FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Dopage • Froome positif au salbutanol

Retour au forum Autres > Dopage Bas de page

envoyé le 13/12/2017 15:04

oui, l'explication du parcours de Froome tient la route mais comme depuis 30 ans dans le cyclisme toutes les histoires se tiennent, libre à nous d'y adhérer ou pas parce que le doute est largement accepté depuis. 

Froome j'ai toujous eu un doute mais aucunement justifié par ses performances qui ne sont pas si hors du commun (à part quand d'aussi bon grimpeurs rivalisent avec des Martin ou Cancellara sur le plat). Quand on regarde le projet d'ensemble et la concomitance de pas mal d'événement ca laisse songeur : 

fin de l'ère Armstrong

création de la SKY

Domination des cyclistes britanniques sur piste

Froome sort de nulle part

Victoire de Wiggins sur le Tour

Explosion du nombre de médailles aux JO

Prise de contrôle de l'UCI par Cookson

Début de l'ère Froome

Prise de contrôle de l'IAAF par Coe

Domination absolue de Mo Farah

Disqualifications d'athlètes Russes grâce à un changement précus de la liste des produits interdits

Disqualification de la Russie via le scandale de Sotchi et du dopage organisé tout azimute (pourtant la GB a battu la Russie au JO 2012 et 2016 en ce permettant même le luxe de battre la Chine à Rio)

Départ de Cookson

Contrôle hors normes de Froome

Ca fait beaucoup de coïncidences, quand on voit la triche pour obtenir des JO (Paris c'est carrément mis d'accord avec Los Angeles en plein jour) et les sommes en jeu dans les fédés de sport (FIFA, CIO...) corrompues jusqu'à la moelle

Je regarde le vélo que pour voir du spectacle et des coureurs audacieux, même si ils ne gagnent pas.

Il ne faut pas se voiler la face et aller à la source des choses : à la chute du bloc de l'Est bien des pays sont allés faire un tour ou ont carrément fait venir des techniciens de l'autre côté du Mur pour apprendre comment on fabriquait du champion.

La Grande Bretagne avec British Cycling a été la contrée qui y a mis le plus de (très gros) moyens, et qui au final a le plus fidèlement adapté ce modèle de développement "sportif" en version "monde libéral". Pour commencer elle a tout développé en interne pour tout contrôler, de la diététique au cadre carbone optimisé pour ses coureurs de haut niveau... Pendant qu'ailleurs à une époque les gars ramaient pour avoir un vélo performant pour s'entraîner ou même parfois un téléphone portable qui capte suffisamment pour être joignables partout (chez UK, toute l'équipe nationale était fournie en portables identiques).

Même si c'était discret ça se voyait (par ailleurs pour être en règle avec l'UCI ce cadre n'était pas officiellement pas un proto mais en vente libre. Une fortune sur le site UK Cycling...)

L'effet s'est tout de suite fait sentir sur piste, les français n'ont pas été aussi loin, d'autant plus avec la mode bien de chez nous de l'"optimisation" et des "réformes" pour gratter le moindre centime (il vaut bien mieux qu'il parte chez ceux qui en ont besoin pour s'acheter de gros bateaux... A Malte). Même si leur inspiration, comme celle de bien d'autres, vient bien à l'origine des mêmes livres de recettes sportives, après de francs succès ils ont été un peu débordés ces dernières années par des disciples plus zélés et mieux dotés d'Outre-Manche.

De là a dire que même les dérives y ont été bien plus soigneusement copiées, hein... On vas s'abstenir.

Le sport c'est aussi poursuivre la politique par d'autres moyens, et ça depuis au moins les JO de 1936... Une sorte de guerre, et à la guerre tout est permis. Y compris par exemple de faire mettre des médicaments russes sur la liste des produits dopants, et pas les mêmes à une ou deux molécules près, qui eux sont plutôt vendus dans les pays anglo-saxons genre USA... Selon le camp où on se trouve, il faut bien faire comprendre qu"il y a les bons, et de l'autre côté les méchants...

Vive le sport ! smiley mr-green smiley mr-green smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 15:07

L'idéal serait dans mon jugement que les fans de Chris Froome doutassent du leur et que ceux qui ne l'apprécient pas en défendant la présomption d'innocence défendassent aussi le coureur. Les interventions qui précèdent la mienne démontrent le contraire. On pouvait s'y attendre tant l'homme est mauvais dans notre société, mais c'est toujours aussi contristant de le constater.

On dirait une charge contre Berthelet smiley mr-green

Quoi qu'il en soit ton empoulitude me fait bien rire.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 15:09

Il ne faut pas se voiler la face et aller à la source des choses : à la chute du bloc de l'Est bien des pays sont allés faire un tour ou ont carrément fait venir des techniciens de l'autre côté du Mur pour apprendre comment on fabriquait du champion.

La Grande Bretagne avec British Cycling a été la contrée qui y a mis le plus de (très gros) moyens, et qui au final a le plus fidèlement adapté ce modèle de développement "sportif" en version "monde libéral". Pour commencer elle a tout développé en interne pour tout contrôler, de la diététique au cadre carbone optimisé pour ses coureurs de haut niveau... Pendant qu'ailleurs à une époque les gars ramaient pour avoir un vélo performant pour s'entraîner ou même parfois un téléphone portable qui capte suffisamment pour être joignables partout (chez UK, toute l'équipe nationale était fournie en portables identiques).

Même si c'était discret ça se voyait (par ailleurs pour être en règle avec l'UCI ce cadre n'était pas officiellement pas un proto mais en vente libre. Une fortune sur le site UK Cycling...)

L'effet s'est tout de suite fait sentir sur piste, les français n'ont pas été aussi loin, d'autant plus avec la mode bien de chez nous de l'"optimisation" et des "réformes" pour gratter le moindre centime (il vaut bien mieux qu'il parte chez ceux qui en ont besoin pour s'acheter de gros bateaux... A Malte). Même si leur inspiration, comme celle de bien d'autres, vient bien à l'origine des mêmes livres de recettes sportives, après de francs succès ils ont été un peu débordés ces dernières années par des disciples plus zélés et mieux dotés d'Outre-Manche.

De là a dire que même les dérives y ont été bien plus soigneusement copiées, hein... On vas s'abstenir.

Le sport c'est aussi poursuivre la politique par d'autres moyens, et ça depuis au moins les JO de 1936... Une sorte de guerre, et à la guerre tout est permis. Y compris par exemple de faire mettre des médicaments russes sur la liste des produits dopants, et pas les mêmes à une ou deux molécules près, qui eux sont plutôt vendus dans les pays anglo-saxons genre USA... Selon le camp où on se trouve, il faut bien faire comprendre qu"il y a les bons, et de l'autre côté les méchants...

Vive le sport ! smiley mr-green smiley mr-green smiley mr-green

Je suis d'accord. 

J'ai trouvé surprenant que tout le monde tombe sur la Russie juste après l'invasion de la Crimée... Un énorme levier politique le sport. Il fallait discréditer la Russie qui venait d'obtenir les JO d'hivers et la coupe du monde de Foot...

On a jamais rien dit aux Chinois pour Pékin, mais la Russie n'est pas propriétaire de la dette américaines smiley money-mouth

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 15:16

On parle de ventoline un peu fortement dosée ou de transfusions sanguines là? J'ai l'impression que quelque chose m'échappe...je dois être trop naïf.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 16:03

Froome ne risque pas grand chose, au pire une mauvaise publicité pour quelques semaines

 

toutefois, cela me rappelle un peu le contrôle de Contador, dopé oui mais pas trop, enfin pas vraiment etc...

Froome va t'il écoper d'une petite punition, surement pas, Sky a bien trop de pouvoir, il peut dormir tranquillement

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 16:05

Oup!! vous voyez du complot partout...!!! Bien que, il y a un peu de vrai!!

Les Chinois!! c'est vrai concernant la dette americaine!! Est ce un avantage pour les Chinois??!!!! Il me semble que maintenant , ils sont obligés de soutenir les américains pour ne pas qu'ils plongent... Ils plongeraient également!!!

Quant au Russe, il dispose de quelques leviers également, ne serait-ce que son gaz... il alimente l'Europe entiere!! c'est quand même pas une paille!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 16:07

Moi je pense sincèrement que c'est l'appareil de contrôle qui a déconné !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 16:12

Je suis d'accord. 

J'ai trouvé surprenant que tout le monde tombe sur la Russie juste après l'invasion de la Crimée... Un énorme levier politique le sport. Il fallait discréditer la Russie qui venait d'obtenir les JO d'hivers et la coupe du monde de Foot...

On a jamais rien dit aux Chinois pour Pékin, mais la Russie n'est pas propriétaire de la dette américaines smiley money-mouth

Et personne ne leur dit rien non plus pour les JO d'hiver de 2022 ... Mais vont-ils sortir des athlètes dans toutes les disciplines ? Heuresement, il y en a peu où cela pourrait paraître crédible.

Pour en revenir aussi au JO de 2012 à Londres, le premier scandale tient déjà à leur attribution au détriment de Paris. Et effectivement, tu fais bien de mentionner tout l'engrenage qui a suivi et le cadenassage de postes clés par des responsables britanniques. Les coïncidences sont trop nombreuses pour être plausibles.

Après, la Ventoline n'agit pas uniquement comme un bronchodilatateur, mais aussi comme molécule de "sèche". Reste à savoir quel est l'apport réellement dopant, quels gains marginaux cela procure. Le problème qui leur est posé : à force de l'utiliser quotidiennement pour ses apports non thérapeutiques, à la limite du dosage maxi autorisé, les emmène forcément à dépasser les seuils en cas de vraie crise d'asthme. C'est peut être ce qui a confondu Chris Froome lors de ce contrôle.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 16:37

Et personne ne leur dit rien non plus pour les JO d'hiver de 2022 ... Mais vont-ils sortir des athlètes dans toutes les disciplines ? Heuresement, il y en a peu où cela pourrait paraître crédible.

Pour en revenir aussi au JO de 2012 à Londres, le premier scandale tient déjà à leur attribution au détriment de Paris. Et effectivement, tu fais bien de mentionner tout l'engrenage qui a suivi et le cadenassage de postes clés par des responsables britanniques. Les coïncidences sont trop nombreuses pour être plausibles.

Après, la Ventoline n'agit pas uniquement comme un bronchodilatateur, mais aussi comme molécule de "sèche". Reste à savoir quel est l'apport réellement dopant, quels gains marginaux cela procure. Le problème qui leur est posé : à force de l'utiliser quotidiennement pour ses apports non thérapeutiques, à la limite du dosage maxi autorisé, les emmène forcément à dépasser les seuils en cas de vraie crise d'asthme. C'est peut être ce qui a confondu Chris Froome lors de ce contrôle.

C'est plus que dépassé c'est doublé, allez dehors froome au revoir et merci, t'as joué t'as perdu.

je ne me souviens plus du coureur français à l'époque il me semble a la cofidis qu'on interdisait de se soigner

il souffrait de narcolepsie.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 16:51

Pourtant l an dernier quand certain le critiquer , manquer pas de Fan pour le défendre , moi il y a longyemps que j ai compris qu il fonctionner pas à l eau ou qu il y avait des choses pas normale dans cette équipe !!!smiley mr-greensmiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 16:59

Froome ne risque pas grand chose, au pire une mauvaise publicité pour quelques semaines

 

toutefois, cela me rappelle un peu le contrôle de Contador, dopé oui mais pas trop, enfin pas vraiment etc...

Froome va t'il écoper d'une petite punition, surement pas, Sky a bien trop de pouvoir, il peut dormir tranquillement

Rien à voir avec Contador : son contrôle anti-dopage de l'époque n'a jamais été positif c'est un abus de langage il s'agissait d'un contrôle anti-dopage "anormal" puisqu'il indiquait uniquement des traces infimes (on parle de 50 picogramme/ml) de clenbutérol. Aucun élément ne permettait de démontrer si ces traces de clenbutérol faisait suite à une transfusion sanguine bien avant le Tour de France 2010 ou à une réelle contamination par une consommation de viande bovine.

Le cas de Froome est qu'il reconnaît prendre du Salbutamol pour des soins thérapeutiques pour lutter contre de l'asthme. Le problème c'est que son contrôle anti-dopage est positif et montre qu'il a largement dépassé la limite autorisée soit 1000 ng/ml : on parle ici d'un contrôle où la limite autorisée est dépassée du plus du double.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 17:10

Il se dit dans les milieux biens informés que la vuelta lui sera retirée,normal,lance a perdu ses tours ,même sanction pour tous les tricheurs.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 17:11

Moi je pense sincèrement que c'est l'appareil de contrôle qui a déconné !

Bjr;certainement du materiel chinois smiley tongue-out ;bonne route.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 17:30

Il se dit dans les milieux biens informés que la vuelta lui sera retirée,normal,lance a perdu ses tours ,même sanction pour tous les tricheurs.

Ca parait évident pour la Vuelta. A priori on peu imaginer une sanction similaire à Ulissi : 9 mois.

Dans cette hypothèse il serait suspendu à compter du 8 Septembre. Avec 9 mois de suspension on arrive au 8 Mai, le Giro partant le 4, il ne prendrait donc pas le départ et perdrait ses 1 ou 2 millions de € de la prime de participation évoqués. Même si la suspension termine la veille du Giro je ne le vois pas prendre le départ, ca ferait trop mauvaise presse au Giro et apparaitrait fortement déplacé. 

Si la sanction est réduite à 6 mois pour X raisons ca tomberait un peu trop bien, surtout qu'il n'a aucune circonstance atténuantes connues en l'état actuel.  Il pourra alors prendre part à des courses de préparation à partir de Février presque comme si de rien était vu qu'il reprend souvent tard. 

Si il n'est pas suspendu, ce qui me semble peu probable, l'UCI avalerait une sacrée couleuvre et ruine son image pour des années. 

Une décision lourde de conséquence dans tous les cas. Les précédents indiquent clairement la ligne à suivre pour rester juste. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 17:46

Et personne ne leur dit rien non plus pour les JO d'hiver de 2022 ... Mais vont-ils sortir des athlètes dans toutes les disciplines ? Heuresement, il y en a peu où cela pourrait paraître crédible.

Pour en revenir aussi au JO de 2012 à Londres, le premier scandale tient déjà à leur attribution au détriment de Paris. Et effectivement, tu fais bien de mentionner tout l'engrenage qui a suivi et le cadenassage de postes clés par des responsables britanniques. Les coïncidences sont trop nombreuses pour être plausibles.

Après, la Ventoline n'agit pas uniquement comme un bronchodilatateur, mais aussi comme molécule de "sèche". Reste à savoir quel est l'apport réellement dopant, quels gains marginaux cela procure. Le problème qui leur est posé : à force de l'utiliser quotidiennement pour ses apports non thérapeutiques, à la limite du dosage maxi autorisé, les emmène forcément à dépasser les seuils en cas de vraie crise d'asthme. C'est peut être ce qui a confondu Chris Froome lors de ce contrôle.

A voir pour les JO de 2022, La Chine a eu ce qu'elle cherchait lors des jeux de Beijing, elle est rentrée dans le rang progressivement (moins bon résultats en 2016 qu'en 2004). Les sports olympiques ne sont plus la priorité, il veulent désormais briller dans les grands sports collectifs populaires (surtout le Basket, sport très internationalisé et archi symbolique des USA aux yeux du monde). Les sport d'hivers restent à développer aussi, 2022 apparaît comme un bon levier même si il va être plus difficile de briller à ces JO là, les sport d'hivers étant peu développés. Même en Ski de fond c'est pas avec du dopage et des entraineurs scandinaves ou Français qu'ils vont tout rafler facilement. 

Donc à voir dans des sports où il est plus difficile pour eux de "produire" des champions qu'en gym, haltérophilie, athlé, pong, bad, piste femme, etc... qui sont mieux ancrés culturellement chez eux ou ont des circuits de développement très courts. 

Personne n'est dupe pour 2008 ni pour 2012 et le Team GB. Le Brésil ne joue pas dans la même ligue, le Qatar a un réservoir dérisoire. La Russie restait le seul pays organisateur de grandes compétitions (JO, CdM Foot) qui a les moyens de réussir et n'a pas de pouvoir sur les USA. Ces derniers n'ont donc pas hésité à sanctionner la Russie de Poutine (Crimée, Syrie, etc.) à travers ces événements destinés à le mettre dans la lumière.

Tout ça tombe trop bien, surtout à une heure où le sport génère des milliards de droits télés, revenus commerciaux et consommation de produits manufacturés. C'est devenu un levier de pouvoir économique d'ampleur mondiale, un cadeau à se partager au même titre que le pétrole, les voies maritimes, les industries, le nucléaire, la vente d'armes, les hautes technologies, etc.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 17:49

Comment un homme, une équipe de ce gabarit peut se laisser piéger bêtement avec un dopage aussi basique ?

Ça cache quelque chose ... Je cherche .

 

voici une explication possible :on cherche à optimiser les gains marginaux   the marge inhales gains smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 17:53

Comment un homme, une équipe de ce gabarit peut se laisser piéger bêtement avec un dopage aussi basique ?

Ça cache quelque chose ... Je cherche .

 

un excès de confiance, une erreur dans l'urgence... 

Froome avait l'occasion en or de réaliser un doublé Tour-Vuelta, ce qui l'aurait distingué du palmarès d'Armstrong enchainant les TdF sans partage en se focalisant dessus. 

Finalement, en terme d'image gagner 5-6 fois de suite le TdF et pas les autres GT n'est plus forcément bien vu 

Quand le symbole du dopage rationalisé dit qu'on ne peut pas gagner 7 Tours de suite que penser du coureur qui en gagne 5 ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 17:54

Comment un homme, une équipe de ce gabarit peut se laisser piéger bêtement avec un dopage aussi basique ?

Ça cache quelque chose ... Je cherche .

 

Comment un homme, une équipe de ce gabarit peut se laisser piéger bêtement avec un dopage aussi basique ?

Je me pose la même question… smiley undecided

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 18:03

Je n'ose imaginer ce qui n'est pas découvert !!! 

J'adore quand Froome traîne derrière , fait le mec hors du coup et une mouche lui pique le cul et à 120 tours mn il pose tout le monde ,un tout bon quoi 

S'en parle sur la 21

Il y a tellement d'intérêts et de fric en jeu que tout est possible...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 18:03

Je suis prof de chimie, pas de grammaire smiley mr-green

Et un salbutanol, ça donnerait quoi? 

Un butanol ne pourrait-il pas être un alcool à base de butane?

Mais je ne sais pas que faire du sal, c'est pourquoi je te demande de l'aide smiley kiss

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 18:04

et pourquoi pas comme Contador;on lui retire aussi le tdf

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 18:11

Et un salbutanol, ça donnerait quoi? 

Un butanol ne pourrait-il pas être un alcool à base de butane?

Mais je ne sais pas que faire du sal, c'est pourquoi je te demande de l'aide smiley kiss

Je pense que "butam" s'inspire du groupement butylamino et peut être du hydroxymethyl. 

(RS)-4-[2-(tert-butylamino)-1- hydroxyethyl]-2-(hydroxymethyl)phenol

Les fonctions alcools sont de type phénoliques ici. 

Salbutanol serait un joli nom pour une marque de Vodka frelaté smiley tongue-out

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 18:17

que vont ils faire?Il en prenait sous forme de ventoline pour soigner de l asthme

Bonjour

J'ai glané des informations dans la presse anglaise (qui ne cherche pas à le défendre d'ailleurs).

Froome comme bcp de coureurs souffre - souffrirait de l'asthme de l'effort ... plus il pédale plus il en souffre, notamment en altitude, temps chaud, modifications de température etc; c'est également le cas les triathlètes , nageurs et un pourcentage très élevé du peloton professionnel - secret médical, impossible de savoir qui,  mais les estimations vont de 30 à 65%. Froome au moins l'avouait ouvertement.

Le taux limite de salbutanol accepté est de 1000 (1000 quoi ?) ce qui correspondrait à environ 16 inhalations de Ventoline. froome aurait un taux de 2000.

Est-ce exact ? J e n'en sais rien, je lis (notamment The Guardian) est-ce explicable ? défendable ?  D'après un asthmatique que j'ai vu aujourd'hui 16 n'est pas excessif quand on fait une crise aigue.

bye

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 18:26

Bonjour

J'ai glané des informations dans la presse anglaise (qui ne cherche pas à le défendre d'ailleurs).

Froome comme bcp de coureurs souffre - souffrirait de l'asthme de l'effort ... plus il pédale plus il en souffre, notamment en altitude, temps chaud, modifications de température etc; c'est également le cas les triathlètes , nageurs et un pourcentage très élevé du peloton professionnel - secret médical, impossible de savoir qui,  mais les estimations vont de 30 à 65%. Froome au moins l'avouait ouvertement.

Le taux limite de salbutanol accepté est de 1000 (1000 quoi ?) ce qui correspondrait à environ 16 inhalations de Ventoline. froome aurait un taux de 2000.

Est-ce exact ? J e n'en sais rien, je lis (notamment The Guardian) est-ce explicable ? défendable ?  D'après un asthmatique que j'ai vu aujourd'hui 16 n'est pas excessif quand on fait une crise aigue.

bye

1000 ng / ml 

Cette limite a été décidée après plusieurs études. A partir d'un certain seuil le salbutamol a un effet anabolisant. Cet effet se fait sentir à partir d'une quantité importante présente dans le sang. 

Un inhalation ne favorise pas le passage dans le système sanguin et l'action se limite surtout aux bronches. Il est possible de dépasser la limite de cette façon mais il faut de très nombreuses prises comme tu l'évoques. 

Ce seuil permet surtout d'éviter l'usage en intraveineuse qui serait masqué par une ordonnance pour un inhalateur. Un peu comme les taux de corticoïdes justifiés par des pommades ou autre. 

L'effet vraiment dopant intervient à des concentrations supérieurs mais on peut du coup se demander comment un athlète remporte une course de si haut niveau si il a besoin de sortir sa Vantoline 30 fois dans la même journée. Il n'en a surement pas tiré un immense avantage mais à ce niveau tout compte et surtout où est la limite entre le traitement d'un cas sérieux et le jeu avec les limites réglementaire. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2017 18:31

Bonjour

J'ai glané des informations dans la presse anglaise (qui ne cherche pas à le défendre d'ailleurs).

Froome comme bcp de coureurs souffre - souffrirait de l'asthme de l'effort ... plus il pédale plus il en souffre, notamment en altitude, temps chaud, modifications de température etc; c'est également le cas les triathlètes , nageurs et un pourcentage très élevé du peloton professionnel - secret médical, impossible de savoir qui,  mais les estimations vont de 30 à 65%. Froome au moins l'avouait ouvertement.

Le taux limite de salbutanol accepté est de 1000 (1000 quoi ?) ce qui correspondrait à environ 16 inhalations de Ventoline. froome aurait un taux de 2000.

Est-ce exact ? J e n'en sais rien, je lis (notamment The Guardian) est-ce explicable ? défendable ?  D'après un asthmatique que j'ai vu aujourd'hui 16 n'est pas excessif quand on fait une crise aigue.

bye

Bonne intervention Keith. Effectivement la presse anglaise semble ne pas défendre Chris Froome, ni l'accuser d'ailleurs, tout le contraire des presses des autres pays comme la française qui semble d'ores et déjà avoir procédé à l'enquête et condamné Chris Froome. Peut on imaginer dans l'impossible cas d'un champion Français de la classe du champion Britannique une presse française aussi détachée et ne défendant pas son coureur? je ne pense pas.

Froome ne s'est jamais caché de ses problèmes respiratoires ni de l'utilisation de produits pour les combattre, on peut le voir sur des photos en compétition en faisant usage. Le problème ici vient du taux relevé, mais cette élévation du taux semble pouvoir résulter de l'assimilation corporelle pouvant varier selon pas mal de facteurs. Les avocats du coureur Britannique sont sur le coup afin d'éviter à leur client une chasse aux sorcières et une injustice sportive.

Il est urgent je pense d'attendre le déroulement des faits autant qu'il est urgent pour nous tous ici présents d'arrêter de se saisir de ce sujet pour exprimer au travers de nos écrits nos mal êtres récurrents.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Dopage Haut de page

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES