Aller au contenu

Championnats du monde


Messages recommandés

il y a 22 minutes, Guillaume LEROYER a dit :

 

Surpris par Fedorov, qui n'avait pas fait grand chose depuis son arrivée l'an dernier chez Astana.

Je ne m'attendais pas non plus à ce que Kooij soit là dans le final, même s'il était un peu sec pour le sprint.

Preuve que même si la bosse n'est pas facile, il faut durcir la course très tôt pour éliminer les sprinters, là j'ai le sentiment que même s'il y a eu des attaques, ça s'est quand même pas mal regardé dans le groupe principal.

A méditer pour la suite.

Il était en tout cas très fort aujourd'hui ... Il a souvent mené la poursuite finale pour revenir sur les derniers rescapés de l'échappée, puis a écrasé les pédales jusqu'au bout. Vacek n'a même pas pu sprinter.

Comme tu le dis, la course du jour est très riche sur un enseignement : rouler tôt pour éliminer les "plus purs" sprinteurs parmi les outsiders. Mais cela pourrait avoir deux conséquences : faire sauter des équipiers très (trop ?) tôt, et n'avoir dans l'emballage final que "grimpeurs-puncheurs" qui pourraient ne pas peser lourd face à VdP ou Van Aert par exemple, si Laporte explose avant ou doit se tenir à un rôle d'équipier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, Geoffroy CACHAT a dit :

Il était en tout cas très fort aujourd'hui ... Il a souvent mené la poursuite finale pour revenir sur les derniers rescapés de l'échappée, puis a écrasé les pédales jusqu'au bout. Vacek n'a même pas pu sprinter.

Comme tu le dis, la course du jour est très riche sur un enseignement : rouler tôt pour éliminer les "plus purs" sprinteurs parmi les outsiders. Mais cela pourrait avoir deux conséquences : faire sauter des équipiers très (trop ?) tôt, et n'avoir dans l'emballage final que "grimpeurs-puncheurs" qui pourraient ne pas peser lourd face à VdP ou Van Aert par exemple, si Laporte explose avant ou doit se tenir à un rôle d'équipier.

 

J'ai l'impression aussi que dans cette côte, qui ne fait après tout qu'un kilomètre, même s'il y a du pourcentage, il faut attaquer dès le pied pour faire la décision.

Si on attend la dernière partie, après le replat, comme Romain Grégoire dans le dernier tour et d'autres avant lui, il peut y avoir des petites cassures mais ça rentre assez facilement derrière.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mes étoiles pour la course juniors filles de cette nuit (23h55).

 

**** Zoe Bäckstedt (Grande-Bretagne)

 

*** Églantine Rayer (France), Nienke Vinke (Pays-Bas), Justyna Czapla (Allemagne), Francesca Pellegrini (Italie), Anna Van der Meiden (Pays-Bas), Alizée Rigaux (France), Eleonora Ciabocco (Italie)

 

** Bronte Stewart (Australie), Katherine Sarkisov (Etats-Unis), Lise Ménage (France), Julia Kopecky (République Tchèque), Izzy Sharp (Grande-Bretagne), Julie Bego (France), Xaydee Van Sinaey (Belgique), Jade Linthoudt (Belgique), Daniela Schmidsberger (Autriche), Elisabeth Ebras (Estonie), Rosita Reijnhout (Pays-Bas), Lucia Ruiz Pérez (Espagne), Gaia Segato (Italie), Federica Venturelli (Italie)

 

* Isabelle Carnes (Australie), Caitlin Thompson (Afrique du Sud), Paula Barrios (Colombie), Belinda Bailey (Australie), Laura Lizette Sander (Estonie), Mirre Knaven (Pays-Bas), Eliska Kvasnickova (République Tchèque), Febe Jooris (Belgique), Titia Ryo (France), Jette Simon (Allemagne), Grace Lister (Grande-Bretagne), Malwina Mul (Pologne), Fleur Moors (Belgique), Wilma Aintila (Finlande), Babette Van der Wolf (Pays-Bas), Noëlle Rüetschi (Suisse), Fiona Zimmermann (Suisse), Violetta Kazakova (Kazakhstan), Anabelle Thomas (Canada), Samantha Scott (Etats-Unis)

 

 

Remarque : derrière Zoe Bäckstedt la tenante du titre qu'on ne peut que placer en favorite (c'est plus une rouleuse qu'une grimpeuse, mais elle semble quand même une jambe au dessus, la côte ne devrait pas trop lui faire peur), trois équipes ont un très beau collectif, les Pays-Bas bien sûr, l'Italie et la France.

Chez nous, je miserais presque plus sur Alizée Rigaux que sur Églantine Rayer (qui semble moins bien qu'en début de saison, à elle de me faire mentir 😉).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voici le nombre de participants au championnat du monde élites hommes par équipes de marque. L'émission Extra Time Koers a fait le décompte pour moi (émission enregistrée hier jeudi 22 septembre):

1) 12 coureurs: Quick Step Alpha Vinyl

2) 10 coureurs: Ineos Grenadiers

3) 9 coureurs: Groupama FDJ et UAE Team Emirates

4) 8 coureurs: Intermarché-Wanty-Gobert et Trek Segafredo

5) 6 coureurs: Bahrain et Jumbo Visma

6) 5 coureurs: AG2R, Astana, DSM et EF-Education

7) 4 coureurs: Bora et BikeExchange

8 ) 3 coureurs: Alpecin Fenix, Arkéa, Israël, Movistar, Total Energies, Uno-X

9) 2 coureurs: B&B Hotels

A noter que, parmi les favoris, Mathieu van der Poel ne sera accompagné que de 2 équipiers de marque. Que Biniam Girmay, malgré une équipe nationale faible, sera accompagné de 7 équipiers de marque. Que les mieux représentés sont Quick Step et Ineos. Pogacar sera accompagné de 8 équipiers de marque et Wout van Aert de 5. 

 

Modifié par Michel ROTH
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je m'étais trompé sur Zoe Bäckstedt, elle n'était pas une jambe au dessus des autres ... mais deux, voire trois.

Partie au bout de 10 km, 57 km en solitaire, au revoir mesdemoiselles. 😮

Derrière, Églantine Rayer, qui avait retrouvé ses jambes, devance pour l'argent la néerlandaise Vienke. 😎

A noter la surprenante 5e place de la japonaise Maho Kakita, qui règle au sprint le premier petit peloton.

 

Place aux élites dames.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...