Aller au contenu

Championnats du monde


Messages recommandés

Je ne pensais vraiment pas qu'elles laisseraient rentrer à 1 km de l'arrivée. Elles ont couru pour perdre. Dans le genre, j'ai pas compris la course de l'équipe de France, mais alors pas du tout ... Les italiennes mettent quand même l'une d'elles sur le podium. 

 

Si VV a le coude cassé, moi je suis astronaute

Modifié par Franck Steinel
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si demain il y a 5 gars qui lâchent Van Aert et Van der Poel dans la côte, ce qui est tout à fait possible, j'espère qu'on n'aura pas la même.

Je suis vraiment déçu, ce n'est pas que je n'aime pas Van Vleuten, mais j'aime beaucoup les 5 puncheuses qui étaient devant, et Kopecky aussi.

Une occasion gâchée pour ces 6 là, ça ne se représentera pas forcément tous les ans.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, Franck Steinel a dit :

Je ne pensais vraiment pas qu'elles laisseraient rentrer à 1 km de l'arrivée. Elles ont couru pour perdre. Dans le genre, j'ai pas compris la course de l'équipe de France, mais alors pas du tout ... Les italiennes mettent quand même l'une d'elles sur le podium. 

 

Si VV a le coude cassé, moi je suis astronaute

 

Les françaises ne pouvaient pas faire grand chose d'autre, en l'absence d'Audrey il n'y avait que Juliette qui avait une chance, mais il lui manque du punch sur une côte aussi courte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Jouer la course d'équipe à la manière des néerlandaises, et des italiennes aurait été possible. Mais envoyé au casse pipe deux coureuse avant la moitié de la course. C'était peut-être malin, mais je ne l'ai pas compris. Elles auraient peut-être pu être utile à Juliette sur la fin, on ne le saura jamais.

Modifié par Franck Steinel
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 4 minutes, Franck Steinel a dit :

Alors, retraite ou pas ? Elle ne peut pas faire mieux, de toutes façons 

 

C'est prévu pour fin 2023, mais est-ce que ça a du sens ?

Pour moi elle devrait soit arrêter sur cette saison exceptionnelle, soit tenter le coup des JO 2024. La course en ligne, c'est à peu près la seule qui lui manque.

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 13 minutes, Guillaume LEROYER a dit :

Si demain il y a 5 gars qui lâchent Van Aert et Van der Poel dans la côte, ce qui est tout à fait possible, j'espère qu'on n'aura pas la même.

Je suis vraiment déçu, ce n'est pas que je n'aime pas Van Vleuten, mais j'aime beaucoup les 5 puncheuses qui étaient devant, et Kopecky aussi.

Une occasion gâchée pour ces 6 là, ça ne se représentera pas forcément tous les ans.

Oui, ce serait ... Ah, je n'ose pas y penser. 🥺

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que quand j'en vois certaines, je me demande comment elles font. Oui, c'est un cliché, mais elles paraissent parfois si frêles. 

 

Pour ce qui est du parcours, je ne crois pas du tout que ce sera une course comme celle des filles, cela devrait bouger bien plus tôt. Est-ce que cela se décidera dans les 1500 derniers mètres ? Patience, nous le saurons bientôt ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voici pour l'équipe Quick Step Alpha Vinyl, la répartition des coureurs suivant leur équipe nationale:

Belgique (équipe complète): 3 coureurs

Pieter Serry

Remco Evenepoel

Yves Lampaert

 

France (équipe complète): 2 coureurs

Julian Alaphilippe

Florian Sénéchal

 

Danemark (équipe complète): 2 coureurs

Michael Morkov

Mikkel Honoré

 

Italie (équipe complète): 2 coureurs

Andrea Bagioli

Davide Ballerini

 

Allemagne (équipe de 6 coureurs) : 1 coureur

Jannik Steimle

 

République Tchèque (équipe de 3 coureurs): 1 coureur

Zdenek Stybar

 

Suisse (équipe de 6 coureurs): 1 coureur

Mauro Schmid

 

Total des participants appartenant à la Quick Step : 12

 

On pourrait faire le même exercice pour les équipes de marque auxquelles appartiennent les principaux favoris. Un peu fastidieux néanmoins. On verra dans le déroulement de la course s'il  y a de petits arrangements entre équipiers de marque appartenant à des nations différentes. A suivre attentivement...

 

 

 

Modifié par Michel ROTH
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une remarque quand même sur le choix de l'UCI d'attribuer un titre espoir aux dames, mais à l'intérieur de la course élite.

Je trouvais déjà ça bizarre, mais ça a peut-être faussé la course, puisqu'on a vu Niamh Fisher-Black, seule espoir dans le deuxième groupe, rouler pour empêcher d'autres espoirs de revenir, alors que pour le titre élite elle n'avait aucune chance.

Est-ce que sans ça il y aurait eu regroupement quand même, peut-être, mais on peut se poser la question.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Souffrant un peu moins de mes douleurs costales, j'ai préféré passer une nuit complète plutôt que me lever à 4h du matin pour regarder la course. C'est peu dire que j'ai été surpris ce matin en voyant le nom de la gagnante sur les sites d'info…

 

La presse belge parle à l'unanimité d'une occasion en or (!) manquée pour Lotte Kopecky, une occasion qui risque de ne pas se renouveler de sitôt. Ainsi qu'elle l'a reconnu elle-même, quand Van Vleuten est partie, elle n'a pas voulu aller la chercher, parce que « si elle y allait, c'était Persico qui gagnait ». Le genre de calcul sur lequel comptait certainement Van Vleuten ! Extrêmement bien joué de la part de la Néerlandaise.

 

https://www.standaard.be/cnt/dmf20220924_93236668

 

Quand on voit les images de son sprint pour la 2e place, on se dit que Kopecky aurait eu quand même suffisamment de réserves pour écraser tout le monde, même si elle était allée chercher Van Vleuten. Oui je sais, c'est facile de dire ça vu de mon fauteuil, mais elle doit se dire aujourd'hui la même chose.

Modifié par Franck PASTOR
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 29 minutes, Franck PASTOR a dit :

Souffrant un peu moins de mes douleurs costales, j'ai préféré passer une nuit complète plutôt que me lever à 4h du matin pour regarder la course. C'est peu dire que j'ai été surpris ce matin en voyant le nom de la gagnante sur les sites d'info…

 

La presse belge parle à l'unanimité d'une occasion en or (!) manquée pour Lotte Kopecky, une occasion qui risque de ne pas se renouveler de sitôt. Ainsi qu'elle l'a reconnu elle-même, quand Van Vleuten est partie, elle n'a pas voulu aller la chercher, parce que « si elle y allait, c'était Persico qui gagnait ». Le genre de calcul sur lequel comptait certainement Van Vleuten ! Extrêmement bien joué de la part de la Néerlandaise.

 

https://www.standaard.be/cnt/dmf20220924_93236668

 

Quand on voit les images de son sprint pour la 2e place, on se dit que Kopecky aurait eu quand même suffisamment de réserves pour écraser tout le monde, même si elle était allée chercher Van Vleuten. Oui je sais, c'est facile de dire ça vu de mon fauteuil, mais elle doit se dire aujourd'hui la même chose.

 

C'est clair que réussir à accrocher le deuxième groupe dans la côte, contrairement aux deux filles qui étaient plus rapides qu'elle, Vos et Balsamo, et se faire piéger après le regroupement, c'est rageant.

Maintenant, c'est une de celles qui a roulé pour rentrer, contrairement à Persico qui avait Longo Borghini devant, elle a du avoir peur de faire l'effort de trop.

Les autres d'ailleurs ont du penser que c'était elle qui allait boucher le trou, et se sont fait piéger aussi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bon, pas grand monde pour commenter les courses juniors, espoirs et dames, dommage.

 

Demain matin, les hommes, j'imagine que ça va quand même intéresser plus de monde (?).

 

La grande question, celle que tout le monde se pose, concerne un coureur néerlandais : à 40 ans, après une carrière amateur ponctuée par deux années dans de modestes équipes continentales, Rien Schuurhuis sera-t-il touché par la grâce divine ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, Franck PASTOR a dit :

Souffrant un peu moins de mes douleurs costales, j'ai préféré passer une nuit complète plutôt que me lever à 4h du matin pour regarder la course. C'est peu dire que j'ai été surpris ce matin en voyant le nom de la gagnante sur les sites d'info…

 

La presse belge parle à l'unanimité d'une occasion en or (!) manquée pour Lotte Kopecky, une occasion qui risque de ne pas se renouveler de sitôt. Ainsi qu'elle l'a reconnu elle-même, quand Van Vleuten est partie, elle n'a pas voulu aller la chercher, parce que « si elle y allait, c'était Persico qui gagnait ». Le genre de calcul sur lequel comptait certainement Van Vleuten ! Extrêmement bien joué de la part de la Néerlandaise.

 

https://www.standaard.be/cnt/dmf20220924_93236668

 

Quand on voit les images de son sprint pour la 2e place, on se dit que Kopecky aurait eu quand même suffisamment de réserves pour écraser tout le monde, même si elle était allée chercher Van Vleuten. Oui je sais, c'est facile de dire ça vu de mon fauteuil, mais elle doit se dire aujourd'hui la même chose.

exact   a  trop chercher a en faire le moins possible on rate des occasions et je dois dire que je ne comprendrai jamais cette logique , c 'est tout de même un mondiale et cela ne se représente pas tous les jours     zut alors

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 26 minutes, Guillaume LEROYER a dit :

Bon, pas grand monde pour commenter les courses juniors, espoirs et dames, dommage.

 

Demain matin, les hommes, j'imagine que ça va quand même intéresser plus de monde (?).

 

La grande question, celle que tout le monde se pose, concerne un coureur néerlandais : à 40 ans, après une carrière amateur ponctuée par deux années dans de modestes équipes continentales, Rien Schuurhuis sera-t-il touché par la grâce divine ?

tu sais  Guillaume  nous  regardons la télévision avidement je me suis même levé a 3h30 ....mais pas commencé...et contrairement au foot nous ne sommes pas 50 millions de sélectionneurs ou d  entraineur , pour commentaire je mets ce qui suit 

je trouve que les filles se débrouillent très bien , c 'est moins près du chapeau que les garçons ,mais de belles bagarres et je préfère et de très loin les bagarreuses quitte a perdre  que ceux qui se font tirer   et qui viennent se passer sur la ligne , après l histoire ne retiens que la vainqueur   hélas , mais que l on ne s y trompe pas les DS  aiment aussi les courageuses   salut

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai revu le final, Juliette Labous rate le coche de ne pas suivre Van Vleuten qui met pas une attaque tranchante non plus. Elle préfère se ranger dans les roues. Dommage car y'avait une médaille au bout. 

 

Pour ma part demain matin, une cyclo organisée par une équipe qui lutte contre les leucémies. Challenge de la matinée : ne pas se faire spoiler le vainqueur. 

 

ALLEZ LES BLEUS !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...