FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • BRA 2019

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 12/11/2018 14:54

j'ai voulu être - très - large. En écrivant 1000, c'est déjà au moins 90% qui sont en mode "rando" avec un objectif par rapport à leur niveau.

Quand j'ai fait Pau - Tourmalet, je n'avais jamais fait de haute montagne. Je m'étais fixé 3 objectif

1- finir (atteint)

2- dans la 1ère moitié (9500 partants, atteint)

3- ne pas mettre pied à terre (échec, constipation dans le Tourmalet)

C'est le laitage ou la banane du petit-déjeuner qui fait ça.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 16:36

C'est le laitage ou la banane du petit-déjeuner qui fait ça.

Non pas en ce qui me concerne. Je digère bien le laitage. 

Mais un petit déjeuner different de ce que j'avais l'habitude, très tôt, et ensuite presque que des gels et barres. 

Mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Lors de mes "grosses" épreuves suivantes je n'ai plus connu ce desadésagré

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 17:41

Le Télégraphe n'est pas une difficulté majeure. Il est relativement accessible. Le Galibier est régulier, même dans les virages. Tu n'as pas de moment de récupération avec en plus l'altitude. Et en 2017 il y avait eu beaucoup de vent ce qui ajoute à la difficulté. Je venais de faire 2 semaines sans rouler et je n'étais pas dans les meilleures conditions. Du coup j'avais mis en dernière minute un 34x32. Cela m''a permis de ne pas être en force et j'en ai plus dépassé que je me suis fait dépasser.

Sarenne est dur. Plus que je le pensais. En plus il n'est pas borné et tu ne sais pas où tu en es. Et ultime effet kiss-kool, il est à 1999m. Même pas un 2000 au tableau de chassesmiley mad

Les ravitos sont fournis, pas de classement, allure libre. Sur un jour il faut partir tôt, en fonction aussi du parcours que tu fais car il y a des options.

Merci Georges, c'est vrai que j'ai déjà fait le télégraphe en me rendant à Valloire pour une semaine de ski… je pense que c'est le début à la sortie de St-Miche de Maurienne que ça grimpe plus fort, le reste a l'air plus régulier… Le Galibier et la Sarenne ce sera découverte, donc je serai encore plus prudent ! 

Comme développement j'ai toujours un compact 50/34 et à l'arrière une 11v 11/28. J'ai pour habitude d'avoir une fréquence de pédalage vers les 90/95 sur du plat et quelques bosses, si c'est des cols je chute plus vite vers les 80... Avant je gardais le 28 comme pignon de "secours" en cas de défaillance mais je me rends compte que je le passe de plus en plus pour stimuler ma fréquence de pédalage… 

Merci pour les conseils smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 17:56

Whouah !!! 3h du mat... on est rentré tôt dans ce cas, 15h ?

"Whouah !!! 3h du mat... on est rentré tôt dans ce cas, 15h ?"

Eh oui ce départ très matinal ou plutôt de nuit est hérité de la longue tradition cyclotouriste.

Avant les brevets était très longs et les cyclos ne roulaient pas vite et prenaient le temps pour arrêter diner, etc... Quand il y avait 250 pitons et 5000 m de D+ à 16-18 de moyenne + les pauses repas, calcule! Il vallait mieux être rentré avant la nuitsmiley mr-green.

Il fallait donc partir très tôt.

J'ai expérimenté cela lors de la RCP Luchon Pau (mon premier BCMF) avec un copain cyclo très sportif qui a encore connu l'allure Audax. Il voulait absolument partir à 4h00 du mat; avec des loupiottes qui n'éclairaient pas (c'était en 96). Le soleil a seulement pointé en haut de l'Aspin (2ème col) et nous sommes arrivés à Pau vers 14h00.L'avantage c'est qu'on a pas eu trop chaud sous le cagnard, seulement dans l'ascension du Soulor.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 18:54

Whouah !!! 3h du mat... on est rentré tôt dans ce cas, 15h ?

Pas de départ suivant le niveau Thierry. Il y a environ 1500 participants...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 20:22

Pas de départ suivant le niveau Thierry. Il y a environ 1500 participants...

1500 c'est nettement plus "aéré" que les 10 voire 15000 participants sur certaines épreuves !

Là en plus si le départ est libre c'est vraiment super, petits groupes, ravitos plus accessibles… 

Reste à voir la météo du jour et le meilleur moment pour démarrer… 3h du mat je n'y serais pas, pas avant 5-6h je pense !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 21:11

1500 c'est nettement plus "aéré" que les 10 voire 15000 participants sur certaines épreuves !

Là en plus si le départ est libre c'est vraiment super, petits groupes, ravitos plus accessibles… 

Reste à voir la météo du jour et le meilleur moment pour démarrer… 3h du mat je n'y serais pas, pas avant 5-6h je pense !

Les 3 derniers BRA, on est parti a 6h30 avec les potes. Assez pour voir et être vu. En règle générale, avec 20 de moyenne, cela fait 10h30 / 11h00 de vélo plus quelques pauses.

Assez pour être de retour en début de soirée....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 21:43

Les 3 derniers BRA, on est parti a 6h30 avec les potes. Assez pour voir et être vu. En règle générale, avec 20 de moyenne, cela fait 10h30 / 11h00 de vélo plus quelques pauses.

Assez pour être de retour en début de soirée....

6h30 sur le vélo en été me parait raisonnable, le vélo avec une bonne nuit ou au moins un repos suffisant avant de commencer est quand même beaucoup plus agréable. L'idéal pour optimiser le plaisir est de ne pas avoir besoin de lumière, qu'on doit ensuite trimbaler toute la journée. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 22:49

6h30 sur le vélo en été me parait raisonnable, le vélo avec une bonne nuit ou au moins un repos suffisant avant de commencer est quand même beaucoup plus agréable. L'idéal pour optimiser le plaisir est de ne pas avoir besoin de lumière, qu'on doit ensuite trimbaler toute la journée. 

Les tunnels de la descente du Lautaret sont très mal éclairés. Et l'organisateur veille à ce que les participants possède un éclairage. Il y va de sa responsabilté

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 22:51

Les tunnels de la descente du Lautaret sont très mal éclairés. Et l'organisateur veille à ce que les participants possède un éclairage. Il y va de sa responsabilté

Ah mince c'est ballot, 9-10h de vélo avec des lumières pour 30 secondes d'utilisation smiley lol

Reste plus qu'à inventer le compteur gps qui fasse torche.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2018 23:05

Ah mince c'est ballot, 9-10h de vélo avec des lumières pour 30 secondes d'utilisation smiley lol

Reste plus qu'à inventer le compteur gps qui fasse torche.

Si tu es aussi sérieux dans ton boulot que tu l'es avec le CR et la responsabilité légale d'un organisateur d'épreuve sportive qui s'engage à respecter et appliquer la réglementation, et bien ça craintsmiley cry

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2018 08:42

Comme vous dites, je pense aussi que 6h30 pour démarrer c'est top !

Déjà pour avoir une température pas trop "crue" et pour le début de clarté...

J'ai 2 éclairages BBB qui pèsent quelques grammes, c'est pas la fin du monde smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2018 17:00

"Whouah !!! 3h du mat... on est rentré tôt dans ce cas, 15h ?"

Eh oui ce départ très matinal ou plutôt de nuit est hérité de la longue tradition cyclotouriste.

Avant les brevets était très longs et les cyclos ne roulaient pas vite et prenaient le temps pour arrêter diner, etc... Quand il y avait 250 pitons et 5000 m de D+ à 16-18 de moyenne + les pauses repas, calcule! Il vallait mieux être rentré avant la nuitsmiley mr-green.

Il fallait donc partir très tôt.

J'ai expérimenté cela lors de la RCP Luchon Pau (mon premier BCMF) avec un copain cyclo très sportif qui a encore connu l'allure Audax. Il voulait absolument partir à 4h00 du mat; avec des loupiottes qui n'éclairaient pas (c'était en 96). Le soleil a seulement pointé en haut de l'Aspin (2ème col) et nous sommes arrivés à Pau vers 14h00.L'avantage c'est qu'on a pas eu trop chaud sous le cagnard, seulement dans l'ascension du Soulor.

A l'époque où tu faisais le BRA, en 1999, le de départ des participants au super-BRA (Grand Cucheron, Glandon, Croix de Fer et Galibier, pour rappel) était carrément à 2 h du matin.

Pour le BRA classique, c'était 2 h pour les vétérans, et 4h du matin pour tous les autres. On pouvait également partir à 6 h du matin et se passer d'éclairage, mais alors on devait s'engager à faire le BRA en temps limité. Je ne sais plus si c'était en 10 h ou en 12 h (à partir de Grenoble).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2018 21:35

Les tunnels de la descente du Lautaret sont très mal éclairés. Et l'organisateur veille à ce que les participants possède un éclairage. Il y va de sa responsabilté

T'emballe pas je n'irais nulle part, ou bien assisté par moi-même à une date opportuniste indépendante de toute épreuve, ou organisation quelconque qui veut te dire ou t'imposer comment tu dois pédaler.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2018 21:57

T'emballe pas je n'irais nulle part, ou bien assisté par moi-même à une date opportuniste indépendante de toute épreuve, ou organisation quelconque qui veut te dire ou t'imposer comment tu dois pédaler.

Décidément, tu comprends rien de rien.

Si tu applique les mêmes principes dans le travail, dis moi le nom de ta boutique que je l'évite

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/11/2018 06:27

A l'époque où tu faisais le BRA, en 1999, le de départ des participants au super-BRA (Grand Cucheron, Glandon, Croix de Fer et Galibier, pour rappel) était carrément à 2 h du matin.

Pour le BRA classique, c'était 2 h pour les vétérans, et 4h du matin pour tous les autres. On pouvait également partir à 6 h du matin et se passer d'éclairage, mais alors on devait s'engager à faire le BRA en temps limité. Je ne sais plus si c'était en 10 h ou en 12 h (à partir de Grenoble).

A mon avis cela devait être un délai de moins de 14 ou 15h pour ceux partant à 6h00 sans éclairage, le but étant de rentrer avant la nuit. Moins de 10 h pour faire le BRA en partant de Grenoble, c'était réservé à une élite restreinte.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/11/2018 08:42

Décidément, tu comprends rien de rien.

Si tu applique les mêmes principes dans le travail, dis moi le nom de ta boutique que je l'évite

En effet, même si tu pars quand il fait jour, je conseillerais aux cyclistes qui tiennent à leur intégrité physique que cela soit dans le cadre ou non du BRA d'avoir au moins une loupiotte à l'arrière pour les tunnels du Lautaret qui sont franchement très très limites en terme d'éclairage.

Perso, lors du dernier BRA, j'ai allumé mon feu arrière à partir de l'intersection Galibier/Lautaret pour être tranquille dans la descente. Certains cyclos sans lumière était limite visibles...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/11/2018 17:14

Voilà, vous pouvez voir les parcours sur le site du CTG. Le parcours de base propose déjà la Croix de Fer, le Glandon, Les lacets de Montvernier, le Télégraphe et le Galibier...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/11/2018 18:18

Voilà, vous pouvez voir les parcours sur le site du CTG. Le parcours de base propose déjà la Croix de Fer, le Glandon, Les lacets de Montvernier, le Télégraphe et le Galibier...

Détail qui m'étonne un peu : une fois au col de la Croix-de-Fer, il est apparemment prévu de faire demi-tour et rejoindre le col du Glandon (2 km environ, de mémoire) pour descendre sur la Maurienne par Saint-Colomban-les-Villards.

La route restant ouverte à la circulation, des cyclistes potentiellement nombreux roulant dans les deux sens sur cette portion de 2 km, et qui font demi-tour au col qui est plutôt étroit, ça risque de faire râler sec les automobilistes.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/11/2018 18:23

Détail qui m'étonne un peu : une fois au col de la Croix-de-Fer, il est apparemment prévu de faire demi-tour et rejoindre le col du Glandon (2 km environ, de mémoire) pour descendre sur la Maurienne par Saint-Colomban-les-Villards.

La route restant ouverte à la circulation, des cyclistes potentiellement nombreux roulant dans les deux sens sur cette portion de 2 km, et qui font demi-tour au col qui est plutôt étroit, ça risque de faire râler sec les automobilistes.

Tu as bien vu. Une grosse partie du peloton sera passé de bonne heure a mon avis et avec le ravito, les cyclistes seront éparpillés....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/11/2018 20:18

Tu as bien vu. Une grosse partie du peloton sera passé de bonne heure a mon avis et avec le ravito, les cyclistes seront éparpillés....

Possible. Et je suppose que les organisateurs ont décidé en connaissance de cause. On verra bien sur place de toutes façons.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/11/2018 20:27

Possible. Et je suppose que les organisateurs ont décidé en connaissance de cause. On verra bien sur place de toutes façons.

Je trouve le dénivelé un peu faible sur le parcours de base. On part de plus loin mais on fait Montvernier en plus. J'avais dans les 4600 l'année dernière...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/11/2018 20:44

Je trouve le dénivelé un peu faible sur le parcours de base. On part de plus loin mais on fait Montvernier en plus. J'avais dans les 4600 l'année dernière...

Au contraire, on part de beaucoup plus près. Bourg d'Oisans est bien plus proche du pied de la Croix-de-Fer que Vizille.

Mais question dénivellation, c'est à peu près équivalent au parcours de base classique. La montée de Montvernier, avec ses 400 m de dénivellation environ, compense la partie Vizille — Bourg-d'Oisans qui a une dénivellation similaire (sur une bien plus longue distance) et qui n'est donc pas reprise l'année prochaine.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/11/2018 20:51

Au contraire, on part de beaucoup plus près. Bourg d'Oisans est bien plus proche du pied de la Croix-de-Fer que Vizille.

Mais question dénivellation, c'est à peu près équivalent au parcours de base classique. La montée de Montvernier, avec ses 400 m de dénivellation environ, compense la partie Vizille — Bourg-d'Oisans qui a une dénivellation similaire (sur une bien plus longue distance) et qui n'est donc pas reprise l'année prochaine.

Je pensais à plus loin par rapport a Vizille donc plus près de l'arrivée. Si la montée de Montvernier compense le dénivelé perdu par la distance, on devrait avoir plus de 4200m?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/11/2018 20:59

Je pensais à plus loin par rapport a Vizille donc plus près de l'arrivée. Si la montée de Montvernier compense le dénivelé perdu par la distance, on devrait avoir plus de 4200m?

Je suppose que oui… sauf si le col du Mollard faisait partie du parcours l'année dernière. Il n'en fera évidemment pas partie l'année prochaine, puisqu'il se situe de l'autre côté de la Croix-de-Fer.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

Sport 101 Facebook V4

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Sportour déc-janv19
Fenioux déc18-janv19