FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Général • Fin d'Astana ?

Retour au forum Route > Général Bas de page

envoyé le 25/02/2018 08:51

L'état Kazakh a coupé le robinet,l'équipe subsiste sur ses maigres réserves------ça sent le ROUSSI smiley surprised

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 10:14

L'état Kazakh a coupé le robinet,l'équipe subsiste sur ses maigres réserves------ça sent le ROUSSI smiley surprised

Dommage pour les coureurs propres de l'équipe.

Une bonne chose si on ne voit plus Vino sur le circuit. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 10:21

L'état Kazakh a coupé le robinet,l'équipe subsiste sur ses maigres réserves------ça sent le ROUSSI smiley surprised

Ça n'est pas à un Etat de sponsoriser une équipe cycliste ... à commencer par le fait que la majorité de la population, là et chez nous, n'en a rien à faire !

Je doute que le pékin moyen sache quoi que ce soit de ce pays et donc ce sponsoring qui devait avoir comme objectif de valoriser le pays et le faire connaître c'est de l'argent dépensé pour rien !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 10:21

Dommage pour les coureurs propres de l'équipe.

Une bonne chose si on ne voit plus Vino sur le circuit. 

J'en avais déjà parlé hier, voir le sujet dédié à l'Omloop Het Nieuwsblad un peu plus bas. Les présentateurs en avaient touché un mot pendant la retransmission sur la télé flamande.

C'était peut-être une motivation supplémentaire à Valgren Andersen pour gagner cette course ! smiley cool

À part ça, pas sûr que Vinokourov soit moins recommandable que la moyenne des personnages du circuit… 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 10:28

J'en avais déjà parlé hier, voir le sujet dédié à l'Omloop Het Nieuwsblad un peu plus bas. Les présentateurs en avaient touché un mot pendant la retransmission sur la télé flamande.

C'était peut-être une motivation supplémentaire à Valgren Andersen pour gagner cette course ! smiley cool

À part ça, pas sûr que Vinokourov soit moins recommandable que la moyenne des personnages du circuit… 

Mais ca progresse Pas à pas.

Rijs et Bruyneel ne sont plus au premier plan non plus

Tu me dira on a Brailsford maintenant, je sais pas si c'est beaucoup mieux

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 10:47

Au vu de l'histoire d'Astana (l'équipe cycliste, pas la capitale), il n'y aura guère que les pharmaciens pour regretter sa disparition.

Quant aux coureurs chômeurs, c'est peut-être leur vie qu'ils vont sauver (à moins qu'ils signent avec Rumsas).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 13:48

L'absence de salaire ne les fait pas moins gagner finalement, ce n'est pas en payant un sportif plus cher qu'il va gagner plus, cela change des sommes exorbitantes pour taper dans un ballon ou appuyer sur les pédales. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 15:21

L'absence de salaire ne les fait pas moins gagner finalement, ce n'est pas en payant un sportif plus cher qu'il va gagner plus, cela change des sommes exorbitantes pour taper dans un ballon ou appuyer sur les pédales. 

Evidemment, ils sont hypermotivés :

1) besoin de gagner de l'argent pour faire bouillir la marmite (et payer le pharsmiley sealed

2) besoin de trouver une équipe, donc se faire remarquer.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 17:41

Ça n'est pas à un Etat de sponsoriser une équipe cycliste ... à commencer par le fait que la majorité de la population, là et chez nous, n'en a rien à faire !

Je doute que le pékin moyen sache quoi que ce soit de ce pays et donc ce sponsoring qui devait avoir comme objectif de valoriser le pays et le faire connaître c'est de l'argent dépensé pour rien !

Donc tu es contre la présence de la FDJ

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 18:09

L'absence de salaire ne les fait pas moins gagner finalement, ce n'est pas en payant un sportif plus cher qu'il va gagner plus, cela change des sommes exorbitantes pour taper dans un ballon ou appuyer sur les pédales. 

L'argent corrompt les choses, même les plus belles et je pense que dès qu'il a été introduit massivement par B. Tapie dans le cyclisme ce sport a changé avec le paradigme actuel qui semble déplaire à beaucoup, cyclisme "moderne" fait d'expectatives et de calculs d'épiciers.

L'argent est responsable de ce cyclisme moderne.

Concernant les coureurs d'Astana il est probable en effet que leur audace et présence sont dues au fait qu'ils recherchent de nouveaux "patrons" donc de nouvelles formes de gagner de l'argent.

Paradoxe: c'est l'argent qui les prive actuellement d'en gagner.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 18:47

C'est bien ce que je dis. La queue sera plus longue devant la table des 10 millions ceci dit.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 19:13

L'argent corrompt les choses, même les plus belles et je pense que dès qu'il a été introduit massivement par B. Tapie dans le cyclisme ce sport a changé avec le paradigme actuel qui semble déplaire à beaucoup, cyclisme "moderne" fait d'expectatives et de calculs d'épiciers.

L'argent est responsable de ce cyclisme moderne.

Concernant les coureurs d'Astana il est probable en effet que leur audace et présence sont dues au fait qu'ils recherchent de nouveaux "patrons" donc de nouvelles formes de gagner de l'argent.

Paradoxe: c'est l'argent qui les prive actuellement d'en gagner.

C'est sur que c'était mieux avant Tapie, avec des coureurs qui gagnaient le SMIC. Comme Mariano Martinez par exemple l'année où il ramène le maillot à pois

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 19:41

Mais ca progresse Pas à pas.

Rijs et Bruyneel ne sont plus au premier plan non plus

Tu me dira on a Brailsford maintenant, je sais pas si c'est beaucoup mieux

Tu me dira on a Brailsford maintenant, je sais pas si c'est beaucoup mieux

nous on a Rano c'est pas terrible non plus smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 20:37

Tu me dira on a Brailsford maintenant, je sais pas si c'est beaucoup mieux

nous on a Rano c'est pas terrible non plus smiley lol

Mais moi je ne prend pas de produits pour améliorer ma connerie, j'ai des prédispositions naturelles très supérieurs à la moyenne 

smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 20:52

C'est sur que c'était mieux avant Tapie, avec des coureurs qui gagnaient le SMIC. Comme Mariano Martinez par exemple l'année où il ramène le maillot à pois

Exactement Igor, Imanol aime bien les prolétaires sur 2 roues.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 21:32

Exactement Igor, Imanol aime bien les prolétaires sur 2 roues.

Je propose de ne plus payer les coureurs qui n'arrivent pas trop à gagner en ce moment, peut-être que brutalement leur palmarès s'enrichira d'un coup de baguette magique, une stratégie à explorer smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 21:43

Je propose de ne plus payer les coureurs qui n'arrivent pas trop à gagner en ce moment, peut-être que brutalement leur palmarès s'enrichira d'un coup de baguette magique, une stratégie à explorer smiley lol

C'est l'idée de B. Hinault depuis des années, il pense que l'argent a pourri le cyclisme, même si Tapie est arrivé avec lui, et que verser des salaires annuels ou pluriannuels  a pour effet d'endormir le coureur sachant que pendant X années il sera bien payé même sans résultats et qu'il sera toujours temps de retenter briller en fin de contrat pour en négocier un autre.

Par exemple, vice du système: un Français gagne une étape du Tour de France par accident et son contrat est renégocié à la hausse lui permettant de vivre très confortablement pendant les années de signature même sans aucun résultat.

Il propose de verser un salaire permettant de vivre c'est à dire de manger comme un homme normal et avoir un toit suffisant et de mettre des primes élevées en cas de victoire.

Par exemple 1500€ par mois pour vivre et 50 000€ en cas de victoire sur telle course, plus ou moins selon l'importance et la concurrence de la course.

Hinault dit beaucoup de bêtises mais cette idée est intéressante même si totalement infaisable dans le cyclisme moderne qui n'est qu'un ersatz du capitalisme moderne dans lequel l'approbabtion a remplacé la probation.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 21:46

C'est l'idée de B. Hinault depuis des années, il pense que l'argent a pourri le cyclisme, même si Tapie est arrivé avec lui, et que verser des salaires annuels ou pluriannuels  a pour effet d'endormir le coureur sachant que pendant X années il sera bien payé même sans résultats et qu'il sera toujours temps de retenter briller en fin de contrat pour en négocier un autre.

Par exemple, vice du système: un Français gagne une étape du Tour de France par accident et son contrat est renégocié à la hausse lui permettant de vivre très confortablement pendant les années de signature même sans aucun résultat.

Il propose de verser un salaire permettant de vivre c'est à dire de manger comme un homme normal et avoir un toit suffisant et de mettre des primes élevées en cas de victoire.

Par exemple 1500€ par mois pour vivre et 50 000€ en cas de victoire sur telle course, plus ou moins selon l'importance et la concurrence de la course.

Hinault dit beaucoup de bêtises mais cette idée est intéressante même si totalement infaisable dans le cyclisme moderne qui n'est qu'un ersatz du capitalisme moderne dans lequel l'approbabtion a remplacé la probation.

Au delà de ma plaisanterie de base, je suis d'accord avec ça. Et pour une fois donc, d'accord avec Hinault. 

Et peut-être qu'une telle nouvelle règle changerait certaines stratégies de course et autres initiatives. 

Le salaire resterait identique pour tous quelque soit le palmarès, seul le résultat amènerait de l'argent.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 21:49

Au delà de ma plaisanterie de base, je suis d'accord avec ça. Et pour une fois donc, d'accord avec Hinault. 

Et peut-être qu'une telle nouvelle règle changerait certaines stratégies de course et autres initiatives. 

Le salaire resterait identique pour tous quelque soit le palmarès, seul le résultat amènerait de l'argent.

Ah ça le cyclisme et la physionomie des courses en seraient changés c'est évident. Entre autre conséquence pour le plaisir des spectateurs.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 21:52

Donc tu es contre la présence de la FDJ

Il me semble que la FDJ c'est pas la même chose. Elle ne cherche pas la promotion du pays mais la promotion de jeux de loterie, qui, certes, rapportent un paquet d'argent à l'État.

J'ajoute qu'une partie des jeux sont européens (je ne sais pas comment se répartissent les profits).

Autant d'impôts à payer en moins du fait de la contribution des joueurs.

Il est possible, voire probable, que cette entreprise soit privatisée un de ces quatre.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/02/2018 22:40

Il me semble que la FDJ c'est pas la même chose. Elle ne cherche pas la promotion du pays mais la promotion de jeux de loterie, qui, certes, rapportent un paquet d'argent à l'État.

J'ajoute qu'une partie des jeux sont européens (je ne sais pas comment se répartissent les profits).

Autant d'impôts à payer en moins du fait de la contribution des joueurs.

Il est possible, voire probable, que cette entreprise soit privatisée un de ces quatre.

En attendant actuellement c'est l'état

Mais bon,tu n'es plus à une contradiction pres. C'est memm ta marque de fabrique

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/02/2018 07:22

En attendant actuellement c'est l'état

Mais bon,tu n'es plus à une contradiction pres. C'est memm ta marque de fabrique

Non. FDJ est une entreprise. Ça n'est donc pas l'État. C'est une entreprise publique où l'État est actionnaire majoritaire mais pas le seul

Dit autrement ça n'est pas le Ministre des Finances qui fait le chèque mais le directeur en charge de sa gestion.

Il rend compte à son Conseil d'administration, mais l'exécutif c'est lui.

J'imagine qu'il lui montre, à force de graphiques, ce que coûte ce sponsoring et ce qu'il lui rapporte et j'imagine que les actionnaires sont contents.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/02/2018 09:15

Non. FDJ est une entreprise. Ça n'est donc pas l'État. C'est une entreprise publique où l'État est actionnaire majoritaire mais pas le seul

Dit autrement ça n'est pas le Ministre des Finances qui fait le chèque mais le directeur en charge de sa gestion.

Il rend compte à son Conseil d'administration, mais l'exécutif c'est lui.

J'imagine qu'il lui montre, à force de graphiques, ce que coûte ce sponsoring et ce qu'il lui rapporte et j'imagine que les actionnaires sont contents.

Evidement que la Fdj c'est une entreprise d'état, Madiot et Demarre sont des fonctionnaires

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/02/2018 09:24

Bonjour,

Sur le cas de la FdJ je souscris à l'argumentation de Bernard Vaillant. On peut supposer que sans communication (dont l'équipe cycliste fait partie), le public jouerait moins et les recettes de la FdJ seraient moindres. Au final l'équipe de la FdJ ne coute rien à l'état, elle est indirectement financée par les joueurs/parieurs, qui lorsqu'ils jouent et parient savent (je suppose) que leur espérance de gains est négative.

Pour ce qui est de l'Etat Kazakh, je pense par contre que c'était dans son intérêt de financer l'équipe cycliste (tout au moins de communiquer via le sport). Le Kazakhstan dans sa forme actuelle est un état jeune, dont la création remonte à seulement 1991, et que peu de gens connaissaient et savaient où il était. On le connaissait vaguement comme république de l'URSS. Et l'équipe a aussi beaucoup contribué à faite connaitre le nom de la ville Astana, désignée capitale en 1998, et qui est une ville qui a beaucoup changé de nom : Akmolinsk, Telinograd, Akmola... Auparavant les seules villes connues au Kazakhstan étaient Almaty (Alma Ata) et Baïkonour, site du cosmodrome russe, qui est au Kazakstan mais qui est toujours un territoire russe.

En bref, le financement dans l'équipe cycliste s'incrit dans un cadre de communication politique, qu'on retrouve aussi dans le football (le PSG Qatari) et dans le cyclisme lui même (Bahrain, Emirates..). Ces financements émanent d'états pétroliers, riches, mais relativement récents, qui veulent élargir leur audience dans le concert des nations et développer une culture sportive dans leur pays.

Le problème avec ce genre de communication, c'est qu'elle peut s'arrêter d'un moment à l''autre, sur le seul fait d'un prince.

 

 

 

 

 

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/02/2018 09:28

Bonjour,

Sur le cas de la FdJ je souscris à l'argumentation de Bernard Vaillant. On peut supposer que sans communication (dont l'équipe cycliste fait partie), le public jouerait moins et les recettes de la FdJ seraient moindres. Au final l'équipe de la FdJ ne coute rien à l'état, elle est indirectement financée par les joueurs/parieurs, qui lorsqu'ils jouent et parient savent (je suppose) que leur espérance de gains est négative.

Pour ce qui est de l'Etat Kazakh, je pense par contre que c'était dans son intérêt de financer l'équipe cycliste (tout au moins de communiquer via le sport). Le Kazakhstan dans sa forme actuelle est un état jeune, dont la création remonte à seulement 1991, et que peu de gens connaissaient et savaient où il était. On le connaissait vaguement comme république de l'URSS. Et l'équipe a aussi beaucoup contribué à faite connaitre le nom de la ville Astana, désignée capitale en 1998, et qui est une ville qui a beaucoup changé de nom : Akmolinsk, Telinograd, Akmola... Auparavant les seules villes connues au Kazakhstan étaient Almaty (Alma Ata) et Baïkonour, site du cosmodrome russe, qui est au Kazakstan mais qui est toujours un territoire russe.

En bref, le financement dans l'équipe cycliste s'incrit dans un cadre de communication politique, qu'on retrouve aussi dans le football (le PSG Qatari) et dans le cyclisme lui même (Bahrain, Emirates..). Ces financements émanent d'états pétroliers, riches, mais relativement récents, qui veulent élargir leur audience dans le concert des nations et développer une culture sportive dans leur pays.

Le problème avec ce genre de communication, c'est qu'elle peut s'arrêter d'un moment à l''autre, sur le seul fait d'un prince.

 

 

 

 

 

 

 

Exactement.

Et, Pascal plaisante, j'imagine avec un monde cycliste "fonctionnaire".

FDJ est une entreprise publique, pas d'état.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Général Haut de page

EvoluCycle

Sena sept18

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 septembre 2018
dimanche 30 septembre 2018
dimanche 07 octobre 2018
dimanche 14 octobre 2018
samedi 20 octobre 2018

VOIR TOUTES LES EPREUVES