Aller au contenu

Aerodynamique


Pierre PLANA
 Share

Messages recommandés

Qui a lu les sujet sur le cycle de ce mois ?

Les conclusions :

- la position c'est super important pour rouler vite 

- les vêtements, il faut faire attention

- les vélos Aero, l'intérêt est très limité

- le casque Aero, ça ne sert à rien

- les roues Aero, l'intérêt est très limité

 

Si je suis d'accord sur les 3 premiers points, sans opinion sur le troisième, je suis plus partagé sur la question des roues... mais dans la capacité à rouler fort des roues à jantes un  peu plus hautes, je ne sais pas dans quelle part la rigidité et l'inertie compte par rapport à l'Aero. De plus les tests ont été fait à 30km/h... et nous sommes quand même qques uns à pouvoir rouler plus vite que ça sur le plat...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bof tu sais, ici comme ailleurs on lit tout et son contraire...

Il y a longtemps que je ne suis plus les conseils de ce genre, d'ailleurs en général inappropriés aux cyclos lambdas et surtout fort coûteux pour les ceusses qui veulent les écouter.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Pierre PLANA a dit :

Qui a lu les sujet sur le cycle de ce mois ?

Les conclusions :

- la position c'est super important pour rouler vite 

- les vêtements, il faut faire attention

- les vélos Aero, l'intérêt est très limité

- le casque Aero, ça ne sert à rien

- les roues Aero, l'intérêt est très limité

 

Si je suis d'accord sur les 3 premiers points, sans opinion sur le troisième, je suis plus partagé sur la question des roues... mais dans la capacité à rouler fort des roues à jantes un  peu plus hautes, je ne sais pas dans quelle part la rigidité et l'inertie compte par rapport à l'Aero. De plus les tests ont été fait à 30km/h... et nous sommes quand même qques uns à pouvoir rouler plus vite que ça sur le plat...

La position c'est hyper important c'est sur ce point là qu'on gagne le  +......

Il y a quelques années j'ai acheté un Giant TCR d'occase mais hyper entretenu avec des Cosmics carbone de 50mm magnifique , je croyais que j'allais pulvériser mes moyennes au dessus de 30km/h , quelle déception !!!  je n'ai pratiquement rien gagné par rapport a mes Campagnolo Zonda 30mm  bien + fiable et rigide , j'ai noté un petit gain au dessus de 45km/h minimum et encore pas sur et pourtant je roule correct quand je suis en forme  je suis  capable de rouler 100km seul a 30-32km  ( 34km/h sur 50km en 2021) sur du moyennement vallonné et en club je suis facile dans les roues a 40-45/km/h quand c'est roulant ......bref pour envoyer sur un vélo pas besoin d'un matos de fou il faut surtout un bon physique affuté et de l'entrainement .....

Modifié par Sylvain KARLE
  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tout a de l intérêt ,je ne comprendrai pas pourquoi ducros   😂 il se décarcasse alors   .mais comme Sylvain  le dit c 'est la position qui est de loin le plus important ,tout ce matériel ne sert a pas grand chose si c 'est pour faire de la ballade ,quand on connait le prix des investissements que font les équipes pro pour gagner quelques secondes sur un contre la montre ou pour aller au bout d une échappée

quand les moyens physiques élevés correspondent au prix du vélo ça prend toute sa logique , par contre voir un cycliste avec casque aéro ,roues lenticulaires pour rouler a 25 28 je rigole  en douce  car je n aime pas me moquer de ceux qui ont de gros moyens financiers

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ouai, j'y suis abonné, et je ne suis pas étonné plus que ça. Quand on voit la surface frontale du cyclo et sa machine et bien le vélo ça ne représente vraiment pas grand chose 😉. Surtout quand on mesure plus du 1.80m, haut perché sur son destrier. Les gains annoncés sur les vélos fait en soufflerie à 50km de vitesse de flux d'air, c'est juste pour le marketing 😄. Par contre le gain de roues aéro doit être plus sensible quand le vent dans un angle différent.  C'est surtout la souplesse du pilote qui importe et sa capacité à rouler les mains en bas du cintre 😁. je préfère de loin un vélo léger dynamique et réactif à un vélo blindé avec des roues hautes faites pour rouler au train mais chiantes à manœuvrer et sensibles au vent......  A+

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 48 minutes, Sylvain KARLE a dit :

La position c'est hyper important c'est sur ce point là qu'on gagne le  +......

Il y a quelques années j'ai acheté un Giant TCR d'occase mais hyper entretenu avec des Cosmics carbone de 50mm magnifique , je croyais que j'allais pulvériser mes moyennes au dessus de 30km/h , quelle déception !!!  je n'ai pratiquement rien gagné par rapport a mes Campagnolo Zonda 30mm  bien + fiable et rigide , j'ai noté un petit gain au dessus de 45km/h minimum et encore pas sur et pourtant je roule correct quand je suis en forme  je suis  capable de rouler 100km seul a 30-32km  ( 34km/h sur 50km en 2021) sur du moyennement vallonné et en club je suis facile dans les roues a 40-45/km/h quand c'est roulant ......bref pour envoyer sur un vélo pas besoin d'un matos de fou il faut surtout un bon physique affuté et de l'entrainement .....

+2

 

La position : dans les pentes de plus de 5%, je rattrape beaucoup de cyclos sans donner un coup de pédale, uniquement parce que j'adopte une position aéro (le poids ne peut être invoqué, je pèse 65-66 kg).

 

Les roues : lorsque je suis passé des campa eurus aux bora one 35, rien ne m'a permis de dire si j'avais gagné quoique ce soit, les différences liées à la forme du moment étant supérieures au gain théorique procuré par les jantes un peu plus hautes (0,3 km/h). La différence serait sans doute un peu plus marquée avec des 50 ou des 60, mais au détriment de la maniabilité et de la nervosité, et avec une sensibilité parfois problématique au vent latéral.

Modifié par Thierry GEUMEZ
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le mieux c 'est d avoir les deux types de vélo ,je sais voir la différence quand j utilise l un ou l autre ,et chacun des deux a son avantage

la soufflerie pour les vélo a 50km/h  ALLEZ AU PIF  10watts  faut déjà y arriver au 50 km/h

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 5 minutes, Thierry GEUMEZ a dit :

+2

 

La position : dans les pentes de plus de 5%, je rattrape beaucoup de cyclos sans donner un coup de pédale, uniquement parce que j'adopte une position aéro (le poids ne peut être invoqué, je pèse 65-66 kg).

 

Les roues : lorsque je suis passé des campa eurus aux bora one 35, rien ne m'a permis de dire si j'avais gagné quoique ce soit, les différences liées à la forme du moment étant supérieures au gain théorique procuré par les jantes un peu plus hautes (0,3 km/h). La différence serait sans doute un peu plus marquée avec des 50 ou des 60, mais au détriment de la maniabilité et de la nervosité, et avec une sensibilité parfois problématique au vent latéral.

je suis d accord pour la différence de vitesse 0.3km/h  , car on raisonne souvent a vouloir des gains de temps trop important par rapport au prix d 'écart a l achat du matériel ,mais 0.3 km /h   SUR 3 heures ça fait 1km   soit a 30 km/h quasiment 2 mn  je trouve que le gain est loin d être nul , sauf pour nous simple cyclo

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 1 minute, Jpfvelo a dit :

le mieux c 'est d avoir les deux types de vélo ,je sais voir la différence quand j utilise l un ou l autre ,et chacun des deux a son avantage

la soufflerie pour les vélo a 50km/h  ALLEZ AU PIF  10watts  faut déjà y arriver au 50 km/h

 

Economiser 10W fait gagner moins de 1 km/h. Sur un vélo CLM, il faut déjà près de 450W pour rouler à 50 km/h (sans doute un peu moins pour les meilleurs spécialistes dont la position a été étudiée en soufflerie). Sur un vélo de course "normal", c'est plutôt 500W. La différence vient en premier lieu de la position, notamment des coudes rentrés qui réduisent la surface frontale.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Jpfvelo a dit :

je suis d accord pour la différence de vitesse 0.3km/h  , car on raisonne souvent a vouloir des gains de temps trop important par rapport au prix d 'écart a l achat du matériel ,mais 0.3 km /h   SUR 3 heures ça fait 1km   soit a 30 km/h quasiment 2 mn  je trouve que le gain est loin d être nul , sauf pour nous simple cyclo

 

Voilà, tu as bien expliqué la différence. Ce ne sont pas des moyens physiques exceptionnels qui justifient l'achat de matériel coûteux, parce qu'un simple cyclo gagne aussi à rouler sur un vélo performant. Mais les gains restent toujours très mesurés, qu'on soit coureur pro ou cyclo du dimanche. La vraie question est : est-ce important de gagner une minute sur un parcours ? Pour un coureur, c'est peut être gagner une course plutôt que finir dans le peloton alors que pour le cyclo, c'est arriver 1 minute plus tôt chez lui pour prendre l'apéro 🤣

Modifié par Thierry GEUMEZ
  • Haha 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, Pierre PLANA a dit :

Qui a lu les sujet sur le cycle de ce mois ?

Les conclusions :

- la position c'est super important pour rouler vite 

- les vêtements, il faut faire attention

- les vélos Aero, l'intérêt est très limité

- le casque Aero, ça ne sert à rien

- les roues Aero, l'intérêt est très limité

 

Si je suis d'accord sur les 3 premiers points, sans opinion sur le troisième, je suis plus partagé sur la question des roues... mais dans la capacité à rouler fort des roues à jantes un  peu plus hautes, je ne sais pas dans quelle part la rigidité et l'inertie compte par rapport à l'Aero. De plus les tests ont été fait à 30km/h... et nous sommes quand même qques uns à pouvoir rouler plus vite que ça sur le plat...

Je n'ai pas lu l'article du Cycle.
Comme on parle d'aérodynamique on parle essentiellement de rouler sur le plat, pas en bosse.
L'intérêt de la position, c'est tellement évident, inutile d'en dire plus.
Vêtements : j'ai toujours vu ma vitesse augmenter dès que je pouvais réduire le nombre de couches de vêtements et des jambières.
Vélo aéro : bien sûr qu'on y gagne à avoir un vélo qui permette une position aéro.
Mais ce n'est pas le vélo seul qui compte mais l'ensemble cycliste + vélo.
Il est en fait impossible de séparer les 2 choses : le 
cycliste et son matos. Disons que GROSSO MODO, le vélo doit compter pour 15 à 25 % et le cycliste pour le reste. Mais comme les 2 sont liés, impossible de donner un %age précis.
Que le casque ralentisse le cycliste, c'est fort probable, mais l'effet est très faible. Qu'un casque aéro fasse un peu mieux, c'est la moindre des choses. On doit parler AU PLUS
de centaines de m à l'heure en + ou en - pour les meilleurs pros.
Les roues aéro, Il me semble que c'est ce qui compte le plus dans l'aérodynamique du vélo lui-même.

L'inertie des roues ? Ça va jouer sur une course avec 4 virages à angle droit (ou pire) tous les 500 m. Pas du tout sur mes parcours cyclistes plats.

La rigidité. J'ai eu l'occasion un jour de voir son importance mais en bosse, pas sur le plat. Je m'étais surpris moi-même en faisant un temps dont je me supposais incapable sur une bosse de 1,7km avec 135-140 m de D+, mais des %ages très variables pouvant aller jusqu'à 12%. Comme il faut de la braquasse pour faire un temps, la roue arrière aéro mais lourde et très rigide m'avait semble-t-il permis de réduire les pertes par rapport à ma Corima légère mais très molle.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis très content des conclusions de cet article, en effet depuis toujours je sais bien, pour l'avoir constaté tt le temps, que c'est la position sur le vélo et des vétements bien ajustés qui sont déterminants dans l'aérodynamisme;

Les jantes hautes pourquoi pas, mais compte tenu du poids supplémentaire qu'elles entrainent je trouve que c'est plus handicapant qu'autre chose, sans parler de la difficulté en peloton par vent sensible.

Quand aux vélos aéros c'est de la grosse daube, à part pour les pros et en CLM, mais c'est la mode, alors.

Tiens, n'avez vous jamais rencontré de gars sur un aéro avec quelques cms de bagues pour rehausser son cintre bonjour l'aéro.... du vrai n'importe quoi. 

Un bon test de l'aéro c'est de rouler devant ou seul par vent bien établi de face en appuyant fort et de tester l'efficacité de sa position en regardant le compteur, c'est très instructif et ça incite à rouler les mains en bas du cintre et le nez près de la potence, bien plus efficace que des artifices hors de prix.

   

Modifié par Bruno GUILLEVIC
komplément
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Bernard MOREAU a dit :

Les roues aéro, Il me semble que c'est ce qui compte le plus dans l'aérodynamique du vélo lui-même.
 

 

"Il me semble... " ???  Je suis très frustré, Bernard ! Tu sais à quel point j'aime les chiffres 😉

Je suppose que tu te réfères aux carénages maison dont tu avais équipé tes roues de tous les jours pour les faire ressembler à des lenticulaires en vue de prendre part à un CLM ? 

Modifié par Thierry GEUMEZ
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 38 minutes, Michel DURY a dit :

J'ai monté des mini prolongateurs sur le guidon. Grâce à cet accessoire, je gagne 0,5 kmh, que je ne peux exploiter que 4 minutes avant la crampe tant c'est inconfortable à tenir.

 

 

Je me suis également laissé avoir. L'inconfort vient des repose-poignets minimalistes. Sur les "vrais" prolongateurs, l'appui se fait plus près des coudes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 6 minutes, Thierry GEUMEZ a dit :

 

"Il me semble... " ???  Je suis très frustré, Bernard ! Tu sais à quel point j'aime les chiffres 😉

Je suppose que tu te réfères aux carénages maison dont tu avais équipé tes roues de tous les jours pour les faire ressembler à des lenticulaires ? 

C'est marrant, j'étais en train de lire un bouquin et justement je revenais sur V101 pour parler de l'anecdote à laquelle tu fais référence.
Déjà, je suis flatté que tu t'en souviennes 😇.
Je parle d'un temps où chaque année je participais à la grande course de mon club de l'époque, début--milieu des années 80.  Avant l'épreuve en ligne de l'a-m, un clm le matin de plus de 15 km avec du D+ : une longue bosse de plus de 1 km, %age modéré, autour de 5% je pense. 

Tous les ans je faisais un très mauvais chrono, autour de 24'30" ou 25'.
Or donc, une année, 1984 (?) 1987 (?), observant qu'il n'y avait pas le moindre souffle de vent et pariant sur l'ignorance des commissaires, je décidais d'utiliser la paire de roues que je m'étais confectionné.
Muni de chemises plastiques de bureau artistiquement découpées et assemblées avec du scotch, je m'étais caréné (interdit) mes roues.
Ce jour-là j'ai explosé, mais absolument explosé mes vieux chronos : 22'29" si je me souviens bien. Rien d'autre que les roues n'était significativement différent, même pas l'entraînement.
Ceux qui n'y croyaient pas attribuaient la différence à ma motivation. 
Dur d'accepter l'évidence pour certains parfois 😂.
 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 4 minutes, Bernard MOREAU a dit :

pariant sur l'ignorance des commissaires..... je m'étais caréné (interdit) mes roues.
Ce jour-là j'ai explosé, mais absolument explosé mes vieux chronos : 22'29" si je me souviens bien.

Rien d'autre que les roues n'était significativement différent, même pas l'entraînement.
 

 

Je ne rechigne pas à explorer toutes les pistes, Bernard. Je vois donc plusieurs explications à ta performance :

 

- Ton insistance à rappeler l'illégalité de ta situation n'est pas loin de me laisser penser que l'interdit t'aiguillonnes.

- Tu étais tout simplement dans un jour de grâce comme on en connaît seulement 1 ou 2 par an.

- Tes chemises de bureau artistiquement découpées étaient effectivement efficaces et Campagnolo, Mavic, etc. t'ont payé très cher pour garder le secret pendant plus de 30 ans, fallait pas que tu tues la poule aux oeufs d'or.

 

😎

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Thierry,
ta dernière remarque est particulièrement fondée.
En effet, si une roue normale carénée pour le clm de façon artisanale peut représenter un tel gain, comment peut-on interdire le carénage des roues si ce n'est pour ne pas tuer la poule aux oeufs d'or,  point de vue des constructeurs bien sûr ?
J'avais fait des essais près de chez moi un jour de vent très léger et le vélo avec la roue avant "pleine" était très difficile à manoeuvrer. La roue arrière seule carénée ne m'aurait pas permis un gain de temps très important.

L'année ? C'était 1984 car j'ai vérifié le palmarès du vainqueur, Pascal Richard. 
Jour de grâce ? Ben non, comme d'hab. l'a-m. en ligne j'avais lâché lamentablement dans la 1ère vraie bosse qui est certes très raide.

Ce n'est que le carénage qui était interdit, pas l'usage de roues de clm pleines ou à bâtons.
 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...