Aller au contenu

J'angoisse de passer au Tubeless , vos avis


Serge NAVETAT
 Share

Messages recommandés

Deux jours pour réparer une crevaison,  --> non, non,non, une crevaison en tubeless dans 90% des cas, c'est zéro seconde. Dans les cas extrêmes (trou > 2mm à l'intérieur), c'est une chambre à chair à monter

plus un nettoyage du liquide plus du nouveau liquide, là je dis bravo.

--> par rapport au nettoyage d'un vélo à l'issue d'une sortie en Belgique, ça ne prends pas plus de temps. Ca colle pas bcp plus que la boue sablonneuse des environs de Bruxelles.

 

Je vire illico mes horribles chambres à air et passe au tubeless, aaaaah quel bonheur, enfin!

--> Tu y viendras… c'est un très bon outil pour les nids de poule que tu sembles affectionner.

 

Il ne manque plus que les freins à disque et le 12 (ou13?) vitesses pour atteindre le nirvana, ça va le faire.

--> Je crois que si je vivais en Belgique je chercherais un vélodrome : la piste c'est parfait : plus de crevaison, plus de dérailleur, plus de frein

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Waaa, hé les gars, pas le peine de déclencher la 3° guerre mondiale, au secours quoi!

Non allez sérieux, les angoisses et cassages de crâne pour une avancée technologique de cette ampleur, y a pas de quoi faire des cauchemars. Ok ça a l'air de bien fonctionner quand tu as

  • réussi à le monter
  • mis le bon produit en bonne quantité par la pipette par le coté par dessus par dessous et tout partout
  • pris une chambre à air de réserve au cas où
  • pris une grosse rustine et un serre joint au deuxième cas où
  • pas oublié de vidanger nettoyer re remplir avec le toujours bon produit après 3 ou 6 mois je ne sais plus trop
  • je dois en oublier mais voilà...

Bon, je voulais juste rigoler un peu, nulle arrogance dans mes propos, mais pour moi une crevaison se répare en 10 minutes maximum et sans complication. 

Ceci étant, longue vie au tubeless et je vous laisse à vos angoisses, moi mes terreurs sont la nature des routes que j'observe avec attention, ce qui m'a valu 4 crevaisons en 89.000 km. Je suppose que les Pro4 Endurance font bien le job depuis des années, merci Monsieur Michelin.

Au passage mes excuses si j'en ai froissé l'un ou l'autre, vous vous en remettrez. (là c'est de l'arrogance, on est d'accord)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour moi aussi ! Si la crevaison est trop importante pour que le préventif bouche le trou, je démonte le pneu et je met une chambre à air. Dans ce genre de situation, le trou est souvent assez important et le pneu va à la poubelle dès que je rentre à la maison. Ce serait d'ailleurs ce qui arriverait une un pneu classique dans le même genre de situation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Michel,

L'un des principaux avantages du tubeless n'est pas sa facilité de réparation mais le confort apporté. Quand je lis que Franck a monté des pneus de 30 pour avoir un confort acceptable pour son usage sur mauvaise route, le tubeless permet un net gain grâce à une pression moindre sans risque de pincement de la càa.

Ensuite à chacun de peser le pour et le contre de chaque techno pour faire le bon choix en fonction de son usage. Tu n'as relevé que des points négatifs au tubeless donc dans ton cas, le choix est effectivement vite fait 😃

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'avoue honnêtement être de la plus profonde mauvaise foi sur ce coup là, espièglerie schtroumpfique oblige, mes excuses.

Sans doute y arriverai-je un jour par la force des choses et le mercantilisme qui fera disparaître le système classique, et en serais-je même content... qui sait?

Disons que quand je lis toute l'usine à gaz des centaines d'interventions précédentes ça ne me donne pas du tout l'envie de.

Pour le confort, c'est un point qui n'a strictement aucune importance à mes yeux, quoi qu'on fasse on est secoué dans tous les sens en Belgique, donc.. 

Quant à Franck, c'est Franck :-)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J’envisage aussi le tubeless... mais comme Michel, je ne suis pas très emballé par les apparentes difficultés de montage et de démontage de la chose.

Et si j’y passe, je ne suis pas sûr de diminuer la section de mes pneus. Jérémie Laplac, qui roule aussi en Belgique, a le même gabarit que moi et la même philosophie cycliste sur pas mal de points, voudrait que son futur vélo de route soit en 30 tubeless... alors pourquoi pas moi ? 😄

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas les routes belges donc je me garderai du moindre jugement.

Par contre, pour avoir testé sur des routes médiocres en Corrèze (celles du Tour du Limousin), c'est le jour et la nuit entre mes anciens pneus avec chambres et les tubeless. Tu te sens beaucoup moins fatigué quand tu reviens d'une sortie de 3h. C'est surtout flagrant au niveau des épaules et cervicales.

Mais je t'accorde que c'est un critère assez personnel et je ne voudrais surtout pas entraver ta mauvaise fois schtroumpfesque 😉 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

les angoisses et cassages de crâne :

C'est le propre des intervenants du forum...

Pour ma part, j'essaie un peu tout, je réfléchis un peu, je me renseigne un peu, et rien n'est insurmontable :

- monter un tubeless me prend environ 15 minutes. Ce qui est le plus long c'est de mettre le ruban de fond de jante mais je vais passer sur des roues qui n'en ont pas besoin.

- je n'ai jamais eu de gros problème avec les pneus mais quand je fais du Gravel avec un vélo de route même avec les 4 saisons, il m'arrive de pincer, mais rien d'insurmontable, il faut juste être un peu plus aérien en pilotage.

- les freins à disques, ça fonctionne nickel. Je trouve que ça freine un peu mieux que les patins. mais bon, je fais une sortie sur deux en patins et ça va bien aussi.

- je n'ai pas fondu de jante en carbone depuis 2012. 

- je me suis réconcilié avec les roues Mavic grâce à Christian.

- le Di2 ça marche nickel, mais le Shimano mécanique aussi, et le SRAM électrique ou mécanique c'est aussi parfait, Campagnolo, je n'ai pas essayé l'EPS, mais en mécanique c'est très bien.

- le carbone, super ! le titane, différent mais génial ! l'aluminium, souvent ça suffit largement...

Bon après, j'entretiens, je nettoie, je règle mes vélos… Donc quand je sors en groupe, sauf crevaison ou chute, je n'ai jamais eu d'incident technique...

Bref... je n'ai pas de soucis, si ce n'est les jambes que j'aimerai parfois meilleures et mon c.. que je trouve souvent trop gros.

C'est pour ça que je ne comprends pas trop les commentaires négatifs, voire la colère de certains contre tel ou tel matériel.

Les gars, il n'y a pas de mauvais matériel, mais de mauvais utilisateurs certainement !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis l'auteur du Post et 19 pages ce 28 septembre, ça en jette quand même!

Tu ne froisse personne et surtout pas moi, je suis passé au Tubeless depuis maintenant novembre dernier, j'en suis toujours à la phase de test et pour l'instant pas convaincu.

Le plus gros reproche que je peux faire c'est la fragilité de mes premiers pneus ( les Mavic Yksion pro ) sinon ce que dit Arnaud sur le confort et aussi le rendement est Top

En ce moment je suis sur des Maxxis Padrone section 28 , ils ont l'air beaucoup moins fragiles que mes précédents pneus, je verrai dans le temps.

Si les pneus tiennent 5000 c'est OK

Montage difficile, oui plus que les Tubetypes.

Mettre le préventif ce n'est pas très difficile avec la seringue et  le tuyau.

Les crevaisons avec les Mavic j'en ai subit 3 et chaque fois ça a colmaté en roulant et ça tient ensuite.

Oui, je pense que mettre une chambre au bord de route en cas de nécessité ça doit être galère.

Les Tubeless deviendront Top quand tous  auront adopté la même norme, les fabricants de jantes et de pneus, et lorsque les gommes seront un peu plus résistantes.

Pour l'instant ce n'est pas encore le cas. 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne comprends pas vos affirmations suivantes :

"Oui, je pense que mettre une chambre au bord de route en cas de nécessité ça doit être galère."

En quoi est-ce plus difficile de mettre une chambre sur un TL que sur un tubetype ? Pour le préventif, il suffit d'un petit chiffon pour l'enlever et nettoyer jante et pneu. Ca ne prend même pas 5 minutes. Pour le démontage/remontage c'est pareil que pour un tubetype.

"Les Tubeless deviendront Top quand tous  auront adopté la même norme, les fabricants de jantes et de pneus, et lorsque les gommes seront un peu plus résistantes."

Un pneu performant c'est un équilibre entre plusieurs couches. Si vous mettez une couche de gomme plus résistante, le pneu sera plus lourd et moins confortable. Ce qui est exactement l'inverse de l'effet recherché pour les TL.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En quoi est-ce plus difficile de mettre une chambre sur un TL que sur un tubetype ? Pour le préventif, il suffit d'un petit chiffon pour l'enlever et nettoyer jante et pneu. Ca ne prend même pas 5 minutes. Pour le démontage/remontage c'est pareil que pour un tubetype.

--> toi aussi tu es un gars sans soucis 😆 tu dois avoir une vie trop facile

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share





×
×
  • Créer...