FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Dopage • Expressions sur le dopage dans le vélo

Retour au forum Autres > Dopage Bas de page

envoyé le 05/10/2018 20:36

Un coureur qui se dope n'est pas un vrai sportif !!!

Alors il ne va pas rester beaucoup de pro , et les amateurs vont prendre une bonne claque , reviens sur terre et arrête de délirer .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 05/10/2018 20:39

Alors il ne va pas rester beaucoup de pro , et les amateurs vont prendre une bonne claque , reviens sur terre et arrête de délirer .

C'est juste mon avis, ça n'engage que moi, rassure toi

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 05/10/2018 20:53

C'est juste mon avis, ça n'engage que moi, rassure toi

Eux, les concernés, pensent exactement l'inverse smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/10/2018 18:09

Un coureur qui se dope n'est pas un vrai sportif !!!

Mais le cyclisme n'est pas un sport !

Le sport est un concept né en Angleterre au XIXe et il ne concernait, à sa naissance, que les "sports" collectifs amateurs. Les règles et la philosophie du sport ont été figé à ce moment là..

Au milieu du XIXe, il y a eu des courses cyclistes en Europe, essentiellement en France pour promouvoir la draisienne, le grand bi, le vélo etc.. Ces courses étaient dotés de prix en espèces. La rémunération des concurrents les éloignait du monde sportif.

Plus tard, vers 1870-80, le cirque s'est emparé du vélo. Il y a eu des concours de vitesse entre chevaux et cyclistes et autres joyeusetées. Rémunérés bien sur. Enfin, il y a eu les concours de grande distance, 1000 km et  plus et 6 jours. Aux USA, l'un des premiers 6 jours s'est tenu au  « Barnum's Monster Classical and Geological Hippodrome » propriété de Phineas Barnum. On le connait aujourd'hui sous le nom de Madison square garden.

Ces spectacles de foire ont eu énormément de succès les meilleurs coureurs américains et européens chassaient les primes et n'hésitaient pas à se charger pour gagner leur vie. Les vélodromes ont fleuri dans toutes les grandes villes européennes faisant du cyclisme un des spectacles les plus populaires des années folles. Comme dans la boxe, autre sport né du cirque, les courses s'achetaient, les coureurs se vendaient pour assurer leur rémunération.

A cette époque, personne n'était dupe de la préparation médicamenteuse des concurrents. Souvenons nous que la morphine et la cocaïne était d'usage courant et n'ont été interdite que par la loi du 12 juillet 1916.

Mais le ver était dans le fruit, le vélo, qui n'était pas encore cyclisme, instituait des règles concernant le matériel mais pas la préparation médicamenteuse des concurrents.

Petit à petit, les industriels du cycle et la presse qu'ils finançaient ont mis la main sur l'organisation des épreuves. On connait la suite de l'histoire.

Le cyclisme est-il devenu avec le temps un sport moderne, ou est il restait un spectacle de cirque modernisé ?

Le débat est ouvert.

Pour les sources concernant ce message, vous trouverez l'essentiel sur internet bien sûr, en dehors de Wikipédia, il y a pléthore de blogs sur l'histoire du cyclisme aussi bien en français qu'en anglais. Par ailleurs, je vous recommande la lecture du livre "Un siècle de cyclisme" d'Hervé Paturle et Guillaume Rebière.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Dopage Haut de page

Week end promo

KTM

Sport 101 Facebook V4

Roses bikes