FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Entraînement / Santé • Fin de syndrome rotulien

Retour au forum Route > Entraînement / Santé Bas de page

envoyé le 31/10/2016 12:15

Bonjour,

Je m'adresse à ceux qui ont eu un syndrome rotulien et qui en sont guéris...ou pas.

J'ai été obligé d'arrêter le vélo en mars dernier pour un syndrome rotulien bien typique. J'ai d'abord pensé que cela passerait tout seul, donc arrêt vélo...retour à  l'entraînement, retour syndrome arret etc. jusqu'en septembre où  enfin (j'aurais dû commencer par cela) je me suis résolu à suivre une rééducation.

En une dizaine de séances, ma rotule est bien redescendue, je n'ai plus vraiment mal mais j'ai en permanence une sensation « bizarre » comme des démangeaisons peut-être au niveau de la rotule, ou alors un point un tout petit peu douloureux du côté interne du genou, loin de la rotule. C'est très variable d'une journée à l'autre ou même à l'intérieur d'une même journée.

Le kiné estime que la rééduc ne peut pas vraiment aller plus loin.

J'ai repris l’entraînement : je peux courir une quarantaine de minutes sans conséquences. Le vélo par contre (23 km  en moulinant), par contre accroît  l'impression « bizarre » au niveau du genou le lendemain, mais ça passe le surlendemain, contrairement à  avant  la rééducation où  la douleur persistait durablement.

Je ne sais pas trop quoi penser et donc faire : dois-je attendre que toute sensation bizarre ait disparu avant de recommencer l’entraînement ou dois-je m'entraîner en supportant un petit inconfort ?

J'aimerais donc savoir comment s'est terminé le syndrome rotulien pour ceux d'entre vous qui en ont eu un.

Merci d'avance.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/10/2016 13:48

Bonjour,

Je m'adresse à ceux qui ont eu un syndrome rotulien et qui en sont guéris...ou pas.

J'ai été obligé d'arrêter le vélo en mars dernier pour un syndrome rotulien bien typique. J'ai d'abord pensé que cela passerait tout seul, donc arrêt vélo...retour à  l'entraînement, retour syndrome arret etc. jusqu'en septembre où  enfin (j'aurais dû commencer par cela) je me suis résolu à suivre une rééducation.

En une dizaine de séances, ma rotule est bien redescendue, je n'ai plus vraiment mal mais j'ai en permanence une sensation « bizarre » comme des démangeaisons peut-être au niveau de la rotule, ou alors un point un tout petit peu douloureux du côté interne du genou, loin de la rotule. C'est très variable d'une journée à l'autre ou même à l'intérieur d'une même journée.

Le kiné estime que la rééduc ne peut pas vraiment aller plus loin.

J'ai repris l’entraînement : je peux courir une quarantaine de minutes sans conséquences. Le vélo par contre (23 km  en moulinant), par contre accroît  l'impression « bizarre » au niveau du genou le lendemain, mais ça passe le surlendemain, contrairement à  avant  la rééducation où  la douleur persistait durablement.

Je ne sais pas trop quoi penser et donc faire : dois-je attendre que toute sensation bizarre ait disparu avant de recommencer l’entraînement ou dois-je m'entraîner en supportant un petit inconfort ?

J'aimerais donc savoir comment s'est terminé le syndrome rotulien pour ceux d'entre vous qui en ont eu un.

Merci d'avance.

Bonjour Jean,

Tu as bien fait de poser la question, j'espère pouvoir t'apporter quelques éléments de réponse pour ce pb qui peut pourrir la vie des sportifs.

Cette impression que tu qualifies de "bizarre" au niveau de ton genou sera présente un bon bout de temps, tant que tu n'as pas mal, tu peux continuer à pédaler, de préférence en souplesse. Tout exercice de force sur le vélo fera réapparaitre les douleurs. Tu ressentiras aussi probablement des douleurs autour du genou de temps en temps, face interne ou externe ça dépend de chacun. J'en ai eu pendant des années, et ça reste encore sensible maintenant. Ca va ça vient suivant l'activité. Les réglages de ta hauteur de selle et de ton recul de selle sont également très importants pour ce pb.

Je te conseille, après chaque sortie, de mettre de la glace sur ton genou (10min). C'est primordial. Tu peux également utiliser le KTaping, ça m'aide beaucoup tout au long de l'année. Les techniques de KTaping sont nombreuses pour ce problème, celle qui m'aide est par ex:

https://www.youtube.com/watch?v=aPkmo5Xqqtw
Souvent je n'utilise que le taping sur le tendon rotulien (celui sous la rotule).

Enfin, l'élément le plus déterminant dans le soulagement de ces douleurs de rotules a été dans mon cas un exercice de foam roller quotidien appelé IT Band release. Je le fais tous les jours, faute de quoi les douleurs reviennent systématiquement. L'assouplissement de cette zone est dans certains cas la solution au problème (mais encore une fois cela dépend de chacun). Autant prévenir, les premières semaines, cet exercice est tellement douloureux que beaucoup ne le supportent pas. C'est justement le fait que l'exercice soit douloureux qui montre qu'il y a un pb à ce niveau, il faut alors persévérer.

C'est après de longues recherches, de nombreuses consultations et de nombreuses séances de rééducation que j'ai enfin trouvé, seul, une "solution" partielle à mon pb, j'espère que cela fonctionnera aussi dans ton cas.

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/10/2016 18:16

Merci de ta réponse très très intéressante et qui me donne des espérances pour une reprise progressive du vélo.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/10/2016 22:00

Bonjour,

Je m'adresse à ceux qui ont eu un syndrome rotulien et qui en sont guéris...ou pas.

J'ai été obligé d'arrêter le vélo en mars dernier pour un syndrome rotulien bien typique. J'ai d'abord pensé que cela passerait tout seul, donc arrêt vélo...retour à  l'entraînement, retour syndrome arret etc. jusqu'en septembre où  enfin (j'aurais dû commencer par cela) je me suis résolu à suivre une rééducation.

En une dizaine de séances, ma rotule est bien redescendue, je n'ai plus vraiment mal mais j'ai en permanence une sensation « bizarre » comme des démangeaisons peut-être au niveau de la rotule, ou alors un point un tout petit peu douloureux du côté interne du genou, loin de la rotule. C'est très variable d'une journée à l'autre ou même à l'intérieur d'une même journée.

Le kiné estime que la rééduc ne peut pas vraiment aller plus loin.

J'ai repris l’entraînement : je peux courir une quarantaine de minutes sans conséquences. Le vélo par contre (23 km  en moulinant), par contre accroît  l'impression « bizarre » au niveau du genou le lendemain, mais ça passe le surlendemain, contrairement à  avant  la rééducation où  la douleur persistait durablement.

Je ne sais pas trop quoi penser et donc faire : dois-je attendre que toute sensation bizarre ait disparu avant de recommencer l’entraînement ou dois-je m'entraîner en supportant un petit inconfort ?

J'aimerais donc savoir comment s'est terminé le syndrome rotulien pour ceux d'entre vous qui en ont eu un.

Merci d'avance.

Bonjour Jean,

Je suis passé par là il y a quelques mois, donc je peux te faire part de mon expérience qui est assez récente.
Pour résumer, j'ai été affecté par des symptômes indiquant un syndrome rotulien à compter d'avril-mai 2015 et ai complètement arrêté le vélo en juin 2015 (pensant comme toi que "ça" passerait...).
J'ai pu reprendre le vélo sur route en mars 2016, après 8 mois d'arrêt, dont 4 mois de kiné et 2 mois de home trainer très très progressif (continué quelques semaines pour un travail technique + musculaire en endurance).

J'ai eu comme toi, lors de la reprise et pendant plusieurs mois, des sensations de gêne ou de tension diffuse le lendemain de mes sorties, sur la face intérieure du genou, à l'extrémité du fémur, juste au-dessus du ménisque interne. Cette gêne a duré environ 6 mois après ma reprise du vélo, jusqu'à ce que j'ai retrouvé mon volume et mes moyennes d'entraînement d'avant l'arrêt. Ca vaut ce que ça vaut, mais quelques mois après, mon interprétation est qu'il s'agissait sans doute de sensations liées à la croissance musculaire du quadriceps (muscle dont la faiblesse était en cause dans l'apparition de mon syndrome rotulien - mon vaste interne en particulier était complètement déficitaire et avait en plus subi une fonte "normale" après plusieurs mois sans vélo ni course à pied).

Après, et indépendamment du diagnostic, cette phase "post-rééducation" dans laquelle tu viens d'entrer est de toute façon pas évidente à négocier. Pour moi, le moteur principal a été le mental, l'envie de retrouver peu à peu du plaisir. Tant qu'il n'y a pas de douleur vive ou franchement invalidante, surtout pendant la pratique, il ne faut surtout pas se décourager et continuer à solliciter le muscle, à progresser en force et en endurance... ne pas oublier non plus que c'est un processus, dont la progressivité est la clé.

Donc à ta question de savoir "comment se termine" un syndrome rotulien, je crois qu'il n'y a pas vraiment de réponse. Pour reprendre mon exemple personnel, les douleurs rotuliennes (en plus de cette sensation "bizarre" qui est l'objet de ton post) ont duré jusqu'à 6 mois après ma reprise, principalement les lendemains et surlendemains de sortie. Mais de plus en plus diffuses, et de plus en plus espacées... et puis un jour, j'ai arrêté d'y penser, et un autre je me suis rendu compte que ça faisait plusieurs semaines que je roulais "comme avant", sans ressentir quoi que ce soit.
L'important c'est le processus, qui selon moi intègre aussi la compréhension du "pourquoi" et du "comment" ce truc t'est arrivé (et s'il n'y a pas de problème anatomique au niveau de la rotule ou de la trochlée c'est forcément biomécanique : donc le geste de pédalage, la position, les appuis plantaires, le matériel... et c'est cela qu'il faut déterminer non pas pour que ça "se termine", mais pour que ça ne se manifeste plus)

Bon courage et n'hésite pas si tu as des questions, ici ou en MP

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 01/11/2016 08:45

Merci beaucoup pour tout ces détails. Que les douleurs diffuses soient fréquentes me rassure beaucoup.

Bonne journée.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/01/2019 17:34

J'ai déclenché ce foutu syndrome il y a 2 semaines à l'issue d'une sortie vélo. C'est passé au bout de quelques jours, j'ai repédalé le week-end suivant et bingo, rebelote.

Direction médecin du sport et puis kiné, j'en suis à 3 séances.

Pour moment étirements tendon d'achille/mollets/ischios/quadris/psoas

La douleur a diminué, petite séance cool de home trainer 30 minutes, pas top.

Donc environ 45 minutes d'étirements par jour, et dès que la douleur aura disparu renforcement quadri et surtout vaste interne.

J'ai depuis quelques années un trajet rotulien trop externe, avec un ressaut fréquent. sans douleur je ne m'en suis pas occupé, à tort évidement.

Le travail consiste donc à réaligner la rotule. Apparemment pas de pb cartilagineux, ouf

C'est l'hiver, pose vélo en espérant pouvoir reprendre d'ici 2 mois...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/01/2019 21:20

Je te souhaite une bonne guérison.

C'est le moment de donner quelques nouvelles.

Je n'ai pas pu reprendre correctement le vélo après cette rééducation. La rotule était bien redescendue, mais ce que n'avait pas vu le kiné, c'est qu'elle s'était déplacée vers l'intérieur.

J'ai eu une IRM, tout était ok...j'ai pris RDV avec un médecin du sport pour qui il faut attendre trois mois, et ça a valu le coup. En 15 minutes elle a fait le bon diagnostic, m'a expliqué les étirements qu'il fallait faire et m'a dit que 2 mois après, ce serait bon. Je suis quand même retourné la voir parce qu'après 2 mois, je n'avais plus mal à la rotule mais encore au genou. Elle m'a regardé le dos, m'a manipulé pour remettre les vertèbres en place et en dix minutes je n'avais plus mal.

Plus d'un an après, ça continue d'être bon, à condition de faire régulièrement mes étirements et d'aller de temps en temps chez l'ostéo pour le dos.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/01/2019 10:46

De mon côté la douleur diminue un peu, séance HT moulinage 45 minutes sans douleur.

Je suis allé faire un bilan podologique, je vais avoir des semelles à mettre dans mes chaussures de vélo pour corriger la partie inférieure de la jambe qui part en rotation à l'appui et contribue au désaxage de ma rotule. En parallèle étirements et renforcement quadri chez le kiné, et je vais faire de la natation battements de jambes crawl et dos crawlé.

Le but et de pouvoir rattaquer le vélo sur route fin mars, j'espère...

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 04/03/2019 16:26

De mon côté la douleur diminue un peu, séance HT moulinage 45 minutes sans douleur.

Je suis allé faire un bilan podologique, je vais avoir des semelles à mettre dans mes chaussures de vélo pour corriger la partie inférieure de la jambe qui part en rotation à l'appui et contribue au désaxage de ma rotule. En parallèle étirements et renforcement quadri chez le kiné, et je vais faire de la natation battements de jambes crawl et dos crawlé.

Le but et de pouvoir rattaquer le vélo sur route fin mars, j'espère...

 

Étirements et renforcement 7 jours /7, c'est très chiant mais ça commence à payer.

La kiné continue en parallèle où j'ai attaqué la semaine dernière la proprioception

Plus aucune douleur depuis 1 mois, reprise du vélo tout tranquillou hier, 10km

Que des bonnes sensations, aucune douleur ni pendant ni après, je commence à entrevoir le bout du tunnel, qui au final (je l'espère) aura été moins long que je ne le craignais.

 

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Entraînement / Santé Haut de page

Oisans 2ème Semaine

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES