FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Matériel • Formidable tubless.

Retour au forum Route > Matériel Bas de page

envoyé le 23/05/2020 23:33

oui, je sais, je ne vais pas me faire des amis, mais aujourd'hui, sortie matinale avec 7 potes, 

une crevaison. avec un tubless.

question : c'est quoi la difference entre une crevaison avec tubless et une crevaison avec chambre.?? 

réponse : avec une chambre, il faut démonter la roue, retirer la chambre, verifier qu'il ne reste pas de petits silex dans le pneu, remettre une chambre neuve, on regonfle et on repart. 

les mains sont un peu sales.

 

avec un pneu tubless, qui normalement permet de ne pas s'arreter, on s'arrete quand meme,

on demonte la roue, on demonte le pneu, on met du liquide preventif plein par terre, on's'en met plein les mains, plein la roue, on verifie s'il ne reste pas un petit silex dans le pneu, on met une chambre a air ( tient ah bon ?? ) on regonfle, on nettoie la roues, on a les mains qui collent, on redémarre . 

pourquoi on nous vend ce materiel qui ne foncctionne que dans de rares exeptions ?? 

franchement, ça ne donne pas envie de passé au tubless, meme si il parait que le confort est mieux. moi le confort comprend aussi la phase de dépannage ou tu repart avec de la *** plein les mains et plein le cadre . cherchez l'erreur. 

combien de cyclos qui ont des tubless au depart sur leur vélo roulent maintenant avec une chambre ?? on nous prendrait pas pour des c... ??

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/05/2020 03:11

Combien de fois avez-vous roulé avec des amis et qu’un de vos amis a crevé?

en 8-9 ans en tubeless il m’est arrivé deux fois de devoir mettre un tube une fois par ma faute car je n’avais pas remis du scellant après 3-4 mois et il était séché mais on se nettoie facilement les mains avec seulement un peu d’eau de nos bouteilles.

le tubeless permet de partir avec une certaine paix de l’esprit mais ça n’interdit pas les crevaisons et encore faut-il  prendre certaines précautions dont en rajouter ou le renouveler et de plus tous les scellants ne sont pas nés égaux non plus.

il permet comme souvent cité un meilleur confort, une sécurité accrue (perte de pression assez lente même en cas de crevaison), pas de crevaison par pincement mais il demande  un entretien plus poussé, un montage plus difficile et est un peu plus cher à l’achat quoique ça s’atténue avec la disponibilité.

ce n’est pas pour tout le monde comme les boyaux ne sont pas pour tous mais quand je descend une cote à 60 à l’heure j’aime bien penser que je suis en tubeless.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/05/2020 07:06

Bon jour,

J'ai des collègues qui roule en tubeless et parfois ne s'aperçoivent même pas qu'ils ont crevé, par contre si la crevaison est plus importante il n'y a aucune différence avec rouler "en chambre " par contre le remontage du pneu est plus difficile .

A+

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/05/2020 16:01

oui, je sais, je ne vais pas me faire des amis, mais aujourd'hui, sortie matinale avec 7 potes, 

une crevaison. avec un tubless.

question : c'est quoi la difference entre une crevaison avec tubless et une crevaison avec chambre.?? 

réponse : avec une chambre, il faut démonter la roue, retirer la chambre, verifier qu'il ne reste pas de petits silex dans le pneu, remettre une chambre neuve, on regonfle et on repart. 

les mains sont un peu sales.

 

avec un pneu tubless, qui normalement permet de ne pas s'arreter, on s'arrete quand meme,

on demonte la roue, on demonte le pneu, on met du liquide preventif plein par terre, on's'en met plein les mains, plein la roue, on verifie s'il ne reste pas un petit silex dans le pneu, on met une chambre a air ( tient ah bon ?? ) on regonfle, on nettoie la roues, on a les mains qui collent, on redémarre . 

pourquoi on nous vend ce materiel qui ne foncctionne que dans de rares exeptions ?? 

franchement, ça ne donne pas envie de passé au tubless, meme si il parait que le confort est mieux. moi le confort comprend aussi la phase de dépannage ou tu repart avec de la *** plein les mains et plein le cadre . cherchez l'erreur. 

combien de cyclos qui ont des tubless au depart sur leur vélo roulent maintenant avec une chambre ?? on nous prendrait pas pour des c... ??

Le confort des tubeless, ah bon? Les crevaisons peuvent-être aussi rapides , et souvent il faut mettre une chambre! Essayé une fois, crevé à la première sortie, le liquide bouche le trou,  sortie suivante crevaison hyper rapide, pas d'autre solution que de mettre une chambre et perdu le joint de la valve...on ne crève pas si souvent, avec les conti, quand ça arrive, souvent le pneu est en fin de vie.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/05/2020 16:25

Le confort des tubeless, ah bon? Les crevaisons peuvent-être aussi rapides , et souvent il faut mettre une chambre! Essayé une fois, crevé à la première sortie, le liquide bouche le trou,  sortie suivante crevaison hyper rapide, pas d'autre solution que de mettre une chambre et perdu le joint de la valve...on ne crève pas si souvent, avec les conti, quand ça arrive, souvent le pneu est en fin de vie.

Comme quoi faut chambrer les sans chambre smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/05/2020 10:24
Je me suis converti au tubeless pour la route et le gravel il y a deux ans. A raison de 50-100 km par semaine min: 1 crevaison sur un silex. Les avantages: moins de crevaisons, plus confortable (1 bar de moins) Les inconvénients: plus chers, peu de choix (surtout pour la route), éventuellement les difficultés de montage pour les pneus route (et encore je ne le ai montés qu’une fois, donc pas suffisamment de pratique). Globalement je ne regrette absolument pas. J’ai choisi des Schwalbe pour les deux vélos (pro one pour la route et all round g one en gravel).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/05/2020 11:03

oui, je sais, je ne vais pas me faire des amis, mais aujourd'hui, sortie matinale avec 7 potes, 

une crevaison. avec un tubless.

question : c'est quoi la difference entre une crevaison avec tubless et une crevaison avec chambre.?? 

réponse : avec une chambre, il faut démonter la roue, retirer la chambre, verifier qu'il ne reste pas de petits silex dans le pneu, remettre une chambre neuve, on regonfle et on repart. 

les mains sont un peu sales.

 

avec un pneu tubless, qui normalement permet de ne pas s'arreter, on s'arrete quand meme,

on demonte la roue, on demonte le pneu, on met du liquide preventif plein par terre, on's'en met plein les mains, plein la roue, on verifie s'il ne reste pas un petit silex dans le pneu, on met une chambre a air ( tient ah bon ?? ) on regonfle, on nettoie la roues, on a les mains qui collent, on redémarre . 

pourquoi on nous vend ce materiel qui ne foncctionne que dans de rares exeptions ?? 

franchement, ça ne donne pas envie de passé au tubless, meme si il parait que le confort est mieux. moi le confort comprend aussi la phase de dépannage ou tu repart avec de la *** plein les mains et plein le cadre . cherchez l'erreur. 

combien de cyclos qui ont des tubless au depart sur leur vélo roulent maintenant avec une chambre ?? on nous prendrait pas pour des c... ??

Comme dit plus haut : sur des petites crevaisons, avec un tubeless, tu ne t'en rends même pas compte... Après sur un gros silex… mais vraiment gros… effectivement le liquide peut ne pas être suffisant… Parfois il suffit de regonfler à moitié, de patienter qques secondes puis de regonfler complètement. Parfois il faut passer un chambre et effectivement on se met un peu de liquide sur les mains.

Mais le liquide par à l'eau sans problème, et pour la chambre à air ça se monte comme avec un pneu normal.

Après, l'objectif du tubeless n'est pas d'être plus facile à utiliser que le pneu/chambre. L'objectif c'est de faire plus confortable. De ce point de vue, pour avoir fait des comparatifs pneu/chambre butyl vs tubeless pour des pneus de même diamètre de modèle "similaire", le tubeless est plus confortable et donne une impression de roulement meilleure.

Enfin, pour ma part j'utilise le tubeless sur le VTT depuis des lustres, sur certaines de mes roues depuis peu. Le tubeless évite les crevaisons par pincement. C'est pour cela que je l'ai montée sur des roues "Roubaix" dont je me sers pour faire du semi-gravel. Au préalable je crevais régulièrement (avec Continental GP 4 seasons + chambres) depuis ça va nettement mieux (pas de crevaison) et hier avec mon nouveau vélo (pneus Shwalbe One + chambre) une belle crevaison par pincement dans un nid de poule, que je n'aurai pas eu avec du tubeless...

Donc rien n'est parfait certes, mais le tubeless doit être regardé de manière objective sans se limiter à des mains un peu sales à cause du liquide.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/05/2020 11:30

Il faut un peu d'optimisation dans l'usage et la connaissance du tubeless pour en tirer pleinement parti. 

La première chose à savoir, c'est que certains pneus colmatent d'eux-mêmes beaucoup mieux que d'autres, avec et parfois même sans préventif (testé avec un clou de tapissier resté dans le pneu).

Ensuite, compte tenu de la pression, le préventif va être moins efficace immédiatement qu'en VTT. Si on est gonflé à 6 bars, au début le préventif n'a pas le temps de se solidifier avant d'être expulsé. Ca commence généralement à agir en dessous de 3 bars. Et si on regonfle plus fort, ça rechasse le bouchon...

Ensuite, la chambre à air, c'est vraiment la pire solution comme vous l'évoquez. Je dirais le dernier recours. Avant de s'y résoudre, mieux vaut tenter d'insérer une mèche dans le trou. C'est super rapide, ça évite tout démontage, ce n'est pas trop salissant et si c'est bien fait, ça tient jusqu'a la mort du pneu. Et là, on peut immédiatement regonfler à la pression de son choix.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/05/2020 15:56

Avec un kit de réparation comme celui-ci https://www.notubes.com/dart-tool, pas besoin de mettre une chambre. Réaction chimique d'une efficacité remarquable quand le trou est trop grand pour être colmaté par le liquide seul, et ça fonctionne très bien.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/05/2020 23:14

Ma crevaison la plus rapide en TL était au moins 10 fois plus longue que la plus lente que j'ai eu en TT.

Oui, une crevaison rapide en TT dans une descente à l'approche d'un virage ce n'est pas fréquent. Mais pas nulle non plus. Et quand ça arrive, ça fait mal. Alors chacun met le curseur où il veut. Lors de ma crevaison en TL dans une descente, j'ai pu terminer le descente pour trouver un coin tranquille pour réparer en sécurité.

La sécurité n'a pas de prix pour certains. Pour d'autres oui. C'est comme une assurance. Tant que tu n'en as pas besoin, elle coute chère

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/05/2020 18:00

voila une mise au point, 

aujourd'hui, recrevaison apres 10kms de la sortie, le copain ( pas le meme que l'autre fois )commence a raler, ( un peu comme moi, ) je lui ai sorti les remarques que vous aviez fait sur ce sujet, comme regonfler légerement, et attendre une mn, puis regonfler normalement.

eh bien, il a fini la sortie sans encombre 80kms.

merci velo 101. et pan sur le bec .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/05/2020 18:29

voila une mise au point, 

aujourd'hui, recrevaison apres 10kms de la sortie, le copain ( pas le meme que l'autre fois )commence a raler, ( un peu comme moi, ) je lui ai sorti les remarques que vous aviez fait sur ce sujet, comme regonfler légerement, et attendre une mn, puis regonfler normalement.

eh bien, il a fini la sortie sans encombre 80kms.

merci velo 101. et pan sur le bec .

J'ai changé ce matin mon pneu av dans lequel il y avait deux pointes métalliques, bien rouillées. Je n'avais rien remarqué jusqu'à ce jour. Le pneus a tenu sa pression jusqu'à son démontage et je suis bien incapable de dire depuis quand elles étaient là. Le tubeless a des défauts, comme tous les systèmes, mais aussi des avantages, particulièrement en ce qui concerne la sécurité et le confort.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/05/2020 18:49

Et le poids d'une paire de roues tubless par rapport à la même paire de roues en boyaux, on en parle ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/05/2020 21:17

Bonsoir,

Certaines roues tubeless descendent sous les 1300 grammes. Certes, elles sont encore chères, mais c'est comme tout dans les premières années. Les roues à boyaux sont plus légères, car il n'y a pas besoin de renforcer la jante.

Il y a des ressemblances en ce qui concerne un risque de crevaison limité. 

Le boyau a ses défenseurs, tout comme le tubeless. Je suis passé au tubeless depuis quelques années et d'un point de vue pratique et sécuritaire, je trouve cela super. Cela fait environ 20 ans que les VTTistes l'utilisent, sans parler des voitures, motos...

Les pneus n'ont pas tous le même rendement, ni le même grip. Je commence tout doucement à sentir quelques différences à mon humble niveau, mais il y a beaucoup de paramètres : pression des pneus, carcasse souple ou non pour la mise en place... Il faut s'habituer au tubeless, comme toute nouveauté. Certains pneus peuvent se monter à la main et être claqués avec une pompe à pied, d'autres nécessitent un compresseur. Je pense que tous les systèmes peuvent "cohabiter", comme le disque et le patin, l'électrique et le manuel, les adeptes de "l'ultra-léger" ou non.

Laurent

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Matériel Haut de page

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 06 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES