FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • EDT 2019

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 24/08/2018 09:16

Pour l'alpes d'huez je ne pense pas vu qu'il était au programme 2018 pour les deux Alpes cela ferait quand même 70km ça commence à faire un peu beaucoup.

C'est vrai qu'eu égard aux "problèmes" de la montée de l'alpe en 2018, le Tour fasse l'impasse. En 2016, morzine / mégève c'était 60 kms et plus vallonné. Les 2 alpes pourraient être une option car autrement l'arrivée se déroulerait dans des lieux de taille moindre. Peut être pas forcément. Adapte pour 10000 vélos ? Néanmoins, je pense qu'aso évite les arrivées "cul de sac".

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2018 09:19

Pour l'alpes d'huez je ne pense pas vu qu'il était au programme 2018 pour les deux Alpes cela ferait quand même 70km ça commence à faire un peu beaucoup.

Autrement, arrivee a Villard de lans. 30 kms de descente jusqu'à Grenoble . Faisable

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2018 10:23

Oui ca c'est vrai, mais j'en garde un bon souvenir, j'aimerais bien le rafaire.

Il paraît qu'on part de et arrive à Vizille maintenant. Dans le bon vieux temps où je l'ai fait (1997), le point de départ et d'arrivée était le Palais des Sports de Grenoble, depuis la création du BRA. Le parcours en est donc raccourci d'une bonne trentaine de kilomètres.

Je me demande la raison de ce changement. Probablement pas la diminution de la distance. Peut-être une question de trafic. Ou d'éclairage, puisque la grande majorité des participants devait partir à 4 h du matin. Ceci dit, j'ignore les heures de départ du BRA actuel.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2018 10:32

Moi c'est encore plus vieux et en effet on partait du Palais des Sport de Grenoble, j'avais fait 270km.

Yavait le père Routens qui les avait tous fait depuis sa création.

Maintenant ca part de Vizille, mais le dernier super Bra avec Sarenne faisait encore 245km pour +5600m

 

Pourquoi de Vizille j'en sais rien , mais au moins on est directement dans les montagnes.

Faut quand même toujours se taper la vallée de la Romanche (Séchilienne, Livet-et-Gavet…). Globalement ça grimpe mais pour moi ce n'est pas encore de la montagne ! 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2018 11:36

je préfère Vizille à Grenoble.

Depuis Grenoble l'approche par le Grand Cucheron de nuit était vraiment longue, donc descente de nuit , mais c'était super d'arriver au Glandon et Croix de fer à l'aube. Les hébergements à l'ancien village olympique c'était difficile de dormircar trop de monde .Les années suivantes j'avais trouvé un petit hôtel pension tranquille entre la gare et le départ car c'est important de bien dormir la veille. Par contre je n'ai jamais retiré mon diplôme car j'étais pressé pour reprendre le train. Du coup je n'ai jamais validé les différents massifs des BCMF de la FFCT, ni le brevet des cimes Françaises avec BRA + Luchon Bayonne. L'important c'est de l'avoir fait.

J'ai fait le 1er super BRA de Vizille, on dormait sur place au lycée. A cause de la chaleur et des ronflements j'ai dormi dehors, comme souvent en pareil cas. smiley cool Les matins souvent d'autres ont aussi apporté leur matelas.smiley surprised Le parcours est ainsi + cool et comme j'accompagnai un copain pour son 1er BRA j'ai fait un peu le reporter photographe, surtout dans le Galibier. La fin avec le belvédère de l'Armentier est superbe est très jolie. Je l'avais faite déjà et même de nuit dans l'autre sens par l'Alpe 'Huez, Sarenne.

http://cyclotourisme-grenoble-ctg.org/bra/le-bra-2007/

à cette époque je n'avais pas d'APN ni tél mobile. Ca mériterait bien un article sur mon blog, quand je serai à la retraite peut-être.

http://vcmp.free.fr/spip/spip.php?article34

pour l'EDT Stéphane Boury n'a rien dit mais ASO a du prévoir par rapport à "ses" tour opérators !

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2018 13:48

Aso aime beaucoup Chamrousse

Exact ! D'autant qu'on peut redescendre par un autre versant pour rejoindre Grenoble. Un Grenoble - Chamrousse avec un crochet par quelques cols ...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2018 17:37

Est-ce que cela pourrait être un indice? https://www.facebook.com/1554425418203040/posts/2028860680759509/
C'est pour faire du buzz. C'est à la mode les pentes raides mais Plus la pente est raide, plus les coureurs attendent le dernier moment. Ca se résumera a un sprint sur le dernier KM entre les favoris Avec des écarts de quelques secondes

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2018 18:09

C'est pour faire du buzz. C'est à la mode les pentes raides mais Plus la pente est raide, plus les coureurs attendent le dernier moment. Ca se résumera a un sprint sur le dernier KM entre les favoris Avec des écarts de quelques secondes
D’accord avec toi et trop difficile pour une arrivée EDT

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2018 21:30

Depuis quelques années ASO choisi une collectivité qui couvre plusieurs étapes ou repos : Pays du mont blanc, Gap, Annecy pour ne citer que ces 3 dernières années. En plus, le choix se porte sur une Zone de départ qui dispose d'une capacité hôtelière suffisante pour accueillir plusieurs milliers de cyclos et accompagnateurs. Plusieurs articles de presse indiquent que Grenoble et environ se portent candidats pour organiser plusieurs étapes. À partir de Grenoble, plusieurs options peuvent être envisagées avec des étapes plus Ou MOins difficiles selon le massif Vercors, Chartreuse Ou Oisans. Enfin, Grenoble eSt à MOins d'une heure de l'aéroport de Lyon ce qui facilite l'acheminement de coureurs non européens. En suivant ce raisonnement, rien ne milite pour les Pyrénées sauf la question ASO 2018.

On entend souvent l'argument de la capacité hotelière pour les Pyrénées. Mais ASO l'a déjà fait en 2014. Et Lourdes est la deuxième ville hotelière après Paris, et devant Nice, avec gare TGV et aéroport international à 10min. De plus, juste de l'autre côté des Pyrénées, la Quebrantahuesos rassemble 11 000 cyclos chaque année dans une ville de 9000 habitants, loin de tout. 16 000 s'inscrivent au tirage au sort! 

Alors oui, ASO devrait revenir un peu dans les Pyrénées, vers Saint-Lary, Lourdes ou Luchon. Vous n'auriez pas aimé Lourdes-Laruns de cette année? 

Mais ce sera encore dans les Alpes, et encore sans moi.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2018 22:03

On entend souvent l'argument de la capacité hotelière pour les Pyrénées. Mais ASO l'a déjà fait en 2014. Et Lourdes est la deuxième ville hotelière après Paris, et devant Nice, avec gare TGV et aéroport international à 10min. De plus, juste de l'autre côté des Pyrénées, la Quebrantahuesos rassemble 11 000 cyclos chaque année dans une ville de 9000 habitants, loin de tout. 16 000 s'inscrivent au tirage au sort! 

Alors oui, ASO devrait revenir un peu dans les Pyrénées, vers Saint-Lary, Lourdes ou Luchon. Vous n'auriez pas aimé Lourdes-Laruns de cette année? 

Mais ce sera encore dans les Alpes, et encore sans moi.

S'il y a des capacités hôtelières, pourquoi pas d'edt dans les Pyrénées ? Un parcours en boucle n'est pas possible ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/08/2018 14:26

Est-ce que ASO se soucie vraiment des capacités hôtelières ? 

Et puis il y a des solutions, il suffit de se rappeler de Foix-Loudenvielle. 

Que la collectivité qui accueille l' EDT demande aux habitants ceux qui veulent bien accueillir des cyclistes, comme si c'était des chambres d'hôtes. Ça avait très bien marché à Foix, mais pas reproduit depuis sauf erreur malheureusement.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/08/2018 18:15

Est-ce que ASO se soucie vraiment des capacités hôtelières ? 

Et puis il y a des solutions, il suffit de se rappeler de Foix-Loudenvielle. 

Que la collectivité qui accueille l' EDT demande aux habitants ceux qui veulent bien accueillir des cyclistes, comme si c'était des chambres d'hôtes. Ça avait très bien marché à Foix, mais pas reproduit depuis sauf erreur malheureusement.

Alors pourquoi les Pyrénées sont écartées depuis 4 ans ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/08/2018 20:44

Alors pourquoi les Pyrénées sont écartées depuis 4 ans ?

Cela n'a rien a voir avec les capacités hôtelières.

Il faut des collectivités qui veuillent bien accueillir l'EDT, car au-delà des retombées indirectes, ça coûte de l'argent à la ville qui reçoit.

Et les Alpes sont un plus centrales en Europe pour accueillir un maximum de participants.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/08/2018 22:38

+1.

Aucune raison définitive, sinon ASO ne poserait pas la question, mais sans doute la crainte de se couper d'une partie de sa clientèle d'habitués d'Italie, d'Allemagne, de Suisse etc. La Marmotte s'est acclimatée dans les Pyrénées (c'est ce week-end d'ailleurs) mais elle coexiste à côté de sa grande soeur. Avec 3000 cyclos, elle a largement supplanté les autres épreuves locales, juste sur sa renommée et son marketing, mais est encore loin de celle des Alpes... et de l'Ariègeoise!

Certaines municipalités sont peut-être aussi réticentes à accueillir un monstre comme l'EDT, à mettre à disposition des équipes pour la préparer et assurer sa sécurité alors même qu'elles peinent à faire survivre leurs propres courses?

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/08/2018 23:08

+1.

Aucune raison définitive, sinon ASO ne poserait pas la question, mais sans doute la crainte de se couper d'une partie de sa clientèle d'habitués d'Italie, d'Allemagne, de Suisse etc. La Marmotte s'est acclimatée dans les Pyrénées (c'est ce week-end d'ailleurs) mais elle coexiste à côté de sa grande soeur. Avec 3000 cyclos, elle a largement supplanté les autres épreuves locales, juste sur sa renommée et son marketing, mais est encore loin de celle des Alpes... et de l'Ariègeoise!

Certaines municipalités sont peut-être aussi réticentes à accueillir un monstre comme l'EDT, à mettre à disposition des équipes pour la préparer et assurer sa sécurité alors même qu'elles peinent à faire survivre leurs propres courses?

 

 

Il semble que ces dernières années les Alpes ont compris que les cyclos représentent un nouveau marché porteur pour la saison estivale : maurienne, Chablais , Oisans, Ventoux, .... Avec des structures d'accueil adaptées . À voir les nombreux groupes de cyclos anglophones qui sillonnent ces routes de Juin à septembre. Probablement que les Pyrénées n'ont pas encore développe cette offre et que leur attractivité en la matière en pâtisse.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/08/2018 07:03

Non pas vraiment, disons que cyclo ou pas cyclo en montagne pour moi ça ne change pas grand chose, j'ai plus de plaisir à choisir mes parcours, et cumuler des journées sans être "cassé" de la veille, de plus le parcours est certes difficile à souhait mais c'est un peu du réchauffé, et c'est vrai que je ne suis pas très attiré par les grands rassemblements cependant. J'ai plus soif de liberté, et accessoirement de nouveauté. Je m'en vais découvrir le col du Portet + Pla d'Adet avant de filer en Espagne sur des contrées inconnues. De plus je préfère soutenir les "petits organisateurs" à choisir que ces grands rassemblements pompants et pompeux. 

Ta philosophie est respectable comme l'est tout autant celle des plus mordus de l'etd à chacun sa pratique à chacun son plaisir de pratiquer sa passion comme il l'entend.  

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 15:00

Allez je me risque à un pronostic plus plausible et plus pratique Grenoble Chamrousse.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 16:36

Allez je me risque à un pronostic plus plausible et plus pratique Grenoble Chamrousse.

avec  Alpes d'Huez et Sarenne?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 18:41

avec  Alpes d'Huez et Sarenne?

Cela serait pas mal avec pour le retour col d' Ornon col de la morte et Chamrousse par Luitel...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 19:00

Cela serait pas mal avec pour le retour col d' Ornon col de la morte et Chamrousse par Luitel...

J'aimerais bien une étape «de la mort qui tue» avec à partir de Grenoble la trilogie de Chartreuse (Porte, Cucheron, Granier) et puis le Balcon de Belledonne dans son intégralité dans le sens Allevard-Uriage, pour finir par Chamrousse.

Court mais intense ! smiley tongue-out

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 21:29

ASO fait des bénéfices et dans les pyrénées les bénévoles  et les associations ne veulent plus travailler pour rien ..surtout vu le prix d'engagement .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 22:01

ASO fait des bénéfices et dans les pyrénées les bénévoles  et les associations ne veulent plus travailler pour rien ..surtout vu le prix d'engagement .

Ah bon  ?  Et sur la Haute Route Pyrénées ou la Marmotte Pyrénées, il n'y a pas de bénévoles ou associations qui travaillent pour rien pour des sociétés privées ? 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 22:25

Ah bon  ?  Et sur la Haute Route Pyrénées ou la Marmotte Pyrénées, il n'y a pas de bénévoles ou associations qui travaillent pour rien pour des sociétés privées ? 

sur la haute route ou la marmotte des pyrénées s'il y a encore des bénévoles il ont de la chance parce qu'avec 1200€ la semaine pour l'inscription cela ne durera pas le bénévole risque de devenir  très rare .vous connaissez des gens qui travaille gratuitement pour des sociétés vous je demande l'adresse .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2018 12:46

Moi j'ai envie d'une étape avec des cols plus longs. C'est pas mon truc les cols de 8 kms à 9 ou 10%. Je préfère 15 ou 20 km à7 ou 8% de moyenne. Les pyrénées, je n'y crois pas du tout. Pour l'instant Grenoble ou Gap reviennent avec insistance. A voir quel enchainement on peut nous proposer sachant que depuis quelques éditions l'arrivée est assez proche du départ (max. 50 kms).

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

INSCRIPTION EN LIGNE