Aller au contenu

Freins patins ou disques ,


Gérard CRESPO
 Share

Messages recommandés

il y a 24 minutes, Guillaume LEROYER a dit :

Pour mettre les uns et les autres d'accord sur qui est le plus obsédé par le sujet, on peut compter le nombre de messages.

Bon, je me suis contenté des 5 dernières pages. 😎

1. Bruno Guillevic 21

2. Pierre Plana 13

3. Sylvain Karle et Thierry Geumez 10

5. Fluomachinchose (j'ai du mal avec les pseudos) 9

6. Michel Dury et Pierre-Yves Dessimoz 6

8. Franck Pastor 5

9. Thibaud Cherbonnel et Gérôme Borger 4

Le qualificatif d'"obsédé" est au minimum bien négatif, "passionné", "intéressé", "motivé" seraient sans doute plus justes et surtout moins dévalorisant.

A moins que ce soit justement l'objectif du message.

Question: sur un sujet "gonflant", qu'est ce qui pousse à intervenir de la sorte ?  De mon point de vue j'ai bien sur une réponse, que je ne partagerais pas évidemment.

Libre à chacun d'avoir la sienne.

   

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 29 minutes, Thierry GEUMEZ a dit :

La supériorité des disques est incontestable dans certaines circonstances, personne n'en dit davantage, Bruno. A force de prêter cette intention aux défenseurs des disques, que tu assimiles systématiquement à des partisans inconditionnels, c'est toi qui nous bassines !

 

Assume tes choix sans les justifier ou en ayant besoin de les faire avaliser par Pogacar, tu es un grand garçon à présent 😉

 

 

Bien sur bien sur j'exagère certainement, mais quand je lis les propos (âneries ou alors vrai 2nd degré, je m'y perds) suivants , il est difficile de rester coi: comme dis en fin de message: "il fallait vraiment faire quelque chose" , non? 

 

"...la peur du changement. Peur de l'inconnu, peur de ne pas être capable de s'y adapter, peur de ne pas pouvoir l'entretenir soi-même. 

 

Le problème numéro un, c’est la pluie. Le problème numéro deux est l’avènement des roues carbone qui, naturellement, freinent moins bien que les jantes aluminium. Le problème numéro trois est qu’une jante doit à la fois diriger, lier le vélo à la route et freiner. Mécaniquement, c’est une aberration car chacune de ces actions demande des matériaux aux caractéristiques bien particulières : on a donc réalisé un compromis. Et au final, on a obtenu des roues fragiles, souvent dures, et qui freinent mal !
Tout ça à cause de nos étriers de freins, magnifiques, ultra light, mais à la
technologie d’homo sapiens ! Un câble, une vis et une double « pince » en
aluminium ! Franchement, il fallait faire quelque chose… »

Modifié hier à 11:08 par Thierry GEUMEZ

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 18 heures, Bruno GUILLEVIC a dit :

Bien sur bien sur j'exagère certainement, mais quand je lis les propos (âneries ou alors vrai 2nd degré, je m'y perds) suivants , il est difficile de rester coi: comme dis en fin de message: "il fallait vraiment faire quelque chose" , non? 

 

"...la peur du changement. Peur de l'inconnu, peur de ne pas être capable de s'y adapter, peur de ne pas pouvoir l'entretenir soi-même. 

 

Le problème numéro un, c’est la pluie. Le problème numéro deux est l’avènement des roues carbone qui, naturellement, freinent moins bien que les jantes aluminium. Le problème numéro trois est qu’une jante doit à la fois diriger, lier le vélo à la route et freiner. Mécaniquement, c’est une aberration car chacune de ces actions demande des matériaux aux caractéristiques bien particulières : on a donc réalisé un compromis. Et au final, on a obtenu des roues fragiles, souvent dures, et qui freinent mal !
Tout ça à cause de nos étriers de freins, magnifiques, ultra light, mais à la
technologie d’homo sapiens ! Un câble, une vis et une double « pince » en
aluminium ! Franchement, il fallait faire quelque chose… »

Modifié hier à 11:08 par Thierry GEUMEZ

Tu ne sembles pas avoir compris ce que ce passage signifiait. La jante est conçue à la fois pour diriger le vélo et lier le vélo à la route via les pneumatiques. Avec les freins à patins, elle doit en plus supporter les contraintes de freinage. Les freins à disques, qui transmettent les contraintes du freinage aux moyeux et non plus aux jantes, libèrent celles-ci de ces contraintes, et pour elle c'est donc tout bénéfice. Finis entre autres les risques de fonte de colle à boyaux lors de longues descentes en montagne, finies les jantes creusées rapidement si comme moi on roule très souvent par mauvais temps et sur routes sales, finis les frottements sur les patins en cas de voile, etc. Et les constructeurs peuvent faire des recherches sur des jantes plus légères, plus efficaces, plus aérodynamiques parce qu'ils n'ont plus à composer avec la nécessité de proposer une surface de freinage.

 

Bref, non seulement pour le freinage en lui-même mais également pour les jantes, les disques apportent un très net progrès.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@ Guillaume: oui c'est vrai, j'interviens souvent mais dans le fond je m'en fiche complètement de ce freinage, je sais qu'on y passera un jour ou l'autre et on s'y fera, ça n'a absolument aucune importance. 

 

C'est juste qu'il fait dégueu dehors (pour changer) et qu'on s'ennuie un peu, donc on cause pour rien et puis voilà.

  • Like 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 35 minutes, Franck PASTOR a dit :

Tu ne sembles pas avoir compris ce que ce passage signifiait. La jante est conçue à la fois pour diriger le vélo et lier le vélo à la route via les pneumatiques. Avec les freins à patins, elle doit en plus supporter les contraintes de freinage. Les freins à disques, qui transmettent les contraintes du freinage aux moyeux et non plus aux jantes, libèrent celles-ci de ces contraintes, et pour elle c'est donc tout bénéfice. Finis entre autres les risques de fonte de colle à boyaux lors de longues descentes en montagne, finies les jantes creusées rapidement si comme moi on roule très souvent par mauvais temps et sur routes sales, finis les frottements sur les patins en cas de voile, etc. Et les constructeurs peuvent faire des recherches sur des jantes plus légères, plus efficaces, plus aérodynamiques parce qu'ils n'ont plus à composer avec la nécessité de proposer une surface de freinage.

 

Bref, non seulement pour le freinage en lui-même mais également pour les jantes, les disques apportent un très net progrès.

 

 

Non effectivement je n'ai absolument rien compris, c'est que je dois très certainement être bien bouché ou bien peut être  n'est ce pas une démonstration très convaincante?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 27 minutes, Michel DURY a dit :

@ Guillaume: oui c'est vrai, j'interviens souvent mais dans le fond je m'en fiche complètement de ce freinage, je sais qu'on y passera un jour ou l'autre et on s'y fera, ça n'a absolument aucune importance. 

 

C'est juste qu'il fait dégueu dehors (pour changer) et qu'on s'ennuie un peu, donc on cause pour rien et puis voilà.

Ah Ah, savez vos que je suis également complètement sur la même longueur d'onde.

C'est juste distrayant quand le temps est trop moche de balancer des arguments pour le plaisir et de lire les interventions parfois outrées, tendues ou  pire ensuite. Et vive les FAD, enfin plutôt vive le vélo.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 28 minutes, Bruno GUILLEVIC a dit :

Ah Ah, savez vos que je suis également complètement sur la même longueur d'onde.

C'est juste distrayant quand le temps est trop moche de balancer des arguments pour le plaisir et de lire les interventions parfois outrées, tendues ou  pire ensuite. Et vive les FAD, enfin plutôt vive le vélo.

 

Alors je te donnerais le conseil d'adopter une position plus cool, plus détendue sur la question.

 

Dans le fond tu n'as pas tort mais dans la forme tu exagères ton militantisme qui fini par exaspérer. Les autres réagissent d'autant plus fort et c'est l'escalade qui débouche sur la cacophonie générale. Les arguments des uns et des autres sont tous pertinents, mais voilà, la situation évolue d'une manière telle que nous aurons tous un jour ces fameux disques et que nous en serons même contents.

 

Donc voilà, respire un grand coup, bois une petite bière belge et détends toi, tout va bien.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Bruno GUILLEVIC a dit :

C'est juste distrayant quand le temps est trop moche de balancer des arguments pour le plaisir et de lire les interventions parfois outrées, tendues ou  pire ensuite. 

 

.... et tu joues les pleureuses ou rappelles le règlement quand tu perds le contrôle de la situation.

 

Entre troll et amuseur, essaie de trouver la nuance  😉

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis d'humeur à relancer la machine ce matin 😀

 

Hier, fin de la sortie en centre ville, on roule à 28/30 quand soudain mon compagnon me signale une poussette qui va traverser. Il n'a pas réussi à s'arrêter à temps, moi oui. Pourtant, c'est lui qui voit l'obstacle en premier. Je vous laisse deviner quel type de freinage équipe nos vélos respectifs 😇

 

Fort heureusement, la poussette ne s'était pas engagée. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Thierry GEUMEZ a dit :

.... et tu joues les pleureuses ou rappelles le règlement quand tu perds le contrôle de la situation.

 

Entre troll et amuseur, essaie de trouver la nuance  😉

Allez un peu d' efforts, encore plus de compliments svp, j'aaaaadooooore ça!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Thibaud CHERBONNEL a dit :

Je suis d'humeur à relancer la machine ce matin 😀

 

Hier, fin de la sortie en centre ville, on roule à 28/30 quand soudain mon compagnon me signale une poussette qui va traverser. Il n'a pas réussi à s'arrêter à temps, moi oui. Pourtant, c'est lui qui voit l'obstacle en premier. Je vous laisse deviner quel type de freinage équipe nos vélos respectifs 😇

 

Fort heureusement, la poussette ne s'était pas engagée. 

Argument non recevable.

 

Quand Monsieur Bernal s'est emplafonné dans son bus à 60 kmh il avait des freins à disques et tous ses copains de sortie lui criaient t'insion... le bus!

 

Donc paf le bus!

 

Bon ok, ça ne veut rien dire... c'est juste pour meubler quoi...fait vraiment moche aujourd'hui.

 

Après mure réflexion (le temps de faire le petit café de 14h00), voilà mon point de vue sur la question double, Bernal et toi. Attention, ça va faire mal.

 

En ce qui te concerne, tu as été clairement sauvé par ton copain qui a vu la poussette et t'a prévenu. De ce fait tu as pu freiner à temps et lui en a profité pour gagner la course, tu l'as dit toi même, il est arrivé presque dans la poussette avant toi.

 

Ceci corrobore l'avis du couple Bruno / Pogacar que pour gagner la course il faut du patin. 

 

Ensuite, dans la même logique, Monsieur Bernal n'avait pas de copain pour lui dire qu'il y avait un bus sur sa trajectoire, donc il s'est encastré in the bus boum! Ceci tendrait à justifier à tout moment la présence d'un cycliste à patin à coté d'un à disques pour le prévenir qu'il faut freiner à temps. On le voit très bien, les à disques ont un problème de vision, sans doute dû à leur confiance immodérée en leur système de freinage.

 

Ma logique est imparable à l'analyse fine de ces deux exemples, et on voit ici toute la richesse de la cohabitation des deux systèmes, l'un demandant l'aide efficace de l'autre pour un fonctionnement harmonieux en situation critique.

 

Je vous laisse deviner lequel à eu besoin d'aide...

 

Ne criez pas "au génie", Salvadore Dali l'a déjà fait.

Modifié par Michel DURY
  • Like 1
  • Haha 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Michel DURY a dit :

Alors je te donnerais le conseil d'adopter une position plus cool, plus détendue sur la question.

 

Dans le fond tu n'as pas tort mais dans la forme tu exagères ton militantisme qui fini par exaspérer. Les autres réagissent d'autant plus fort et c'est l'escalade qui débouche sur la cacophonie générale. Les arguments des uns et des autres sont tous pertinents, mais voilà, la situation évolue d'une manière telle que nous aurons tous un jour ces fameux disques et que nous en serons même contents.

 

Donc voilà, respire un grand coup, bois une petite bière belge et détends toi, tout va bien.

Ah, mais il faut toujours garder son calme, surtout pour des sujets aussi anodins, or ce n'est à l'évidence pas ce qu'on peut constater dans de nombreux propos.

Au demeurant il faut se garder de ne jamais critiquer ou dénigrer personne, juste apporter (j'en ai mis beaucoup, j'en conviens) des arguments et des témoignages contraires.  Il reste que les invectives et les dénigrements de personnes sont devenus le lot des réseaux sociaux  et plus généralement du monde actuel, je ne crois pas que ce soit bon signe. 

Je répèterais bien encore ce vieux diction populaire du moyen âge :

"Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage" 

Sinon pour la bière, suivant en ça mes origines flamandes, j'en use et abuse déjà pas mal, alors ok mais juste une fois à votre santé à tous.

Modifié par Bruno GUILLEVIC
Bière
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 03/04/2022 à 11:09, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

Salut, grossier pour moi est l'antonyme de fin, tout simplement, c'est pourquoi j'ai des jantes en C15 avec pneus de 23, dans ma jeunesse j'ai même monté du 19, mais les cadres acier le justifiaient par leur rigidité nettement moindre que celle des  carbones actuels. Pression de 7 bars , jantes de 2,4cm de hauteur à l'avant et 2,7 à l'arrière, alors qu'autrefois on ne dépassait pas les 2cm, je préfère mille fois mon carbone (BMC) actuel aux 3 aciers des années 80-90! Quand je vois un vtt actuel avec ou sans moteur, je ne peux que le trouver grossier...pourquoi je ne roule pas sur un vtt, parce qu'il faut rendre la nature aux piétons.

rendre la nature aux piétons ? dans ce cas on enlève les routes bitumés qui sont a l'origine de la terre et habité par les animaux et la végétation......les troupeaux de randonneurs avec leurs grosses gaudasses vont autant de dégâts ou presque  que les VTT mais ceci est un autre sujet ....  

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Michel DURY a dit :

Argument non recevable.

 

Quand Monsieur Bernal s'est emplafonné dans son bus à 60 kmh il avait des freins à disques et tous ses copains de sortie lui criaient t'insion... le bus!

 

Donc paf le bus!

 

Bon ok, ça ne veut rien dire... c'est juste pour meubler quoi...fait vraiment moche aujourd'hui.

 

Après mure réflexion (le temps de faire le petit café de 14h00), voilà mon point de vue sur la question double, Bernal et toi. Attention, ça va faire mal.

 

En ce qui te concerne, tu as été clairement sauvé par ton copain qui a vu la poussette et t'a prévenu. De ce fait tu as pu freiner à temps et lui en a profité pour gagner la course, tu l'as dit toi même, il est arrivé presque dans la poussette avant toi.

 

Ceci corrobore l'avis du couple Bruno / Pogacar que pour gagner la course il faut du patin. 

 

Ensuite, dans la même logique, Monsieur Bernal n'avait pas de copain pour lui dire qu'il y avait un bus sur sa trajectoire, donc il s'est encastré in the bus boum! Ceci tendrait à justifier à tout moment la présence d'un cycliste à patin à coté d'un à disques pour le prévenir qu'il faut freiner à temps. On le voit très bien, les à disques ont un problème de vision, sans doute dû à leur confiance immodérée en leur système de freinage.

 

Ma logique est imparable à l'analyse fine de ces deux exemples, et on voit ici toute la richesse de la cohabitation des deux systèmes, l'un demandant l'aide efficace de l'autre pour un fonctionnement harmonieux en situation critique.

 

Je vous laisse deviner lequel à eu besoin d'aide...

 

Ne criez pas "au génie", Salvadore Dali l'a déjà fait.

Michel  c'est l'heure de tes gouttes 😷...

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Sylvain KARLE a dit :

rendre la nature aux piétons ? dans ce cas on enlève les routes bitumés qui sont a l'origine de la terre et habité par les animaux et la végétation......les troupeaux de randonneurs avec leurs grosses gaudasses vont autant de dégâts ou presque  que les VTT mais ceci est un autre sujet ....  

T'as pas de taf toi?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi, je suis ni pour ni contre, bien au contraire !

 

En fait le frein à disque peu être utile à certains mais pas du tout à d'autres.

Montagne, pas montagne, etc. etc…

 

Ou je ne suis pas d'accord, c'est parce que ces messieurs les fabricants décrète qu'ils passent aux disques, on ne trouve plus de vélo en patins, ou très rare ! ) là, c'est une aberration et oblige les nouveaux acheteurs de vélo neuf à acheter ce qu'il y a, mais pas ce qu'ils leur seraient vraiment utiles ! Et pire les tarifs et poids des vélos !

 

Il aurait fallu que toutes les marques garde des vélos à patins, mais pour des raisons de rentabilité, TINTIN tu n'auras pas le choix !

 

 

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 30 minutes, Sylvain KARLE a dit :

rendre la nature aux piétons ? dans ce cas on enlève les routes bitumés qui sont a l'origine de la terre et habité par les animaux et la végétation......les troupeaux de randonneurs avec leurs grosses gaudasses vont autant de dégâts ou presque  que les VTT mais ceci est un autre sujet ....  

Je comprends que l'on n'habite pas le même coin, chez moi il existe des chemins qui longent des "bisses" (voir le Larousse), très étroits et fréquentés par les piétons, leurs chiens, voire leurs poussettes, d'un côté l'eau et de l'autre le vide, je ne pense pas qu'un Vtt y soit bien venu et pourtant on en voit. En montagne certains cols pédestres sont franchis par les vététistes, bon, ils doivent pousser leur machine ou la porter, tant pis pour eux, ils feraient mieux, à certains endroits, de randonner.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hier je m'engage dans un rond point à environ 35km/h et un imbécile en bagnole fait le tour complet alors que son cligno indiquait qu'il sortait. J'attrape les freins et les patins (dura ace) viennent mordre les bandes de freinages de mes Zipp. Blocage immédiat de la roue arrière. Question, avec encore plus de puissance au freinage je fais quoi?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans les ronds points tu ne regardes jamais les clignos des autres, mais leurs roues avant. Ce sont elles qui t'indiqueront avec certitude s'ils tournent à droite ou non.

 

Oui bon, si tu es derrière tu es vu... mais ça m'a déjà sauvé la mise plus d'une fois!

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, Michel DURY a dit :

Dans les ronds points tu ne regardes jamais les clignos des autres, mais leurs roues avant. Ce sont elles qui t'indiqueront avec certitude s'ils tournent à droite ou non.

 

Oui bon, si tu es derrière tu es vu... mais ça m'a déjà sauvé la mise plus d'une fois!

On est d'accord j'ai merdouillé mais la question est toujours la même.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
 Share





×
×
  • Créer...