FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Barousse Balès annulée

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 12/07/2018 14:27

Bonjour Antoine ,

C'est combien le budget d'une cyclo comme la Barousse - Bales ? Quel sont les postes qui coûte cher ( chronométrage ? sécurité ? ) 

Ce weekend j'ai vu que sur la cyclo Aigoual il n'y avait pas beaucoup de monde de participants ..

Ensuite à mon avis le problème ne viens pas de la date , chacun à son avis ou ses envies sur cela ..Tiens moi je la verrais bien en septembre, 2 semaines après la Casartelli .

Je pense plutôt que toutes les cyclos sont en perdition car l'ambiance est mauvaise..Tiens si  il u a une chute personne ne va s'en préoccuper , on va continuer à rouler pour une 200° place .... .Ce n'est pas de la faute des organisateurs mais de nous ...Sportivement

 

 

Le budget de mémoire autour de 19000 euros . Les couts fixes : adhésion FFC ,assurance, Chrono., médecin (dur à trouver) croix rouge, motos (nombre difficile à évaluer quant on ne sait  combien de coureurs) les repas (que l'on offre a tous les bénévoles c'est notre choix ) pub (site, presse, dépliants). Nous avions évalué qu'il aurait fallu 380 participants pour équilibrer le budget à 7 jours du départ seul 140 inscrits . Pour la baisse de cyclo je pense qu'il y a un peu de vrai dans toutes les réponses cités

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/07/2018 21:59

Salut,

Il y a beaucoup de paramètres en jeu...

J'ai fait 4 ou 5 BB lorsqu'elle était en août. J'ai arrêté pour deux raisons : parce que son parcours ne me plaisait plus -y avait une course sur le plat de 60 bornes avant de faire une cyclo montagneuse de 70 bornes (je précise qu'étant coursier, frotter ne me dérange pas) et je n'avais pas trouvé l'inversion du parcours judicieuse- et également parce qu'en fait, mentalement, après juin, je n'avais plus envie de m'infliger des charges d'entraînement en rapport avec un parcours montagnard. Mais la date était idéale pour les vacanciers extérieurs à la région.

A l'inverse, 15 jours avant l'Ariégeoise et 2 ou 3 semaines la Pyrénéenne, me paraitrait une date, comme je l'ai déjà dit et pour rejoindre Cédric, idéale. Pour beaucoup de monde, ces deux dernières sont les objectifs de l'année en montagne et après ça coupe (plus ou moins). Mais dans ce cas-là, le recrutement des cyclos sera exclusivement local. J'ai quelques copains qui sont amoureux fous de la Pyrénéenne et qui les autres années faisaient toujours la Mountagnole à fond une semaine avant en prépa (et ça marche assez bien !!).

J'ai tendance à penser que le gain en participants sera plus important par une approche "locale" que "vacancière".

En revanche, les cyclos de septembre s'en sortent mieux que celles d'août. Les gens ont repris lors de leurs vacances en août, la forme revient et ils ont envie de faire un dernier joli mois avant de couper. D'où une Casartelli qui marche assez bien et une Lapébie qui le devrait si ses différents soucis d'organisation n'avaient pas peu à peu rendu les inscrits probables de plus en plus frileux... Il est à noter que les cyclos vallonnées de septembre se portent de plus en plus mal (Tarbaise et G. Gay) car leur profil en fait des vraies courses "fédé".

Enfin, je ne crois pas du tout à l'argument des disparitions liées aux comportements des cyclos, que ce soit les ratons ou les inconscients. Ces deux espèces sont endémiques sur les cyclos de printemps et pourtant elles ne souffrent pas de désaffection... La multiplication de sports d'endurance à la mode, qui éparpille la population sur plusieurs supports au détriment des cyclosportives, me paraît au contraire une piste intéressante.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/07/2018 07:45

C'est exactement pareil dans les courses ,les pelotons sont en baisse pourquoi?pourtant ils passe des centaines de cycliste devant chez moi à l'entrée de Bagnères de bigorre quel que soit le jour de la semaine.Et s'il y avait un certain dèsamour pour la compétition? 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/07/2018 19:22

Enfin dans les groupes se sont toujours les mêmes qui roulent devant et qui se font "sauter" sur la ligne par des suceurs pour 123ème au lieu de 134ème.

--> ça ça ne date pas d'aujourd'hui... à l'époque ou je faisais vraiment du vélo, j'ai fait de très nombreux km tout seul devant des groupes et quand c'était vers l'arrivée, il y a toujours eu un sprint.

J'ai le souvenir lors d'un défi pyrénéen d'avoir fait Lourdes/Argeles face au vent sans relais avec 50 mecs derrière. A l'entrée d'Argeles, j'avais un peu levé le pied et un ancien qui était dans ma roue m'a demandé "pourquoi tu lèves ? continue !" quand je lui expliqué qu'il y en avait dans le groupe qui allaient me faire le sprint, il ne me croyait pas et pourtant... ils sont venus à une quinzaine de rats... Ils se sont fait engueuler par l'ancien mais bon...

C'est le lot des rouleurs... dans les fonds de vallée, personne ne nous aide, mais quand ça commence à monter et qu'on est dans le dur, personne ne nous aide non plus...

Pour en revenir à la Barousse-Bales, pour ma part je pensais la faire mais je n'avais pas percuté qu'elle était avancée... et effectivement ça faisait peut être beaucoup entre la proximité de l'ariégeoise et de la pyrénéenne, de l'étape du Tour, le même jour que le trail de l'Aneto... 

Après... les cyclistes sont des cons... ils préfèrent aller faire l'Ariègeoise avec 5000 personnes sur des routes qui ne sont pas adaptées à voir autant de monde et finir avec un plateau repas pas terrible que la Barousse-Balès plus humaine et moins chère avec 200 cycliste dans des conditions meilleures... c'est comme ça...

Enfin, la moindre fréquentation des cyclos peut peut-être aussi s'expliquer par la multiplication des triathlons et des trails...

Mais oui mais oui! Il y a plein de "petites cyclos" qui ont le mérite d'exister, qui ont une qualité au moins aussi grande que les grosses cyclos et qui tirent le diable par la queue pour subsister. Et les médias sont aussi coupables! EDT, Marmotte ou Ardéchoise n'ont pas besoin de pub et par contre quelques lignes pour quelques cyclos seraient les bienvenues.

Amis cyclos venez sur les "petites cyclos", on sait faire aussi bien sans aucun problème. Pour la 2ème édition du GRAND HUIT VOSGIEN, nous avons eu le plaisir de voir augmenter les effectifs mais nous sommes toujours en déficit !! Les retours très positifs laissent augurer d'un bon cru en 2019 mais il faut bagarrer contre les "monstres" aux gros moyens!

Messieurs les responsables des médias, libérerez des lignes pour les cyclos en devenir et qui procurent plus de plaisir aux cyclos que des épreuves archi connues et rabachées.

C'était un "petit" coup de gueule pour soutenir les épreuves en danger et je sais de quoi je parle, mais je maintiens car j'y crois et il faut y croire, ne pas baisser les bras.

Amicalement

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/07/2018 22:04

Oui les cyclos sont en baisse :

diminution du nombre de coursiers (baisse de coureurs fsgt, ufolep , ffc et donc d'épreuves : où sont mes nocturnes de mon enfance), les gens veulent moins de contraintes (NB cf aussi maintenant il ny a plus d'équipe de foot dans chaque village). Attractivité du running ( du triathlon qui monte aussi) : combien de temps pour préparer une barousse à comparer même avec l'investissement d'un semi ou marathon ou trail de 25km...

Ampleur du phénomène strava où une rando se transforme en mini compet sur un secteur ou plus

Bref le vélo hors défi (grosse structure où le monde appelle le monde) vieillit mal , il a besoin de se réinventer, de prendre des idées qui marchent.

Pour la balès pourquoi pas un secteur (montée Balès) avec une appli où il faudrait faire le temps sur le mois avant par exemple (cf pouncho au festival des templiers)

un clm sur Balès par paquet de 20 à 50 (pour contrer strava, mini compet)

une réduction de km en compet (Balès/Peyresourde ou Superbagnère et retour libre)

Secteur chronometré quitte à avoir plusieurs départ

Voilà en espérant revenir sur cette épreuve ui devait signer mon retour sur cyclo après quelques semi ou marathon

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/07/2018 19:12

Oui les cyclos sont en baisse :

diminution du nombre de coursiers (baisse de coureurs fsgt, ufolep , ffc et donc d'épreuves : où sont mes nocturnes de mon enfance), les gens veulent moins de contraintes (NB cf aussi maintenant il ny a plus d'équipe de foot dans chaque village). Attractivité du running ( du triathlon qui monte aussi) : combien de temps pour préparer une barousse à comparer même avec l'investissement d'un semi ou marathon ou trail de 25km...

Ampleur du phénomène strava où une rando se transforme en mini compet sur un secteur ou plus

Bref le vélo hors défi (grosse structure où le monde appelle le monde) vieillit mal , il a besoin de se réinventer, de prendre des idées qui marchent.

Pour la balès pourquoi pas un secteur (montée Balès) avec une appli où il faudrait faire le temps sur le mois avant par exemple (cf pouncho au festival des templiers)

un clm sur Balès par paquet de 20 à 50 (pour contrer strava, mini compet)

une réduction de km en compet (Balès/Peyresourde ou Superbagnère et retour libre)

Secteur chronometré quitte à avoir plusieurs départ

Voilà en espérant revenir sur cette épreuve ui devait signer mon retour sur cyclo après quelques semi ou marathon

"Pour la balès pourquoi pas un secteur (montée Balès)

Secteur chronometré quitte à avoir plusieurs départ"

Bien sûr qu'il faut sortir des  sentiers battus. Nous le faisons sur le GRAND HUIT VOSGIEN avec la montée chronométrée de la Planche des Belles Filles pour chaque concurrent qui a donc 2 temps: celui global de la cyclo et celui de la montée de la Planche. Départs différés pour chaque parcours ce qui est aussi une question de sécurité.

Et puis il faut persévérer. Nous n'avons pas atteint l'équilibre financier mais nous progressons sensiblement pour atteindre cet équilibre.

Je ne connais pas votre épreuve, mais si elle a déjà eu plusieurs éditions il ne faut certainement pas baisser les bras, c'est qu'elle a des qualités indéniables! Il faut y croire et sans faire d'économies sur la sécurité ou les ravitos ou les repas, il faut gérer au plus serré......même si ça n'est pas évident.

Toujours dommage de voir s'arrêter une épreuve de qualité.

Courage et bonne chance.......et vive 2019!!

Sportivement......et confraternellement!!


Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

KTM

Sport 101 Facebook V4