Aller au contenu

Lacher le cintre


Messages recommandés

Bonsoir Jean-Marie.

..." une faune de retraités qui utilisent leur couteux vélo comme déambulateur c'est assez tordant. "...

Pas très "affable" cette réflexion pour les "vieux"...Le plus grand malheur que je puisse vous souhaiter c'est de le devenir "vieux"...😉

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'adresse de la vidéo ?

J'ai pu faire des côtes d'une à deux bornes, même raides, sans les mains. Tout un col de montagne, non, je n'ai pas essayé, mais ça me tenterait.

Là, une autre clé, c'est d'avoir des petits braquets encore plus petits que d'habitude, sinon chaque coup de pédale aurait trop tendance à te tirer vers le côté.

Attention à choisir une route relativement large et la moins fréquentée possible, surtout pas par des poids lourds. Non seulement parce qu'au moins au début on risque de ne pas rouler droit en côte sans les mains, mais aussi à cause des déplacements d'air causés par les véhicules… Certains cols sont munis de pistes cyclables en montée, ce qui serait une très bonne chose si on fait cet exercice particulier. Je ne connais pas le col de la Faucille. Satisfait-il à ces conditions ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pas si évident que ça à trouver, mais j'ai fini par le dénicher ici : http://www.velogessien.com/article-hors-normes-40786388.html

Impressionnant d'équilibre, le gars. Il ne dévie guère de sa trajectoire même lorsqu'il doit forcer un peu ! Par contre, quel luxe de se faire précéder par une moto et de se faire suivre par une voiture et une autre moto rien que pour ça…

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 years later...

Salut,

 

moi tout de suite en regardant des arrivées de course UFOLEP sur llouitube, je me suis dis : "quel pied ça doit être de gagner une course" et puis "oui mais si cela m'arrivait, je passerais pour un gland car je sais pas lâcher mon cintre pour faire le beau en terminant premier". Du coup petite recherche et j'arrive sur ce post vieux de 3 ans 😃

 

Donc pour mon cas personnel, j'ai pas trop d’appréhension à priori pour lâcher mon cintre, mais j'y arrive tout simplement pas...je tiens 2-3 secondes et puis mon cintre part d'un côté (pas forcément toujours le même).

 

En changeant de vélo, je verrai si cela change quelque chose...mais je prendrai pas le risque de péter mon carbone non plus.

 

Voilà juste un autre petit témoignage perso sur ce qui paraît vraiment simple quand on voit les autres le faire (ex: le type en peloton qui met l'imper après avoir monté le Galibier lors des premiers lacets de la descente) mais qu'on a l'impression qu'on arrivera jamais à faire 😢

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me suis posé la même question cette année, à force de faire des places, je me suis dis que si jamais j'arrivais un jour à gagner, je serais même pas capable de lever les bras :D

J'arrive tout juste à lâcher le cintre quelques secondes sur une route en parfait état, sans vent, en ligne droite, seul (surtout pas en peloton!) et en gardant les mains en alertes prêtes à rependre le guidon.

Quand je vois des gars dans les pelotons lâcher le guidon sur des routes en mauvais état, en descente, mettre les mains dans les poches pour prendre un truc, je suis en admiration!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je pense qu il existe des vélos plus faciles que d autre pour lâcher les mains   j ai trois vélos dont la  géométrie du cadre est différente sur deux d entre eux pas de difficulté pour lacher  les mains  sur le troisième ( il me sert pour la montagne) les bases sont courtes et la fourche a une chasse réduite   avec ce cadre je ne me sent pas du tout a l aise pour lâcher les mains...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense que ceux qui ont du mal à se lacher les mains ont commencé le vélo sur le tard, car quand on débute ce sport vers les 10 ou 12 ans ce sont les premiéres choses que l'on apprend. Être adroit sur un vélo est la premiére des choses à acquérir.... Y aller progressivement, sur route bien propre, sans vent latéral, et ça devrait le faire ! Avoir aussi une direction bien fluide, car sinon, une direction un peu raide risque de compliquer les choses....

Allez, au boulot ! Ensuite c'est une chose naturel à faire sur le vélo, comme se mettre en danceuse....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est vrai qu'en apprenant lorsque l'on est gosse ça change tout. Nous on faisait les cons a faire des roues arrières partout,  des tremplins énormes, des dérapages... Et c'est un jeu qui paye sur la facilité en deux roues par la suite.

Un wheeling par exemple, en route même (voir à une main comme l'autre zouave...), ça me parait très simple.

Et autre chose, le cyclo cross, qui est un gros gros point fort pour l'agilité. Je ne compte plus les entrainements passer à sauter les planches (40cm), c'était une sorte de défi car on les passait le plus souvent à pied en course. A coté les trottoirs c'est...euh

C'est toujours le coté ludique qui prévaut je pense.

Un peu comme l'éternel question des mauvais descendeurs. Les bons descendeurs que je croise sont ceux qui y prennent du plaisir.

 

ps: je me souviens de ma première fois sans les mains. J'avais 8 ou 9 ans. Un pote est venu me chercher chez moi, tout excité, en criant qu'il arrivait à rouler sans les mains. Ça m'a tellement rendu jaloux que j'ai réussit dans la journée;;;;

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu dis que ça ne sert à rien de savoir lâcher le cintre. Pas tout à fait d'accord. Le fait de se redresser quelques secondes et de mettre son torse en position verticale procure un soulagement certain, surtout après de nombreux km. Cela te permet aussi de faire quelques exercices pour détendre les bras et les épaules.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Me redresser en lâchant le guidon, moi je ne le fais pas pour relâcher les lombaires ni le dos mais les épaules et les bras, si j'ai à parcourir de très longues distances. Je laisse pendre les bras un moment le long du corps puis j'étire l'ensemble en levant les bras le plus haut possible. Ça me prend une vingtaine de secondes à chaque fois. Cela soulage brièvement le périnée et la nuque dans le même temps.

Comme je roule seul, je n'ai pas à me soucier d'un peloton. Bien sûr, je ne fais cela que lorsqu'il n'y a pas de circulation autour de moi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...