FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Dopage • BASSONS : 1 FFC : 0

Retour au forum Autres > Dopage Bas de page

envoyé le 07/01/2019 19:20

Désolé pour le titre, je n'ai pas eu la patience de compter tous les épisodes précédents, j'ai choisi la facilité.

Lu ailleurs.

Plus tôt j'avais posté le lien, mais pour une raison inconnue je ne le vois plus. Alors voici un petit article qui n'a rien à voir avec le dopage, mais avec l'antidopage.

Reconverti dans le VTT depuis la fin de sa carrière sur route, Christophe Bassons a gagné son procès face à la Fédération Française de cyclisme dans une affaire de contrôle antidopage manqué à l’issue du championnat de France durant lequel il avait abandonné en 2013.

Photo de Bassons non reproduite

 La bataille judiciaire entre Christophe Bassons et la Fédération Française de cyclisme est sans doute close. Chantre de la lutte contre le dopage durant sa carrière professionnelle sur route, avec notamment des anicroches avec un certain Lance Armstrong, l’ancien coureur s’est depuis reconverti dans le VTT et a vécu une drôle de mésaventure lors du championnat de France de la discipline en 2013. Suite à son abandon, la Fédération Française de cyclisme (FFC) l’avait suspendu pour un an avançant que Christophe Bassons avait manqué un contrôle antidopage à l’issue de l’épreuve. En appel, sa sanction avait été réduite à un mois avant que l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD), pour un vice de procédure lié à la notification par écrit d’un contrôle, avait annulé cette sanction mais le coureur n’a pas voulu en rester là.

La FFC va bien devoir indemniser Christophe Bassons

Assurant avoir été la victime d’un règlement de compte de la part de la FFC, celui qui a été un lanceur d’alerte sur le dopage dans le cyclisme a attaqué en justice la Fédération. Une affaire qui avait alors été jugée en 2016, procès à la suite duquel la FFC avait été condamnée à payer 27 200 euros à Christophe Bassons. « Les lanceurs d’alerte sont mal perçus dans le cyclisme », avait alors déclaré le coureur. Mécontente du verdict, la Fédération Française de cyclisme a usé de toutes les voies de recours et c’est ainsi que l’affaire a récemment été jugée en appel devant le Tribunal Administratif. Un procès qui, une fois encore, n’a pas tourné en faveur des autorités du cyclisme français qui, cette fois, va devoir indemniser à hauteur de 31 691 euros celui qui, désormais, est responsable des contrôles antidopage dans la région Nouvelle Aquitaine, somme à laquelle s’ajoutera 1 500 euros de frais de justice.

Voilà une nouvelle qui ne fera pas plaisir aux détracteurs de Bassons et aux admirateurs de ses adversaires. Adversaires qui apparemment ont encore leur place à la FFC. Mais la FFC sait où le mieux investir l'argent des licences vélo : dans des frais d'avocats.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/01/2019 22:19

Bravo à Basson, c'est mérité, la ffc a vraiment été minable dans l'affaire…… 30000balles!!!! 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/01/2019 20:49

Le sujet n'intéresse pas grand monde. Merci Damien et Serge de vous manifester.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/01/2019 21:35

ça donne du baume au cœur ,au lieu de le féliciter on l’enterre,beuksmiley money-mouth

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/01/2019 23:01

En 2012 il y avait eu un peu plus de réponses, majoritairement en faveur de Bassons.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/01/2019 13:03

c'est comme les lanceurs d'alertes sur ce gouvernement encore pire que les autres où la caste Macron s'en met plein les poches au détriment des travailleurs de base, la FFC se sent toute puissante face aux gens honnêtes, ses licenciés payent les pots cassés des décisions élitistes et choix douteux au détriment des petits clubs formateurs avec leurs dirigeants bénévoles

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/01/2019 13:48

En 2012 il y avait eu un peu plus de réponses, majoritairement en faveur de Bassons.

en 2012 d 'avantage de réponse sur un procés de 2013 voir plus ??

dans tous les cas si Christophe Bassons a eu les couilles de se bagarré avec la FFC ,et se défendre comme il se doit a toute personne honnête et droit dans ses bottes   et de gagné ,cela laisse espéré qu il y a encore des cyclistes qui ne se dopent pas   et je trouve que la somme est coquette mais sans plus ,son image avait dû être a l 'époque bien sensiblement flouée

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/01/2019 14:36

Au fait lors de l'affaire du vélo truqué avec un moteur électrique (Laplace transformée) dans les SO il y a 1 an et demi, c'était Bassons qui s'était occupé d'alpaguer le tricheur, il travaillait pour qui ??

Sinon c'est bien pour lui et la justice. On dit toujours "Celui qui a dit la vérité, il doit être exécuté".

Pour une fois la justice a eu le courage d'aller jusqu'au bout face à une institution puissante.

On peut évidemment se poser la question sur la "vérosité" de la FFC qui cherche des noises à un gars qui a eu raison : le vers est toujours dans le fruit.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/01/2019 14:41

Bravo à Basson, c'est mérité, la ffc a vraiment été minable dans l'affaire…… 30000balles!!!! 

+1

Et qui va payer les 30 000 balles ???? les licenciés......

" Le coureur a dit la vérité il doit être condamné "

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Dopage Haut de page

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES