Aller au contenu

developpement pour forte pente


Ours
 Share

Messages recommandés

Bonjour,

 

je ne m'y connais pas beaucoup en mécanique cycle et j'aimerais en apprendre d'avantage.

Je suis allé récemment faire une monté de 5 km a 10%.
J'étais sur le petit plateau (38 dents) et le grand pignon (27 dents) J'avais l'impression de devoir forcer comme un bœuf pour avancer, et je n’avais pas l’impression d'être en vélocité.

est ce que mon développement est bon ? et alors c'est moi le problème

Ou est ce que le développement n'est pas adapté à ces pentes là ?

 

Thank's

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 31 minutes, Ours a dit :

Bonjour,

 

je ne m'y connais pas beaucoup en mécanique cycle et j'aimerais en apprendre d'avantage.

Je suis allé récemment faire une monté de 5 km a 10%.
J'étais sur le petit plateau (38 dents) et le grand pignon (27 dents) J'avais l'impression de devoir forcer comme un bœuf pour avancer, et je n’avais pas l’impression d'être en vélocité.

est ce que mon développement est bon ? et alors c'est moi le problème

Ou est ce que le développement n'est pas adapté à ces pentes là ?

 

Thank's

Le bon développement est celui qui est adapté à la pente et à tes capacités.

 

Quel âge as-tu ? Depuis combien de temps fais-tu du vélo ? Régulièrement ? Combien de kilomètres annuellement ? Quels sont ton poids et ta taille ? 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

38 X 27 sur une pente de 10%, tu as du en baver des ronds de chapeaux! Je ne suis même pas certain que les pros utilisent encore un tel braquet sur une pente telle que tu la décris. Les développements de "gros bœufs" sont à ranger au rang des souvenirs. Regarde les coureurs monter un col: presque tous moulinent avec de petits braquets. C'est plus efficace et moins traumatisant pour le corps. A titre personnel, il y bien longtemps que j'utilise un 34 X 34 qui me permet de passer "presque" partout. 

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 37 minutes, Didier CHARAUDEAU a dit :

38 X 27 sur une pente de 10%, tu as du en baver des ronds de chapeaux! Je ne suis même pas certain que les pros utilisent encore un tel braquet sur une pente telle que tu la décris. Les développements de "gros bœufs" sont à ranger au rang des souvenirs. Regarde les coureurs monter un col: presque tous moulinent avec de petits braquets. C'est plus efficace et moins traumatisant pour le corps. A titre personnel, il y bien longtemps que j'utilise un 34 X 34 qui me permet de passer "presque" partout. 

Les pro doivent monter un 39-25 ou 28, sûrement pas un 34 sauf sur une bêtise comme l'Angliru , Zoncolan ou autre remonte- pente! Y a t'il bcp de différence entre 38-27 et 34-25 ce que j'utilise fréquemment? Pour nous les cyclos montagnards le 34 convient bien, évidemment.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi qui suis un vieux de 60 ans, je pars dans les Vosges demain et je viens de monter le 34 devant en conservant la cassette 14/25, ça va le faire pour ce genre de montées.

 

Par contre dès qu'on en arrive à des cols des Alpes ou des Pyrénées, un 30 derrière est tout à fait nécessaire. 

 

Notre client est jeune, ne lui proposons pas nos braquets de papys, pour moi un 34/27 à son âge lui permettrait de passer partout.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi je passe absolument partout avec un… 24/34, que j'ai monté parce que les pentes raides, je les recherche avidement, je ne grimpe que ça (j'exagère à peine), que ce soit dans les Ardennes ou dans les Alpes ou ailleurs.

 

Mais je suis un des derniers des Mohicans à utiliser un triple plateau (46-34-24), combiné avec une cassette 11 pignons 11-34. Jamais de mauvaise surprise avec ça 🙂

 

Ah, au juste, j'ai dix ans de moins que le Schtroumpf, et contrairement à lui je « tourne les jambes » en montée (autour de 85 tours/min généralement). Le type de cadence préférée est à prendre en compte dans le choix de ses développements. Lui tire beaucoup plus gros, ça ne m'empêche pas de grimper grosso modo à la même vitesse que lui les bosses brabançonnes et les côtes ardennaises (il faudrait qu'on se compare dans les montées alpines ;-)).

 

Ceci dit, les braquets sont une affaire TRÈS personnelle. PERSONNE ne pourra dire en toute certitude à votre place, sans vous connaître, quels développements vous sont le mieux adaptés. Ne croyez surtout pas quelqu'un qui vous dit « avec tel ou tel braquet, ON passe partout ». Il faut que vous expérimentiez vous-même. Clairement, votre expérience vous a montré que 38/27 est trop gros pour vous. Alors essayez plus petit dans les pentes que vous pratiquez, jusqu'à ce que vous soyez satisfait.

 

Et parallèlement, ne négligez pas l'entraînement, surveillez votre poids, etc.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 51 minutes, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

Les pro doivent monter un 39-25 ou 28, sûrement pas un 34 sauf sur une bêtise comme l'Angliru , Zoncolan ou autre remonte- pente! Y a t'il bcp de différence entre 38-27 et 34-25 ce que j'utilise fréquemment? Pour nous les cyclos montagnards le 34 convient bien, évidemment.

Tes braquets préférés sont plus ou moins ceux qu'utilisent actuellement les professionnels dans les montées « normales » de montagne. Mais comme eux vont probablement nettement plus vite que toi, ils tournent donc les jambes nettement plus vite 😉 

 

Quelqu'un de niveau ordianire mais qui préfère grimper à cadence élevée (comme moi) montera donc des braquets nettement plus petits que ceux des pros.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Ours a dit :

Bonjour,

 

je ne m'y connais pas beaucoup en mécanique cycle et j'aimerais en apprendre d'avantage.

Je suis allé récemment faire une monté de 5 km a 10%.
J'étais sur le petit plateau (38 dents) et le grand pignon (27 dents) J'avais l'impression de devoir forcer comme un bœuf pour avancer, et je n’avais pas l’impression d'être en vélocité.

est ce que mon développement est bon ? et alors c'est moi le problème

Ou est ce que le développement n'est pas adapté à ces pentes là ?

 

Thank's

Ton développement n'est pas adapte du tout en effet.. A moins que tu sois très très fort, et même.. 

Après, si tu montes ce genre de pentes très rarement, c'est pas vraiment un problème, tu peux souffrir et monter en force.

Par contre, si tu comptes faire de longues montes dure et longue régulièrement, je te conseille de changer ton équipement.

Pour info, sur les grosses étapes montagneuses du TDF, les grimpeurs équipés shimano sont sur du 36/30 ( le commentateur avait demande a plusieurs coureurs leur braquets)   et de plus, ils ont un niveau stratosphérique.. Après, c'est possible qu'ils n'utilisent pas le 30 sur l’étape, mais  c'est bien de l'avoir si nécessaire..

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

Les pro doivent monter un 39-25 ou 28, sûrement pas un 34 sauf sur une bêtise comme l'Angliru , Zoncolan ou autre remonte- pente! Y a t'il bcp de différence entre 38-27 et 34-25 ce que j'utilise fréquemment? Pour nous les cyclos montagnards le 34 convient bien, évidemment.

tu montes pas une étape avec 3 cols HC avec du  39-25. Ou si tu le fais, tu dis adieu a tes jambes le lendemain..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne trouve pas ça extrême 38*27, c'est grosso modo l'équivalent du 30*21 que j'utilise régulièrement en montagne. Bon moi j'aime pédaler à une cadence de 60 tours par minute, c'est sûr que pour emmener un braquet de ce genre en vélocité, faut être costaud.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Déjà merci à tous pour vos retour je ne m'attendais pas a en avoir autant ^^ alors ce matin je suis pris un peu de cours pour tous vous répondre.

 

Cependant je vais quand même être plus précis sur mon cas :

Il y a 14 heures, Thierry GEUMEZ a dit :

Le bon développement est celui qui est adapté à la pente et à tes capacités.

 

Quel âge as-tu ? Depuis combien de temps fais-tu du vélo ? Régulièrement ? Combien de kilomètres annuellement ? Quels sont ton poids et ta taille ? 

20 ans, 10 ans mais en loisir, je fais des sortie à environ 26 km/h dans un terrain un peu vallonné. Non pas régulièrement, je peux passer deux, trois semaine sans sortie, mais je fais un peu de tennis dans ce cas. Je fais environ 2500 km / ans. Taille : 1m71 poids: 76kg

Bon du coup, j'ai bien compris que le développement est personnel, mais visiblement il ne me correspond pas ^^
C'est un nouveau vélo et c'est la première fois que je me confronte à ce genre de monté et mon développement m'en a fais baver.

depuis que je roule j'ai toujours préférer monté plus en vélocité que en force, ce qui me rassure sur le fait que c'est normal que j'en ai bavé.

 

Vous l'aurez compris, je ne cherche pas nécessairement un développement de "pro" mais plutôt de quoi bien passer les pentes fortes "confortablement" si on peut dire ça ahah. 😂

 

Je vais devoir me renseigner pour le changer, ou l'adapter. j'habitais vers Valence les années prétendantes donc je n'avais pas beaucoup de grosse pentes bien raide. Maintenant je suis sur Grenoble, enclavé entre des massif montagneux et visiblement il va falloir soit que je m'entraine beaucoup, soit que je change de développement.

 

Je vous remercie encore tous. Je vais prendre le temps ce weekend pour me renseigner 😄

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 3 minutes, Ours a dit :

Déjà merci à tous pour vos retour je ne m'attendais pas a en avoir autant ^^ alors ce matin je suis pris un peu de cours pour tous vous répondre.

 

Cependant je vais quand même être plus précis sur mon cas :

20 ans, 10 ans mais en loisir, je fais des sortie à environ 26 km/h dans un terrain un peu vallonné. Non pas régulièrement, je peux passer deux, trois semaine sans sortie, mais je fais un peu de tennis dans ce cas. Je fais environ 2500 km / ans. Taille : 1m71 poids: 76kg

Bon du coup, j'ai bien compris que le développement est personnel, mais visiblement il ne me correspond pas ^^
C'est un nouveau vélo et c'est la première fois que je me confronte à ce genre de monté et mon développement m'en a fais baver.

depuis que je roule j'ai toujours préférer monté plus en vélocité que en force, ce qui me rassure sur le fait que c'est normal que j'en ai bavé.

 

Vous l'aurez compris, je ne cherche pas nécessairement un développement de "pro" mais plutôt de quoi bien passer les pentes fortes "confortablement" si on peut dire ça ahah. 😂

 

Je vais devoir me renseigner pour le changer, ou l'adapter. j'habitais vers Valence les années prétendantes donc je n'avais pas beaucoup de grosse pentes bien raide. Maintenant je suis sur Grenoble, enclavé entre des massif montagneux et visiblement il va falloir soit que je m'entraine beaucoup, soit que je change de développement.

 

Je vous remercie encore tous. Je vais prendre le temps ce weekend pour me renseigner 😄

Je suis originaire de Grenoble. C'est là que j'ai appris l'utilité des petits braquets. Ça me sert même dans le (soi-disant) « Plat Pays » où je vis maintenant.

 

Le test grenoblois ultime pour les braquets : monter à la Bastille 🙂 Tu peux également monter la côte de Chalais, au-dessus de Voreppe. Nettement plus long (6,5 km) et à peine moins raide.

 

visiblement il va falloir soit que je m'entraine beaucoup, soit que je change de développement.

 

Rien n'empêche de faire les deux : dans un premier temps, mets les braquets qui te sont nécessaire pour passer là où tu veux, et entraîne-toi sur tous les terrains. Au fur et à mesure que ton entraînement progresse, tu monteras des braquets plus grands qu'avant… ou peut-être pas, parce que ton entraînement te poussera sans doute à affronter des pentes de plus en plus sévères. Et ce n'est pas ce qui manque dans la région où tu vis 😉

 

Ce que tout le monde ici a tendance à oublier : si on monte des petits braquets, on a également des braquets plus grands à disposition, il suffit de descendre la chaîne et/ou de monter d'un plateau. L'inverse, par contre… 😇

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, Franck PASTOR a dit :

Je suis originaire de Grenoble. C'est là que j'ai appris l'utilité des petits braquets. Ça me sert même dans le (soi-disant) « Plat Pays » où je vis maintenant.

 

Le test grenoblois ultime pour les braquets : monter à la Bastille 🙂 Tu peux également monter la côte de Chalais, au-dessus de Voreppe. Nettement plus long (6,5 km) et à peine moins raide.

 

visiblement il va falloir soit que je m'entraine beaucoup, soit que je change de développement.

 

Rien n'empêche de faire les deux : dans un premier temps, mets les braquets qui te sont nécessaire pour passer là où tu veux, et entraîne-toi sur tous les terrains. Au fur et à mesure que ton entraînement progresse, tu monteras des braquets plus grands qu'avant… ou peut-être pas, parce que ton entraînement te poussera sans doute à affronter des pentes de plus en plus sévères. Et ce n'est pas ce qui manque dans la région où tu vis 😉

 

Ce que tout le monde ici a tendance à oublier : si on monte des petits braquets, on a également des braquets plus grands à disposition, il suffit de descendre la chaîne et/ou de monter d'un plateau. L'inverse, par contre… 😇

AhAh la fameuse Bastille c'est prévu que je la fasse mais pas tout de suite (La pente me fais trop peur pour le moment 😂) Oui il y a tout un tas de monté raide au alentour, j'ai fais la monté du le Peuil au-dessus de Claix, mais il y aussi celle de Ezy au dessus de Noyarey. Bref il y a de quoi ce faire plaisir tu as raison 😆
 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 13 heures, Michel DURY a dit :

Moi qui suis un vieux de 60 ans, je pars dans les Vosges demain et je viens de monter le 34 devant en conservant la cassette 14/25, ça va le faire pour ce genre de montées.

 

Par contre dès qu'on en arrive à des cols des Alpes ou des Pyrénées, un 30 derrière est tout à fait nécessaire. 

 

Notre client est jeune, ne lui proposons pas nos braquets de papys, pour moi un 34/27 à son âge lui permettrait de passer partout.

Bonjour Michel :

Si tu vas dans les Vosges je te signale que la N66 est en travaux entre St Maurice sur Moselle et Bussang de mi-juin à septembre mais la rte du Ballon est accessible. 

Suis aussi intéressé car je pars pour la Suisse le 24/6 et je monte le ballon le 27/6.

Bonne route.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, David MUCCI a dit :

tu montes pas une étape avec 3 cols HC avec du  39-25. Ou si tu le fais, tu dis adieu a tes jambes le lendemain..

 

Il y a 14 heures, Franck PASTOR a dit :

Tes braquets préférés sont plus ou moins ceux qu'utilisent actuellement les professionnels dans les montées « normales » de montagne. Mais comme eux vont probablement nettement plus vite que toi, ils tournent donc les jambes nettement plus vite 😉 

 

Quelqu'un de niveau ordianire mais qui préfère grimper à cadence élevée (comme moi) montera donc des braquets nettement plus petits que ceux des pros.

Ben pour une fois tu me lis de travers, je ne mets absolument pas (plus) de 39-25 comme les pros, mais 34-25 ou 28 quand je suis un peu cuit, et je n'aligne pas trois col HC de suite, j'ai dépassé la soixantaine et un bon col, mais long me suffit amplement, donc pas besoin de mettre plus petit, même  pour le col roi du Valais le S....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Ours a dit :

Déjà merci à tous pour vos retour je ne m'attendais pas a en avoir autant ^^ alors ce matin je suis pris un peu de cours pour tous vous répondre.

 

Cependant je vais quand même être plus précis sur mon cas :

20 ans, 10 ans mais en loisir, je fais des sortie à environ 26 km/h dans un terrain un peu vallonné. Non pas régulièrement, je peux passer deux, trois semaine sans sortie, mais je fais un peu de tennis dans ce cas. Je fais environ 2500 km / ans. Taille : 1m71 poids: 76kg

Bon du coup, j'ai bien compris que le développement est personnel, mais visiblement il ne me correspond pas ^^
C'est un nouveau vélo et c'est la première fois que je me confronte à ce genre de monté et mon développement m'en a fais baver.

depuis que je roule j'ai toujours préférer monté plus en vélocité que en force, ce qui me rassure sur le fait que c'est normal que j'en ai bavé.

 

Vous l'aurez compris, je ne cherche pas nécessairement un développement de "pro" mais plutôt de quoi bien passer les pentes fortes "confortablement" si on peut dire ça ahah. 😂

 

Je vais devoir me renseigner pour le changer, ou l'adapter. j'habitais vers Valence les années prétendantes donc je n'avais pas beaucoup de grosse pentes bien raide. Maintenant je suis sur Grenoble, enclavé entre des massif montagneux et visiblement il va falloir soit que je m'entraine beaucoup, soit que je change de développement.

 

Je vous remercie encore tous. Je vais prendre le temps ce weekend pour me renseigner 😄

2.500 km/an, 76 kg pour 1m71 : disons que le vélo est pour toi un loisir et non ta priorité et que tu n'as pas le gabarit d'un pur grimpeur. 

 

T'entraîner plus et perdre un peu de poids te ferait progresser mais rien ne t'y oblige et dans ce cas, il faut effectivement réduire tes braquets. Si ton ambition ne va pas au-delà des pentes pas trop longues de 10%, 34x28 ou 34x30 pourrait suffire mais si tu veux aller au-delà sans t'entraîner plus, 34x34 ou 30x32 t'apporterait un confort appréciable.  Remarque : un petit plateau de 30 impose de remplacer le pédalier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

 

Ben pour une fois tu me lis de travers, je ne mets absolument pas (plus) de 39-25 comme les pros, mais 34-25 ou 28 quand je suis un peu cuit, et je n'aligne pas trois col HC de suite, j'ai dépassé la soixantaine et un bon col, mais long me suffit amplement, donc pas besoin de mettre plus petit, même  pour le col roi du Valais le S....

Non, je t’ai bien lu. Les pros actuels tournent les jambes  

bien plus vite qu’avant pour la plupart et donc utilisent des braquets plus petits que 39/25 quand la pente l’exige pour maintenir leur cadence.  39/28, 39/30 voire plus petit encore avec 36 ou 34 dents devant et/ou 32 dents derrière. Autrement dit, 34/25, qui est plus gros que 39/28, n’est pas trop petit pour eux 😉 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 12 minutes, Franck PASTOR a dit :

Non, je t’ai bien lu. Les pros actuels tournent les jambes  

bien plus vite qu’avant pour la plupart et donc utilisent des braquets plus petits que 39/25 quand la pente l’exige pour maintenir leur cadence.  39/28, 39/30 voire plus petit encore avec 36 ou 34 dents devant et/ou 32 dents derrière. Autrement dit, 34/25, qui est plus gros que 39/28, n’est pas trop petit pour eux 😉 

D'accord pour le rapport, mais je doute quand même qu'ils mettent souvent un 34 devant, quand on en voit certains monter sur le grand plateau, comme POGACAR.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, Franck PASTOR a dit :

Non, je t’ai bien lu. Les pros actuels tournent les jambes  

bien plus vite qu’avant pour la plupart et donc utilisent des braquets plus petits que 39/25 quand la pente l’exige pour maintenir leur cadence.  39/28, 39/30 voire plus petit encore avec 36 ou 34 dents devant et/ou 32 dents derrière. Autrement dit, 34/25, qui est plus gros que 39/28, n’est pas trop petit pour eux 😉 

Monter en force laisse des traces, donc pas idéal dans une course a étape. Je me rappelle de Froome qui donnait comme conseil aux amateurs d'utiliser un braquet adapte...

En gros Froome avait remarque que beaucoup de cyclistes amateurs en montagnes se retrouvent avec des braquets de pro, pas du tout adapte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 4 minutes, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

D'accord pour le rapport, mais je doute quand même qu'ils mettent souvent un 34 devant, quand on en voit certains monter sur le grand plateau, comme POGACAR.

Regarde peut être le gruppetto plutôt que ceux qui jouent la gagne de l'étape.

Connor Dune expliquait que sur la vuelta il faisait monter des plateaux 55/34 par son mécano. Et il devait faire attention de ne jamais croiser 55 et pignon de 30.

 

 

Surtout , surtout il n'y a pas de trop grand ou trop petit, il y a ce dont chacun a besoin selon ses envies et ses forces.

Pour en revenir au sujet d'Ours, il serait bien de connaitre son groupe pour savoir ce qu'il peut changer sans trop de frais pour pouvoir passer la bastille en ayant plaisir

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...