Aller au contenu

Etape du Tour 2015


Martin LÉGER
 Share

Messages recommandés

Me voici également de retour de l'Etape du Tour.

C'était ma première cyclosportive en montagne et je n'ai été déçu ni par la difficulté ni par l'ambiance. J'ai passé une journée géniale même s'il y a un peu trop de monde : avec 5000 participants, ce serait nettement mieux...

Je suis parti dans le sas 6 et je finis en 7h41 (7h25 à mon compteur) à une honorable 2402ème place vu mon niveau d'entrainement. J'ai plus qu'apprécié mon triple plateau et mon 28/25 qui m'a bien servi dans la fin du Glandon et la montée de la Toussuire en pleine chaleur.

Le principal problème était effectivement les descentes de col où certains roulaient n'importe comment. Entre ceux qui descendaient comme des limaces en roulant complètement à gauche et certains qui prenaient des risques inconsidérés, j'étais assez crispé. Le matin, en descendant de la Toussuire pour prendre le départ, je suis passé à côté d'un cyclo à terre. Les pompiers étaient déjà là et j'ai eu le temps d'entendre que le gars était sans connaissance. Plus tard, j'ai appris qu'il serait probablement tétraplégique... Cela m'a méchamment refroidi avant même de prendre le départ.

Pour le reste, je n'ai jamais été ralenti dans les montées et j'ai évité au maximum les ravitaillements en privilégiant les fontaines du bord de route pour remplir les bidons.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On peut trouver des cyclo au moins aussi sympa et bien organisées, et bien moins embouteillées, sur lesquelles on peut vraiment faire la course pour bien moins cher! Par exemple l'Arvan Villard la semaine précédente, 3 étapes dont la dernière identique à l'EDT exception faite du col du Chaussy. Pour le prix de l'EDT on a 3 étapes, 300 participants à la louche, des ravito de qualité, des boissons fraiches à l'arrivée, un puce de chronométrage, beaucoup de catégorie représentées. Le seul avanatage de l'EDT est la route privatisée, mais bon, sur les autres cyclo il est bien rare de se trouver seul dans la nature, on a quasiment toujours une moto ouvreuse dans le groupe dans lequel on se trouve.

J'ai fait une fois l'EDT, je n'y retournerai pas. Beaucoup trop de monde, c'est vite le bordel (au retrait des dossards, pour accéder au site, dans les sas de départ, sur la route, à la pasta party, pour repartir...), beaucoup trop cher (95€/tête pour une étape, faut arrêter...), possibilité d'avoir aussi bien ailleurs sans ces inconvénients.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Aso comprend rien au vélo"... ils ne comprennent rien à ton vélo... mais en ont-ils vrmt quelque chose à f** de ton vélo quand ils font le plein à 15 000 inscrits sur une cyclo? Je ne participe pas à l'EDT (non plus) parce que ça ne me correspond pas, pour autant je ne me sens pas obligé d'aller enquiquiner ceux qui participent en leur disant qu'ils ne comprennent rien au vélo...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ASO ne récompense que le scratch hommes et femmes.

C'est ce que j'ai appris en lisant le CR de velo101.

 

 

C'est dommage, il commence à avoir de la bouteille mais j'aime bien mon lion du Crédit Lyonnais qui domine mon séjour (hors de vue).

Plusieurs raisons possibles :

- ils sont radins

- ils préfèrent multiplier les catégories (c'est plus vendeur, ça va jusqu'à >70 ans et c'est désormais par tranches de 5 ans)

- Au-delà de 55 ans l'âge devient primordial pour bien figurer, il y a donc un gros risque que le "vainqueur" ne vienne pas réclamer sont prix parce que c'est un mec de 30 ans qui a pris le dossard d'un gars bien plus âgé.

- Cela incite les cyclistes à rester trop longtemps sur place à l'arrivée au lieu de disparaître jusqu'à l'année suivante.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Philippe. Mon 28/25 n'était pas trop petit non plus pour le final du Glandon où je devais rouler à 8-9 km/h seulement.

J'ai pris le départ avec 4000 km depuis le début de l'année et 600 km de course à pied. Je suis dans un club affilié FFCT et je n'ai jamais fait de cyclosportive en montagne.

Ce qui m'a énormément aidé, ce sont les 2 semaines de préparation en Haute-Savoie juste avant l'Etape. En 12 jours (du 4 au 16/07), j'ai avalé 530 km avec beaucoup de dénivelé sans jamais dépasser les 4h30 de selle pour ne pas trop m'émousser. Sur ma montée de référence dans le col des Saisies, j'ai gagné 5 minutes à 10 jours d'intervalle. Ensuite mon poids léger m'aide également. Je suis parti début juillet à 62 kg pour 1m75 et je me suis pesé ce matin à 59 kg seulement !!

Certains de mes collègues de club qui me larguent habituellement dans les bosses de région parisienne ont souffert davantage que moi. Pourtant, plusieurs ont changé leur cassette 11-28 pour une 11-32 après notre reconnaissance de l'Etape jeudi dernier et ils ont majoritairement monté avec le 32 dents.

Voilà tu sais tout.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Arnaud.

J'avais 4000 au départ, avec beaucoup de travail sur home trainer (force, simulation montagne) et des sorties de 5h/5h30 fin juin.

Quel passé sportif as-tu ?

Sauf erreur, tu as dû gravir le Glandon en 2h. C'était mon cas. Mon souci, c'est que finalement, je n'ai pas gravi les autres cols beaucoup plus vite : Chaussy par prudence, Mollard parce que les % n'étaient pas anodins.

Au final, tu finis en 7h40 ... et je boucle en 9h30 ... Même avec 1heure de "perdue" aux ravitos avec la chaleur, cela fait une sacré marge !

Du coup, je me pose des questions sur ma préparation. Gagner en force, faire plus de PMA ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas vraiment de passé sportif, je me suis mis tout doucement au vélo et à la course à pied à partir de 25 ans. Je me suis inscrit dans mon club de vélo il y a 5 ans seulement et c'est seulement depuis que je dépasse les 3000 km par an. Ma plus grosse année a été en 2014 avec 6000 km de vélo !!

J'ai monté le Glandon en 1h43 d'après le segment Strava officiel, ce qui me classe même mieux que sur l'ensemble de l'épreuve. J'avais sensiblement la même allure dans les autres cols sauf dans la montée de la Toussuire où j'avais l'impression de me trainer lamentablement. Pourtant je n'ai mis que 8 min de plus que lors de la reco 3 jours avant.

En terme de préparation, je n'ai jamais travaillé la PMA sur le vélo ou home trainer. Les séances spécifiques sur le vélo me rebutent. Jusque fin mai, je me forçais juste à monter les bosses avec plus de braquet que d'habitude. Là où avant je montais une bosse à 6-7% avec 39/21 en moulinant, je me suis astreint à monter avec 39/15. Par contre, j'ai fait pas mal de séances de fractionné en course à pied (VMA courte et longue), ce qui était un bon complément.

Ensuite il y a le mental. Je suis incapable de m'arracher sur un effort court comme sait le faire un coursier mais je sais souffrir modérément pendant très longtemps.

Si ça peut te rassurer, mon résultat a bluffé tous les potes du club. J'ai mis 15 à 30 minutes à des potes qui sont bien plus forts que moi d'habitude. Ils avaient 15 à 20 kg de plus à monter et leur puissance n'arrivait pas à compenser.

As-tu pu rouler en montagne à partir de juin pour prendre le coup de pédale ? As-tu monté des cols en pleine chaleur début juillet pour habituer ton organisme ? Dans mon cas, je suis persuadé que cela a joué énormément. Sans compter les 4 nuits précédent l'épreuve où j'ai dormi à 1700m, ce qui m'a sûrement permis de faire un peu de globules rouges.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

je me permets d'intervenir dans la discussion :) tout d'abord bravo d'avoir fini !

J'ai fait quasiment le même temps que toi, 9h32, et j'avais 2700km au compteur. Ce qui m'a permis de finir, ne pouvant rouler plus que celà, ce sont les 4 week end à la montagne que j'ai faits, dès que je reviens à Paris après je vois les progrès. ce qui aide aussi, mais que je n'ai pas fait, c'est de trouver une bosse assez longue et de la faire plein de fois

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Arnaud,

J'avais en référence l'EDT 2010 Pau Tourmalet, 180kms/4200m, et j'avais fini dans les 3000 avec beaucoup moins d'entrainement. Cette année, sur une étape plus difficile selon moi, mais mieux entrainé, j'imaginais faire dans les mêmes eaux. J'ai déchanté.

La chaleur m'a affecté. J'ai passé presque une heure en cumulé dans les ravitos pour m'asperger etc ... Et encore, heureusement que quelques nuages et un peu de vent sont venus rafraîchir la dernière montée.

Je crois que tu as raisons. Tu peux faire tout le spécifique et les "simulations" que tu veux, à mon modeste niveau, il faut aller rouler en montagne avant. Un bon coursier a la caisse et la force suffisante et peut s'en affranchir, il s'en sortira. Pour un modeste cyclosportif, il faut aller grimper.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...