Aller au contenu

Je ne comprends toujours pas le gravel!


Gérard CRESPO
 Share

Messages recommandés

Il y a 15 heures, Sylvain KARLE a dit :

Bref tu est anti Gravel , effectivement sur Koomot c'est nul mais sur VisuGPX je t'ai mis des liens ou il y en énormément de parcours typé Gravel  et pas en urbain uniquement mais comme tu est anti Gravel tu ne vois que le négatif ....rien a faire avec toi décidément .

Au hasard sur VisuGPX donc je prend un parcours( qui sont trés nombreux)  de 75km et il n'y a qu'a regarder les photos (  regarde bien Gerard ) pour voir que c'est magnifique et pas que sur du bitume :

 

 

https://www.visugpx.com/wKK2X2r6VV

__________________________________________________________

 

Gravel (ou VTT) in Toulouse Ouest

Circuit au départ de La Cépière vers Bouconne. On traverse d'abord le site de La Ramée puis on va chercher les rives du Touch jusqu'à Plaisance puis on revient sur Tournfeuille pour monter le coteau vers Colomiers. On traverse le très joli parc du Cabirol et Colomiers par des cyclables pour aller chercher le GR653 le long de l'Aussonnelle qui amène à la forêt de Bouconne. Ne pas manquer de rouler dans ce superbe site, notamment du côté du lac de La Bourdette, à voir en fonction du kilométrage que vous voudrez aligner en fin de balade. La partie la plus intéressante et sauvage de la forêt se trouve entre le parking du carrefour de Lévignac, Lasserre et Léguevin. On quitte la forêt pour aller vers Mondonville et Cornebarrieu pour retrouver l'Aussonnelle et le GR653. On revient sur Colomiers, le Cabirol et le Touch que l'on peut suivre si on veut jusqu'à Saint-Martin.
Boucle de 75 km faite en bonne compagnie avec Bruno.
Très joli circuit qui vous fait oublier que vous êtes aux portes d?une grand métropole.

 

 

 

Je ne suis pas anti gravel, juste que cette pratique me laisse perplexe. Je pense que ces vélos vont bien pour le bikepacking.

Le parcours depuis la "Cépière" démarre en fait depuis le quartier des Pradettes ou j'ai habité pendant plus de vingt ans (rue Jean Cruppi). Les pistes hors bitume ou qui le longent sont très roulantes . Chez nous on appelle ça des voies vertes donc pas besoin d'un gravel d'ailleurs on y trouve aussi bien des piétons que des vtc ou autres vtt ou encore vélos de route. Hors agglo des cavaliers. 

Modifié par Gérard CRESPO
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 10 heures, Gérard CRESPO a dit :

Je ne suis pas anti gravel, juste que cette pratique me laisse perplexe. Je pense que ces vélos vont bien pour le bikepacking.

Le parcours depuis la "Cépière" démarre en fait depuis le quartier des Pradettes ou j'ai habité pendant plus de vingt ans (rue Jean Cruppi). Les pistes hors bitume ou qui le longent sont très roulantes . Chez nous on appelle ça des voies vertes donc pas besoin d'un gravel d'ailleurs on y trouve aussi bien des piétons que des vtc ou autres vtt ou encore vélos de route. Hors agglo des cavaliers. 

Bon t'a toujours rien compris , un Gravel sera + confort et polyvalent qu'un vélo route  sera + rapide et léger  qu'un VTC ou VTT, la  position est différente ....il faut essayer avant de juger , si le Gravel a du succès c'est qu'il y a une raison peu etre ....

  • Like 2
  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 19/09/2022 à 20:58, Sylvain KARLE a dit :

Bon t'a toujours rien compris , un Gravel sera + confort et polyvalent qu'un vélo route  sera + rapide et léger  qu'un VTC ou VTT, la  position est différente ....il faut essayer avant de juger , si le Gravel a du succès c'est qu'il y a une raison peu etre ....

Je crois que la vérité est entre les deux, ou plutôt qu'il y a plusieurs vérités. Je suis d'accord avec toi, le gravel présente des avantages, même sans faire de "bike packing" (aïe, j'aimerais mieux en français...), quand on  aime déjà faire de la route : ça permet de passer  à peu près partout sur des pistes comme j'en cite plus haut, avec autour de 35 mm, plus ou moins. On garde sa position de route, on n'st ps trop scotché au sol sur les parties roulantes, faire des distances relativement longues est du domaine du possible,  bref, c'est un compromis.  Je comprends aussi ceux qui ont des gravels qui frôlent le VTT, qui  vont dans des endroits difficiles mais agréables, ou qui roulent chargés (de bagages, hein...).  Mais peut-être Gérard voit-il surtout des gens qui cèdent à un effet de mode. On en voit  plein en ville, énormément même,  ou même des gens qui ne font que des petites sorties sur route mais ont un gravel. On ne peut pas nier l'effet "marketing" du gravel qui vend une image (aventure, barbe, tatouage, tenue excentrique parfois) très porteuse auprès d'un certain public branché. Ca explique aussi sans doute la flambée inouïe  des prix de ce type de vélos, autant que le prix des matières premières.

  • Like 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Christophe LE PHAR a dit :

Je crois que la vérité est entre les deux, ou plutôt qu'il y a plusieurs vérités. Je suis d'accord avec toi, le gravel présente des avantages, même sans faire de "bike packing" (aïe, j'aimerais mieux en français...), quand on  aime déjà faire de la route : ça permet de passer  à peu près partout sur des pistes comme j'en cite plus haut, avec autour de 35 mm, plus ou moins. On garde sa position de route, on n'st ps trop scotché au sol sur les parties roulantes, faire des distances relativement longues est du domaine du possible,  bref, c'est un compromis.  Je comprends aussi ceux qui ont des gravels qui frôlent le VTT, qui  vont dans des endroits difficiles mais agréables, ou qui roulent chargés (de bagages, hein...).  Mais peut-être Gérard voit-il surtout des gens qui cèdent à un effet de mode. On en voit  plein en ville, énormément même,  ou même des gens qui ne font que des petites sorties sur route mais ont un gravel. On ne peut pas nier l'effet "marketing" du gravel qui vend une image (aventure, barbe, tatouage, tenue excentrique parfois) très porteuse auprès d'un certain public branché. Ca explique aussi sans doute la flambée inouïe  des prix de ce type de vélos, autant que le prix des matières premières.

Comme on voit des VTT uniquement sur la route ...mes copains qui ont un Gravel sont des cyclistes expérimentés tout a fait normaux pas tatoués 😅.....le prix des vélos a flambé ce n'est pas spécifique au Gravel ....

Modifié par Sylvain KARLE
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je viens de rentrer d'une balade en moyenne montagne 1500m, je me suis arrêté devant une barrière indiquant la fin de la section goudronnée, la suite est propice au gravel avec gros pneus ,  le revêtement très pierreux, dommage d'abîmer un carbone sur une route pareille! Les pourcentages les plus élevés se trouvent en début d'ascension, avec de gros pneus je me serais essoufflé bcp trop, ne resterait alors plus bcp d'énergie pour les 2 lacets restants en terre (mal)battue! 80 bornes et 1200m de DV, ça me suffit bien et sans gravel...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

Je viens de rentrer d'une balade en moyenne montagne 1500m, je me suis arrêté devant une barrière indiquant la fin de la section goudronnée, la suite est propice au gravel avec gros pneus ,  le revêtement très pierreux, dommage d'abîmer un carbone sur une route pareille! Les pourcentages les plus élevés se trouvent en début d'ascension, avec de gros pneus je me serais essoufflé bcp trop, ne resterait alors plus bcp d'énergie pour les 2 lacets restants en terre (mal)battue! 80 bornes et 1200m de DV, ça me suffit bien et sans gravel...

 

Ce ne sont pas de gros pneus qui vont t'essouffler en côte, par rapport à des pneus plus fins. Te ralentir légèrement, oui, probablement, à cause du poids supplémentaire. Mais t'essouffler, non. À moins que tes braquets soient déjà limite… 😇

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 17 heures, Christophe LE PHAR a dit :

Je crois que la vérité est entre les deux, ou plutôt qu'il y a plusieurs vérités. Je suis d'accord avec toi, le gravel présente des avantages, même sans faire de "bike packing" (aïe, j'aimerais mieux en français...), quand on  aime déjà faire de la route : ça permet de passer  à peu près partout sur des pistes comme j'en cite plus haut, avec autour de 35 mm, plus ou moins. On garde sa position de route, on n'st ps trop scotché au sol sur les parties roulantes, faire des distances relativement longues est du domaine du possible,  bref, c'est un compromis.  Je comprends aussi ceux qui ont des gravels qui frôlent le VTT, qui  vont dans des endroits difficiles mais agréables, ou qui roulent chargés (de bagages, hein...).  Mais peut-être Gérard voit-il surtout des gens qui cèdent à un effet de mode. On en voit  plein en ville, énormément même,  ou même des gens qui ne font que des petites sorties sur route mais ont un gravel. On ne peut pas nier l'effet "marketing" du gravel qui vend une image (aventure, barbe, tatouage, tenue excentrique parfois) très porteuse auprès d'un certain public branché. Ca explique aussi sans doute la flambée inouïe  des prix de ce type de vélos, autant que le prix des matières premières.

"On en voit  plein en ville, énormément même" cela permet de monter sur les trottoirs🤣 en fait comme les 4x4 en ville. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 16 minutes, Franck PASTOR a dit :

 

Ce ne sont pas de gros pneus qui vont t'essouffler en côte, par rapport à des pneus plus fins. Te ralentir légèrement, oui, probablement, à cause du poids supplémentaire. Mais t'essouffler, non. À moins que tes braquets soient déjà limite… 😇

Impeccables mes braquets aujourd'hui, j'ai conservé le 34-25 jusqu'en haut, sans problèmes, un jour de bonne forme, peut-être, avec mon vélo préféré le vieux BMC GF02, un endurance bas de gamme, mais bien plus sportif que mon 2ème le trek domane SLR avec le système isospeed sensé amortir les chocs, mais surtout qui rend le vélo plus lourd et amorphe, le rapproche en géométrie des vélos gravel. Pour ma taille 51-52, j'ai pu voir des tubes horizontaux de 550, potences minuscules, cela me rappelait mes vieux , grands, vélos, d'il y a 15-25 ans!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 13 heures, Sylvain KARLE a dit :

Comme on voit des VTT uniquement sur la route ...mes copains qui ont un Gravel sont des cyclistes expérimentés tout a fait normaux pas tatoués 😅.....le prix des vélos a flambé ce n'est pas spécifique au Gravel ....

Franchement, les "gravel" encore plus que les autres. Après il y a des gens qui  sont de vrais usagers, avec un choix raisonné, la plupart des intervenants ici en font ans doute partie. Moi-même, je n'ai pas un vélo super typé gravel,avec pneux énormes, suspension, attaches partout, je ne fais rien d'extrême, je ne pars pas plusieurs jours. C'est comme une sorte de VTC  ressemblant à vélo de route (d'ailleurs les braquets sont trop gros) , ce dernier étant vraiment inutilisable là où je passe.Et somme relativement modique, 1200 roros il y a quatre ans , ça suffit plus que largement  pour 2000-2500 kms par an ( là j'ai 7800 bornes, dont 1700 sur le gravel)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Gérard CRESPO a dit :

"On en voit  plein en ville, énormément même" cela permet de monter sur les trottoirs🤣 en fait comme les 4x4 en ville. 

Ben oui encore un avantage du Gravel sur le vélo route , tu monte mieux les trottoirs et encaisse mieux sur  les pavés.......

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

Je viens de rentrer d'une balade en moyenne montagne 1500m, je me suis arrêté devant une barrière indiquant la fin de la section goudronnée, la suite est propice au gravel avec gros pneus ,  le revêtement très pierreux, dommage d'abîmer un carbone sur une route pareille! Les pourcentages les plus élevés se trouvent en début d'ascension, avec de gros pneus je me serais essoufflé bcp trop, ne resterait alors plus bcp d'énergie pour les 2 lacets restants en terre (mal)battue! 80 bornes et 1200m de DV, ça me suffit bien et sans gravel...

Va voir sur Strava Pierre Charles il en est à 45 000km déjà cette année et roule en Gravel chargé a 30kl , il fait souvent des sorties de 4-5000m de D+.......et ses moyennes sont très correctes , c'est pas le vélo qui fait un champion si tu est une quiche même avec le vélo du champion du monde tu restera une quiche 😅

  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 17 heures, Sylvain KARLE a dit :

Va voir sur Strava Pierre Charles il en est à 45 000km déjà cette année et roule en Gravel chargé a 30kl , il fait souvent des sorties de 4-5000m de D+.......et ses moyennes sont très correctes , c'est pas le vélo qui fait un champion si tu est une quiche même avec le vélo du champion du monde tu restera une quiche 😅

comme tu l'as dit, on peut tjrs avoir 2 paires de roues, mais pour le moment je préfère rouler sur le bitume, même avec mes vieilles dt.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

comme tu l'as dit, on peut tjrs avoir 2 paires de roues, mais pour le moment je préfère rouler sur le bitume, même avec mes vieilles dt.

J'ai plusieurs vélos mais si je ne devais garder qu'un vélo ses serait un Gravel avec 2 paires de roues justement ........avec l'âge de toute façon j'apprécie de +en + les gros pneus pour le confort , je préféré perdre 0.5km/h mais être moins secoué .....😎

Mon vélo de rêve serait un Gravel carbone a 8kl avec le groupe Campagnolo Ekar mono plateau 13 vitesses et pneus entre 32- 35 mm max  ....j'ai pas les sous pour l'instant mais bon je suis déjà content de ce que j'ai ...

Modifié par Sylvain KARLE
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Inutile d'essayer de convaincre quelqu'un qui à la base ne le souhaite pas...

Je n'ai qu'un vélo, un gravel alu en 46/30 (oui oui, un double plateau c'est possible sur un gravel, diantre !), et 2 paires de roues suivant l'usage.

Cet été dans le 05 montée au tunnel du Parpaillon, 50km AR avec 2000m de d+ dont 16km de piste AR avec montée à 10% de moyenne.

Avec un route j'aurais du m'arrêter au début de la piste. Avec un VTT je me serais vraiment fait chier sur les 18km de route (et 1200 d+) pour arriver à la piste.

Avec mon gravel je me suis régalé, monté pour cette occasion en pneus à crampons 38mm est cassette 11/42

Le week-end dernier, sortie dans les pyrénées du côté de Font-Romeu équipé avec mes roues route, 10km de piste pas trop cassante pour rejoindre un refuge, bien passé avec mes 32mm.

Il faut être honnête, je fais majoritairement de la route, un vélo carbone plus typé me permettrait peut-être de gagner un peu en rendement (j'avais avant un Cento 1 revendu il y a un an, préférant rouler même sur route avec le gravel). Je ne suis pas un coursier et le confort est ma priorité.

J'ai fait au printemps un BRM400 km et la BTR (1200km) avec mon gravel, je n'ai jamais eu mal aux bras au dos ou aux épaules (les jambes un peu :)) 

C'est juste mon expérience, et je respecte et comprends celle des autres. 

Mais quand je lis que je me suis forcément fait berner par le marketing...ben non, désolé, ce fut à l'achat il y a 3 ans un choix murement réfléchi que je ne regrette aucunement aujourd'hui (la revente de mon Wilier en atteste) 

Bisous

 

Modifié par Denis PASQUET
  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 30 minutes, Denis PASQUET a dit :

Inutile d'essayer de convaincre quelqu'un qui à la base ne le souhaite pas...

Je n'ai qu'un vélo, un gravel alu en 46/30 (oui oui, un double plateau c'est possible sur un gravel, diantre !), et 2 paires de roues suivant l'usage.

Cet été dans le 05 montée au tunnel du Parpaillon, 50km AR avec 2000m de d+ dont 16km de piste AR avec montée à 10% de moyenne.

Avec un route j'aurais du m'arrêter au début de la piste. Avec un VTT je me serais vraiment fait chier sur les 18km de route (et 1200 d+) pour arriver à la piste.

Avec mon gravel je me suis régalé, monté pour cette occasion en pneus à crampons 38mm est cassette 11/42

Le week-end dernier, sortie dans les pyrénées du côté de Font-Romeu équipé avec mes roues route, 10km de piste pas trop cassante pour rejoindre un refuge, bien passé avec mes 32mm.

Il faut être honnête, je fais majoritairement de la route, un vélo carbone plus typé me permettrait peut-être de gagner un peu en rendement (j'avais avant un Cento 1 revendu il y a un an, préférant rouler même sur route avec le gravel). Je ne suis pas un coursier et le confort est ma priorité.

J'ai fait au printemps un BRM400 km et la BTR (1200km) avec mon gravel, je n'ai jamais eu mal aux bras au dos ou aux épaules (les jambes un peu :)) 

C'est juste mon expérience, et je respecte et comprends celle des autres. 

Mais quand je lis que je me suis forcément fait berner par le marketing...ben non, désolé, ce fut à l'achat il y a 3 ans un choix murement réfléchi que je ne regrette aucunement aujourd'hui (la revente de mon Wilier en atteste) 

Bisous

 

Je crois que tu a tout dis Denis et bravo pour tes énormes périples 😉

Le Gravel sur la route c'est positif aussi car tu a nettement + de confort qu'un pur vélo route grace a sa géométrie et la possibilité de mettre des pneus assez large , j'ai des 25mm sur mes 2 anciens vélos route  je ne peux mettre + car j'aurais mis au moins des 28mm voir 32-33mm , les nouveaux cadres courses sont d'ailleurs conçus pour accepter au moins du 28mm et des tests sérieux ont notés qu'entre 25 et 28mm il n'y a pratiquement aucune différence de vitesse j'avais déjà publié ces tests ici ....pour les septiques regardé les moyennes du Paris Roubaix hommes et femmes ou ils mettent des grosses sections ...

Le pire c'est que ceux qui critiquent le + n'ont jamais fait de Gravel et ont un niveau vraiment pas terrible ..... 🤣c'est un truc d'ailleurs que je remarque souvent les bons cyclistes critiquent moins que les mauvais 🤣

Modifié par Sylvain KARLE
  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 25 minutes, Denis PASQUET a dit :

Inutile d'essayer de convaincre quelqu'un qui à la base ne le souhaite pas...

Je n'ai qu'un vélo, un gravel alu en 46/30 (oui oui, un double plateau c'est possible sur un gravel, diantre !), et 2 paires de roues suivant l'usage.

Cet été dans le 05 montée au tunnel du Parpaillon, 50km AR avec 2000m de d+ dont 16km de piste AR avec montée à 10% de moyenne.

Avec un route j'aurais du m'arrêter au début de la piste. Avec un VTT je me serais vraiment fait chier sur les 18km de route (et 1200 d+) pour arriver à la piste.

Avec mon gravel je me suis régalé, monté pour cette occasion en pneus à crampons 38mm est cassette 11/42

Le week-end dernier, sortie dans les pyrénées du côté de Font-Romeu équipé avec mes roues route, 10km de piste pas trop cassante pour rejoindre un refuge, bien passé avec mes 32mm.

Il faut être honnête, je fais majoritairement de la route, un vélo carbone plus typé me permettrait peut-être de gagner un peu en rendement (j'avais avant un Cento 1 revendu il y a un an, préférant rouler même sur route avec le gravel). Je ne suis pas un coursier et le confort est ma priorité.

J'ai fait au printemps un BRM400 km et la BTR (1200km) avec mon gravel, je n'ai jamais eu mal aux bras au dos ou aux épaules (les jambes un peu :)) 

C'est juste mon expérience, et je respecte et comprends celle des autres. 

Mais quand je lis que je me suis forcément fait berner par le marketing...ben non, désolé, ce fut à l'achat il y a 3 ans un choix murement réfléchi que je ne regrette aucunement aujourd'hui (la revente de mon Wilier en atteste) 

Bisous

 

Il y a toujours des exceptions ton achat est réfléchi mais le gros de la troupe cède aux sirènes de marketing. 

J'ai débuté le vélo à l'âge de 52 ans en 2006 le standard était à 10 vitesses, j'ai pris ce que le vendeur ma conseillé. Aujourd'hui le débutant qui entre dans un magasin va prendre un 11v à disques parce que c'est le standard actuel.

Tu ne nous à pas dit si tu t'es régalé dans la descente sur la piste?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 6 minutes, Gérard CRESPO a dit :

Il y a toujours des exceptions ton achat est réfléchi mais le gros de la troupe cède aux sirènes de marketing. 

J'ai débuté le vélo à l'âge de 52 ans en 2006 le standard était à 10 vitesses, j'ai pris ce que le vendeur ma conseillé. Aujourd'hui le débutant qui entre dans un magasin va prendre un 11v à disques parce que c'est le standard actuel.

Tu ne nous à pas dit si tu t'es régalé dans la descente sur la piste?

alors on est beaucoup d'exceptions  🤣 

J'ai débuté le vélo a 16 ans ( j'en ai 57 ) en club cyclo et fait mon 1ér 200km a 18ans , 52/42 dents avec 5 vitesses, puis VTT puis compet 1 an sur route  et meme fait du VTTAE .... Gerard va te coucher le Gravel tu n'y connais absolument rien 🤣

  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 37 minutes, Gérard CRESPO a dit :

Il y a toujours des exceptions ton achat est réfléchi mais le gros de la troupe cède aux sirènes de marketing. 

J'ai débuté le vélo à l'âge de 52 ans en 2006 le standard était à 10 vitesses, j'ai pris ce que le vendeur ma conseillé. Aujourd'hui le débutant qui entre dans un magasin va prendre un 11v à disques parce que c'est le standard actuel.

Tu ne nous à pas dit si tu t'es régalé dans la descente sur la piste?

En montant la piste je dois reconnaître que je me posais des questions sur la descente, n'ayant jamais fait de VTT et aucune expérience de gravel alpin

Sur les 2 1ers lacets j'étais assez tendu, ça tapait vraiment. Puis je me suis dit qu'il fallait que je dégonfle mes pneus, ce que j'ai fait, jusqu'à arriver presque à la limite de taper la jante sur les grosses pierres.

Et là crois-moi ou pas, ça a tout changé, je me suis surpris à lacher les freins et vraiment prendre de la vitesse, et au final je me suis régalé, au point que j'ai regretté de retrouver le bitume.

(Plaisir renouvelé dès le surlendemain en montant au grand belvédère du Viso)

Petite anecdote, en haut j'ai croisé une cycliste d'une trentaine d'années sur un gravel acier (Genesis). Une locale, on a pas mal discuté des ses sorties gravel dans le coin. J'ai attaqué la descente une dizaine de minutes avant elle, elle m'a doublé à environ la moitié de la piste comme une balle, tout à fond mains en bas du cintre. Question de pratique 🙂

Photo prise à la sortie du tunnel côté Condamine Châtelard dans le 04 (le tunnel passe à 2640m sous la ligne de crête qui sépare le 05 du 04). Le coin est splendide, je recommande à quiconque en a l'occasion de s'y attaquer, en gravel ou VTT 😉

20220720_122504.jpg

Modifié par Denis PASQUET
  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
 Share





×
×
  • Créer...