Aller au contenu

Tom Boonen/Cancellara


Messages recommandés

C'est ça, bien résumé.

 

Mais oui, JO. C'est la différence entre-nous :

Je me fais ma propre opinion à partir de faits vérifiables (et j'indique même que cela manque de précision).

Toi, tu as cité 50 km/h avec du vent de face !

Moi, je trouve 44 km/h pour le vainqueur, donc un peu moins pour T. Boonen.

Peux-tu m'indiquer combien tu obtiens par ton propre calcul ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le seul point de bémol selon moi...si on peut parler de bémol quand on finit 2 sur une telle course...c'est que Dillier est pistard au départ et je me suis interrogé pourquoi il n'avait pas mis Sagan à sa droite et aller "le coincer" vers le haut de la piste.

de la sorte, cela me semblait "plus facile" de le contrôler.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Maintenant, tu sais pour faire du 44 de moyenne avec un mur pavé, des courbes, des relances, il faut rouler un moment au dessus de 50 et le maintenir, surtout si ton calcul est totalement approximatif.

 

Et en plus, tu ne sais pas lire correctement :

J'ai bien écrit "pour les 14 derniers km" une moyenne de 44 km/h quand toi tu cites T. Boonen qui n'arrive pas à revenir sur F. Cancellara en roulant à 50 km/h avec vent de face. Il aurait dit 58 km/h, tu aurais continuer de citer.....s'il le dit, c'est que c'est vrai !

Tu réponds à chaque fois à côté avec une mauvaise foi flagrante.

pour prouver quoi ?

Rien, enfin j'espérais que tu te remettrais en question. Au final tes affirmations de comptoir insipides m'ennuient.

Bonne soirée

Yann

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

" ... Ce qui était le cas pour les derniers km du Ronde en 2010, des larges lignes droites en asphalte et les très rares courbes se passent en pédalant...."

C'est bien ce qu'il me semblait, mais je me disais que quelqu'un viendrait rectifier les mensonges opportunistes de Garo.

Merci à toi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

+ 170w... ça depend sur quelle base de depart qu'on les applique..!!! Si celle-ci est 500 = 670!! si c'est deja 600, ça donne 770.... là, c'est quand même un peu plus delicat....

J'ai pas envie de me lancer dans des calculs d'apothicaires, car on ne peut rien prouver... Ceci dit, est ce que les deux "protagonistes" etaient de forces egales???? Et bé : Non... vu que Boonen, n'a pu le suivre, et n'avais pas la reserve de + 170W, alors qu'il etait, parait-il, en grande forme.... C'est quand même un peu surprenant.... C'est tout! 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La vidéo commence à l'endroit indiqué par Strava pour le début de l'ascension, ou peut-être un poil négligeable plus loin, ça se joue à quelques mètres. Boonen passe au sommet au 3 min 20 s de la vidéo. En admettant généreusement que Cancellara lui ait mis 14 secondes dans la vue (écart constaté plus loin dans la descente), ça fait pour ce dernier une ascension de 3 min 6 s. Il ne figurerait donc même pas dans les 15 premiers du classement Strava.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand il y a le symbole, c'est que la puissance a été mesurée avec un capteur de puissance. Sans le symbole, c'est une estimation de Strava. Assez précise d'ailleurs lorsque le segment est en pente et si l'athlète a bien renseigné son poids et celui de son matériel, comme j'ai pu le constater sur certains segments, avec ou sans capteur de puissance.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un volontaire pour retransmettre exactement les termes de l'interview de Boonen ?

Mode d'emploi pour Garo :

1) Se munir d'un stylo et d'une feuille de papier

1) Ecouter la vidéo de l'interview de Boonen. Attendre le moment où le journaliste aborde le sujet des moteurs dans le peloton pro (actuellement et dans le passé).

3) Faire des arrêts sur image pour avoir le temps de noter

4) Répéter l'opération jusqu'à la fin de l'interview de Boonen sur les moteurs et le Tour des Flandres 2010.

5) Retranscrire ici mot pour mot les termes de cette interview

6) Comparer avec l'interprétation journalistique.

Ce qui est très caractéristique c'est que la presse belge ne fait nul écho de cette interview dans les journaux ni sur le site sporza de la TV flamande, ni même sur les sites néerlandophones des Pays-Bas. C'est un non-événement car cette interview n'apprend rien de plus que ce que l'on connaissait déjà de l'opinion de Boonen. Le journaliste de la RTBF qui retransmet parfois les courses sur la chaîne francophone n'en a pas discuté après coup sur la chaîne. Ni aucun commentateur lors de Paris-Roubaix et la Flèche Brabançonne. Hier sur dans l'émission "Extra time koers" on n'en parle pas, comme on n'en avait pas parlé à la veille de Paris-Roubaix la semaine dernière, alors que Boonen était en studio.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...