serait celui que l'on n'a pas à côté de chez soi... Personnellement, j'adore la bosse, je ne me régale jamais tant que quand je suis à l'aise dans un col... mais n'ayant que des routes à plus ou moins fort pourcentage à côté de chez moi (Aix les Bains), il y a vraiment des jours où j'aspire à des parcours d'une platitude absolue, ou, au moins, juste vallonnés. Comme quoi... les Alpes, ça fait rêver tout le monde, mais je dois avouer que, parfois, mon fantasme à moi, ce sont les routes où on peut tirer du braquet sans se poser de questions. Et ma grande satisfaction, au moins une ou deux semaines par saison, c'est de rouler à l'Ouest (mon Finistère natal, qui ne me chagrine que par la propension démoniaque qu'a le vent à toujours y tourner dans le sens contraire de ce qu'on aimerait qu'il soit), au Nord (où j'aime beaucoup la "culture vélo" qui y règne), au Sud (pour commencer la saison sans trop se cailler les muscles).
  3. Merci pour les infos, Sylvain. C'est sûr que 70 euros (voire plus s'il y a majoration), c'est cher, comme le dit Olivier... a priori, je vais plutôt m'orienter vers la Coublevitaine demain et la sortie du club lundi; outre le prix largement plus raisonnable, ça me fera un peu plus de dénivelé, dans l'idée d'enchaîner sur le Challenge du Vercors la semaine prochaine. Bonne route à toi si tu fais le tour du Léman! A priori, beau temps dimanche; profites-en bien!
  4. Pas encore fait le programme du week-end... juste une question pour le tour du Léman, si jamais ça me prend d'y aller: sais-tu si on peut encore s'inscrire?
  5. Salut. Je ne sais pas bien par où tu veux passer, et les routes qui seront praticables en début juin, vues les températures basses que nous connaissons actuellement dans les Alpes, mais si tu veux de beaux cols, tu peux entrer en Suisse par le Pas de Morgin; le col du Pillon est sympa sans être trop dur si tu veux basculer sur Gstaad; le plus beau coin si tu veux faire de la montagne, c'est autour d'Andermatt: si le temps le permet le Grimsellpass est incontournable; le Sustenpass est paraît-il très beau mais je l'ai monté dans le brouillard... Un peu plus loin, si tu es vraiment dans l'idée d'un Tour de Suisse, l'Albullapass mérite vraiment le détour, mais il est presque à la frontière autrichienne, et lui aussi est haut, il faut vérifier ce qui est ouvert ou non. Enfin, côté Jura, tu peux longer le lac de Joux et finir par le Marchairuz. Si tu as laissé la voiture à Annecy, et si tu veux continuer à monter, tu as bien sûr le Salève, d'où tu as une belle vue, qui te permet de revenir en France. Voila quelques idées parmi d'autres, mais encore une fois, cela dépend de ton projet précis, et de la météo...
  6. J'ai réussi à capter le giro jusqu'à mercredi, jusqu'à me heurter au même problème que vous... pas eu le temps de vérifier ces quatre derniers jours: séjour du club sur les terres de Didier, en Drôme provençale. Très beau parcours, mais que de vent... après le BCMF du Vercors il y a 2 ans, la Corima l'an dernier, je vais finir par croire que le coin est inroulable. Obligée de mettre pied à terre dans le col d'Ey vendredi à cause des rafales, une montée au col du Rousset plus que périlleuse ce matin... pfou... heureusement que c'est beau!
  7. Bonjour Frederic. Techniquement, je ne pourrai pas beaucoup t'aider... sur mon ordi, la RAI passe très bien; un début de réponse serait que j'habite à Aix les Bains donc pas très loin de l'Italie, mais je ne sais vraiment pas si c'est le seul paramètre qui rentre en compte.
  8. S'il y en qui cherchent à voir le Giro et ne se sont pas décidés à financer Bein, le lien suivant marche très bien: http://www.raisport.rai.it/dl/raiSport/dirette/ContentItem-6f6877b4-4dcc-4f4d-8825-eb1d47448eed.htm A 16h15, une petite échappée qui compte 2'30 à 40 km de Gênes: ça sent le sprint final... allez, je vais aller rouler en bosse de mon côté, plutôt que de suivre cette arrivée en plaine, dont l'issue semble assez évidente...
  9. J'ai un souvenir de cette même rando il y a trois ou quatre ans; c'était cette fois l'averse de neige qui nous attendait au sommet... la descente sur Eybens avait été assez pénible, d'autant que nous étions restés longtemps à Chamrousse attendre les copains qui avaient en fait rebroussé chemin aux premières gouttes de pluie, assez tôt dans la montée... Super beau parcours que celui de cette rando en tout cas, tu as dû te régaler malgré la bruine des derniers km... A Chambéry, grosse averse vers 13h, avec un bon coup de vent également, qui a quelque peu précipité le retour à la voiture; heureusement, nous étions déjà dans la plaine quand les conditions se sont nettement dégradées.
  10. Deux jours à parcourir les Bauges en ce week-end prolongé: rando des cyclo chambériens jeudi 8, avec, entre autre, le col du Marocaz; sortie club aujourd'hui avec le col du Frêne. Les deux sorties de 110 km pour 1800m de dénivelé, environ. Bon rythme le premier jour (environ 27km/h); plus difficile aujourd'hui, notamment dans les bosses et les faux-plats qui permettent de rejoindre St Pierre d'Albigny aux hauteurs d'Aix les Bains. S'il reste un peu d'énergie demain, peut-être un Revard en aller-retour, mais la fatigue commençant à se faire sentir... on verra en fin d'après-midi si je complète ma trilogie des Bauges. Toujours un réel plaisir à rouler dans ce massif en tout cas: même en connaissant bien les routes, je trouve toujours aussi beau et paisible.
  11. Salut Guillaume. En vacances toute la semaine dernière, je n'avais pas vu ton post. Je ne sais pas si mon témoignage peut t'être utile, puisqu'il ne concerne vraiment pas le même type de fracture, encore que... Pas le trochanter de mon côté, mais le trochiter: on passe de la jambe au bras mais c'est le même souci d'une grosse fracture mal placée et très douloureuse au beau milieu de l'articulation... Seul conseil que j'ai à te donner: prendre ton mal en patience et te dire que ça va finir par revenir même si tu pourras parfois en douter. Perso, deux mois sans pouvoir du tout bouger le bras puis de petits progrès de semaine en semaine; ça peut donner l'impression que la mobilité ne reviendra pas et que c'est foutu pour le sport pour un temps assez long mais, bilan au bout de six mois: toujours beaucoup de séances chez le kiné, mais aussi une dizaine de sorties à ski de fond, et 1500 km en vélo depuis mars. Pourtant, même en février, je doutais de pouvoir être capable de maîtriser mon vélo, surtout en descente; sortie au Revard cet aprem: j'ai mal en revenant, mais je n'ai pas la notion d'avoir pris un risque en ne parvenant pas à tenir le guidon sur les 15 bornes à 7% qui me séparent de la maison... Bref, courage à toi, et dis-toi bien que les progrès ne sont pas toujours visibles mais qu'ils sont tout de même effectifs.
  12. Infos aussi sur le site du Dauphiné libéré. Circuit de 15 km à parcourir 6 fois, avec la côte des Villards à chaque fois: on grimpe sur les contreforts des Bauges, direction Mercury. Autant je ne suis pas très convaincue par le contre-la-montre par équipe, autant ce genre de parcours me donne envie de voir l'étape. Sympa pour les spectateurs qui seront à Albertville sur le passage des coureurs en tout cas.
  13. Sur Aix les Bains: couvert avec du vent. Prévisions du week-end: demain pluie; puis mitigé dimanche et beau lundi; en contre-partie, le vent se lève entraînant une chute des températures (jusqu'à - 7 ressentis lundi matin). Les solutions qui se profilent: 1) je m'obstine à penser que le site de météo que j'ai consulté est toujours sur la lignée du 1er avril et qu'il raconte n'importe quoi. Ou, au moins, j'essaie de me convaincre que la météo n'est pas une science exacte et que les prévisions sont exagérément catastrophistes. 2) je passe en revue tout ce que j'ai de chaud et d'imperméable et je m'apprête à rouler malgré tout, car, comme le dit mon copain, "c'est dans l'adversité qu'on forge les victoires futures" (lesquelles, je ne sais pas encore, mais j'ai 3 jours pour trouver) 3) on prend la voiture et tant qu'à avoir du mauvais temps, on va au Paterberg voir passer les coureurs au Tour des Flandres: 8 de route, on peut y être dimanche... 4) je passe en revue ma bibliothèque pour trouver un livre ou deux pas encore lus... Bon... ce sera sans doute un mélange des 4, avec Tour des Flandres à la télé... Franchement, vivement le vrai printemps!
  14. Sur le site du journal, quelques précisions sur les étapes du Dauph': - Ugine-Albertville: étape en circuit; il y a quelques belles côtes dans le coin, ça peut être assez marrant... - Le Bourget-Villard les Dombes: du plat... - CLM par équipes Roanne - Montagny (25 km). Pas fan de ce type d'exercice, mais bon... - Anneyron - Sisteron: vallonné, mais sans doute conçu pour un sprint - Digne les Bains - Pra-Loup: en fin d'étape: enchainement col d'Allos (régulier mais quand même pentu et long) montée à Pra-Loup (là, jamais fait, je ne peux rien dire...) - St Bonnet - Villard de Lans: montée dans le Vercors par le col du Rousset (assez spectaculaire côté sud par ses lacets, c'est son côté le plus dur, même si ça monte sans trop de soucis surtout pour des pros) puis arrivée en côte - Montmélian - St Gervais: Tamié (facile), Forclaz, Croix-Fry (plus dur...) puis arrivée à le Bettex, par la côte des Amerands (jamais allée... on promet 3 km à 11.5% de moyenne; ça va piquer, même si la distance n'est pas longue) - Saint Gervais - Val Fréjus: passage par les lacets de Montvernier, décidément très à la mode, puis montée à Valfréjus (comme toutes les montées en station de Savoie, pente régulière aux alentours de 8%) Voila... moi, je trouve ça bien, avec quelques coins inédits et de la diversité dans les types de cotes à escalader. Vue la ressemblance avec le Tour, on peut s'attendre à voir pas mal de bons coureurs s'aligner au départ... ça va être bien sympa.
  15. Comme l'écrit Romain, c'est en effet le week-end des 200; j'y vais donc du mien aussi: brevet audax organisé par le CT albervillois, sous forme d'un tour rallongé des deux lacs d'Annecy et du Bourget. Départ d'Albertville, en direction d'Ugine, col de Bluffy, Thorens-Glière, Frangy, Aix-les-Bains et retour à Alberville. 214 km en fait (avec deux ou trois AR pour voir où en étaient les copains) pour 1600m de dénivelé. Journée un peu galère pour moi, mais je m'y attendais: 4 mois sans rien faire cet hiver pour cause de blessure, toujours beaucoup de temps passé chez le kiné et donc assez peu à consacrer au vélo et comme il faut bosser aussi de temps à autre, ça n'aide pas à aller rouler...; entamer un 200 km avec 300 km depuis le début de saison, et la plus longue sortie à 70 km, il ne fallait pas s'attendre à des miracles; les 14 derniers km en plus des 200 auxquels je m'étais préparée psychologiquement m'ont paru bien longs... La journée a été rendue un peu plus compliquée encore par le froid du matin: le givre sur le pare-brise à 5h30, ce n'est jamais bon signe, et les 0 degré au départ n'ont pas aidé à se mettre dans le bon rythme; la grosse bosse du col de Bluffy avec les muscles totalement froids a fait mal aux jambes. Du vent pour finir la journée et des températures qui ont vraiment eu du mal à monter: habitant à Aix et le parcours passant au pied de la maison au bout de 140 km, il a quand même fallu quelque peu résister à la tentation d'aller se mettre au chaud, avec le chat sur les genoux... tentation de courte durée fort heureusement, l'idée étant quand même de boucler la boucle pour rejoindre Albertville. Pas mal de positif à retirer de la sortie malgré tout: pas un gros rythme, mais c'est la première fois que je fais un 200km si tôt dans la saison; vu mon peu d'entraînement, je me dis que c'est déjà bien d'être allée au bout; et puis c'est toujours sympa de passer une journée sur le vélo avec les copains, de découvrir de nouvelles routes, les 200km permettant toujours d'aller rouler là où on ne va jamais: mention spéciale pour le passage en Haute-Savoie, avant que le ciel ne se couvre... En tout cas, on peut au moins dire que, cette fois, la saison est bien lancée!
  16. j'y suis depuis... environ 7 ans, peut-être 6. On s'est peut-être croisés. Toujours très sympa comme club, pense à poser tes docs pour ta licence, ce sera l'occasion de rouler ensemble.
  17. salut Damien. Tu roules au Nivolet ( maillot sur la photo)?
  18. La mobilité de l'articulation revient peu à peu, donc j'essaie d'adapter la pratique pour, à la fois reprendre l'activité sportive et à la fois ménager l'épaule qui ne demande qu'à se ré-enflammer. Donc, pas question de penser à des cyclo pour l'heure, je me satisfais des 50-60 km que j'arrive à caser entre les séances chez le kiné et le boulot. Pour le retour de la forme, je ne me soucie pas trop: le vélo n'avance pas trop mal quand je force un peu dessus, il me manque la distance par contre, mais j'ai le temps, ce n'est pas prioritaire... En tout cas, lire ce que tu arrives à refaire de ton côté avec les soucis que tu as eu est encourageant; moi, ce n'est pas grand chose à côté... Pour la Corima, j'espère pour les participants que la flotte qui tombe sur Aix-les-Bains ne se déplacera pas sur la Drôme d'ici à demain: légère bruine ce matin, pluie franche et froide à présent... Souhaitons que ces conditions épargnent la vallée du Rhône...
  19. L'an dernier, le vent; cette année la pluie en plus... en même temps, j'aurais bien aimé être en situation de pouvoir choisir d'aller rouler ou pas à Montélimar, mais je me débats toujours avec une épaule douloureuse depuis une chute à Toussaint (fracture et capsulite pour corser la récupération), pas assez de borne, pas assez de rythme pour prendre le départ d'une cyclo, et surtout pas le moment de prendre des risques; donc, tout à fait d'accord avec Didier: sécurité avant tout... Bonne route à ceux qui s'aligneront demain; dommage qu'il n'y ait plus le raidar final, j'aimais bien cette arrivée qui faisait un (tout) petit peu mont des Flandres...
  20. Salut. Sur le parcours que tu décris (Lautaret, Galibier, Télégraphe et re-Galibier), c'est jouable puisque j'imagine que tu vas rouler assez tranquille pour découvrir la région; garde juste en tête que le passage le plus pentu c'est entre Valloire et le sommet du Galibier, notamment après le petit resto de plan Lachat jusqu'au sommet, donc gardes-en sous le pied. Au sommet du Galibier, que de la descente, même si celle du Lautaret demande quelques coups de pédale, souvent avec le vent de face, mais c'est quand même gérable. Sur les tours côté est, beaucoup de bonnes idées à piocher dans ce qui t'est dit. Tu peux scinder en 2 le parcours de la Luc Alphand d'il y a quelques années : montée en Italie par le Montgenèvre, retour en France par le col de l'Echelle et redescente à Briançon par la vallée de Névache (inconvénient: grosse route sur toute la première partie, ça circule; avantage: le premier col est tranquille pour s'échauffer, et la fin du parcours est magnifique). Pour l'Izoard, c'est dommage de le faire en A/R: si tu as les jambes, prends la route des Vignauds en sortant de Briançon: route en balcon jusqu'à Guillestre, puis monte l'Izoard par le côté Queyras, et redescends sur Briançon. 100 km et une super journée.
  21. Salut Cyrille. J'y ai participé, il y a deux ans, je crois. Organisation et accueil très sympas: une petite structure avec des bénévoles très accueillants. Sur le parcours, c'est assez vallonné, jusqu'à la montée à haut-Follin, en fin de parcours. Quand j'ai participé, la course avait été rendue assez rude par la neige qui tombait en haut du col; 15 km de descente plus bas, j'étais glacée à l'arrivée. Bon souvenir malgré tout: n'étant pas du coin, ça a été l'occasion de découvrir une région où je ne serais sans doute pas venue sans le vélo... C'est une bonne façon de commencer la saison cyclo en tout cas.
  22. Oui, oui, ça va, je ne me plains vraiment pas, je pensais que la reprise serait encore plus laborieuse que cela. Comme c'était (et c'est toujours d'ailleurs) l'épaule qui était touchée, ça m'a permis de continuer à marcher et à tourner les jambes sur le home-trainer, ce qui explique sans doute que le rythme ne soit pas totalement perdu. En fait, même si ce n'est jamais bon de se blesser, j'ai presque l'impression que l'arrêt a été salutaire: après une année dernière passée à courir après la forme, sans énergie et sans capacité à accélérer, j'ai presque l'impression que ça va mieux après l'arrêt forcé. Comme quoi, quand on hésite à faire des coupures dans la saison et à poser le vélo (et les skis pour ce qui me concerne), c'est qu'on ne se rend vraiment pas compte de combien on gagne à se reposer...
  23. 3ème sortie de l'année: 65 km, 26 km/h de moyenne, pour 900m de dénivelé; ce n'est pas encore le gros rythme, mais après 4 mois d'arrêt et un hiver chez le kiné pour cause de blessure, il ne faut pas se plaindre. Le manque de foncier se fait sentir vite par contre (comme quoi le home-trainer ne fait pas tout): exercices de fractionné dans les premières bosses, ça n'aillait pas trop mal, mais que le retour fut dur... surtout qu'on a la mauvaise idée d'habiter tout en haut d'Aix-les-Bains, dans le début de la montée du Revard: 150m de dénivelé à rajouter à la fin de chaque sortie, et c'est raide par n'importe quel côté qu'on monte... jolie vue, mais c'est difficile en début de saison.
  24. Tu as roulé, avec ce vent? J'aurais pu sortir le vélo entre 15h30 et 17h30, mais je dois dire que le vent du nord qui souffle aujourd'hui sur Chambé m'en a dissuadé... Pas très courageuse, je suis restée bosser...
×
×
  • Créer...