Aller au contenu

J'angoisse de passer au Tubeless , vos avis


Serge NAVETAT
 Share

Messages recommandés

Bonjour,

Si tu achètes les roues neuves, elles seront déjà équipées avec les pneus Mavic Yksion Pro UST, de très bon pneus en confort et roulage mais une honte pour ce qui est de la longévité et de la résistance aux crevaisons.

J'en ai fait l'expérience.

Le mieux lorsque tes pneus seront HS c'est de prendre les avis sur les différents sites réputés de ventes en lignes à la rubrique pneus Tubeless, route, 700* la section que tu veux , tu va toujours en trouver un et même plusieurs qui ont les mêmes roues que les tiennes et qui laissent un avis négatif ou positif sur le montage.

C'est ce que j'ai fait avant de commander des pneus pour mes Mavic Skyrium UST

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une question sur les tubeless:

Est-il normal de perdre de la pression d'air plus rapidement qu'avec des pneus TT?

J'ai constaté ça sur mon VTC que j'ai équipé dernièrement en 700x35 TL. Chez moi,ce n'est pas grave je peux regonfler régulièrement avec une pompe à pied.Mais comme ce vélo me sert aussi de randonneuse,là c'est plus gênant car il n'est pas forcément facile de trouver une pompe à pied au beau milieu de la pampa...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et bien là encore ça dépend de l'association Pneu, jante , type de pneu,  marque de jante.

Avec certains pneus montés sur tes roues tu vas perdre de la pression, pas du tout, très peu ou pas mal suivant le pneu.

Exemple sur mes jantes routes Mavic UST le pneu Mavic Yskion perdait très peu même sans préventif et quasiment plus du tout avec préventif. 0,5bars sur 15 jours 

J'ai monté des Maxxis, aucune perte de pression en 1 semaine sans préventif. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta réponse!

Oui,j'ai mis (ou plutôt on m'a mis) du préventif.

Sinon,il s'agit  de roues DT Swiss PR 1600 avec pneus Hutchinson Overide TLR

Au début,j'ai eu une petite fuite de préventif,mais ça n'a pas duré,ensuite plus rien.

Est-ce-que la baisse de pression peut éventuellement provenir d'un manque de préventif?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Est-ce-que la baisse de pression peut éventuellement provenir d'un manque de préventif?

Oui possible.

Lorsque tu mets le préventif, il faut mettre sous pression puis faire tourner de suite la roue sur elle même à la main en la saisissant par le serrage rapide , verticalement et horizontalement des 2 cotés afin de bien répartie le produit.

Ensuite tu mets la pression recommandée, normalement ça ne devrait pas perdre de pression ou vraiment très peu et sur plusieurs jours.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si vous perdez rapidement de la pression c'est que le pneu a été mal monté.

La procédure est simple :

On monte le pneu ;

On le fait claquer ;

On démonte l'obus pour mettre le préventif ;

On le regonfle à la bonne pression ;

On roule TOUT DE SUITE 5 à 6 km.

La perte de pression est souvent consécutive à l'oubli du dernier point.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A 60 ans, premier passage au Tubeless route et je suis plutôt mitigé après un peu plus de 6 mois d’utilisation.

Au niveau confort et roulage  le Tubeless apporte un plus mais pour le reste les contraintes sont importantes, le montage des pneus peut s"avérer difficile voir insurmontable suivant les jantes utilisées.

Donc avant d’arrêter votre choix sur le prochain pneu Tubeless, prenez les avis sur les différents sites de ventes en ligne, personnellement possédant des roues MAVIC KSYRIUM ELITE UST, après de nombreuses recherches mon choix c'est porté au maximum sur 2-3 types de pneumatiques.

Première crevaison après 2800 bornes, le préventif a bien colmaté la fuite puisque je ne m'en suis pas aperçu en roulant mais en nettoyant le vélo, le préventif bien collé partout sur l'arrière du vélo ( les freins, le cadre ) et aujourd'hui encore tout n'est pas parti.

3 semaines après 2 crevaisons à l'avant lors de la même sortie, la première colmatage réussi mais la seconde heureusement s'est produite  à l'arrivée sur mon parking et m'a vidée carrément le pneu.

J'en ai discuté avec mon voisin ce matin et dans le club de son fils, un cyclosportif aguerri a eu une crevaison avec obligation de mettre une chambre et impossible de démonter le pneu.

 Il a finalement était contraint de téléphoner à la famille pour rapatriement, jamais en Tubetype je n'ai subit une telle mésaventure, j'ai toujours pu me dépanner seul.

Pour le moment j'ai monté 2 pneus Tubeless Maxxis Padrone section 28, si l'essai ne s'avère pas concluant je reviendrais à des Tubetypes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas où sont les contraintes !

Comme toutes les procédures de montage ou démontage, il y a un certain nombre d'opérations à réaliser pour que le fonctionnement soit optimum.

Après certains n'en font qu'à leur tête et pontifie en écrivant sottises.

Il n'est pas difficile de démonter un TL, d'essuyer le préventif avec un mouchoir en papier et de remonter le pneu avec une chambre si la crevaison est trop importante. C'est exactement la même chose qu'avec un TT, nettoyage en plus.

Par ailleurs un pneu TL est parfois difficile à monter la première fois. Une fois monté, il prend facilement ses marques et se démonte (et se remonte) plus facilement sans outil particulier.

Mais une crevaison et TL nécessitant l'installation d'une CAA est plutôt rare et signe la fin de la ballade et le retour prudent à la maison. Car le trou ou la coupure est conséquent et la CAA n'est guère protégé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les jantes tubeless laissent un bon creux par principe pour faciliter le montage du pneu.

jamais eu de difficultés particulières à démonter un tubeless d’une jante.

J’utilise le scellant Stan qui se lave très bien à l’eau et deux fois en 8-9 ans j’aie eu a poser un tube (en grande partie par ma faute) sans difficultés autre que d’utiliser un peu d’eau d’un bidon pour me rincer les mains.

on s’entend que les tubeless imposent certaines contraintes mais pour leurs aspects sécuritaires, confort, roulement, etc , pour moi ça dépasse de beaucoup les désagréments.

Ceci dit il doit y avoir des mariages roue/pneu qui sont plus difficile que d’autres n’empêche un copain à moi à crever en tubetype il n’y a pas si longtemps et on était deux pour le démonter sur le bord de la route et deviner quoi il a pincé sa chambre car le remontage n’était pas plus facile.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En plus de 6 ans tubeless route et plus de 50.000 km avec diverse fabrications pneus tubeless je n'ai jamais roulé tout de suite après le montage des pneus tubeless.! Principalement après montage et qu'il est claqué le pneu doit garder ça pression avant de mettre le liquide préventif si non il y a quelque chose mal monté, souvent c'est la valve qui fuite. Donc une fois tout est bien monter et après d'avoir mis le liquide préventif c'est de tourner la roue vertical puis horizontale des deux cotées pour bien partager le liquide. C'est suffisante et on n'a pas besoin de rouler TOUT de SUITE 5 à 6 km.🙄

La perte de pression - 1 bar/15 psi le lendemain - est normal pour les pneus tubeless ou tubeless ready/easy etc. c'est pour ça qu'il faut les gonfler à la bonne pression avant chaque sortie, hélas.! 😉

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ceux qui étaient sur vos roues vous ne les avez pas montés ils l'étaient déjà. 

Oui effectivement ils étaient déjà montés mais à 2800 bornes je les ai inversé et malgré qu'ils se soient formés j'ai eu toute les peines du monde à faire passer la dernière partie, démontes pneus à la rescousse.

 Et franchement je ne me sens pas plus en sécurité sur un Tubeless qu'un Tubetype, 3 crevaisons en 3000 bornes, zéro en 10 ans avec les Tubetypes et 6000 bornes par an, toute la saison avec les mêmes.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, on a compris, vous n'aimez pas les TL. Mais dites simplement que vous n'aimez pas ces pneus plutôt que de pondre des pages et des pages de considérations douteuses.

Après tout, chacun se fait sa propre idée. Mais quand on adopte une technique nouvelle, on fait en sorte de comprendre comment elle fonctionne et quelles sont ses différences avec les techniques plus anciennes avant de vouloir les comparer.

Comparer TL et TT ou disques et patins, c'est comparer des poires et des oranges. Chaque technologie a ses avantages et ses inconvénients et demande un peu d'apprentissage pour être maîtriser.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...