Aller au contenu

Liège-Bastogne-Liège


Messages recommandés

il y a 6 minutes, Thierry GEUMEZ a dit :

Toi qui a fait La Redoute hier, que penses-tu de l'attaque de Remco... après plus de 220 km de course ?

 

As-tu remarqué sa cadence de pédalage dans les plus forts pourcentages ? 😉

Tu m'as devancé.  😇

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au passage, un gros coup de chapeau à Bruno Armirail, devant toute la journée jusqu'au pied de la Roche-aux-Faucons.

 

Qui sait, une de ces prochaines années, on aura une échappée au long cours qui ira jusqu'au bout ! Il est un peu plus permis de rêver, depuis cet après-midi. 🙂

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une très très belle attaque d'Evenepoel, superbe résistance et magnifique victoire. Le cyclisme ainsi couru est celui que j'aime et que nous aimons tous je pense. Un coureur avec la force de dix, qui ne cède rien ou presque à ses adversaires dans la plus vieille des classiques et une des plus convoitées, c'est vraiment exceptionnel. Il m'a beaucoup fait penser à Floyd Landis dans le Tour 2006 dans l'étape de Morzine: imparable, infatigable, visage serein. Bravo à lui.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les filles ont fait plus ou moins le même scénario. Finalement les hommes n'ont fait que les copier... fastoche quoi.

 

Et puis démarrer là c'est du pipi de chat, j'y étais hier et je l'ai passé à l'aise.

 

cestpourire hein les gars!!! Faut le faire quand même, ce sont des surfemmes et des surhommes, incroyable.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Très belle victoire de Remco .. !  👍

C'est beau des victoires comme celle-là , partir tout seul à 30 km de l'arrivée d'un LBL , faut le faire ! 

Par rapport aux années encore toutes récentes où la victoire se jouait à chaque fois à 3 km  de la ligne , ca fait plaisir des attaquants récompensés pour leur audace ..   encore bravo !  et j'espère qu'il y en aura d'autres pour lui, car c'est un courageux , pas radin de ses efforts , qui n'a pas peur passer à l'offensive .. du beau sport, comme j'aime .. 👍

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 7 minutes, René KUENTZLERRE a dit :

un démarrage à 35 hm/h selon la vidéo à  la 30ème seconde... c'est dans du combien de pourcentages pour ceux qui connaissent les lieux ?

 

https://www.facebook.com/watch?v=247016534255936

Il semble que ce soit juste avant que la pente s'atténue, peut-être dans le dernier tronçon à 10%

https://climbfinder.com/fr/montees/redoute

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Thierry GEUMEZ a dit :

Il semble que ce soit juste avant que la pente s'atténue, peut-être dans le dernier tronçon à 10%

https://climbfinder.com/fr/montees/redoute

Vidéo de la montée de la Redoute d'hier, sur Sporza:

 

https://sporza.be/nl/2022/04/24/bekijk-de-beklimming-van-la-redoute-een-eerbetoon-aan-philippe-gilbert~1650808849069/

 

En fait le peloton termine le deuxième tronçon raide de la côte vers 5'45'', le démarrage d'Evenepoel intervient un poil plus tard, vers 5'59''.

 

Dans les côtes belges, les démarrages interviennent souvent dans ce que les Flamands appellent le uitloper, qu'on pourrait peut-être (mal) traduire par «prolongement», la partie où la côte devient moins pentue mais ne se termine pas encore. On a tendance à relâcher l'effort à cet endroit, c'est donc l'endroit idéal pour attaquer… si on en a les jambes, bien sûr ! 😎 C'est ce qui s'est passé ici.

Modifié par Franck PASTOR
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

Une victoire à la Merckx, il va gagner des classiques, mais peut-il triompher sur les grands tours?

Tout est possible, quand on voit par exemple un Jalabert qui de pur sprinteur au debut est devenu si polyvalent qu'il a remporté les maillots de meileur grimpeur, gagné des grandes classiques et un grand tour...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Franck PASTOR a dit :

Vidéo de la montée de la Redoute d'hier, sur Sporza:

 

https://sporza.be/nl/2022/04/24/bekijk-de-beklimming-van-la-redoute-een-eerbetoon-aan-philippe-gilbert~1650808849069/

 

En fait le peloton termine le deuxième tronçon raide de la côte vers 5'45'', le démarrage d'Evenepoel intervient un poil plus tard, vers 5'59''.

 

Dans les côtes belges, les démarrages interviennent souvent dans ce que les Flamands appellent le uitloper, qu'on pourrait peut-être (mal) traduire par «prolongement», la partie où la côte devient moins pentue mais ne se termine pas encore. On a tendance à relâcher l'effort à cet endroit, c'est donc l'endroit idéal pour attaquer… si on en a les jambes, bien sûr ! 😎 C'est ce qui s'est passé ici.

J'ai analysé la vidéo que tu as mise.

Lorsqu'on montre Armirail, la pente commence à s'atténuer, mais est encore à 9% et il lui reste 20 secondes avant de franchir un portique (qui ne peut pas indiquer le sommet parce que la distance entre le tronçon à 10% et le sommet fait un peu plus de 400 m sur le graphique de "climbfinder")

Evenepeol attaque 30 secondes avant de passer le portique et il roule à ce moment nettement plus vite qu'Armirail au même endroit. Il a donc attaqué bien avant que la pente soit à 9%, plutôt entre 10 et 13%.

 

Autre approche : les watts (calcul à partir de valeurs supposées de poids et de puissance mais ça donne une idée).

Lorsque Remco produit son attaque, il développe au moins 1000 W (j'ai déjà poussé 500W pendant 20 secondes, un pro doit faire au moins le double). Je déduis 250W pour la part aérodynamique (à 35 km/h) et la résistance au roulement.  Reste 720 W pour vaincre la pente. Puissance = poids x g x pente x vitesse => pente = puissance / poids x g x vitesse =>  Pente = 750 W / 70 kg x 9,81 m/s2 x 9.72 m/s = 0,112 soit 11.2 %.

Modifié par Thierry GEUMEZ
  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Thierry GEUMEZ a dit :

J'ai analysé la vidéo que tu as mise.

Lorsqu'on montre Armirail, la pente commence à s'atténuer, mais est encore à 9% et il lui reste 20 secondes avant de franchir un portique (qui ne peut pas indiquer le sommet parce que la distance entre le tronçon à 10% et le sommet fait un peu plus de 400 m sur le graphique de "climbfinder")

Evenepeol attaque 30 secondes avant de passer le portique et il roule à ce moment nettement plus vite qu'Armirail au même endroit. Il a donc attaqué bien avant que la pente soit à 9%, plutôt entre 10 et 13%.

 

Autre approche : les watts (calcul à partir de valeurs supposées de poids et de puissance mais ça donne une idée).

Lorsque Remco produit son attaque, il développe au moins 1000 W (j'ai déjà poussé 500W pendant 20 secondes, un pro doit faire au moins le double). Je déduis 250W pour la part aérodynamique (à 35 km/h) et la résistance au roulement.  Reste 720 W pour vaincre la pente. Puissance = poids x g x pente x vitesse => pente = puissance / poids x g x vitesse =>  Pente = 750 W / 70 kg x 9,81 m/s2 x 9.72 m/s = 0,112 soit 11.2 %.

Je maintiens, le portique qu'on voit Armirail franchir à 5'31'' est bien celui du sommet, portique que je situe quelque part entre les marques 1,9 et 2 km sur le graphique de Climfinder (le vrai sommet de la côte est en effet encore un peu plus loin que ce portique, lorsque la pente s'infléchit vraiment pour passer en descente). Je connais bien cet endroit, j'y suis souvent passé et du reste j'y ai effectué quelques va-et-vient l'année dernière en attendant quelqu'un qui s'était égaré quelque part au pied de la côte… 😇

 

Lorsque la vidéo le montre (Armirail) à 5'10'', il a en fait déjà franchi le deuxième mur de la Redoute. Le commentateur flamand sur la moto, Renaat Schotte, dit que Moniquet, juste après Armirail, arrive à l' «uitloper»,  qui fait suite au 2e mur, à environ 4'45'' de la vidéo.

 

L'endroit où Evenepoel attaque (à 5'59'' - 6' de la vidéo), je le situe entre 1,6 et 1,7 km sur le graphique, juste après ce deuxième mur, donc environ 300 m avant le portique du sommet, ce qui colle parfaitement à mon avis avec le temps qu'il met pour l'atteindre.

 

Evenepoel franchit le même portique du sommet — ce qui n'est pas montré, c'est Powless qu'on voit franchir à 1 min d'Armirail — on peut déduire que c'est un peu moins d'une minute près Armirail, ce qui colle d'ailleurs avec l'écart donné par le chronomètre de la course (55'').

Modifié par Franck PASTOR
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 28 minutes, Franck PASTOR a dit :

Je maintiens, le portique qu'on voit Armirail franchir à 5'31'' est bien celui du sommet, portique que je situe quelque part entre les marques 1,9 et 2 km sur le graphique de Climfinder (le vrai sommet de la côte est en effet encore un peu plus loin que ce portique, lorsque la pente s'infléchit vraiment pour passer en descente). Je connais bien cet endroit, j'y suis souvent passé et du reste j'y ai effectué quelques allers-retours l'année dernière en attendant quelqu'un qui s'était égaré quelque part au pied de la côte… 😇

 

Lorsque la vidéo le montre (Armirail) à 5'10'', il a en fait déjà franchi le deuxième mur de la Redoute. Le commentateur flamand sur la moto, Renaat Schotte, dit que Moniquet, juste après Armirail, arrive à l' «uitloper»,  qui fait suite au 2e mur, à environ 4'45'' de la vidéo.

 

L'endroit où Evenepoel attaque (à 5'59'' - 6' de la vidéo), je le situe entre 1,6 et 1,7 km sur le graphique, juste après ce deuxième mur, donc environ 300 m avant le portique du sommet, ce qui colle parfaitement à mon avis avec le temps qu'il met pour l'atteindre.

 

Evenepoel franchit le même portique du sommet — ce qui n'est pas montré, c'est Powless qu'on voit franchir à 1 min d'Armirail — on peut déduire que c'est un peu moins d'une minute près Armirail, ce qui colle d'ailleurs avec l'écart donné par le chronomètre de la course (55'').

 

Visuellement (mais je n'ai pas revu la course) j'avais aussi l'impression que l'attaque avait eu lieu sur une portion moins pentue.

Ce qui correspondrait plus à ce qu'il a fait 2 ou 3 fois sur le Tour du Pays Basque, attendre le haut de la côte ou le tout début de la descente pour mettre une mine.

Je pense qu'il connaît ses qualités et sait qu'il a plus de chances de lâcher les puncheurs-grimpeurs sur ce type de portion que sur les forts pourcentages.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...