Aller au contenu

Votre sortie du jour 2022


Messages recommandés

88 km aujourd'hui, dont une escalade inédite pour moi : le Collet d'Allevard, ou plus exactement le « Super Collet », un peu au-dessus.

 

J'étais allé skier plusieurs fois dans cette station de ski dans ma jeunesse, mais jamais encore je n'en avais fait la route d'accès à vélo. Lacune comblée aujourd'hui donc !

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Collet_d'Allevard

 

Pour la montée en elle-même, temps pas folichon de 1 h 33 minutes pour 1200 m de dénivellation environ. Je n'ai pas souffert, mais jamais je n'ai pu vraiment «débloquer le moteur» non plus. L'âge qui vient, peut-être, ou alors une prudence instinctive devant une montée inconnue. Et il faut dire qu'elle est sacrément pentue par endroits, le tout-à-gauche a été nécessaire plusieurs fois. De tous les accès à des stations de ski que j'ai pu grimper (Alpe d'Huez, Chamrousse, Pipay, Prapoutel…), il me semble que c'est la plus raide.

 

https://climbfinder.com/fr/montees/super-collet

 

Quelques photos prises au sommet puis en redescendant :

 

 

IMG_0665.jpeg.ee22ab7b109f2344eeb973002bcb6ed0.jpeg

Au Super-Collet, les remontées sont encore en service, pour les randonneurs et sans doute les vététistes…

 

IMG_0664.jpeg.61d3f449dd58109c959212fb9d3ae6b6.jpeg

Ça donne envie d'aller là-haut…

 

 

IMG_0666.jpeg.3bc7a91273aa4c54720599f46089719f.jpeg

Vue plongeante sur la cluse de Montmélian, entre l'Isère et la Savoie. Tout au fond, dans la brume, Chambéry et le Mont du Chat.

 

IMG_0668.jpeg.47ad85452fbdbc495c2810b12fcf4b21.jpegVue sur le Granier, extrémité nord du massif de Chartreuse. Dans le creux bien marqué à droite de la falaise passe le col du Granier.

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moment très sympathique ce matin en partant au travail , au bout de 2km je décide bifurquer sur une montée de 600m environ a 4% et au milieu une charmante demoiselle 45 ans environ et de jolies gambettes me double en vélo électrique je lui lance " on fait la course " , j'étais environ a 13 km/h et du coup mon instinct de male 😅a resurgit je me met a la rattraper et doubler je regarde mon compteur je suis a + de 23km/h ( avec sac de 5kl sur le dos ) mais le cardio s'affole , il reste 100m je la vois revenir les cuisses brulent et finalement elle me bouffera a 2m de la ligne et me dit " je n'ai pas de mérite" , je récupère et je la doublerais un peu plus loin en descente ...j'ai adorais ça met du piment.😎

  • Like 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Sylvain KARLE a dit :

Moment très sympathique ce matin en partant au travail , au bout de 2km je décide bifurquer sur une montée de 600m environ a 4% et au milieu une charmante demoiselle 45 ans environ et de jolies gambettes me double en vélo électrique je lui lance " on fait la course " , j'étais environ a 13 km/h et du coup mon instinct de male 😅a resurgit je me met a la rattraper et doubler je regarde mon compteur je suis a + de 23km/h ( avec sac de 5kl sur le dos ) mais le cardio s'affole , il reste 100m je la vois revenir les cuisses brulent et finalement elle me bouffera a 2m de la ligne et me dit " je n'ai pas de mérite" , je récupère et je la doublerais un peu plus loin en descente ...j'ai adorais ça met du piment.😎

Hier, dans mon AR rapide entre deux rendez-vous au col de la Colombière, une charmante demoiselle comme toi m'a doublé aussi en vélo électrique sans crier gare. J'étais déjà à 17km/h et je n'ai pas cherché à jouer car il me restait encore 9 bornes de montée ... et qu'elle se serait sans doute arrêter avant vu qu'elle avait l'air de rentrer du travail pour sa pause méridienne. Mais j'aurais été capable de la même chose sur une bosse plus courte 😄

Au final, sortie de 33km/805 D+/ 1h22 et un PR à la clé sur la montée du col (11km à 6%, c'était le côté facile).

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 10/08/2022 à 16:53, Franck PASTOR a dit :

88 km aujourd'hui, dont une escalade inédite pour moi : le Collet d'Allevard, ou plus exactement le « Super Collet », un peu au-dessus.

 

J'étais allé skier plusieurs fois dans cette station de ski dans ma jeunesse, mais jamais encore je n'en avais fait la route d'accès à vélo. Lacune comblée aujourd'hui donc !

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Collet_d'Allevard

 

Pour la montée en elle-même, temps pas folichon de 1 h 33 minutes pour 1200 m de dénivellation environ. Je n'ai pas souffert, mais jamais je n'ai pu vraiment «débloquer le moteur» non plus. L'âge qui vient, peut-être, ou alors une prudence instinctive devant une montée inconnue. Et il faut dire qu'elle est sacrément pentue par endroits, le tout-à-gauche a été nécessaire plusieurs fois. De tous les accès à des stations de ski que j'ai pu grimper (Alpe d'Huez, Chamrousse, Pipay, Prapoutel…), il me semble que c'est la plus raide.

 

https://climbfinder.com/fr/montees/super-collet

 

Quelques photos prises au sommet puis en redescendant :

 

 

IMG_0665.jpeg.ee22ab7b109f2344eeb973002bcb6ed0.jpeg

Au Super-Collet, les remontées sont encore en service, pour les randonneurs et sans doute les vététistes…

 

IMG_0664.jpeg.61d3f449dd58109c959212fb9d3ae6b6.jpeg

Ça donne envie d'aller là-haut…

 

 

IMG_0666.jpeg.3bc7a91273aa4c54720599f46089719f.jpeg

Vue plongeante sur la cluse de Montmélian, entre l'Isère et la Savoie. Tout au fond, dans la brume, Chambéry et le Mont du Chat.

 

IMG_0668.jpeg.47ad85452fbdbc495c2810b12fcf4b21.jpegVue sur le Granier, extrémité nord du massif de Chartreuse. Dans le creux bien marqué à droite de la falaise passe le col du Granier.

bonsoir,

j'ai habité 12 ans à La rochette ( savoie 83 ) et je connais bien cette station : en vélo ,en ski , à pied et en parapente ......

 

....pour moi ce jour départ à 7h00 sous ciel "gris" mais pas de vent et il fait 20° , participation à la randonnée d'été organisée par le club de Carqueiranne ( var 83 ) points forts la col du Babaou ,le col de Caguo Ven et la la côte du Pas de La griotte au total 97 kms , il y avait du monde en plus des clubs locaux pas mal de touristes en vacances dans la région , un vent de sud s'est levé en fin de rando. et il fait 34°

sportivement Serge.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, Serge MASSELOT a dit :

bonsoir,

j'ai habité 12 ans à La rochette ( savoie 83 ) et je connais bien cette station : en vélo ,en ski , à pied et en parapente ......

 

....pour moi ce jour départ à 7h00 sous ciel "gris" mais pas de vent et il fait 20° , participation à la randonnée d'été organisée par le club de Carqueiranne ( var 83 ) points forts la col du Babaou ,le col de Caguo Ven et la la côte du Pas de La griotte au total 97 kms , il y avait du monde en plus des clubs locaux pas mal de touristes en vacances dans la région , un vent de sud s'est levé en fin de rando. et il fait 34°

sportivement Serge.

 

Si tu as vécu à La Rochette, tu dois connaître aussi par cœur la montée de Val Pelouse. J'aurais souhaité la faire cette année, malheureusement un éboulement à 5 km du sommet a provoqué la fermeture de la route à cet endroit…

 

Aujourd'hui, une autre montée inédite pour moi, celle du versant sud du col de la Charmette, en Chartreuse (1261 m d'altitude, 1080 m de dénivellation).

 

https://climbfinder.com/fr/montees/col-de-la-charmette-saint-egreve

 

Mine de rien, c'est selon Climbfinder la troisième montée la plus difficile des environs de Grenoble, derrière Chamrousse par Séchilienne et le col du Sabot, mais devant la Croix de Fer et le Glandon versant Allemont et les autres montées vers Chamrousse !

 

https://climbfinder.com/fr/regions/grenoble

 

Et c'est vrai que c'est particulièrement pentu. De plus, très peu de lacets, de très longues lignes droites, donc peu de repères pour estimer la pente et la progression, donc un bon test également pour le mental. Temps de montée plutôt moyen (pour moi) de 1 h 16 minutes.

 

Au 2/3 de la montée, j'ai progressivement rattrapé une dame, la cinquantaine, allure sportive, sur un vélo gravel. Ce que je ne comprenais pas, c'est qu'à chaque fois que je la rejoignais, elle trouvait le moyen d'accélérer et de me laisser à nouveau à 10 mètres derrière, puis elle ralentissait, ce qui me permettait de la rejoindre à nouveau, puis elle réaccélérait et ainsi de suite plusieurs fois. Je me demandais comment elle s'y prenait… jusqu'à ce que je remarque le moteur électrique à sa roue arrière et le ronronnement caractéristique de l'assistance électrique lors d'une de ses accélérations. 🙂

 

Au bout d'un certain temps de ce manège, je l'ai dépassée sans plus de réaction de sa part (on s'est quand même dit «bonjour»). Peut-être que son assistance était épuisée ou qu'elle avait décidé de ne plus s'en servir. En tout cas, je ne l'ai plus revue, y compris, curieusement, quand je suis redescendu par le même versant du col.

 

Quelques photos prises au sommet :

 

IMG_0672.jpeg.4548a624a8e90f4c40f449cfff9639be.jpegMon bolide à la croix sommitale 🙂

 

IMG_0674.jpeg.0d9bb6cb895dfdcb59f1be32376acfe7.jpeg

Le début de la descente sur le versant nord, aujourd'hui fermée à toute circulation y compris cycliste un peu plus bas :-(. Quel dommage, cette route forestière, que j'avais grimpée il y a longtemps, était tout simplement grandiose. Aujourd'hui, ceux qui s'y risquent rapportent tous que la route est particulièrement dégradée…

 

IMG_0675.jpeg.8d17100351aced256abb47f88c519e5c.jpeg

Un peu d'histoire ! (Agrandir l'image pour lire le texte du panneau).

 

Ensuite, je suis redescendu de même côté donc (descente particulièrement désagréable par ailleurs, la chaussée est assez dégradée sur une bonne partie du trajet) pour rentrer au bercail. En tout, 76 km de sortie aujourd'hui.

Modifié par Franck PASTOR
Corrections
  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me décide à apporter ma pierre.

 

A près quasiment 1 mois d'arrêt du vélo à raison des congés je reprends le vélo.

Je recommence doucement : sorties plat en endurance douce sur le canal du midi et pour 50/60 km.

 

Hier soir départ 18 h. il fait encore 35 degrés au moins, Bien sur, comme partout, très beau et quasi pas de vent ou un truc qui me souffle du chaud dans le nez. J'étouffe en traversant la ville jusqu'à attendre l'ombre des platanes de la piste ou la température est un peu plus basse. Et c'est parti... vraiment il fallait être motivé : la perte de jambes due à mon arrêt plus la chaleur ce fut dur : surtout les arrêts 'eau' ou il n'y a plus de vent relatif : je me mets à suer comme un cochon et bizarrement le cardio augmente.

Bon après 19h30 la température baisse enfin ...

Je n'ai pas croisé grand monde ni à pied ni en vélo. bilan 62 km en 2h20 sur mon grail - 3 l  d 'eau ; je me sens un peu mieux sur le velo que la semaine dernière mais je vais morfler encore quelques semaines avant d'oser m'attaquer à une bosse ! mais si je ne m'y remets pas ce sera encore pire .. et j'ai le 10 000 qui me nargue, j'y suis pas encore.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Frederic SCHAFFNER a dit :

Je me décide à apporter ma pierre.

 

A près quasiment 1 mois d'arrêt du vélo à raison des congés je reprends le vélo.

Je recommence doucement : sorties plat en endurance douce sur le canal du midi et pour 50/60 km.

 

Hier soir départ 18 h. il fait encore 35 degrés au moins, Bien sur, comme partout, très beau et quasi pas de vent ou un truc qui me souffle du chaud dans le nez. J'étouffe en traversant la ville jusqu'à attendre l'ombre des platanes de la piste ou la température est un peu plus basse. Et c'est parti... vraiment il fallait être motivé : la perte de jambes due à mon arrêt plus la chaleur ce fut dur : surtout les arrêts 'eau' ou il n'y a plus de vent relatif : je me mets à suer comme un cochon et bizarrement le cardio augmente.

Bon après 19h30 la température baisse enfin ...

Je n'ai pas croisé grand monde ni à pied ni en vélo. bilan 62 km en 2h20 sur mon grail - 3 l  d 'eau ; je me sens un peu mieux sur le velo que la semaine dernière mais je vais morfler encore quelques semaines avant d'oser m'attaquer à une bosse ! mais si je ne m'y remets pas ce sera encore pire .. et j'ai le 10 000 qui me nargue, j'y suis pas encore.

Mais quand on est en congé on fait du vélo ! 🤣

bon courage ça va revenir ....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Posté (modifié)

Après un bon barbecue chez moi hier en compagnie de Gérôme sa femme et JP du Nord ( merci pour les bières j'ai du stock 😎) qui est de passage dans le coin et part dans les Vosges demain on c'est fait une belle partie de manivelle ce matin sur Metz , un paquet de belles bosses et un passage par le centre ville pour que JP admire notre si belle ville .....je suis rentré presque cramé 121km a 28km/h avec 1260m d+ mine de rien ......JP a pu se rendre compte que c'est loin d'être plat comme chez lui et encore on a évité quelques autres bosses pas piqués des vers...... vraiment sympa de se rencontrer en réel et a renouveler.....

 

1660475690897-01.jpeg

1660475734988-01.jpeg

Modifié par Sylvain KARLE
  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

64km seulement, mais 1700m de DV, une des plus difficiles ascensions du Valais, Thyon 2000 (2100m en fait) ça ne fait que monter et tourner, pas de répit, 34-25 depuis les Collons 1700m. Il y a une semaine ça grouillait de monde (Tour des stations), bien plus tranquille ce matin, temps couvert idéal pour moi, la pluie n'est pas encore arrivée, le vent s'est levé par contre, rafraîchissant un peu l'atmosphère...ouf! 6000m de dv ces deux dernières semaines, bien mieux que les mois précédents.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 12/08/2022 à 15:31, Franck PASTOR a dit :

 

Si tu as vécu à La Rochette, tu dois connaître aussi par cœur la montée de Val Pelouse. J'aurais souhaité la faire cette année, malheureusement un éboulement à 5 km du sommet a provoqué la fermeture de la route à cet endroit…

 

Aujourd'hui, une autre montée inédite pour moi, celle du versant sud du col de la Charmette, en Chartreuse (1261 m d'altitude, 1080 m de dénivellation).

 

https://climbfinder.com/fr/montees/col-de-la-charmette-saint-egreve

 

Mine de rien, c'est selon Climbfinder la troisième montée la plus difficile des environs de Grenoble, derrière Chamrousse par Séchilienne et le col du Sabot, mais devant la Croix de Fer et le Glandon versant Allemont et les autres montées vers Chamrousse !

 

https://climbfinder.com/fr/regions/grenoble

 

Et c'est vrai que c'est particulièrement pentu. De plus, très peu de lacets, de très longues lignes droites, donc peu de repères pour estimer la pente et la progression, donc un bon test également pour le mental. Temps de montée plutôt moyen (pour moi) de 1 h 16 minutes.

 

Au 2/3 de la montée, j'ai progressivement rattrapé une dame, la cinquantaine, allure sportive, sur un vélo gravel. Ce que je ne comprenais pas, c'est qu'à chaque fois que je la rejoignais, elle trouvait le moyen d'accélérer et de me laisser à nouveau à 10 mètres derrière, puis elle ralentissait, ce qui me permettait de la rejoindre à nouveau, puis elle réaccélérait et ainsi de suite plusieurs fois. Je me demandais comment elle s'y prenait… jusqu'à ce que je remarque le moteur électrique à sa roue arrière et le ronronnement caractéristique de l'assistance électrique lors d'une de ses accélérations. 🙂

 

Au bout d'un certain temps de ce manège, je l'ai dépassée sans plus de réaction de sa part (on s'est quand même dit «bonjour»). Peut-être que son assistance était épuisée ou qu'elle avait décidé de ne plus s'en servir. En tout cas, je ne l'ai plus revue, y compris, curieusement, quand je suis redescendu par le même versant du col.

 

Quelques photos prises au sommet :

 

IMG_0672.jpeg.4548a624a8e90f4c40f449cfff9639be.jpegMon bolide à la croix sommitale 🙂

 

IMG_0674.jpeg.0d9bb6cb895dfdcb59f1be32376acfe7.jpeg

Le début de la descente sur le versant nord, aujourd'hui fermée à toute circulation y compris cycliste un peu plus bas :-(. Quel dommage, cette route forestière, que j'avais grimpée il y a longtemps, était tout simplement grandiose. Aujourd'hui, ceux qui s'y risquent rapportent tous que la route est particulièrement dégradée…

 

IMG_0675.jpeg.8d17100351aced256abb47f88c519e5c.jpeg

Un peu d'histoire ! (Agrandir l'image pour lire le texte du panneau).

 

Ensuite, je suis redescendu de même côté donc (descente particulièrement désagréable par ailleurs, la chaussée est assez dégradée sur une bonne partie du trajet) pour rentrer au bercail. En tout, 76 km de sortie aujourd'hui.

Bjr,

Oui je connais Val Pelouse , ancienne station de ski devenue le paradis des parapentistes, les derniers kms de la montée ne sont pas terrible .....

....pour ma part , hier , participation à la concentration d'été organisée par le VSCH   ( club varois) 100 kms , pas de difficultés les côtés habituelles ( Costebelle , Maraval ) ravito dans les toboggans des Borrels             ( 3ième Borrels) ....24 ° au départ à 7h00 et il fera que 31° pour les maximales avec quelques passages nuageux et peu de vent.

Sportivement Serge 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Lewhippet a dit :

Apres une bonne periode de travaux à la maison, c'est la reprise  !!!

 

Reprise le 6 aout .... depuis 516 km pour 19h de pédalage et 8 sorties .....

 

loin d'être pret pour le GP de Madine .....

Tu parles du GP des vieux? Je suis invité?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une courte sortie aujourd'hui avec Jean-Pierre aujourd'hui avant qu'il ne reprenne la route direction les Vosges. J'ai passé un week-end formidable en très bonne compagnie.

Merci le forum et merci Michel 😉, c'est grâce à la sotie Namur que j'ai fait ces belles rencontre. 

 

Maintenant je ne demande qu'une chose...du rab 😃

  • Like 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Grande sortie « cartrousine » (en Chartreuse) aujourd'hui, avec au menu la classique trilogie de ce massif : les cols du Granier (par Chapareillan), du Cucheron (par les Villards) et de Porte. Et comme cerise sur le gâteau, comme il me restait des jambes, j'y ai ajouté la montée au Fort du Saint-Eynard.

 

https://climbfinder.com/fr/montees/col-du-granier-chapareillan

 

https://climbfinder.com/fr/montees/col-du-cucheron-saint-pierre-d-entremont-villard

 

https://climbfinder.com/fr/montees/col-de-porte-saint-laurent-du-pont (les 8 derniers kilomètres de ce profil)

 

https://climbfinder.com/fr/montees/fort-du-saint-eynard-pillonieres (4 km, dont les 3 derniers km de ce profil).

 

Avec le Granier par Chapareillan et la montée vers le fort du Saint-Eynard, j'ai pu satisfaire mon goût pour les forts pourcentages, comme les curieux pourront le vérifier en consultant ci-dessus les profils correspondants 🙂

 

Au sommet du col de Porte (1326 m), très belle vue sur Chamechaude le point culminant du massif de Chartreuse à 2082 m.

 

IMG_0679.jpeg.09f42c9c1d1a4363c405e45b8478865d.jpeg

 

Au fort du Saint-Eynard (1328 m), panorama magique sur Grenoble et ses environs, 1100 mètres plus bas. La photo ci-dessous est bien insuffisante pour lui rendre justice, dommage (il faut vraiment que je prenne des cours de photographie !).

 

 

IMG_0683.jpeg.423868e957365e20031376ed3cc13762.jpeg

 

À part la consistance du « menu » du jour, pas grand'chose à signaler. Le temps était idéal, dans les normales saisonnières (28° maxi en plaine, dans les 25° au plus fort de la sortie au cœur du massif), le trafic raisonnable pour un 15 août, les paysages somptueux comme de juste (j'aurais dû aussi prendre une photo de la falaise du Granier, d'ailleurs). La fatigue ne s'est fait sentir que dans la montée du Fort du Saint-Eynard, 4 km environ dont les 3 derniers km à 11% de moyenne, où ma vitesse oscillait la plupart du temps entre 7 et 8 km/h. 24/34 de rigueur quasiment tout du long, sauf dans mes relances en danseuses et les quelques rares répits. Encore une fois, je peux dire merci à mes tous petits braquets.

 

Seul gros point noir : quasiment toute la montée du col du Granier était gravillonnée de frais. 😡 Et encore, peut-être ne devrais-je pas trop me plaindre : les malheureux qui descendaient, eux, n'allaient guère plus vite que moi dans l'autre sens…

Modifié par Franck PASTOR
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Franck PASTOR a dit :

Grande sortie « cartrousine » (en Chartreuse) aujourd'hui, avec au menu la classique trilogie de ce massif : les cols du Granier (par Chapareillan), du Cucheron (par les Villards) et de Porte. Et comme cerise sur le gâteau, comme il me restait des jambes, j'y ai ajouté la montée au Fort du Saint-Eynard.

 

https://climbfinder.com/fr/montees/col-du-granier-chapareillan

 

https://climbfinder.com/fr/montees/col-du-cucheron-saint-pierre-d-entremont-villard

 

https://climbfinder.com/fr/montees/col-de-porte-saint-laurent-du-pont (les 8 derniers kilomètres de ce profil)

 

https://climbfinder.com/fr/montees/fort-du-saint-eynard-pillonieres (4 km, dont les 3 derniers km de ce profil).

 

Avec le Granier par Chapareillan et la montée vers le fort du Saint-Eynard, j'ai pu satisfaire mon goût pour les forts pourcentages, comme les curieux pourront le vérifier en consultant ci-dessus les profils correspondants 🙂

 

Au sommet du col de Porte (1326 m), très belle vue sur Chamechaude le point culminant du massif de Chartreuse à 2082 m.

 

IMG_0679.jpeg.09f42c9c1d1a4363c405e45b8478865d.jpeg

 

Au fort du Saint-Eynard (1328 m), panorama magique sur Grenoble et ses environs, 1100 mètres plus bas. La photo ci-dessous est bien insuffisante pour lui rendre justice, dommage (il faut vraiment que je prenne des cours de photographie !).

 

 

IMG_0683.jpeg.423868e957365e20031376ed3cc13762.jpeg

 

À part la consistance du « menu » du jour, pas grand'chose à signaler. Le temps était idéal, dans les normales saisonnières (28° maxi en plaine, dans les 25° au plus fort de la sortie au cœur du massif), le trafic raisonnable pour un 15 août, les paysages somptueux comme de juste (j'aurais dû aussi prendre une photo de la falaise du Granier, d'ailleurs). La fatigue ne s'est fait sentir que dans la montée du Fort du Saint-Eynard, 4 km environ dont les 3 derniers km à 11% de moyenne, où ma vitesse oscillait la plupart du temps entre 7 et 8 km/h. 24/34 de rigueur quasiment tout du long, sauf dans mes relances en danseuses et les quelques rares répits. Encore une fois, je peux dire merci à mes tous petits braquets.

 

Seul gros point noir : quasiment toute la montée du col du Granier était gravillonnée de frais. 😡 Et encore, peut-être ne devrais-je pas trop me plaindre : les malheureux qui descendaient, eux, n'allaient guère plus vite que moi dans l'autre sens…

Sacrée journée ! 👍

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

plus modestement aujourd'hui j'ai enfin effectué une sortie après les 110kms d'hier a 81 tours minute de moyenne (34X28) certes sur une petite distance 54kms avec près de 600m de D+ en solo bien entendu cela ne fut pas facile toujours le regard sur le compteur affichant la cadence et bien content d'en avoir fini ..........

impossible pour moi de tenir une telle cadence sur une montée a 10% sur 10kms même avec un 34X32 ! 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 5 minutes, Jean-Pierre COURQUIN a dit :

plus modestement aujourd'hui j'ai enfin effectué une sortie après les 110kms d'hier a 81 tours minute de moyenne (34X28) certes sur une petite distance 54kms avec près de 600m de D+ en solo bien entendu cela ne fut pas facile toujours le regard sur le compteur affichant la cadence et bien content d'en avoir fini ..........

impossible pour moi de tenir une telle cadence sur une montée a 10% sur 10kms même avec un 34X32 ! 

 

 

Bjr Jean-Pierre, tu essaies de battre Franck au niveau de la cadence de pédalage dans les côtes ? 😊

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 32 minutes, Jean-Pierre COURQUIN a dit :

plus modestement aujourd'hui j'ai enfin effectué une sortie après les 110kms d'hier a 81 tours minute de moyenne (34X28) certes sur une petite distance 54kms avec près de 600m de D+ en solo bien entendu cela ne fut pas facile toujours le regard sur le compteur affichant la cadence et bien content d'en avoir fini ..........

impossible pour moi de tenir une telle cadence sur une montée a 10% sur 10kms même avec un 34X32 ! 

 

 

Tenir ce genre de cadence avec 34/32 te forcerait à rouler à 11 km/h environ. À toi de voir si tu es capable de grimper à 11 km/h de moyenne un col de 10 km à 10% de pente moyenne . Si oui, il ne devrait pas y avoir de problème à enrouler le 34/32. Sinon, deux alternatives : baisser la cadence ou baisser encore le braquet 😎

 

Ceci dit, il n'y en a pas des des masses dans les Alpes, des cols avec des tronçons de 10 km à au moins 10% de pente moyenne. Le Mont du Chat, Val Pelouse… et quels autres ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...