Aller au contenu

Retour d'expérience tardif, Campagnolo Shamal Ultra


Franck Steinel
 Share

Messages recommandés

Alain, je ne suis pas loin de partager ton point de vue, pensant que j'aurais plus à perdre qu'à gagner, à les vendre ...

En effet, soit je récupère un peu d'argent, ... Pour en faire quoi ? Soit je me conserve la possibilité de mesurer mes progrès, ou de me surprendre un jour, comme je le fis déjà cette semaine  ... Ou alors, je conserve une paire de roues qui prend la poussière, comme elle l'aura fait jusqu'à maintenant. 

 

En fait, la raison voudrait que conserver quelque chose qui n'est pas adapté à soi, ne soit pas judicieux. Or, ici, il n'y a rien de définitif. Ces roues, pour répondre plus avant à Thierry, sont une incitation à se dépasser, à répondre de leur exigence, par une exigence envers soi. Au risque de ne pas y parvenir.

 

En définitive, je me serais aperçu que mon jouet n'était pas fait pour moi, jusque-là, et qu'il était coûteux de jouer avec, mais pas impossible. Certes c'est grisant, mais je rentre systématiquement rincé, et après deux jours d'usage, il m'en faut le double pour récupérer. Pas très raisonnable ou rentable, à la réflexion. Sauf si on se projette ... 

 

 

 

Modifié par Franck Steinel
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu vois, Alain, moi, j'aurai plutôt tendance, mais à ce point là ce n'est plus une tendance, à me relire et à me corriger dans le registre de la compréhension, ou de la syntaxe, avec l'espoir d'être bien compris. Enfin, au mieux de ce qui est possible, selon mes capacités. Je me concentre, en somme, sur ce sur quoi j'ai prise, tant soit peu. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 18 minutes, Franck Steinel a dit :

Le challenge tient au progrès lui-même ... Continuer à évoluer, sans vouloir pour autant sacrifier à un entrainement quel qu'il soit, puisque c'est juste inconcevable, pour moi tant cela irait à l'encontre de ma conception hédoniste de la pratique.

Progresser sans s'entraîner est effectivement un sacré challenge ! 😜

 

 

 

 

  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour moi, il y a le vélo dur (monter une côte avec le feu dans la poitrine et les cuisses qui brûlent) et le vélo pénible (m'échiner sur le vélo pour rouler à 20 km/h, debout sur les pédales , contre le vent).

Le premier est hédoniste, le second absurde.

Dès que le second prédominera, j'arrêterai le vélo.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 19 minutes, Alain CORMARY a dit :

Pour moi, il y a le vélo dur (monter une côte avec le feu dans la poitrine et les cuisses qui brûlent) et le vélo pénible (m'échiner sur le vélo pour rouler à 20 km/h, debout sur les pédales , contre le vent).

Le premier est hédoniste, le second absurde.

Dès que le second prédominera, j'arrêterai le vélo.

Oui et non, il est des fois où tu n'as pas trop le choix pour un tas de raisons.

 

Par chez moi lutter contre le vent fait partie de presque chaque sortie, ce n'est pas pour rien qu'il y a plein d'éoliennes un peu partout alentour. J'ai bien conscience que lorsque je pars le matin j'aurai au moins un tiers de la sortie avec un vent de face. Parfois même plus et parfois ça souffle bien car on n'a rien pour arrêter la fureur d'Eole, pas de relief, c'est tout plat.

 

Donc il faut faire avec...

 

Pour le matos, il y en a de plus en plus qui poussent au crime (-: Là aussi il faut adapter sa pratique et rester raisonnable en fonction de ses capacités, ses objectifs, et ne plus penser qu'on est obligés de bourrer dedans. Le plaisir peut aussi venir du fait de rouler cool alors qu'on a une bête de course sous la selle, pouvoir la dompter et la mettre à son rythme personnel plutôt qu'à ce que le vélo te pousserait à faire de déraisonnable. 

 

J'ai changé de façon de rouler récemment et c'est fini de souffrir, je modère l'effort et j'ai beaucoup plus de plaisir qu'avant, 

 

Le plaisir dans l'effort raisonnable, voilà la recette qui fait du bien. Ma copine appelle ça vieillir, mais ma copine est une vilaine.

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 16/09/2022 à 09:57, René KUENTZLERRE a dit :

pff je ne comprends pas cette réflexion....je ne vois pas de fautes d'orthographes tous les 3 mots mais c'est vrai que nous ne sommes pas des profs de Français et que la plupart d'entre nous avons oublié certaines règles de grammaires et de conjugaisons moi le premier. J'aimerai bien écrire avec la facilité d'Eric et même s'il y a quelques fautes cela ne choquera pas grand monde.

Amicalement.

... je te cite : certaines règles de grammaire ( sans "s") et de conjugaison ( sans " s " ) car règles de la grammaire et de la conjugaison.  

Je fais cette remarque car on aborde le sujet de l'orthographe mais je ne fais jamais de remarque sur les fautes des autres .

J'ai eu la chance de faire des études d'instituteur avant d'entreprendre des études universitaires, notamment en "faculté de philo et lettres " ce qui me sert et m'a servi tout au long de ma carrière professionnelle. En effet pour " essayer " d'enseigner une orthographe correcte il faut que celle de l'instituteur le soit !!!  Et quand j'hésite j'ai recours à la grammaire qui chez nous en Belgique s'appelle " Grévisse ". ou au dictionnaire. 

Petite remarque .... fautes d'orthographe aussi sans S à orthographe car il n'y a qu'une orthographe. 

  • Confus 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 17 heures, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

Vous parlez toujours de shamal, eurus, fulcrum 0, mais de la version patins, mais quand est-il de la version disques? Je suppose qu'elles sont complètement dépassées par les carbone?


Les Shamal n’existent qu’en carbone dans leur version disques.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Alain CORMARY a dit :

Pour moi, il y a le vélo dur (monter une côte avec le feu dans la poitrine et les cuisses qui brûlent) et le vélo pénible (m'échiner sur le vélo pour rouler à 20 km/h, debout sur les pédales , contre le vent).

Le premier est hédoniste, le second absurde.

Dès que le second prédominera, j'arrêterai le vélo.

Souffrir dans une côte donne du plaisir et souffrir contre le vent est absurde selon toi ? Parce que tu choisis la côte et subis le vent ? La nuance est très intéressante...

 

Je te propose de multiplier ton plaisir par deux et de mettre l'absurdité en échec : la prochaine fois que tu enfourches ton vélo, décide en toute liberté de rouler contre le vent ! 😇

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures, Franck Steinel a dit :

La pratique, seule la pratique ... Mais sans moi pour faire du spécifique, ou ce que font les cyclistes qui n'en veulent.

 

Finalement, si j'ai compris, ton challenge est de refuser toutes formes de contrainte et les Shamal exerce sur toi une incitation à déroger à cette philosophie. Tu devrais t'en séparer au plus vite ! 😇

Modifié par Thierry GEUMEZ
  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu vois, tu vois, ... Ces roues sont dangereuses ! 😅

 

Quand à ce qui est de la contrainte, tout dépend où et comment elle s'exerce, mais c'est vrai qu'à vélo ... Ce qui me fait penser à une sortie avec un gars. A peine le cul posé sur la selle, il me demande déjà en quelle zone je roule, etc ... Misère🙄 J'en suis encore à me demander comment j'ai pu faire un peu plus de 110 bornes avec lui, sans le savoir 🤨

 

Rouler seul et faire des exercices, peut occuper le cycliste soucieux de sa progression, je peux le comprendre. Mais mon plaisir, comme mon intérêt, sont à l'opposé de ces considérations. 

Je ne prétends à rien d'autre qu'à rouler, à vélo, et tenter d'y prendre du plaisir au fil de la route ... En général, je suis plutôt toujours très proche de mes limites, ce qui en soit, est une forme de contrainte, si l'on entend celle-ci comme l'expression d'un effort nécessaire mais pas indispensable, et pourtant consenti.  

 

Sinon, passer pour un manche dans une partie de manivelle, ne me dérange pas plus que ça. Seulement, en général cela n'arrive pas, car les gars une jambe au-dessus de ton niveau, soit ne roule pas avec toi, soit sont joueurs, ou compréhensifs et n'essaient pas de t'asphyxier à tout bout de champ. Pour les autres, là aussi c'est un état d'esprit qui prime avant tout, et s'il est bon, alors tout est possible.

 

Si on prend cet exemple, d'une partie de manivelle, où tout le monde est à l'attaque, tout le temps, c'est marrant d'ailleurs, et j'aime bien ça. Même si c'est rare. Les Shamal permettraient des attaques plus sèches, mais me mettraient le doute quand au moment où j'exploserais, qui viendrait forcément plus tôt que tard. Là, où des Eurus ou d'autres, seraient un gage de sérénité. Tu roules pas au-dessus de tes moyens, et tu te gères, toi ainsi que tes efforts, plus facilement.

 

Dis-moi, Thierry, quelle est ton point de vue particulièrement au Bora ? Que tu possèdes, et qui ne doit pas être bien éloigner de ces considérations, a priori. 

 

 

Modifié par Franck Steinel
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Jacques VANDEWIELE a dit :

... je te cite : certaines règles de grammaire ( sans "s") et de conjugaison ( sans " s " ) car règles de la grammaire et de la conjugaison.  

Je fais cette remarque car on aborde le sujet de l'orthographe mais je ne fais jamais de remarque sur les fautes des autres .

J'ai eu la chance de faire des études d'instituteur avant d'entreprendre des études universitaires, notamment en "faculté de philo et lettres " ce qui me sert et m'a servi tout au long de ma carrière professionnelle. En effet pour " essayer " d'enseigner une orthographe correcte il faut que celle de l'instituteur le soit !!!  Et quand j'hésite j'ai recours à la grammaire qui chez nous en Belgique s'appelle " Grévisse ". ou au dictionnaire. 

Petite remarque .... fautes d'orthographe aussi sans S à orthographe car il n'y a qu'une orthographe. 

 Je suis sur ce site pour parler vélo, plaisanter à l'occasion... Bonjour la convivialité... Sympa quand je post à présent j'ai l'impression de passer un examen de Français, cela ne m'encourage pas à participer car je n'ai vraiment pas envie de sortir un dictionnaire et relire mon truc 10 fois.....

  • Confus 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

T'inquiètes, René, tu fais des fautes comme Mr Jourdain faisait de la prose ... Sans le savoir. Du coup tu peux plaider l'innocence. Tu en prends ton parti, et ceux qui te lisent aussi, ou pas. 

 

Et sinon, il te reste toujours la possibilité de prendre des cours de français, ce qui n'est pas forcément évident, même dit comme ça. Moi, je n'ai jamais rien compris au français, car je ne comprends pas les conventions. On dit par exemple qu'un participe passé, blah, blah, blah ... Sauf que dans ma pauvre caboche, un participe, ou un subjonctif, etc ... Cela n'existe pas, cela ne se raccroche à rien, même si on m'explique, je n'y arrive pas, c'est une abstraction. De celle qui me laisse c🙄n, sur le bord de la route, hébété, littéralement pour le coup. 

Modifié par Franck Steinel
  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, Michael RUFFIER a dit :


Les Shamal n’existent qu’en carbone dans leur version disques.

 

Ben voilà, enfin une réponse qu'elle est bonne, pour maltraiter notre langue! Donc , après Eurus, proton, neutron, shamal sera la prochaine à disparaître, car si le modèle à disque passe au carbone, la roue change totalement et devrait prendre un autre nom!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Franck Steinel a dit :

Dis-moi, Thierry, quelle est ton point de vue particulièrement au Bora ? Que tu possèdes, et qui ne doit pas être bien éloigner de ces considérations, a priori. 

 

Je me suis exprimé maintes fois à leur sujet : imprégné de l'avis des autres, j'ai voulu croire en les achetant qu'elles feraient de moi un meilleur cycliste... mais je n'ai pas changé 😂 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, Thierry GEUMEZ a dit :

Je te propose de multiplier ton plaisir par deux et de mettre l'absurdité en échec : la prochaine fois que tu enfourches ton vélo, décide en toute liberté de rouler contre le vent ! 😇

Je n'y avais jamais pensé ! 

Sans exagérer, ça va changer ma vie de cycliste.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...