Aller au contenu

Votre sortie du jour 2022


Messages recommandés

Posté (modifié)
Il y a 8 heures, James JEAU a dit :

avec deux vestes, tu transpires pas ?

Non je ne ferme pas complétement celle du dessous et comme je roule tres pépère en vélotaf je reste bien sec...

Vraiment content hier de constater que sous cette pluie dru mes vêtements ont tenus bas et haut, temps de fou après la pluie en soirée on a eu la neige Metz était tout blanc , de tout l'hiver rien et le 08 avril ça tombe.....

Modifié par Sylvain KARLE
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

47 km pour mon dernier jour à Grenoble pendant ces vacances, avec une autre grimpée pas piquée des vers: le col de Vence, en Chartreuse, par des chemins de traverse, mi-urbains mi-campagnards, selon cet itinéraire:

 

https://climbfinder.com/fr/montees/col-de-vence-grenoble-chantemerle

 

5,5 km pour 550 m de dénivellation, soit 10 % de moyenne, avec des sections particulièrement raides, notamment juste avant le sommet du col  un passage terrible qui doit approcher voire dépasser les 30 % sur une centaine de mètres, la fin du «chemin de Château Pilon». Certes, c'est une estimation au pifomètre, mais c'est le seul passage routier que je connaisse qui fasse systématiquement descendre mon compteur sous les 6 km/h. 

 

Pour compenser, quasiment tout le long on a de très belles vues plongeantes sur Grenoble, avec même quelques passages en corniche assez vertigineux.

 

Départ sous la bruine, qui s'est heureusement vite arrêtée. Mais arrivé au col de Vence (800 m d'altitude), il s'est mis à neigeoter. Ça m'a refroidi, si j'ose dire, pour continuer jusqu'au fort du Saint-Eynard à 1350 m d'altitude, comme j'en avais l'intention au départ, et je suis donc redescendu vers la plaine en passant par Clémencières et Saint-Martin-le-Vinoux. Retour ensuite vers la maison familiale, à nouveau sous la bruine, cette fois continue.

 

Temps typiquement nordique donc pour ma dernière sortie grenobloise. Demain, retour en Belgique en voiture, et il fera grand beau… Ça n'aurait pas pu être l'inverse ? 😡

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonsoir,

sortie club ce matin ,départ à 8h00 , ciel bleu ,soleil et 6° .....direction l'Est de Toulon ( var 83 ) pour ce faire le col de l'Ubac ,qui longe la face Nord du Mt Faron, long de 3kms avec ses passages à 17% , mais le paysage et  la vue sont magnifiques , descente sur Ollioules et ses gorges pour rejoindre le Beausset et plonger vers la mer" ....Bandol et Sanary ( y a du monde sur les plages ) et pour ajouter du dénivelé , à Toulon , la corniche du Mourillon après les plages du même nom , pour terminer les villages de La Garde et La Pauline , au total 94 kms et il fait à présent 19° et pas de vent !!

sportivement Serge.  

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Posté (modifié)

103km et 1060m d+ ce dimanche a la moyenne fantastique de 23,4km/h mode promenade quoique et quelques routes paumés et pourries ....0° a 8h00 glagla ,  ont étaient habillés plein hiver et environ 10° avec du soleil fin de matinée c'était agréable ....avec la pluie et neige sur 2 jours les cours d'eaux  ont débordés on a traversé une route de justesse sans les palmes ....  😄

1649606430070-01.jpeg

Modifié par Sylvain KARLE
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

2° à 8h00 et petit vent de NE, ciel tout bleu.  A quatre, participation à une rando d'un club voisin. 90kms sur un circuit vallonné, avec un vent forcissant. Départ avec le groupe des meilleurs du coin (on les connait bien).

Un peu vite et nerveux pour ma forme actuelle,(36 les deux 1ères heures) une cinquantaine puis 40 puis 30 au bout d'une heure. Bon j'en suis pas trop fier mais, mal placé à l'amorce d'un bosse, j'ai sauté dans la relance sur le plat qui a suivi,, un trou de 10m que je n'ai pas réussi à combler Tout ça est peut être un peu trop pour mes vieux muscles, hein?

On a fini à 8 relayant calmement. Mes deux potes  qui ont réussi à rester dans le groupe (l'autre avait sauté au bout de 20 bornes, pour cause de nuit agitée apparemment) étaient hilares en me voyant arriver, bon ils n'ont pas pu prendre un seul relai. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, Bruno GUILLEVIC a dit :

2° à 8h00 et petit vent de NE, ciel tout bleu.  A quatre, participation à une rando d'un club voisin. 90kms sur un circuit vallonné, avec un vent forcissant. Départ avec le groupe des meilleurs du coin (on les connait bien).

Un peu vite et nerveux pour ma forme actuelle,(36 les deux 1ères heures) une cinquantaine puis 40 puis 30 au bout d'une heure. Bon j'en suis pas trop fier mais, mal placé à l'amorce d'un bosse, j'ai sauté dans la relance sur le plat qui a suivi,, un trou de 10m que je n'ai pas réussi à combler Tout ça est peut être un peu trop pour mes vieux muscles, hein?

On a fini à 8 relayant calmement. Mes deux potes  qui ont réussi à rester dans le groupe (l'autre avait sauté au bout de 20 bornes, pour cause de nuit agitée apparemment) étaient hilares en me voyant arriver, bon ils n'ont pas pu prendre un seul relai. 

Citation

 

heureusement pour tes copains que tes muscles ont de l'âge ..............

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 10 minutes, Jean-Pierre COURQUIN a dit :

heureusement pour tes copains que tes muscles ont de l'âge ..............

Oui je crois qu'il va être temps de réduire la voilure et de rouler majoritairement avec ma génération. De plus je trouve de plus en plus que ces randos sur route ouverte, pour le groupe des  forts, sont souvent un peu limite question sécurité, à moins d'être toujours devant, ce que je ne peux plus faire.      

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 13 heures, Bruno GUILLEVIC a dit :

Oui je crois qu'il va être temps de réduire la voilure et de rouler majoritairement avec ma génération. De plus je trouve de plus en plus que ces randos sur route ouverte, pour le groupe des  forts, sont souvent un peu limite question sécurité, à moins d'être toujours devant, ce que je ne peux plus faire.      

Le problème des "randos de plaine" et ton compte rendu le traduit bien, c'est que c'est l'occasion dans de nombreux clubs de "faire la course", sans que la route soit fermée et au milieu de cyclos qui viennent se balader...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce dimanche sortie à 4. 100km/1700m de D+. Temps splendide, un peu frais au départ (4°), vent du sud. Une montée terrible, digne d'un mont (760m/107m de D+) puis trois petits cols (Col del Teil, Montségur, Col de la Lauze), la sortie parfaite avec une lumière et des paysages superbes... On est pas trop mal lotis par chez nous...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, Pierre PLANA a dit :

Le problème des "randos de plaine" et ton compte rendu le traduit bien, c'est que c'est l'occasion dans de nombreux clubs de "faire la course", sans que la route soit fermée et au milieu de cyclos qui viennent se balader...

Exactement et dimanche il y a eu deux ou trois épisodes bien "chauds", sans conséquences heureusement mais grâce à la chance essentiellement. Un groupe de 30/40 qui déboule à +40 à l'heure dans un petit hameau avec virages, graviers, chiens en ballade, mamy et enfants qui traversent doucement tout ça sans visibilité et avec les 3/4 du groupe à bloc,  guidon contre guidon et collés les uns aux autres, stressés pour ne pas perdre les roues,  ça craint quand même pas mal et ça frise la bêtise.

Enfin c'est parce que je ne suis plus en mesure d'être devant que je pense ça sans doute

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 5 minutes, Pierre PLANA a dit :

Ce dimanche sortie à 4. 100km/1700m de D+. Temps splendide, un peu frais au départ (4°), vent du sud. Une montée terrible, digne d'un mont (760m/107m de D+) puis trois petits cols (Col del Teil, Montségur, Col de la Lauze), la sortie parfaite avec une lumière et des paysages superbes... On est pas trop mal lotis par chez nous...

J'étais dans les Vosges ce week end pour une cérémonie familiale, et hier en particulier je voyais cette lumière avec le paysage mi gelé mi ensoleillé, pffff, ça faisait vraiment envie de partir m'installer là bas.

 

La maison à coté de celle où j'étais venait d'être vendue, 130.000 euros. J'avoue que si j'avais su, j'aurais vraiment hésité. 

 

Pas de vélo lors de ce voyage, ce n'était pas du tout le contexte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à l’instant, Bruno GUILLEVIC a dit :

Exactement et dimanche il y a eu deux ou trois épisodes bien "chauds", sans conséquences heureusement mais grâce à la chance essentiellement. Un groupe de 30/40 qui déboule à +40 à l'heure dans un petit hameau avec virages, graviers, chiens en ballade, mamy et enfants qui traversent doucement tout ça sans visibilité et avec les 3/4 du groupe à bloc,  guidon contre guidon et collés les uns aux autres, stressés pour ne pas perdre les roues,  ça craint quand même pas mal et ça frise la bêtise.

Enfin c'est parce que je ne suis plus en mesure d'être devant que je pense ça sans doute

J'ai arrêté de "faire la course" dans les randos cyclo il y a plus de 20 ans... On en avait une très grosse qui tenait lieu de "course de l'année" pour les clubs du coin... A l'époque j'étais bien devant, mais derrière il y a eu un très grosse chute collective...

Pour faire la course, il y a les course voire les cyclosportives chronométrées...

Et maintenant je suis en Ariège ou il y a très peu de clubs et où les randonnées cyclo n'existent pas...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 15 minutes, Bruno GUILLEVIC a dit :

Exactement et dimanche il y a eu deux ou trois épisodes bien "chauds", sans conséquences heureusement mais grâce à la chance essentiellement. Un groupe de 30/40 qui déboule à +40 à l'heure dans un petit hameau avec virages, graviers, chiens en ballade, mamy et enfants qui traversent doucement tout ça sans visibilité et avec les 3/4 du groupe à bloc,  guidon contre guidon et collés les uns aux autres, stressés pour ne pas perdre les roues,  ça craint quand même pas mal et ça frise la bêtise.

Enfin c'est parce que je ne suis plus en mesure d'être devant que je pense ça sans doute

J'ai souvent assisté à des drames évités de justesse par ce que j'appelle la connerie des cyclos en groupe, qui perdent tout sens logique dès qu'ils sont en "course" lors d'une sortie du dimanche. Ce n'est pas rare de voir toute la largeur de la chaussée monopolisée, les ronds poinds pris à contre sens, les stops brûlés, les feux rouges aussi et j'en passe.

 

Tout ça pourquoi? 

 

Depuis lors je ne roule qu'avec les groupes 2 où c'est bien plus respectueux, ce qui n'empêche pas non plus les accidents, mais les 1 c'est souvent craignos. Même très.

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Michel DURY a dit :

J'ai souvent assisté à des drames évités de justesse par ce que j'appelle la connerie des cyclos en groupe, qui perdent tout sens logique dès qu'ils sont en "course" lors d'une sortie du dimanche. Ce n'est pas rare de voir toute la largeur de la chaussée monopolisée, les ronds poinds pris à contre sens, les stops brûlés, les feux rouges aussi et j'en passe.

 

Tout ça pourquoi? 

 

Depuis lors je ne roule qu'avec les groupes 2 où c'est bien plus respectueux, ce qui n'empêche pas non plus les accidents, mais les 1 c'est souvent craignos. Même très.

J'ai décidé de ne plus rouler en groupe pour cette raison. Je ne supportais plus de voir des gars à gauche de la bande de circulation alors que des voitures suivaient pendant 1 km sans pouvoir dépasser, de me faire engueuler parce que je ralentissais à l'abord d'un panneau "stop", etc. J'ai même assisté à un jet de bidon sur le capot d'une voiture prioritaire qui tentait timidement de prendre sa place dans un rond-point et entendu un commentaire agressif à l'intention d'une automobiliste apeurée que nous croisions sur une route très étroite : "qu'est-ce qu'elle vient foutre ici, celle-là ?".

Modifié par Thierry GEUMEZ
  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Thierry GEUMEZ a dit :

J'ai décidé de ne plus rouler en groupe pour cette raison. Je ne supportais plus de voir des gars à gauche de la bande de circulation alors que des voitures suivaient pendant 1 km sans pouvoir dépasser, de me faire engueuler parce que je ralentissais à l'abord d'un panneau "stop", etc. J'ai même assisté à un jet de bidon sur le capot d'une voiture prioritaire qui tentait timidement de prendre sa place dans un rond-point et entendu un commentaire agressif à l'intention d'une automobiliste apeurée que nous croisions sur une route très étroite : "qu'est-ce qu'elle vient foutre ici, celle-là ?".

 

Dans le même genre, une fois alors que je m'arrêtais à un feu rouge, j'ai entendu des coups de patins (c'était avant les disques).

Un petit groupe de cyclos, que je n'avais pas entendu arriver, m'a doublé avec des regards mauvais, l'un d'eux m'apostrophant : "eh connard t'aurais pu prévenir que tu t'arrêtais, on a failli te rentrer dedans".

Modifié par Guillaume LEROYER
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, Guillaume LEROYER a dit :

 

Dans le même genre, une fois je me suis arrêté à un feu rouge, et j'ai entendu des coups de patins (c'était avant les disques).

Un petit groupe de cyclos, que je n'avais pas entendu arriver, m'a doublé avec des regards mauvais, l'un d'eux m'apostrophant : "eh connard t'aurais pu prévenir que tu t'arrêtais, on a failli te rentrer dedans".

Effectivement cet esprit individualiste de performance à tout prix se rencontre souvent. Certains en oublient carrément les règles élémentaires du code de la route et du savoir vivre élémentaire. C'est désagréable et hyper dangereux. Pouur ceu qui ont ce besoin  de compétition, il y a effectivement les épreuves sportives de tous niveaux organisées, souvent ils n'y vont pas parce que la concurrence est féroce.

Après, rouler en groupe en club, dès lors que le club est bien structuré et managé, n'a rien à voir avec ça. L'exemple du club auquel j'appartiens le montre: une centaine de membres, 4 voire 5 groupes de niveau, des circuits différents et variés proposés chaque semaine, des règles de comportement rappelées régulièrement. Tout ça fait qu'il est agréable de rouler ensemble, sans stress, même avec des sorties "musclées". Rouler en groupe pas trop nombreux avec un minimum de discipline me semble même, à bien des égards, moins dangereux que seul ou à deux, quand les véhicules motorisés tentent de passer en force pour dépasser, ce qu'ils hésitent à faire derrière un groupe plus important    

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

sortie du lundi bien différente d'hier a tout point de vue , météo superbe 14° et grand soleil donc j'étais en court en bas , dire qu'hier c'était l'hiver et habillé en conséquence ....

sortie aussi beaucoup + intense 45km et presque 300m D+ a 30,6 km/h , encore du boulot pour etre a +/-33km/h sur ce type de sortie mais après tout on est qu'en Avril ....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...