Aller au contenu

Freins patins ou disques ,


Gérard CRESPO
 Share

Messages recommandés

il y a 16 minutes, Franck PASTOR a dit :

Et pour rebondir sur ce témoignage, hier je suis monté la Bastille de Grenoble et ses pourcentages faramineux, et surtout je l'ai redescendue, du même côté (pas le choix, en fait), avec mon vélo à disques.

 

Cette route faisait aussi peur aux cyclistes, sinon plus, dans le sens de la descente que dans l'autre. Je dis «faisait» parce qu'avec l'avènement des disques, ce ne sera probablement plus le cas. Quelle différence avec mes anciens vélos à freins sur jantes, lorsqu'on dévale des pourcentages pareils…

 

https://climbfinder.com/fr/montees/bastille-de-grenoble

Oui j'ai cette impression aussi, quand tu arrives dans de gros pourcentages tu n'as plus à te poser la question de savoir si ton vélo va s'arrêter...Un sentiment de sécurité s'en dégage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un élément important dont personne ne parle (vous voyez qu'il y a encore moyen de trouver du nouveau...) c'est le risque de passer par dessus bord avec un freinage puissant dans les fortes pentes.

 

Pour les peu de fois où j'ai fait de la descente de col (j'adore ça, swiiiiiii à fond) je faisais hyper gaffe en freinant de bien me déporter le plus loin possible à l'arrière du vélo, selle serrée entre les cuisses et cul bien derrière, vous voyez?

 

Alors moi je veux bien que maintenant grâce à vos disques machins là vous alliez plus vite, mais est-ce que vous maitrisez aussi l'anti basculement vers l'avant avec la puissance de freinage que vous avez? Il doit forcément y avoir un apprentissage, non?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 21 minutes, Michel DURY a dit :

Un élément important dont personne ne parle (vous voyez qu'il y a encore moyen de trouver du nouveau...) c'est le risque de passer par dessus bord avec un freinage puissant dans les fortes pentes.

 

Pour les peu de fois où j'ai fait de la descente de col (j'adore ça, swiiiiiii à fond) je faisais hyper gaffe en freinant de bien me déporter le plus loin possible à l'arrière du vélo, selle serrée entre les cuisses et cul bien derrière, vous voyez?

 

Alors moi je veux bien que maintenant grâce à vos disques machins là vous alliez plus vite, mais est-ce que vous maitrisez aussi l'anti basculement vers l'avant avec la puissance de freinage que vous avez? Il doit forcément y avoir un apprentissage, non?

Ma façon de freiner a légèrement changé, en effet: mes freinages sont plus brefs et plus puissants. Mais ma position pour freiner n'a pas changé: grosso modo, je fais comme tu le décris (ce qui dans mon cas est facilité par ma position de base, déjà très reculée) et je ne me suis jamais senti en danger de basculer vers l'avant.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 33 minutes, Michel DURY a dit :

Un élément important dont personne ne parle (vous voyez qu'il y a encore moyen de trouver du nouveau...) c'est le risque de passer par dessus bord avec un freinage puissant dans les fortes pentes.

 

Pour les peu de fois où j'ai fait de la descente de col (j'adore ça, swiiiiiii à fond) je faisais hyper gaffe en freinant de bien me déporter le plus loin possible à l'arrière du vélo, selle serrée entre les cuisses et cul bien derrière, vous voyez?

 

Alors moi je veux bien que maintenant grâce à vos disques machins là vous alliez plus vite, mais est-ce que vous maitrisez aussi l'anti basculement vers l'avant avec la puissance de freinage que vous avez? Il doit forcément y avoir un apprentissage, non?

ben non on maitrise rien en FAD on fait des supers saltos !!!! 😁 

essaye un jour un vélo en FAD sous la pluie dans une belle descente avec des virolos serrés et après on discute ....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Michel DURY a dit :

Un VAE. Je ne dis pas que le sien coutait ce prix là, mais dans la gamme il y en a un à 13.000 euros.

 

Afficher de tels prix rend de fait un vélo à 5.000 euros... bon marché, c'est le B A BA du marketing. En vélo musculaire à disque on arrive à cette même logique qui fait qu'on va devoir débourser près de 1.000 euros de plus pour avoir un vélo de gamme équivalente en patins.

 

Bien entendu on prendra comme prétexte le covid Poutine ou la planète Mars, mais ton bon vélo cool à 2.000 euros fera bientôt partie d'une légende.

 

Quand je pense que j'ai acheté ma moto BMW R1100 RT à 1.800 euros, ça laisse songeur.

Bien entendu on prendra comme prétexte le covid Poutine ou la planète Mars --> ou les FAD... je l'ai dis plusieurs fois, les augmentations de prix sur les vélos ne sont que pour une petite partie liée au FAD. Sur les vélos de moyenne gamme qui ont pris à peu près 2000€, le trois quart c'est la transmission électrique...

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le frein à disque, je me répète, est très utile dans certain cas, mais très inutile dans d'autre, le vrai problème, c'est que le consommateur n'a plus le choix sur 95 % des fabricants de trouver le choix entre les deux systèmes.

Après si un mec a 8, 10, ou 15000 euros, à mettre sur un vélo, c'est son choix unique, pas de choisir un système le mieux adapter à l'environnement dans lequel il évolue !

Il y a encore des gros groupes comme décathlon qui a sorti son dernier cadre en patin et à disque, la preuve que tous pourraient le faire !

Quant aux comparaisons que vous faites entre cyclo et pro, c'est à mourir de rire, car justement nous sommes directement les victimes en tant que consommateur, comme ce qui est imposé aux Pros nous l'est aussi ! Alors que dans nombreux cas, nous n'avons absolument pas les possibilités physique et technique de faire comme eux, va descendre un col alors qu'il est ouvert à la circulation et sur le côté droit de la route.

Tu descendras à 90 km ? Non !

Le matériel cyclo n'a pas besoin d'être aussi performant, il a besoin d'être un choix, c'est tout !

Mais les carottes sont cuites !! Perso j'ai trouvé, je crois, le dernier BIANCHI oltré XR3 en taille 59 du marché Français à patins, car moi, le disque, je l'écoute à la maison, pas chanté sur la route !

Je roule en plat vallonné donc pas d'utilité même quand il pleut pas de soucis ! Et depuis plus de 50 Ans.

20220127_163612[1].jpg

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Michel DURY a dit :

Un élément important dont personne ne parle (vous voyez qu'il y a encore moyen de trouver du nouveau...) c'est le risque de passer par dessus bord avec un freinage puissant dans les fortes pentes.

 

Pour les peu de fois où j'ai fait de la descente de col (j'adore ça, swiiiiiii à fond) je faisais hyper gaffe en freinant de bien me déporter le plus loin possible à l'arrière du vélo, selle serrée entre les cuisses et cul bien derrière, vous voyez?

 

Alors moi je veux bien que maintenant grâce à vos disques machins là vous alliez plus vite, mais est-ce que vous maitrisez aussi l'anti basculement vers l'avant avec la puissance de freinage que vous avez? Il doit forcément y avoir un apprentissage, non?

Honnêtement je trouve que le freinage est beaucoup plus progressif et dosable qu'en patin, je n'ai pas encore bloqué mes roues pour l'instant et honnêtement pour bloquer la roue avant lancé il faut vraiment abuser.

J'ai entendu il y a pas longtemps un interview de pro qui expliquait qu'ils retardent de plus en plus leurs freinage car plus la vitesse est élevé moins les risques de bloquage sont importants... les pilotes autos et motos tapent d'ailleurs très fort dans les freins pour relâcher la pression ensuite...

Modifié par Fabien GONNELLI
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, Fabien GONNELLI a dit :

Honnêtement je trouve que le freinage est beaucoup plus progressif et dosable qu'en patin, je n'ai pas encore bloqué mes roues pour l'instant et honnêtement pour bloquer la roue avant lancé il faut vraiment abuser.

J'ai entendu il y a pas longtemps un interview de pro qui expliquait qu'ils retardent de plus en plus leurs freinage car plus la vitesse est élevé moins les risques de bloquage sont importants... les pilotes autos et motos tapent d'ailleurs très fort dans les freins pour relâcher la pression ensuite...

Que ce soit en patins ou en disque, c'est une question de dosage !

Sauf si tu es surpris, pas des escargots qui traversent la route !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 18 minutes, dams a dit :

La vache les mecs... Ça vous rend agressifs les FAD. Raison de plus pour rester en patin ! 

Moi, je trouve que l'agressivité vient de l'autre côté. Je n'ai jamais vu des réactions aussi exacerbées, aussi extrêmes, aussi passionnées, vis-à-vis d'un changement sur nos vélos, que celles vis-à-vis des freins à disques. Et ça m'interpelle à chaque fois. Des réticences face à ce changement, d'accord, mais pourquoi tant de haine ? On continue à faire du vélo comme avant, il me semble ? Si ce n'est avec un meilleur freinage, 300 à 600 g de plus, et des jantes qui dureront autant que le vélo, mais au-delà, qu'est-ce qui change ?

Modifié par Franck PASTOR
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On a déjà eu pire, Franck, souviens toi des Imanol et autres Dupond qui semèrent l'apocalypse à tout vent!

 

Ici on s'amuse plus qu'autre chose, il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre, ça reste encore tout à fait correct je trouve.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 49 minutes, Pascal ROGER a dit :

Le frein à disque, je me répète, est très utile dans certain cas, mais très inutile dans d'autre, le vrai problème, c'est que le consommateur n'a plus le choix sur 95 % des fabricants de trouver le choix entre les deux systèmes.

Après si un mec a 8, 10, ou 15000 euros, à mettre sur un vélo, c'est son choix unique, pas de choisir un système le mieux adapter à l'environnement dans lequel il évolue !

Il y a encore des gros groupes comme décathlon qui a sorti son dernier cadre en patin et à disque, la preuve que tous pourraient le faire !

Quant aux comparaisons que vous faites entre cyclo et pro, c'est à mourir de rire, car justement nous sommes directement les victimes en tant que consommateur, comme ce qui est imposé aux Pros nous l'est aussi ! Alors que dans nombreux cas, nous n'avons absolument pas les possibilités physique et technique de faire comme eux, va descendre un col alors qu'il est ouvert à la circulation et sur le côté droit de la route.

Tu descendras à 90 km ? Non !

Le matériel cyclo n'a pas besoin d'être aussi performant, il a besoin d'être un choix, c'est tout !

Mais les carottes sont cuites !! Perso j'ai trouvé, je crois, le dernier BIANCHI oltré XR3 en taille 59 du marché Français à patins, car moi, le disque, je l'écoute à la maison, pas chanté sur la route !

Je roule en plat vallonné donc pas d'utilité même quand il pleut pas de soucis ! Et depuis plus de 50 Ans.

20220127_163612[1].jpg

Tu descendras à 90 km ? Non ! --> Si, Si 🙂

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 15 minutes, Franck PASTOR a dit :

Moi, je trouve que l'agressivité vient de l'autre côté. Je n'ai jamais vu des réactions aussi exacerbées, aussi extrêmes, aussi passionnées, vis-à-vis d'un changement sur nos vélos, que celles vis-à-vis des freins à disques. Et ça m'interpelle à chaque fois. Des réticences face à ce changement, d'accord, mais pourquoi tant de haine ? On continue à faire du vélo comme avant, il me semble ? Si ce n'est avec un meilleur freinage, 300 à 600 g de plus, et des jantes qui dureront autant que le vélo, mais au-delà, qu'est-ce qui change ?

"....pourquoi tant de haine...."  Là,, force est de constater un qualificatif au minimum  excessif au pire totalement inapproprié,, qui pourrait traduire chez l'auteur une inacceptation des critiques des uns et des autres en les qualifiant ainsi, et également une absence d'éléments de réponses pertinents.

Je ne sais si vous avez tous remarqué mais les publications les plus longues, émanant d'un plus grand nombre sont celles des ardents défenseurs de leur choix FAD  (pour rire, on a même parlé d'ayatollahs), qualifiant leurs contradicteurs de "nuls, ignares, rétrogrades, effrayés des changements, voire menteurs...", j'en passe et des meilleures. Rien de tel de l'autre coté pour l'autre "camp"   

Pas grave,  on voit souvent la paille dans l'oeil du voisin et pas la poutre dans le sien.

On s'est quand même bien distraits avec ces bla blas inoffensifs      

  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 26 minutes, Franck PASTOR a dit :

Moi, je trouve que l'agressivité vient de l'autre côté. Je n'ai jamais vu des réactions aussi exacerbées, aussi extrêmes, aussi passionnées, vis-à-vis d'un changement sur nos vélos, que celles vis-à-vis des freins à disques. Et ça m'interpelle à chaque fois. Des réticences face à ce changement, d'accord, mais pourquoi tant de haine ? On continue à faire du vélo comme avant, il me semble ? Si ce n'est avec un meilleur freinage, 300 à 600 g de plus, et des jantes qui dureront autant que le vélo, mais au-delà, qu'est-ce qui change ?

Tu as sans doute raison mais là vu ce que je viens de prendre... J'ai pas compris. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 13 minutes, Pierre PLANA a dit :

Tu descendras à 90 km ? Non ! --> Si, Si 🙂

Hi hi ça ne m'étonne pas ! Que quelqu'un me sorte ça en venant de toi, pas étonnant ! Champion !

Et surtout sur les parties bien droites bien sûr.

Mais l'exception ne fait pas la règle dans le domaine du vélo, tu devrais le savoir !

Modifié par Pascal ROGER
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 17 minutes, Bruno GUILLEVIC a dit :

"....pourquoi tant de haine...."  Là,, force est de constater un qualificatif au minimum  excessif au pire totalement inapproprié,, qui pourrait traduire chez l'auteur une inacceptation des critiques des uns et des autres en les qualifiant ainsi, et également une absence d'éléments de réponses pertinents.

Je ne sais si vous avez tous remarqué mais les publications les plus longues, émanant d'un plus grand nombre sont celles des ardents défenseurs de leur choix FAD  (pour rire, on a même parlé d'ayatollahs), qualifiant leurs contradicteurs de "nuls, ignares, rétrogrades, effrayés des changements, voire menteurs...", j'en passe et des meilleures. Rien de tel de l'autre coté pour l'autre "camp"   

Pas grave,  on voit souvent la paille dans l'oeil du voisin et pas la poutre dans le sien.

On s'est quand même bien distraits avec ces bla blas inoffensifs      

Faudra que tu me cites les endroits où ces qualificatifs injurieux de «nuls», «ignares», «rétrogrades», sont sortis. Pas de moi, c'est sûr. Moi je me souviens d'un « gugusses » tout récent qui venait de toi-même.

 

Mais à vrai dire, je ne te prends plus guère au sérieux sur ce sujet-ci, tu es dans la provocation pure depuis quelques temps déjà.

Modifié par Franck PASTOR
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
 Share





×
×
  • Créer...