FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • EDT 2019

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 24/08/2018 22:03

On entend souvent l'argument de la capacité hotelière pour les Pyrénées. Mais ASO l'a déjà fait en 2014. Et Lourdes est la deuxième ville hotelière après Paris, et devant Nice, avec gare TGV et aéroport international à 10min. De plus, juste de l'autre côté des Pyrénées, la Quebrantahuesos rassemble 11 000 cyclos chaque année dans une ville de 9000 habitants, loin de tout. 16 000 s'inscrivent au tirage au sort! 

Alors oui, ASO devrait revenir un peu dans les Pyrénées, vers Saint-Lary, Lourdes ou Luchon. Vous n'auriez pas aimé Lourdes-Laruns de cette année? 

Mais ce sera encore dans les Alpes, et encore sans moi.

S'il y a des capacités hôtelières, pourquoi pas d'edt dans les Pyrénées ? Un parcours en boucle n'est pas possible ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/08/2018 14:26

Est-ce que ASO se soucie vraiment des capacités hôtelières ? 

Et puis il y a des solutions, il suffit de se rappeler de Foix-Loudenvielle. 

Que la collectivité qui accueille l' EDT demande aux habitants ceux qui veulent bien accueillir des cyclistes, comme si c'était des chambres d'hôtes. Ça avait très bien marché à Foix, mais pas reproduit depuis sauf erreur malheureusement.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/08/2018 18:15

Est-ce que ASO se soucie vraiment des capacités hôtelières ? 

Et puis il y a des solutions, il suffit de se rappeler de Foix-Loudenvielle. 

Que la collectivité qui accueille l' EDT demande aux habitants ceux qui veulent bien accueillir des cyclistes, comme si c'était des chambres d'hôtes. Ça avait très bien marché à Foix, mais pas reproduit depuis sauf erreur malheureusement.

Alors pourquoi les Pyrénées sont écartées depuis 4 ans ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/08/2018 20:44

Alors pourquoi les Pyrénées sont écartées depuis 4 ans ?

Cela n'a rien a voir avec les capacités hôtelières.

Il faut des collectivités qui veuillent bien accueillir l'EDT, car au-delà des retombées indirectes, ça coûte de l'argent à la ville qui reçoit.

Et les Alpes sont un plus centrales en Europe pour accueillir un maximum de participants.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/08/2018 22:38

+1.

Aucune raison définitive, sinon ASO ne poserait pas la question, mais sans doute la crainte de se couper d'une partie de sa clientèle d'habitués d'Italie, d'Allemagne, de Suisse etc. La Marmotte s'est acclimatée dans les Pyrénées (c'est ce week-end d'ailleurs) mais elle coexiste à côté de sa grande soeur. Avec 3000 cyclos, elle a largement supplanté les autres épreuves locales, juste sur sa renommée et son marketing, mais est encore loin de celle des Alpes... et de l'Ariègeoise!

Certaines municipalités sont peut-être aussi réticentes à accueillir un monstre comme l'EDT, à mettre à disposition des équipes pour la préparer et assurer sa sécurité alors même qu'elles peinent à faire survivre leurs propres courses?

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/08/2018 23:08

+1.

Aucune raison définitive, sinon ASO ne poserait pas la question, mais sans doute la crainte de se couper d'une partie de sa clientèle d'habitués d'Italie, d'Allemagne, de Suisse etc. La Marmotte s'est acclimatée dans les Pyrénées (c'est ce week-end d'ailleurs) mais elle coexiste à côté de sa grande soeur. Avec 3000 cyclos, elle a largement supplanté les autres épreuves locales, juste sur sa renommée et son marketing, mais est encore loin de celle des Alpes... et de l'Ariègeoise!

Certaines municipalités sont peut-être aussi réticentes à accueillir un monstre comme l'EDT, à mettre à disposition des équipes pour la préparer et assurer sa sécurité alors même qu'elles peinent à faire survivre leurs propres courses?

 

 

Il semble que ces dernières années les Alpes ont compris que les cyclos représentent un nouveau marché porteur pour la saison estivale : maurienne, Chablais , Oisans, Ventoux, .... Avec des structures d'accueil adaptées . À voir les nombreux groupes de cyclos anglophones qui sillonnent ces routes de Juin à septembre. Probablement que les Pyrénées n'ont pas encore développe cette offre et que leur attractivité en la matière en pâtisse.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/08/2018 07:03

Non pas vraiment, disons que cyclo ou pas cyclo en montagne pour moi ça ne change pas grand chose, j'ai plus de plaisir à choisir mes parcours, et cumuler des journées sans être "cassé" de la veille, de plus le parcours est certes difficile à souhait mais c'est un peu du réchauffé, et c'est vrai que je ne suis pas très attiré par les grands rassemblements cependant. J'ai plus soif de liberté, et accessoirement de nouveauté. Je m'en vais découvrir le col du Portet + Pla d'Adet avant de filer en Espagne sur des contrées inconnues. De plus je préfère soutenir les "petits organisateurs" à choisir que ces grands rassemblements pompants et pompeux. 

Ta philosophie est respectable comme l'est tout autant celle des plus mordus de l'etd à chacun sa pratique à chacun son plaisir de pratiquer sa passion comme il l'entend.  

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 15:00

Allez je me risque à un pronostic plus plausible et plus pratique Grenoble Chamrousse.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 16:36

Allez je me risque à un pronostic plus plausible et plus pratique Grenoble Chamrousse.

avec  Alpes d'Huez et Sarenne?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 18:41

avec  Alpes d'Huez et Sarenne?

Cela serait pas mal avec pour le retour col d' Ornon col de la morte et Chamrousse par Luitel...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 19:00

Cela serait pas mal avec pour le retour col d' Ornon col de la morte et Chamrousse par Luitel...

J'aimerais bien une étape «de la mort qui tue» avec à partir de Grenoble la trilogie de Chartreuse (Porte, Cucheron, Granier) et puis le Balcon de Belledonne dans son intégralité dans le sens Allevard-Uriage, pour finir par Chamrousse.

Court mais intense ! smiley tongue-out

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 21:29

ASO fait des bénéfices et dans les pyrénées les bénévoles  et les associations ne veulent plus travailler pour rien ..surtout vu le prix d'engagement .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 22:01

ASO fait des bénéfices et dans les pyrénées les bénévoles  et les associations ne veulent plus travailler pour rien ..surtout vu le prix d'engagement .

Ah bon  ?  Et sur la Haute Route Pyrénées ou la Marmotte Pyrénées, il n'y a pas de bénévoles ou associations qui travaillent pour rien pour des sociétés privées ? 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2018 22:25

Ah bon  ?  Et sur la Haute Route Pyrénées ou la Marmotte Pyrénées, il n'y a pas de bénévoles ou associations qui travaillent pour rien pour des sociétés privées ? 

sur la haute route ou la marmotte des pyrénées s'il y a encore des bénévoles il ont de la chance parce qu'avec 1200€ la semaine pour l'inscription cela ne durera pas le bénévole risque de devenir  très rare .vous connaissez des gens qui travaille gratuitement pour des sociétés vous je demande l'adresse .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2018 12:46

Moi j'ai envie d'une étape avec des cols plus longs. C'est pas mon truc les cols de 8 kms à 9 ou 10%. Je préfère 15 ou 20 km à7 ou 8% de moyenne. Les pyrénées, je n'y crois pas du tout. Pour l'instant Grenoble ou Gap reviennent avec insistance. A voir quel enchainement on peut nous proposer sachant que depuis quelques éditions l'arrivée est assez proche du départ (max. 50 kms).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2018 15:09

ASO fait des bénéfices et dans les pyrénées les bénévoles  et les associations ne veulent plus travailler pour rien ..surtout vu le prix d'engagement .

Ca me fait plaisir de lire ça

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2018 15:43

Comme tous les ans, ce n'est pas le débat d'être pour ou contre l'EDT, de dire que c'est trop chère ou que les bénévoles ne veulent plus y participer. Juste pour signaler que pour organiser les JO, une coupe du monde de foot ou d'autres événements, là aussi il y a des bénévoles.

Et si Pau ne souhaite plus accueillir l'EDT, ce n'est pas une question de bénévoles. C'est qu'à leurs yeux, ASO leur demande trop d'argent.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2018 16:45

Moi j'ai envie d'une étape avec des cols plus longs. C'est pas mon truc les cols de 8 kms à 9 ou 10%. Je préfère 15 ou 20 km à7 ou 8% de moyenne. Les pyrénées, je n'y crois pas du tout. Pour l'instant Grenoble ou Gap reviennent avec insistance. A voir quel enchainement on peut nous proposer sachant que depuis quelques éditions l'arrivée est assez proche du départ (max. 50 kms).

Oui moi c'est pareil cette année elle était jolie mais c'est le premier sentiment que j'ai eue à l'arrivée des cols plus long et plus haut cette année cela s'apparentait plus à de la moyenne montagne.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2018 17:33

Oui moi c'est pareil cette année elle était jolie mais c'est le premier sentiment que j'ai eue à l'arrivée des cols plus long et plus haut cette année cela s'apparentait plus à de la moyenne montagne.

Oui mais il faut que ca reste abordable au plus grand nombre

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2018 19:43

Oui mais il faut que ca reste abordable au plus grand nombre

Abordable au plus grand nombre...

Il suffit de s'entraîner en conséquence...

Sinon il y a plein de cyclosportives qui ne demandent qu'à accueillir des participants, avec plein de distances, dénivelé différents.

Il faut que l' EDT propose des parcours qui sortent de l'ordinaire et des autres cyclosportives, comme c'était le cas avant.

Sinon si c'est pour faire des parcours par exemple de 140km et 3000m de dénivelé, quel intérêt ? 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2018 20:00

Abordable au plus grand nombre...

Il suffit de s'entraîner en conséquence...

Sinon il y a plein de cyclosportives qui ne demandent qu'à accueillir des participants, avec plein de distances, dénivelé différents.

Il faut que l' EDT propose des parcours qui sortent de l'ordinaire et des autres cyclosportives, comme c'était le cas avant.

Sinon si c'est pour faire des parcours par exemple de 140km et 3000m de dénivelé, quel intérêt ? 

 

Pas faux dans l'esprit. Mais maintenant qu'il y a 15000 participants, le parcours ne peut plus être de 180 kms et 4000 d+. En terme de délai plus possible.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2018 22:30

Pas faux dans l'esprit. Mais maintenant qu'il y a 15000 participants, le parcours ne peut plus être de 180 kms et 4000 d+. En terme de délai plus possible.

Moi dans l'esprit c'est l'étape Albertville Alpes d'huez qui m'aurait plu cette année. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/08/2018 08:39

Moi dans l'esprit c'est l'étape Albertville Alpes d'huez qui m'aurait plu cette année. 

Complètement d'accord. La dernière edt que j'ai faite et que j'ai adoré, c'était en 2015 avec le glandon et la montée de la toussuire.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/08/2018 09:33

Abordable au plus grand nombre...

Il suffit de s'entraîner en conséquence...

Sinon il y a plein de cyclosportives qui ne demandent qu'à accueillir des participants, avec plein de distances, dénivelé différents.

Il faut que l' EDT propose des parcours qui sortent de l'ordinaire et des autres cyclosportives, comme c'était le cas avant.

Sinon si c'est pour faire des parcours par exemple de 140km et 3000m de dénivelé, quel intérêt ? 

 

Aso s'en branlent, ils veulent du monde pour gagner plus d'argent, donc elles ne sera jamais tres dure

Ce qui est sympa avec l'Edt, c'est que chaque année le parcours change, et que normalement avec des prestations soignées on puisse parcours routes fermées un peu tous les massifs.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

Sport 101 Facebook V4

KTM