FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Dopage • Guimard

Retour au forum Autres > Dopage Bas de page

envoyé le 17/05/2018 08:01

Personnellement je ne suis pas trop "Guimard", des opinions trop tranchées à mon goût

Je suis plus "Riblon", que je trouve intéressant (comme les autres "jeunes" retraités qui se sont reconvertis comme consultants, Chainel et Moncoutié notamment)

Et ceux qui l'ont critiqué ici pour son léger bégaiement en disant qu'il devrait faire un autre métier, je préfère ne pas dire ce que j'en pense

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 08:29

Personnellement je ne suis pas trop "Guimard", des opinions trop tranchées à mon goût

Je suis plus "Riblon", que je trouve intéressant (comme les autres "jeunes" retraités qui se sont reconvertis comme consultants, Chainel et Moncoutié notamment)

Et ceux qui l'ont critiqué ici pour son léger bégaiement en disant qu'il devrait faire un autre métier, je préfère ne pas dire ce que j'en pense

Les cyclistes tout juste retraités apportent une vraie valeur ajoutée généralement ; Riblon n'échappe pas à la règle.

Jérôme Pineau était top ces 2 dernières années.

Guimard aime bien prendre le contre-pied de l'avis général et faire son grincheux de service "à la Hinault" : parfois ça a du sens, car il ne faut pas être moutonnier et bien-pensant sans arrêt, parfois il soutient mordicus des âneries et ça se remarque immanquablement.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 08:57

Les cyclistes tout juste retraités apportent une vraie valeur ajoutée généralement ; Riblon n'échappe pas à la règle.

Jérôme Pineau était top ces 2 dernières années.

Guimard aime bien prendre le contre-pied de l'avis général et faire son grincheux de service "à la Hinault" : parfois ça a du sens, car il ne faut pas être moutonnier et bien-pensant sans arrêt, parfois il soutient mordicus des âneries et ça se remarque immanquablement.

 

Après, il y a quand même un truc auquel il faut faire attention

Paul a écrit que Guimard pouvait se permettre des remarques que ne peuvent pas se permettre des jeunes retraités qui ont des amis dans le peloton, mais il ne faut quand même pas oublier qu'il est sélectionneur de l'Equipe de France

Imaginons par exemple que sur la suite du Giro il critique Pinot, ou une équipe française, de manière exagérée, ça pourrait créer des tensions préjudiciables par la suite

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 09:34

Un peu présomptueux de répondre à sa place. 

 

Peut-être le même éminent médecin qui avait déconseillé Eddy Merckx de faire du vélo au début de sa carrière à cause de son cœur.

Il y en a comme ça qui sont meilleurs pour élever des poules. 

S'il avait écouté son toubib Eddy Merckx serait aujourd'hui un nom totalement inconnu dans l'histoire du cyclisme. Et serait peut-être mort aujourd'hui depuis longtemps ! 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 10:26

Après, il y a quand même un truc auquel il faut faire attention

Paul a écrit que Guimard pouvait se permettre des remarques que ne peuvent pas se permettre des jeunes retraités qui ont des amis dans le peloton, mais il ne faut quand même pas oublier qu'il est sélectionneur de l'Equipe de France

Imaginons par exemple que sur la suite du Giro il critique Pinot, ou une équipe française, de manière exagérée, ça pourrait créer des tensions préjudiciables par la suite

Oui j'ai bien conscience que son poste de sélectionneur l'oblige à ne pas trop se lacher.

C'est effectivement une situation qui le bride assurément.  Je pense comme toi qu'il ne se permettra pas de critiquer ouvertement un coureur sélectionnable sauf si bien sur ce dernier fait vraiment n'importe quoi.

En tout cas c'est bien de mettre un vieux retraité parmi les jeunes retraités pour ne pas tomber dans le jeunisme, quand on vieillit on a tendance a dire plus facilement le fond de notre pensée, on fait moins dans le politiquement correct pour différentes raisons, bien sur il ne faut pas tomber dans l'excès inverse en dézinguant à tout va.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 10:43

Qu'il est une bonne analyse de la course on ne peut lui enlever , ce qui est gênant c'est sa façon de toujours vouloir avoir raison , il est parfois " lourd "par contre il est plein d'humour .

Pour moi les 20 derniers km suffisent ,sinon je m'endors 

Il a des convictions et les défend tout simplement.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 11:04

 

Peut-être le même éminent médecin qui avait déconseillé Eddy Merckx de faire du vélo au début de sa carrière à cause de son cœur.

Il y en a comme ça qui sont meilleurs pour élever des poules. 

S'il avait écouté son toubib Eddy Merckx serait aujourd'hui un nom totalement inconnu dans l'histoire du cyclisme. Et serait peut-être mort aujourd'hui depuis longtemps ! 

ce n'est pas d'aujourd'hui que les "docs" se trompent,c'est déjà arrivé à mon copain ,le docteur lui avait dit qu'il avait un coeur trop gros pour faire du vélo ,il a été pro 5ans chez Mercier,a fait le championnat du monde à Salo sélectionné en équipe de France.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 11:47

Personnellement je ne suis pas trop "Guimard", des opinions trop tranchées à mon goût

Je suis plus "Riblon", que je trouve intéressant (comme les autres "jeunes" retraités qui se sont reconvertis comme consultants, Chainel et Moncoutié notamment)

Et ceux qui l'ont critiqué ici pour son léger bégaiement en disant qu'il devrait faire un autre métier, je préfère ne pas dire ce que j'en pense

Riblon s en sort tres bien et en fait je le confondais avec l autre qui etait avec lui car leur voix se resemblaient

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 11:53

 

Peut-être le même éminent médecin qui avait déconseillé Eddy Merckx de faire du vélo au début de sa carrière à cause de son cœur.

Il y en a comme ça qui sont meilleurs pour élever des poules. 

S'il avait écouté son toubib Eddy Merckx serait aujourd'hui un nom totalement inconnu dans l'histoire du cyclisme. Et serait peut-être mort aujourd'hui depuis longtemps ! 

C'est plutôt Bahamontes non? sur le lien du film que j'ai mis sur lui il explique que lors de ses débuts le médecin de la fédération espagnole de cyclisme n'avait pas voulu lui signer l'autorisation de courir, donc pas de licence, car il jugeait Bahamontes inapte au vélo.

Le coureur était allé voir un autre toubib accrédité qui lui avait donné cette autorisation.

Bahamontes raconte qu'il lui avait dit de souffler dans le tuyau de mesure de capacité pulmonaire, il se met à souffler et le bidule allait sortir du tuyau tellement il soufflait fort, le docteur lui disant s'arrêter car il allait lui casser l'engin.

Pour Merckx selon ce qu'il dit lui-même, on lui avait décelé une malformation cardiaque, qu'il a toujours d'ailleurs car congénitale et le toubib à partir de là voulait lui interdire le vélo.

Après je ne sais pas ce qu'il s'est passé pour qu'il puisse courir.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 12:12

Après, il y a quand même un truc auquel il faut faire attention

Paul a écrit que Guimard pouvait se permettre des remarques que ne peuvent pas se permettre des jeunes retraités qui ont des amis dans le peloton, mais il ne faut quand même pas oublier qu'il est sélectionneur de l'Equipe de France

Imaginons par exemple que sur la suite du Giro il critique Pinot, ou une équipe française, de manière exagérée, ça pourrait créer des tensions préjudiciables par la suite

C'est le danger avec un type de cette génération.

Parfois, ils ne maîtrisent pas totalement les codes de la communication de notre époque : un pseudo-dérapage peut arriver et s'amplifier rapidement (cf dernièrement Denis Balbir et des paroles maladroites, ressorties de façon pernicieuse, et cependant certainement pas homophobes). Après, il en paierait très vite les pots cassés et serait viré par la FFC.

Je ne le lui souhaite pas, il apporte son sel et sa mauvaise foi bien de chez nous.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 12:16

 

Peut-être le même éminent médecin qui avait déconseillé Eddy Merckx de faire du vélo au début de sa carrière à cause de son cœur.

Il y en a comme ça qui sont meilleurs pour élever des poules. 

S'il avait écouté son toubib Eddy Merckx serait aujourd'hui un nom totalement inconnu dans l'histoire du cyclisme. Et serait peut-être mort aujourd'hui depuis longtemps ! 

Je parle de quelqu'un que tu connais -pas un "éminent médecin"- : ton neurologue. Un humble médecin qui travaille honnêtement et t'as bien soigné semble-t-il. Il y a des gens bien et des gens nuls dans toutes les professions.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 12:33

Il y a désormais tant d'informations affichées à l'écran que je coupe le son, pour la plupart des compétitions télévisées. Le vocabulaire est de plus en plus pauvre, les propos souvent vulgaires. Antoine Blondin est mort depuis longtemps, ça se lit et ça s'entend. Cet hiver, j'ai dû mettre le son pour le curling, que je découvrais et dont je ne comprenais pas les subtilités. C'est vrai que Guimard est directif mais diriger est sa véritable nature. Moi j'aime bien les propos de Christian Prudhomme mais il a autre chose à faire. Je ne peux pas non plus exiger d'avoir des d'Ormesson ou des Michel Serres (pas celui du forum !) pour commenter sur le petit écran. Alors je préfère couper, surtout quand un de mes enfants (moins de 15 ans) vient s'assoir à mes côtés. Je mets le son quand l'image ne me suffit pas pour comprendre.

Ceci dit, Guimard (un peu comme Madiot) en tant que directeur sportif m'a permis de comprendre beaucoup de choses. Mon père, cycliste régional expérimenté, ne jurait que par ce genre d'individus dans l'analyse d'une course. Par son caractère et son comportement, il est vrai qu'il ressemblait à Guimard en de nombreux points. Car le bonhomme force le respect. Un vrai meneur d'hommes, comme on en fabrique rarement désormais. Peut-être correspond-il à une autre époque... celle du bon père vde famille, celle du Parrain, celle du Pacha, derrière lesquels la parole ne s'éternisait pas.

Après tout, a-t-on besoin pour un seul événement d'une kyrielle de commentateurs ?

Je regarde régulièrement des retransmissions anciennes, notamment via les archives de l'INA, franchement personnellement je préfère l'époque actuelle

Malgré la qualité des commentateurs de l'époque, le manque d'informations (sur les écarts, la composition des groupes), le manque de débats, de discussions sur la course, rendait la retransmission assez pauvre je trouve, ça passait parce qu'on avait 1/2 heure à 1 heure maximum de retransmission, mais avec des étapes intégrales ou presque comme aujourd'hui on se serait ennuyés

Le fait d'avoir 3 ou 4 personnes au commentaire apporte des discussions, des échanges de points de vue, nous permet aussi de mieux comprendre certains aspects de la course qu'on n'aurait pas spécialement remarqués

L'interactivité avec les téléspectateurs est intéressante aussi, ça nous permet de donner notre avis, parfois même de corriger des erreurs des commentateurs ou de leur donner des infos sur tel ou tel coureur

Exemple l'autre jour, Jean-Paul Ollivier a parlé de la victoire de Vicente Lopez Carril au Gran Sasso en 71, il avait été repris par Patrick Chassé qui lui avait dit qu'il s'agissait en fait d'un autre coureur, "Vicente Lopez". Le pauvre Jean-Paul était tout dépité, disant que sa mémoire lui jouait des tours, on est quelques-uns à avoir sauté sur notre clavier pour voler à son secours, il s'agissait bien de Lopez Carril smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 13:39

Il y a désormais tant d'informations affichées à l'écran que je coupe le son, pour la plupart des compétitions télévisées. Le vocabulaire est de plus en plus pauvre, les propos souvent vulgaires. Antoine Blondin est mort depuis longtemps, ça se lit et ça s'entend. Cet hiver, j'ai dû mettre le son pour le curling, que je découvrais et dont je ne comprenais pas les subtilités. C'est vrai que Guimard est directif mais diriger est sa véritable nature. Moi j'aime bien les propos de Christian Prudhomme mais il a autre chose à faire. Je ne peux pas non plus exiger d'avoir des d'Ormesson ou des Michel Serres (pas celui du forum !) pour commenter sur le petit écran. Alors je préfère couper, surtout quand un de mes enfants (moins de 15 ans) vient s'assoir à mes côtés. Je mets le son quand l'image ne me suffit pas pour comprendre.

Ceci dit, Guimard (un peu comme Madiot) en tant que directeur sportif m'a permis de comprendre beaucoup de choses. Mon père, cycliste régional expérimenté, ne jurait que par ce genre d'individus dans l'analyse d'une course. Par son caractère et son comportement, il est vrai qu'il ressemblait à Guimard en de nombreux points. Car le bonhomme force le respect. Un vrai meneur d'hommes, comme on en fabrique rarement désormais. Peut-être correspond-il à une autre époque... celle du bon père vde famille, celle du Parrain, celle du Pacha, derrière lesquels la parole ne s'éternisait pas.

Après tout, a-t-on besoin pour un seul événement d'une kyrielle de commentateurs ?

"Après tout, a-t-on besoin pour un seul événement d'une kyrielle de commentateurs ?"

Effectivement, 2 personnes qui parlent en même temps sont suffisamment inaudibles, pas la peine d'en mettre trois ! 


Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 14:09

je suis d accord avec toi.Chassé cause bien mais est nul et de plus il cherche a créer l evenement,la polemique;en fait un journaleux 

à choisir entre les deux commentateurs (trice) principaux de cette chaîne pour le cyclisme,je préfère nettement Patrick Chassé à Claire Brigogne ..    

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 14:16

oui a condition d'être ouvert aux idées des autres , et de se dire que, le temps qui passe change les choses , et lui reste bloqué dans " son temps " 

Il a ses propres repères,difficile parfois de les transposer !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 16:27

Je parle de quelqu'un que tu connais -pas un "éminent médecin"- : ton neurologue. Un humble médecin qui travaille honnêtement et t'as bien soigné semble-t-il. Il y a des gens bien et des gens nuls dans toutes les professions.

 

Mon neurologue m'a conseillé de ne jamais arrêter le vélo, il n'avait pas besoin de me le dire deux fois smiley lol

La seule personne qui m'a vraiment soigné c'est ma femme, et la personne qui s'est occupée de moi aux urgences. Le reste c'est du bricolage, le mal et le bien étaient faits. Si je peux faire encore 200 bornes à plus de 30 de moyenne sur 2500 mètres de dénivelé, c'est uniquement grace à ma femme et à la personne qui m'a reçu aux urgences. La suite je ne le dois qu'à moi-même et au hasard. Le neurologue ne m'a jamais servis à rien. Je ne connais pas de meilleur neurologue que mon vélo et le clavier d'ordinateur d'ailleurs. Ah si mon neurologue m'a donné la conscience qu'il fallait que je continue à faire du vélo, mais bon, avec ou sans lui, hein, c'était acté. HEUREUSEMENT cependant que j'avais des convictions et des certitudes, sinon JAMAIS j'aurais pu refaire du vélo comme je le fais depuis. Tu vois, c'est bien d'en avoir. Les gens qui n'ont pas de convictions ni de certitudes sont physiquement et mentalement mous !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 17:33

 

Mon neurologue m'a conseillé de ne jamais arrêter le vélo, il n'avait pas besoin de me le dire deux fois smiley lol

La seule personne qui m'a vraiment soigné c'est ma femme, et la personne qui s'est occupée de moi aux urgences. Le reste c'est du bricolage, le mal et le bien étaient faits. Si je peux faire encore 200 bornes à plus de 30 de moyenne sur 2500 mètres de dénivelé, c'est uniquement grace à ma femme et à la personne qui m'a reçu aux urgences. La suite je ne le dois qu'à moi-même et au hasard. Le neurologue ne m'a jamais servis à rien. Je ne connais pas de meilleur neurologue que mon vélo et le clavier d'ordinateur d'ailleurs. Ah si mon neurologue m'a donné la conscience qu'il fallait que je continue à faire du vélo, mais bon, avec ou sans lui, hein, c'était acté. HEUREUSEMENT cependant que j'avais des convictions et des certitudes, sinon JAMAIS j'aurais pu refaire du vélo comme je le fais depuis. Tu vois, c'est bien d'en avoir. Les gens qui n'ont pas de convictions ni de certitudes sont physiquement et mentalement mous !

Je ne vois pas le rapport avec le fait d'avoir des convictions ou non . J'ai aussi des convictions comme beaucoup d'autres ; tu n'en as pas l'apanage, moi non plus.

Initialement, je disais que  l'avis de ton neurologue sur son expérience de la prise en charge des traumatismes crâniens chez les cyclistes casqués ou non aurait été intéressante sur ce forum , tout simplement car il me semblait plus habilité à en parler que Guimard.

Après tu es parti sur un sophisme sur la nullité globale des médecins ; c'est habituel. Dont acte.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 17:34

Je ne vois pas le rapport avec le fait d'avoir des convictions ou non . J'ai aussi des convictions comme beaucoup d'autres ; tu n'en as pas l'apanage, moi non plus.

Initialement, je disais que  l'avis de ton neurologue sur son expérience de la prise en charge des traumatismes crâniens chez les cyclistes casqués ou non aurait été intéressante sur ce forum , tout simplement car il me semblait plus habilité à en parler que Guimard.

Après tu es parti sur un sophisme sur la nullité globale des médecins ; c'est habituel. Dont acte.

 

Rien ne parle mieux que 100 ans de cyclisme à ce sujet. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 17:35

La solution, c'était donc le garrotlogue (aux urgences) et le garologue (dans le couple). Excellente technique.

 

Oui c'est très efficace.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 17:45

 

D'accord, cependant, dans le jet de bidon il y a ce geste méprisable, tu jettes en te disant ce n'est pas grave ce sera ramassé, à aucun moment jeter un bidon n'est justifié d'aucune façon que ce soit, c'est un geste compulsif, névrotique, mal élevé et irrespectueux. 

Sinon dans ce cas chacun peut venir jeter ses ordures dans ton jardin puisque tu les ramasseras, cool smiley laughing

sur 200 kms , un coureur peut consommer 5 à 10 bidons. tu veux des vélos avec 10 porte bidons ??? ou alors il leur faudrait des sacs à dos..

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 18:01

 

Rien ne parle mieux que 100 ans de cyclisme à ce sujet. 

Il y a cent ans , il n'y avait pas foule sur les routes.

C'est peut-être pour ça que le choix d'une politique en faveur du casque est devenue évidente il y a 30 ans.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 18:01

sur 200 kms , un coureur peut consommer 5 à 10 bidons. tu veux des vélos avec 10 porte bidons ??? ou alors il leur faudrait des sacs à dos..

 

En compétition sous forte chaleur, oui, à la vitesse ou non roulons et avec le climat nous avons, non. Un bidon de 500 pour 50 bornes, sur 200 bornes ça fait 4 bidons, deux avec lesquels nous démarrons la sortie, + un remplissage à mi-parcours environ, chiottes publiques ou cimetière. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 18:04

Que pensez vous de Guimard comme consultant sur la chaine l'équipe sur le Giro ?

bonjour, il est très bon ! comme jacky DURAND, et steve CHAINEL. Il sait de quoi il parle, au contraire de certains journalistes sportifs spécialisés cyclisme mais non pratiquants qui, par exemple, s'enthousiasment sur la cadence de pédalage d'un coureur sans savoir quel braquet il a mis. Moi, petit coureur depuis30 ans, j'aime quand il me donne la taille des plateaux, les braquets, quand il voit l'origine des pannes (souvent les dérailleurs électriques en ce moment..) et qu'il donne son avis sur l'intérêt de certaines nouveautés techniques ( freins à disques, monoplateau, etc..). Ne possèdant pas de magasin de cycle, il n'est donc pas obligé de faire l'éloge de shimano, ni de la pub pour ses produits. Et surtout quand il parle tactique et qu'il n'hésite pas à critiquer les erreurs des coureurs et des DS, il a si souvent raison. Il a du recul, ancien sprinter il était filou, et DS il a souvent fait gagner ses coureurs, et il connait les ficelles..   

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 18:05

Il y a cent ans , il n'y avait pas foule sur les routes.

C'est peut-être pour ça que le choix d'une politique en faveur du casque est devenue évidente il y a 30 ans.

 

Il y a 100 ans il n'y avait pas foule, mais l'état des routes c'est du gravel toute l'année. De plus les traversées de fermes et divers lieux totalement inappropriés pour ne pas dire hostile à la bicyclette étaient piqués des hannetons. 

De plus pas foule, mais assez pour aller taper sur la gueule des coureurs. Le Tour 1905 a failli ne jamais exister pour -entre autres- ces raisons. 

Sans parler des habitants qui naviguaient dans chaque commune au milieu de la route comme s'ils étaient dans leur jardin. 

Sans parler des cyclistes parfaitement capables de se vautrer tout seul ou entre eux, ils savent faire ça très bien. Les chutes étaient d'autant plus évidentes avec des cales-pieds car aucune option pour se rattraper. 

Sans parler du bris de matériel en roulant beaucoup plus courant qu'aujourd'hui. 

Enfin entre le début du cyclisme et le casque il y a 30 ans cela fait tout de même 70 belles années d'Histoires écoulées. L'histoire de cyclisme est riche pour tirer de nombreux enseignements. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 17/05/2018 18:37

S'il doit bon , à sa place il n'y a aucun doute , juste que , parfois il est obtu et c'est parfois lourd

 

Ou bien ouvrez-vous à ce que Guimard raconte, ça dépend. 

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Dopage Haut de page

KTM

Sport 101 Facebook V4