Aller au contenu

Roue pour pavés


Maxxj07
 Share

Messages recommandés

Bonjour, je suis un étudiant actuellement à Valenciennes et j’adore le vélo donc on m’a proposé d’essayer les pavés.

Cependant je n’ai actuellement qu’un vélo de route qui vient de mon oncle donc qui a entre 25 et 30 ans. J’ai donc peur de crever assez facilement en empruntant les pavés.

je me demande donc si il y a un risque, si oui est-il élevé et avez vous une référence de pneu approprié pour ce type de course. Merci  

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Maxxj07 a dit :

Bonjour, je suis un étudiant actuellement à Valenciennes et j’adore le vélo donc on m’a proposé d’essayer les pavés.

Cependant je n’ai actuellement qu’un vélo de route qui vient de mon oncle donc qui a entre 25 et 30 ans. J’ai donc peur de crever assez facilement en empruntant les pavés.

je me demande donc si il y a un risque, si oui est-il élevé et avez vous une référence de pneu approprié pour ce type de course. Merci  

Bonjour, oui il y a un risque, oui il est élevé... Frederic te donne des résistances à la crevaison de pneus... mais dans tous le cas il s'agit de résistance au percement... or sur les pavés, le plus grand risque ces la crevaisons par pincement... et ces pneus ne changent pas de manière très importante ce dernier problème. Le vélo de ton oncle n'accepte probablement (vu son grand âge) que des pneus relativement fins... donc tu choisis un jour où les pavés sont secs, tu gonfles normalement comme si tu allais rouler sur la route, tu prends un stock de chambres à air, et tu demandes à tes potes à commencer par des secteurs "pas trop méchant" (pas tout de suite Arenberg)... et tu essaies d'être le plus "aérien" possible... Ca te fera déjà un idée de ce qu'est le pavé.

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Valenciennois également, mais beaucoup plus âgé (73 ans) et certainement beaucoup plus lourd (85 kg). Lors de mes nombreuses participations au Tour des Flandres cyclotouriste (18, mais petit parcours), j'ai toujours utilisé des Continental GP 4 saisons en 23mm, mais qui font plutôt 25mm. Pas une seule crevaison.
Je les ai montés la dernière fois sur des roues Campagnolo Calima, bas de gamme de la marque, mais très solides. Gonflés assez dur, à 7 kg derrière et 6,5 kg  devant. Toujours mesurés à 25mm de largeur.

_ASSO.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je confirme ce que Pierre et Jacques viennent de dire, en complétant par mon exemple.

J'ai participé samedi à mon deuxième Paris Roubaix Challenge.

90kg sur la balance.

Montage de roues solides mais très basiques (Mavic CXP22) avec pneus Pirelli P Zero Velo 4S en 28mm. Gonflés à 7 bars arrière et 6,5 bars devant. Je suis le seul de mon groupe de 5 à ne pas avoir crevé.

Cela étant posé, il y a peu de chances que les jantes du vélo que tu indiques puissent accepter des pneus de cette section.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Whaouh les gars, vous aimez quand même être secoués... mais vu les gabarits, je pense que en pneu tu n'as pas le choix il faut gonfler pour ne pas pincer...

bon pour Paris-Roubaix c'était du tubeless 30mm avec 3.0/3.5 bars pour le tour des Flandres, les mêmes pneus un poil plus gonflés 4/4.5 bars et honnêtement à part Arenberg qui est vraiment à part, pour le reste, on est plus secoués lorsqu'on fait une sortie VTT un peu engagée en montagne malgré les vélos tout mous....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En ce qui me concerne pas le choix. Le 28 était l'extrême limite acceptée pour ce vélo. Mon vélociste a même commandé un collier de serrage de dérailleur avant ultra fin à la place de celui d'origine pour gagner les millimètres suffisant à passer le 28 ... 😉

Comme tu l'as justement fait remarquer, hormis Arenberg où quelle que soit la trajectoire tu te fais bien secouer, le reste passe mieux, mis à part quelques zones dans Mons, puis Camphin/Carrefour à la rigueur. A titre personnel, j'ai déjà noté une belle différence entre 25 et 28mm en terme de confort. J'ai préféré aussi un gonflage un peu plus élevé que celui que j'avais envisagé au départ (+0,5 bars). Je ne dis pas que c'est ce qui m'a permis d'éviter les crevaisons toutefois ... Tous ceux de mon groupe, à pneus et CAA, et gonflés en dessous ont tous crevé au moins une fois avec pneus pour autant réputés solides (type Vittoria Zaffiro).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Geoffroy CACHAT a dit :

En ce qui me concerne pas le choix. Le 28 était l'extrême limite acceptée pour ce vélo. Mon vélociste a même commandé un collier de serrage de dérailleur avant ultra fin à la place de celui d'origine pour gagner les millimètres suffisant à passer le 28 ... 😉

Comme tu l'as justement fait remarquer, hormis Arenberg où quelle que soit la trajectoire tu te fais bien secouer, le reste passe mieux, mis à part quelques zones dans Mons, puis Camphin/Carrefour à la rigueur. A titre personnel, j'ai déjà noté une belle différence entre 25 et 28mm en terme de confort. J'ai préféré aussi un gonflage un peu plus élevé que celui que j'avais envisagé au départ (+0,5 bars). Je ne dis pas que c'est ce qui m'a permis d'éviter les crevaisons toutefois ... Tous ceux de mon groupe, à pneus et CAA, et gonflés en dessous ont tous crevé au moins une fois avec pneus pour autant réputés solides (type Vittoria Zaffiro).

Le problème des pavés ce n'est pas la crevaison par "perçage" qui traverse le pneu + la chambre mais le "snake bite" ou crevaison par pincement, et ça avec une jante et pneu à CAA c'est difficile d'y échapper... et c'est le matériau le plus tendre (la CAA) qui est écrasé entre le pavé et la jante et qui se perce avec deux petits traits parallèles souvent de 2 à 5mm... 

Longtemps les pneus ont été proscrits de classiques pavés au profit du boyaux pour lequel la jante est moins saillante d'une part et qui d'autre part "enrobe" la chambre... Sur un pneu il faut soit être encore plus vigilant, soit gonflé plus auquel cas on rebondit plus et on a moins d'adhérence.

Le tubeless n'ayant pas de chambre est encore une meilleure solution je pense... si tu prends un tubeless un peu épais, il faut quand même y aller pour traverser le pneu... j'y suis quand même arrivé, comme un c...n une fois le tour des flandres bouclé, en passant d'une zone herbeuse à une piste cyclable, je n'ai pas vu qu'il y avait un trottoir saillant...

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...