FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • EAU secours

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 02/04/2019 12:36

Faire la guerre et puis c'est tout,on va pas se laisser emmerder par des capitalistes.C'est vrai quoi.

Tu as tout a fait raison,.........

Vive la Chine, la CGT et la démocratie smiley mr-green smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/04/2019 13:45

Faire la guerre et puis c'est tout,on va pas se laisser emmerder par des capitalistes.C'est vrai quoi.

Capitaliste ou guerrier ?

Tous comptes faits, il y a aussi "moine trappiste" : prier pour le salut des mécréants tout en brassant de bonnes bières smiley innocent

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/04/2019 14:08

Capitaliste ou guerrier ?

Tous comptes faits, il y a aussi "moine trappiste" : prier pour le salut des mécréants tout en brassant de bonnes bières smiley innocent

moine trappiste = moine pas triste smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/04/2019 16:44

Salut David,

Tu seras forcément intéressé par ce très long article que je mets ici pour que moi-même je sache où le retrouver plus tard, car il mérite d'être lu et relu :

https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-30-mars-2019?fbclid=IwAR1wcrctJecYZlwVKGyzwwGWEnoCYcsixukEF_bdy35dUBDkofSbnlPGhfs

On peut aussi en tirer des leçons pour les barrages.

Au point 10 qui concerne les routes nationales sur lesquelles lorgnent les Vinci et autres, je remarque que ces sociétés prédatrices visent la transformation des nationales en autoroutes et non pas en 2X2 voies smiley lolsmiley lolsmiley lol On se demande bien pourquoi smiley mr-green

J'aurais souhaité réagir plus rapidement.

Je vais commencer par résumer. L'Etat cède la gestion des autoroutes à des sociétés privés. Quelques années plus tard, certains dénoncent les bénéfices indécents faits par ces sociétés. Et, ils estiment rétrospectivement (c'est surement le mot le plus important de l'affaire) que le prix de vente était sous-évalué. C'est alors que ce sujet devient l'enjeu d'une guerre politique où chaque camp pense tirer avantage de la "chose". Dans l'instrumentalisation intervient forcément la théorie du complot: la connivence entre les hommes politiques et haut-fonctionnaires qui étaient en charge de la vente et des multinationales. Là, tous les ingrédients sont présents.

Comment est calculer un prix de vente de tels entités (autoroutes)? Le vendeur (Etat) regarde entre autres la rentabilité, l'état  et le potentiel de développement du produit au moment de la vente. Quel était donc cette rentabilité à cette époque? Je ne trouve pas d'information sur ce sujet. Quel était l'état du produit? Correct, sans plus.

Que des entreprises privées en ait fait un produit très rentable (l'exploitation des autoroutes), est-ce répréhensible? Non. On pourrait dire que les partisans de l'Etat (citoyens, haut-fonctionnaires et hommes politiques) agissent comme s'ils pensaient que la rentabilité est indépendante de l'exploitant. Pourtant, je peux vous dire que les salariés des autoroutes ont senti le coup de rabot passer.

J'avais été surpris, sur le sujet de l'affaire Ecomouv' que l'Etat trouve excessive les 6% de frais pris pour collecter la taxe poids lourds. A l'époque l'Etat avait mis du temps avant d'expliquer que Le Trésor Public avait un coût de gestion beaucoup plus faible, 3% de mémoire, en omettant d'inclure les frais d'entretien des bâtiments du Trésor Public et les frais de redistribution, entre autres.

Or, tout le monde sait que l'Etat est un très mauvais gestionnaire. Dans le positif, on pourrait calculer avec gourmandise, en tant que contribuable, le potentiel d'économie qui pourrait être fait si l'Etat vendait tout ce qui n'est pas régalien.

Cette histoire d'autoroutes me fait penser à l'affaire Tapie/CL, à l'envers. Dans ce cas, Tapie (privé) affirme avoir été spolié par le CL (public) parce que le CL a su habiller la "mariée" pour faire une plus-value importante à la revente. L'argument de Tapie est d'utiliser le prix de vente, entre le CL et Dreyfus, rétrospectivement pour dire que le CL l'a volé. Hier, le procureur de la république a réclamé 5 ans d'emprisonnement à l'encontre de Bernard Tapie.

Pourrait-on imaginer un procureur réclamer une telle condamnation à l'encontre des représentants de l'Etat dans 25 ans, sur l'affaire des autoroutes?

Après, vous savez Bernard, dans un Etat en situation de faillite....

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/04/2019 23:35

 

trouvé dans un article:

" En revendant ses parts dans les aéroports français, l'État délègue en fait la gestion des sites à des entreprises privées, et reste propriétaire du terrain et des infrastructures. "

je me pose quand meme la question de qui reste proprietaire de quoi. qu'est ce qu'une infrastructure, par exemple ? que le foncier et les pistes restent 100 % à l'etat, est evident. mais l'aerogare (avec ses commerces), les parkings, les batiments du fret, la centrale electrique, la tour de controle etc ..... ??

et sur les autoroutes : à qui appartiennent, aprés "privatisation" les stations essence et le restaurant/supermarché associé ? les unes sont estampiées AVIA, d' autres TOTAL, d'autres ESSO, d'autres encore, TARTEMPION. à qui appartiennent les TOILETTES et le reste des aires ?  plein de questions qui se posent, je suis curieux de ce coté pratique de la chose ....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2019 18:54

 

trouvé dans un article:

" En revendant ses parts dans les aéroports français, l'État délègue en fait la gestion des sites à des entreprises privées, et reste propriétaire du terrain et des infrastructures. "

je me pose quand meme la question de qui reste proprietaire de quoi. qu'est ce qu'une infrastructure, par exemple ? que le foncier et les pistes restent 100 % à l'etat, est evident. mais l'aerogare (avec ses commerces), les parkings, les batiments du fret, la centrale electrique, la tour de controle etc ..... ??

et sur les autoroutes : à qui appartiennent, aprés "privatisation" les stations essence et le restaurant/supermarché associé ? les unes sont estampiées AVIA, d' autres TOTAL, d'autres ESSO, d'autres encore, TARTEMPION. à qui appartiennent les TOILETTES et le reste des aires ?  plein de questions qui se posent, je suis curieux de ce coté pratique de la chose ....

L'Etat est propriétaire; il confie l'exploitation et la maintenance à des entreprises privées.

Quitte à vous poser des questions (chaque citoyen devrait s'interroger d'ailleurs), vous devriez davantage vous pencher sur le partenariat public/privé (les ministres et les maires sont souvent fiers d'annoncer ce type de partenariat). Là, nous y trouvons matière à scandale, car il s'agit d'un partenariat dans lequel un organisme public impécunieux, souhaitant continuer à dépenser, va confier à une entreprise privée la "conception/réalisation" d'un ouvrage, par exemple un hôpital, et va s'engager à payer en échange un loyer à la dite entreprise privée, pendant 30 ou 40 ans. Et là, vous pouvez être certain que l'entreprise privée se gave (et le mot est faible).

Mais, évidemment, aucune des deux parties n'a intérêt à ce que ça se sache. L'entreprise privée, c'est évident. Mais, l'Etat dont on nous rabat les oreilles en parlant d' "Etat-stratège" ou de "puissance public",... Je ris.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2019 19:00

L'Etat est propriétaire; il confie l'exploitation et la maintenance à des entreprises privées.

Quitte à vous poser des questions (chaque citoyen devrait s'interroger d'ailleurs), vous devriez davantage vous pencher sur le partenariat public/privé (les ministres et les maires sont souvent fiers d'annoncer ce type de partenariat). Là, nous y trouvons matière à scandale, car il s'agit d'un partenariat dans lequel un organisme public impécunieux, souhaitant continuer à dépenser, va confier à une entreprise privée la "conception/réalisation" d'un ouvrage, par exemple un hôpital, et va s'engager à payer en échange un loyer à la dite entreprise privée, pendant 30 ou 40 ans. Et là, vous pouvez être certain que l'entreprise privée se gave (et le mot est faible).

Mais, évidemment, aucune des deux parties n'a intérêt à ce que ça se sache. L'entreprise privée, c'est évident. Mais, l'Etat dont on nous rabat les oreilles en parlant d' "Etat-stratège" ou de "puissance public",... Je ris.

ben oui, ce n'est pas normal, l'etat laisse faire, ou plutot les fonctionnaires plus ou moins hauts, ne sont pas aguerris ou n'ont pas la volonté, de gronder ces entreprises, de les obliger à ne pas se gaver

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2019 19:03

L'Etat est propriétaire; il confie l'exploitation et la maintenance à des entreprises privées.

Quitte à vous poser des questions (chaque citoyen devrait s'interroger d'ailleurs), vous devriez davantage vous pencher sur le partenariat public/privé (les ministres et les maires sont souvent fiers d'annoncer ce type de partenariat). Là, nous y trouvons matière à scandale, car il s'agit d'un partenariat dans lequel un organisme public impécunieux, souhaitant continuer à dépenser, va confier à une entreprise privée la "conception/réalisation" d'un ouvrage, par exemple un hôpital, et va s'engager à payer en échange un loyer à la dite entreprise privée, pendant 30 ou 40 ans. Et là, vous pouvez être certain que l'entreprise privée se gave (et le mot est faible).

Mais, évidemment, aucune des deux parties n'a intérêt à ce que ça se sache. L'entreprise privée, c'est évident. Mais, l'Etat dont on nous rabat les oreilles en parlant d' "Etat-stratège" ou de "puissance public",... Je ris.

Magnifique raisonnement, et je "ris" avec toi, mais tout le monde n'a pas ta capacité d'analyse.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2019 22:17

ben oui, ce n'est pas normal, l'etat laisse faire, ou plutot les fonctionnaires plus ou moins hauts, ne sont pas aguerris ou n'ont pas la volonté, de gronder ces entreprises, de les obliger à ne pas se gaver

Bernard, tu ne m'as pas compris, l'Etat est complice.

Pour construire un hôpital, l'Etat devrait le financer sur ces deniers ("puissance publique" ou "Etat-stratège"). Mais ce dernier n'a plus d'argent, et, il ne peut également quasiment plus emprunter. Mais, comme l'Etat ne veut pas te le dire, et, que malheureusement notre culture financière et économique est très faible, cet Etat a trouvé un subterfuge. Il fait financer, concevoir, construire par une entreprise privée, qui loue finalement le bâtiment à l'Etat. Et le loyer est exorbitant. Et, le pire, c'est que souvent, cet investissement n'est pas nécessaire; il est juste à but électoral.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2019 22:42

Magnifique raisonnement, et je "ris" avec toi, mais tout le monde n'a pas ta capacité d'analyse.

Le principal enseignement du "grand débat" est l'incurie des français en matière financière. Là, je "pleure".

Les "meilleurs" propositions commencent à "fuiter" dans la presse, digne des meilleurs perles du bac. Là, je ris jaune...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2019 23:33

Bernard, tu ne m'as pas compris, l'Etat est complice.

Pour construire un hôpital, l'Etat devrait le financer sur ces deniers ("puissance publique" ou "Etat-stratège"). Mais ce dernier n'a plus d'argent, et, il ne peut également quasiment plus emprunter. Mais, comme l'Etat ne veut pas te le dire, et, que malheureusement notre culture financière et économique est très faible, cet Etat a trouvé un subterfuge. Il fait financer, concevoir, construire par une entreprise privée, qui loue finalement le bâtiment à l'Etat. Et le loyer est exorbitant. Et, le pire, c'est que souvent, cet investissement n'est pas nécessaire; il est juste à but électoral.

à cause de la technologie et des normes galopantes ces 20 ou 30 dernieres, la plupart des hopitaux sont devenus obsoletes, mal placés, exigus, .......  souvent on les a agrandis, puis ce n'etait toujours pas suffisant, et finalement on les a reconstruits en peripherie des villes, des hopitaux immenses, auxquels on a associé, la plupart du temps, des centres privés, eux aussi souvent deplacés de la ville (labo,dentistes, radio, gastro ....). tout ça forme un village. pareil pour les cliniques (par definition, privées), regroupées et/ou deplacées  . tout ça coute une blinde. je ne sais pas comment est financée la construction d'une clinique ultramoderne, pas par les sous de la secu j'espere. mais pour les hopitaux, comme l'etat n'a plus de sous, pas d'autre  moyen que ce systeme financé par de grands groupes privés, sous bail amphyteotique. je ne pense pas qu'on puisse parler de complicité de l'etat, à moins que le loyer soit exorbitant.  

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES