FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Dopage • Hinault: du mythe au naufrage.

Retour au forum Autres > Dopage Bas de page

envoyé le 24/06/2018 08:53

Juste une dernière chose, quand tu écris ceci

"continue a e------ les mouches et a menager la chevre et le choux.quand a insulter les gens ce n est pas dans ma nature;montre moi des insultes que j aurai pratqiuees?"

"Continue à enculer les mouches", ce n'est pas un propos insultant ?

Je m’étonne que tu perdes ton temps à répondre à Claude Carries. Non seulement il est très régulièrement à côté de la plaque dans ses « analyses », ce qui n’est pas grave, il ne s’exprime, sous couvert d’une passion aussi sincère qu’aveuglante, qu’en termes fleuris. Ses contradicteurs n’étant au mieux que des faux-culs ou des couilles molles s’obstinant effectivement à enculer les mouches, toute esquisse de dialogue civilisé n’est que chimère.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 10:24

je pensais que tu dormais,et bien il aurait mieux valu ça t aurais evité de raconter des aneries parceque a lepoque de Virenque je ne connaissais meme pas velo 101.Mais visiblement toi tu y etais et tu n en a tire aucune leçonsmiley cool

Non je ne dormais pas. Je m'amusais à lire tes commentaires et certains autres du même tonneau. 

Particulièrement, il y en a un qui 'amuse bien. Tu racontes qu'avec Froome tu ne veux pas être cocu une deuxième fois parce que tu l'as déjà été avec Armstrong. Mais, mon pauvre, avec Contador, Valverde,.. tu étais déjà au moins cocu 3 fois. Le pire c'est que tu n'as pas encore réussi à compter le nombre exact de tes cornes, toi qui continue à porter aux nues Contador et Valverde. 

Au fait:

Combien de temps a duré l'affaire Contador ?

Combien de temps a duré l'affaire Valverde ?

N'avaient-ils pas de bons avocats eux aussi ?

Je ne défend pas Froome. J'attends la suite de cette affaire. C'est seulement après que je me ferai ma propre opinion sur l'Anglais. 

Mais quand je lis ici certains commentaires, j'ai vraiment l'impression que beaucoup ont la mémoire courte et surtout très sélective. D'autant plus, qu'être éventuellement dopé au salbutamol, est très loin d'un dopage lourd à l'EPO et aux transfusions sanguines.

Pour ton info, tu peux lire mes âneries ici:

http://www.cyclisme-dopage.com/portraits/contador.htm

Amusant, hein de lire que Froome a le même avocat que Contador, un certain Mike Morgan. 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 11:06

Tiens donc, maintenant tu nous fais une psychanalyse, je te dois combien ?

Pour que tu comprennes une fois pour toutes mon point de vue, je te l'explique une dernière fois

 

Il y a pour moi un principe extrêmement important, pas que dans le vélo, mais dans le reste de la vie aussi, c'est la présomption d'innocence

Attention, pas la présomption d'innocence "technico-juridique" rabachée par Alcantara, qui a écrit à plusieurs reprises par ailleurs que pour lui tous les cyclistes pros étaient dopés, donc qui n'y croit pas une seconde, c'est juste pour lui un effet de manches

Non, ce que j'appellerais une présomption d'innocence "morale", c'est-à-dire que pour moi on n'a pas le droit d'accuser quelqu'un de quelque chose si on n'en a pas la preuve

 

Et le pire, c'est que tous ceux qui accusent Froome (ou un autre) d'être le plus grand tricheur de l'histoire du cyclisme ne supporteraient pas une seconde qu'on se comporte comme ça avec eux

Imaginons par exemple que tu sois accusé d'un crime. Tu arrives au tribunal, et là le juge te dit : "Monsieur Carries, nous n'avons aucune preuve contre vous, mais vous nous faites penser à quelqu'un qui a commis le même genre de crime il y a quelques années, donc vous êtes condamné à 10 ans de prison". J'imagine que tu trouverais ça normal (?), tu irais sereinement en prison en disant "c'est bien fait pour moi, je n'avais qu'à pas ressembler au gars en question"

 

Dernière chose, tu me reproches de ne pas choisir de camp

Déjà, est-on réellement obligé de choisir un camp dans toute situation, n'y a-t-il pas des cas où on a le droit de rester neutre ?

Et enfin, sur le cas Froome, j'ai clairement choisi un camp, d'après tout ce que j'ai lu et entendu de lui je pense que c'est quelqu'un d'honnête. Peut-être que je me trompe je n'en sais rien, mais du coup je n'admets pas qu'on l'accuse de certaines choses sans preuves

Sur l'affaire du salbutamol (pour laquelle je le rappelle on n'a pas encore les conclusions définitives), je ne sais pas, peut-être qu'il y a eu un ensemble de facteurs, un surdosage accidentel + certaines réactions de l'organisme qui ont amené à ce taux ? Au pire, peut-être que le salbutamol étant autorisé dans certaines limites, peut-être que certains coureurs l'utilisent au delà de leur pathologie (asthme d'effort) jusqu'à ces limites (ce qui ne serait sans doute pas très moral mais légal) et qu'il y a eu une erreur de dosage ce jour là ? Je pense que quelle que soit la décision, sanction ou pas, on ne pourra jamais avoir de certitude absolue sur ce sujet

Si Froome devait être suspendu un an par exemple, malgré mes convictions tu ne me verras pas venir dire que cette sanction est injuste, par contre je continuerai à monter au créneau contre tous ceux qui l'accusent d'autre chose, il a droit à la présomption d'innocence pour tout ce qui s'est passé avant la Vuelta, pour ce qui s'est passé après et pour ce qui se passerait à son retour de suspension

Au passage, je suis surpris d'être un des rares ici (avec Michel Roth et Armel Villain je crois) à avoir souligné qu'il est quand même étrange que la seule chose qu'on ait (éventuellement) contre lui soit sur une étape de la Vuelta où il a terminé dans le même temps que les autres favoris, et que sur le dernier Giro il ait réalisé la plus grande performance de sa carrière alors qu'il est évident qu'il était contrôlé sous toutes les coutures (lui et son vélo). Bizarre, non ?

Il est certain que le salbutamol, même deux fois la dose limite, ne transforme pas les capacités physiques.

Ce qui est pénible dans cette histoire c'est que néanmoins tous les cas précédents ont abouti au même résultat : des sanctions plus ou moins importantes, mais des sanctions quand même au bout du compte.

Donc on a l'impression que la sanction de Froome est inéluctable, parce que le règlement antidopage est ce qu'il est, et que le coureur est responsable de ce qui sort de ses urines. Et ce n'est pas de la diffamation que de dire que Froome est positif ou a un test "anormal" à un contrôle antidopage. Ça c'est prouvé et acté.

"La présomption d'innocence" ne s'applique pas vraiment, car ce n'est pas à l'UCI de prouver que son test montre un résultat positif, mais à lui d'expliquer pourquoi. En l'absence d'explication, ou d'explication plausible, ce sera la sanction. Celle-ci tarde à venir, et il semble même que la défense ait changé plusieurs fois de version. Et puis, dépenser 7 millions d'euros en frais d'avocats et d'experts quand le pauvre clampin de troisième division n'a pas ces moyens de se défendre, ça passe assez mal aussi dans l'opinion.

Partant de là, une sanction "négociée" (par exemple en mordant en partie sur les mois d'hiver, etc.) aurait fait moins de bruit et on en parlerait plus.

Pour l'instant, le sentiment majoritaire c'est que Froome et la Sky se considèrent au dessus de tout ça, qu'ils essaient de passer en force (notamment en remportant de grandes victoires susceptibles de forcer la main des autorités), alors que tous les exemples précédents montrent qu'il y a sanction au bout du compte.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 11:08

Je m’étonne que tu perdes ton temps à répondre à Claude Carries. Non seulement il est très régulièrement à côté de la plaque dans ses « analyses », ce qui n’est pas grave, il ne s’exprime, sous couvert d’une passion aussi sincère qu’aveuglante, qu’en termes fleuris. Ses contradicteurs n’étant au mieux que des faux-culs ou des couilles molles s’obstinant effectivement à enculer les mouches, toute esquisse de dialogue civilisé n’est que chimère.

Parce que même si je suis souvent en désaccord avec lui (mais ça c'est la vie d'un forum) et s'il est effectivement agressif dans ses interventions, j'ai le sentiment que ce n'est pas quelqu'un de foncièrement mauvais, contrairement à d'autres ici

Maintenant, si ça devient trop pénible ...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 11:11

Il est certain que le salbutamol, même deux fois la dose limite, ne transforme pas les capacités physiques.

Ce qui est pénible dans cette histoire c'est que néanmoins tous les cas précédents ont abouti au même résultat : des sanctions plus ou moins importantes, mais des sanctions quand même au bout du compte.

Donc on a l'impression que la sanction de Froome est inéluctable, parce que le règlement antidopage est ce qu'il est, et que le coureur est responsable de ce qui sort de ses urines. Et ce n'est pas de la diffamation que de dire que Froome est positif ou a un test "anormal" à un contrôle antidopage. Ça c'est prouvé et acté.

"La présomption d'innocence" ne s'applique pas vraiment, car ce n'est pas à l'UCI de prouver que son test montre un résultat positif, mais à lui d'expliquer pourquoi. En l'absence d'explication, ou d'explication plausible, ce sera la sanction. Celle-ci tarde à venir, et il semble même que la défense ait changé plusieurs fois de version. Et puis, dépenser 7 millions d'euros en frais d'avocats et d'experts quand le pauvre clampin de troisième division n'a pas ces moyens de se défendre, ça passe assez mal aussi dans l'opinion.

Partant de là, une sanction "négociée" (par exemple en mordant en partie sur les mois d'hiver, etc.) aurait fait moins de bruit et on en parlerait plus.

Pour l'instant, le sentiment majoritaire c'est que Froome et la Sky se considèrent au dessus de tout ça, qu'ils essaient de passer en force (notamment en remportant de grandes victoires susceptibles de forcer la main des autorités), alors que tous les exemples précédents montrent qu'il y a sanction au bout du compte.

Pour la présomption d'innocence, si tu as bien lu je me place sur un plan moral pour le reste de sa carrière

Pour l'affaire du salbutamol je laisse ça aux avocats dont c'est le métier

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 11:20

Il est certain que le salbutamol, même deux fois la dose limite, ne transforme pas les capacités physiques.

Ce qui est pénible dans cette histoire c'est que néanmoins tous les cas précédents ont abouti au même résultat : des sanctions plus ou moins importantes, mais des sanctions quand même au bout du compte.

Donc on a l'impression que la sanction de Froome est inéluctable, parce que le règlement antidopage est ce qu'il est, et que le coureur est responsable de ce qui sort de ses urines. Et ce n'est pas de la diffamation que de dire que Froome est positif ou a un test "anormal" à un contrôle antidopage. Ça c'est prouvé et acté.

"La présomption d'innocence" ne s'applique pas vraiment, car ce n'est pas à l'UCI de prouver que son test montre un résultat positif, mais à lui d'expliquer pourquoi. En l'absence d'explication, ou d'explication plausible, ce sera la sanction. Celle-ci tarde à venir, et il semble même que la défense ait changé plusieurs fois de version. Et puis, dépenser 7 millions d'euros en frais d'avocats et d'experts quand le pauvre clampin de troisième division n'a pas ces moyens de se défendre, ça passe assez mal aussi dans l'opinion.

Partant de là, une sanction "négociée" (par exemple en mordant en partie sur les mois d'hiver, etc.) aurait fait moins de bruit et on en parlerait plus.

Pour l'instant, le sentiment majoritaire c'est que Froome et la Sky se considèrent au dessus de tout ça, qu'ils essaient de passer en force (notamment en remportant de grandes victoires susceptibles de forcer la main des autorités), alors que tous les exemples précédents montrent qu'il y a sanction au bout du compte.

"...Pour l'instant, le sentiment majoritaire c'est que Froome et la Sky se considèrent au dessus de tout ça, qu'ils essaient de passer en force (notamment en remportant de grandes victoires susceptibles de forcer la main des autorités)..."

 C'est aussi mon avis.

Je fais donc partie de la majorité dans le cas présent (alors que je faisais partie d'une petite minorité à l'époque de L.A.)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 11:21

Il est certain que le salbutamol, même deux fois la dose limite, ne transforme pas les capacités physiques.

Ce qui est pénible dans cette histoire c'est que néanmoins tous les cas précédents ont abouti au même résultat : des sanctions plus ou moins importantes, mais des sanctions quand même au bout du compte.

Donc on a l'impression que la sanction de Froome est inéluctable, parce que le règlement antidopage est ce qu'il est, et que le coureur est responsable de ce qui sort de ses urines. Et ce n'est pas de la diffamation que de dire que Froome est positif ou a un test "anormal" à un contrôle antidopage. Ça c'est prouvé et acté.

"La présomption d'innocence" ne s'applique pas vraiment, car ce n'est pas à l'UCI de prouver que son test montre un résultat positif, mais à lui d'expliquer pourquoi. En l'absence d'explication, ou d'explication plausible, ce sera la sanction. Celle-ci tarde à venir, et il semble même que la défense ait changé plusieurs fois de version. Et puis, dépenser 7 millions d'euros en frais d'avocats et d'experts quand le pauvre clampin de troisième division n'a pas ces moyens de se défendre, ça passe assez mal aussi dans l'opinion.

Partant de là, une sanction "négociée" (par exemple en mordant en partie sur les mois d'hiver, etc.) aurait fait moins de bruit et on en parlerait plus.

Pour l'instant, le sentiment majoritaire c'est que Froome et la Sky se considèrent au dessus de tout ça, qu'ils essaient de passer en force (notamment en remportant de grandes victoires susceptibles de forcer la main des autorités), alors que tous les exemples précédents montrent qu'il y a sanction au bout du compte.

 Et puis, dépenser 7 millions d'euros en frais d'avocats et d'experts

Peux tu me dire d'où tu sors cette somme , ça me parait vraiment énorme

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 11:43

 Et puis, dépenser 7 millions d'euros en frais d'avocats et d'experts

Peux tu me dire d'où tu sors cette somme , ça me parait vraiment énorme

http://www.lepoint.fr/video/chris-froome-une-defense-a-7-millions-d-euros-14-04-2018-2210662_738.php

repris de la Stampa.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 11:46

http://www.lepoint.fr/video/chris-froome-une-defense-a-7-millions-d-euros-14-04-2018-2210662_738.php

repris de la Stampa.

Ok merci

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 12:01

Non je ne dormais pas. Je m'amusais à lire tes commentaires et certains autres du même tonneau. 

Particulièrement, il y en a un qui 'amuse bien. Tu racontes qu'avec Froome tu ne veux pas être cocu une deuxième fois parce que tu l'as déjà été avec Armstrong. Mais, mon pauvre, avec Contador, Valverde,.. tu étais déjà au moins cocu 3 fois. Le pire c'est que tu n'as pas encore réussi à compter le nombre exact de tes cornes, toi qui continue à porter aux nues Contador et Valverde. 

Au fait:

Combien de temps a duré l'affaire Contador ?

Combien de temps a duré l'affaire Valverde ?

N'avaient-ils pas de bons avocats eux aussi ?

Je ne défend pas Froome. J'attends la suite de cette affaire. C'est seulement après que je me ferai ma propre opinion sur l'Anglais. 

Mais quand je lis ici certains commentaires, j'ai vraiment l'impression que beaucoup ont la mémoire courte et surtout très sélective. D'autant plus, qu'être éventuellement dopé au salbutamol, est très loin d'un dopage lourd à l'EPO et aux transfusions sanguines.

Pour ton info, tu peux lire mes âneries ici:

http://www.cyclisme-dopage.com/portraits/contador.htm

Amusant, hein de lire que Froome a le même avocat que Contador, un certain Mike Morgan. 

 

ca ne sert a rien de sortir les fantômes des placards pas plus que ça ne disculpe Froome de savoir qu il a le meme avocat qu avait Contador.Le probleme que pose Froome c est que l on sent que l on veut enterrer cette affaire;et en lui laissant faire et gagner le TDF ce sera de la pantalonade de le declasser ensuite;on pousse le cyclisme dans une impasse et donc faire le canard encore 8 mois apres;pousse certains dont Hinault et maintenant Guimard a intervenir avant le depart du tdf

cette situation est intolerable

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 12:06

Tiens donc, maintenant tu nous fais une psychanalyse, je te dois combien ?

Pour que tu comprennes une fois pour toutes mon point de vue, je te l'explique une dernière fois

 

Il y a pour moi un principe extrêmement important, pas que dans le vélo, mais dans le reste de la vie aussi, c'est la présomption d'innocence

Attention, pas la présomption d'innocence "technico-juridique" rabachée par Alcantara, qui a écrit à plusieurs reprises par ailleurs que pour lui tous les cyclistes pros étaient dopés, donc qui n'y croit pas une seconde, c'est juste pour lui un effet de manches

Non, ce que j'appellerais une présomption d'innocence "morale", c'est-à-dire que pour moi on n'a pas le droit d'accuser quelqu'un de quelque chose si on n'en a pas la preuve

 

Et le pire, c'est que tous ceux qui accusent Froome (ou un autre) d'être le plus grand tricheur de l'histoire du cyclisme ne supporteraient pas une seconde qu'on se comporte comme ça avec eux

Imaginons par exemple que tu sois accusé d'un crime. Tu arrives au tribunal, et là le juge te dit : "Monsieur Carries, nous n'avons aucune preuve contre vous, mais vous nous faites penser à quelqu'un qui a commis le même genre de crime il y a quelques années, donc vous êtes condamné à 10 ans de prison". J'imagine que tu trouverais ça normal (?), tu irais sereinement en prison en disant "c'est bien fait pour moi, je n'avais qu'à pas ressembler au gars en question"

 

Dernière chose, tu me reproches de ne pas choisir de camp

Déjà, est-on réellement obligé de choisir un camp dans toute situation, n'y a-t-il pas des cas où on a le droit de rester neutre ?

Et enfin, sur le cas Froome, j'ai clairement choisi un camp, d'après tout ce que j'ai lu et entendu de lui je pense que c'est quelqu'un d'honnête. Peut-être que je me trompe je n'en sais rien, mais du coup je n'admets pas qu'on l'accuse de certaines choses sans preuves

Sur l'affaire du salbutamol (pour laquelle je le rappelle on n'a pas encore les conclusions définitives), je ne sais pas, peut-être qu'il y a eu un ensemble de facteurs, un surdosage accidentel + certaines réactions de l'organisme qui ont amené à ce taux ? Au pire, peut-être que le salbutamol étant autorisé dans certaines limites, peut-être que certains coureurs l'utilisent au delà de leur pathologie (asthme d'effort) jusqu'à ces limites (ce qui ne serait sans doute pas très moral mais légal) et qu'il y a eu une erreur de dosage ce jour là ? Je pense que quelle que soit la décision, sanction ou pas, on ne pourra jamais avoir de certitude absolue sur ce sujet

Si Froome devait être suspendu un an par exemple, malgré mes convictions tu ne me verras pas venir dire que cette sanction est injuste, par contre je continuerai à monter au créneau contre tous ceux qui l'accusent d'autre chose, il a droit à la présomption d'innocence pour tout ce qui s'est passé avant la Vuelta, pour ce qui s'est passé après et pour ce qui se passerait à son retour de suspension

Au passage, je suis surpris d'être un des rares ici (avec Michel Roth et Armel Villain je crois) à avoir souligné qu'il est quand même étrange que la seule chose qu'on ait (éventuellement) contre lui soit sur une étape de la Vuelta où il a terminé dans le même temps que les autres favoris, et que sur le dernier Giro il ait réalisé la plus grande performance de sa carrière alors qu'il est évident qu'il était contrôlé sous toutes les coutures (lui et son vélo). Bizarre, non ?

je ne veux pas entrer en debat sterile mais la difference entre moi accuse sans preuve d etre un assassin et Froome accusé par moi et d autres d etre positif,c est que pour moije n ai tué personne  il n y a aucune preuve mais pour Froome il y en a car il est positif pour le double de la dose autorisée qui est déjà en soit un passe droit.Autrement on accepte que tu prennes de ce produit avec un seuil a ne pas depasser.Tu le depasse du double,tu est donc responsable.C est ni Hinault;ni Guimard ni moi meme qui somme positif au salbutanol,c est bien lui

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 12:07

 Et puis, dépenser 7 millions d'euros en frais d'avocats et d'experts

Peux tu me dire d'où tu sors cette somme , ça me parait vraiment énorme

C'est une somme très normale pour ce genre d'affaire dans le sport, cinéma ou showbusiness qui n'est en aucune façon malgré ce que voudraient laisser penser certains une preuve d'une quelconque collusion ou corruption ou je ne sais quoi.

Les cabinets d'avocats spécialisées anglo-saxons ont des tarifs très élevés.

A tarifs énormes des coureurs, à bénéfices énormes des équipes, s'joutent les tarifs énormes des avocats si besoin.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 12:23

je ne veux pas entrer en debat sterile mais la difference entre moi accuse sans preuve d etre un assassin et Froome accusé par moi et d autres d etre positif,c est que pour moije n ai tué personne  il n y a aucune preuve mais pour Froome il y en a car il est positif pour le double de la dose autorisée qui est déjà en soit un passe droit.Autrement on accepte que tu prennes de ce produit avec un seuil a ne pas depasser.Tu le depasse du double,tu est donc responsable.C est ni Hinault;ni Guimard ni moi meme qui somme positif au salbutanol,c est bien lui

Je répète une dernière fois, dans ce débat je ne parle pas de l'affaire du salbutamol, je parle du fait que vous extrapoliez ça à l'ensemble de sa carrière

C'est bien toi qui as écrit ça, non ?

"pour moi ne vous en deplaise Froome s est dopé sur la Vuelta et(erreur de dosage)il l a refait ailleurs sans erreur de dosage"

Eh bien la fin de ta phrase, c'est exactement le même principe que t'accuser d'un crime sans preuves

Sur ce, je vais suivre le conseil de Jacques Litaize, j'arrête de parler avec toi, ça ne sert à rien, tu ne comprends que ce que tu veux comprendre

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 13:09

C'est une somme très normale pour ce genre d'affaire dans le sport, cinéma ou showbusiness qui n'est en aucune façon malgré ce que voudraient laisser penser certains une preuve d'une quelconque collusion ou corruption ou je ne sais quoi.

Les cabinets d'avocats spécialisées anglo-saxons ont des tarifs très élevés.

A tarifs énormes des coureurs, à bénéfices énormes des équipes, s'joutent les tarifs énormes des avocats si besoin.

"...C'est une somme très normale ..."

Faudrait-il limiter le budget "avocats" des équipes cyclistes pour ne pas donner un avantage aux plus riches?

Même chez les footeux il y a des codes de bonne conduite financière.

Et cela va en France jusqu'au cas des élections présidentielles, les dépenses sont encadrées.

Je connais aux USA une femme divorcée, de faibles ressources, qui n'a qu'un droit de visite de sa fille (très jeune) et dont l'ex-mari vient d'obtenir qu'elle doive lui payer 600$ US mensuels (qu'elle n' a pas bien sûr) pour subvenir aux besoins de l'enfant. Il va sans dire que l'ex-mari bien sûr a de quoi se payer un avocat. (je passe sur les côtés les plus abjects de l'ex-mari)

C'est la justice : "selon que vous serez puissant ou misérable ..."

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 14:48

Je répète une dernière fois, dans ce débat je ne parle pas de l'affaire du salbutamol, je parle du fait que vous extrapoliez ça à l'ensemble de sa carrière

C'est bien toi qui as écrit ça, non ?

"pour moi ne vous en deplaise Froome s est dopé sur la Vuelta et(erreur de dosage)il l a refait ailleurs sans erreur de dosage"

Eh bien la fin de ta phrase, c'est exactement le même principe que t'accuser d'un crime sans preuves

Sur ce, je vais suivre le conseil de Jacques Litaize, j'arrête de parler avec toi, ça ne sert à rien, tu ne comprends que ce que tu veux comprendre

dans le cadre du dopage on sort souvent la presomption d'innocence;mais juqu a present le second echantillon a toujours confirmé le premier et pour Froome c est pareil 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 14:51

dans le cadre du dopage on sort souvent la presomption d'innocence;mais juqu a present le second echantillon a toujours confirmé le premier et pour Froome c est pareil 

Je remets ma phrase

"Je répète une dernière fois, dans ce débat je ne parle pas de l'affaire du salbutamol, je parle du fait que vous extrapoliez ça à l'ensemble de sa carrière"

Et pour une fois je vais me mettre à ton niveau : tu es limité intellectuellement ou tu le fais exprès ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 15:35

dans le cadre du dopage on sort souvent la presomption d'innocence;mais juqu a present le second echantillon a toujours confirmé le premier et pour Froome c est pareil 

Ou alors, dernière solution, après franchement je ne vois plus smiley embarassed

Ton ordinateur a un bug et tu n'as accès qu'à une partie de mes posts

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 16:27

dans le cadre du dopage on sort souvent la presomption d'innocence;mais juqu a present le second echantillon a toujours confirmé le premier et pour Froome c est pareil 

smiley rolleyes

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 17:31

Je remets ma phrase

"Je répète une dernière fois, dans ce débat je ne parle pas de l'affaire du salbutamol, je parle du fait que vous extrapoliez ça à l'ensemble de sa carrière"

Et pour une fois je vais me mettre à ton niveau : tu es limité intellectuellement ou tu le fais exprès ?

je suis limité intellectuellement,qui d'autre que moi pourrait s'immaginer que Froome se dope

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 17:38

je suis limité intellectuellement,qui d'autre que moi pourrait s'immaginer que Froome se dope

Entre s'imaginer et le savoir, il y a une nuance (et par pitié je ne parle pas du salbutamol, même si on pourrait en parler puisque ça n'a pas encore été jugé)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/06/2018 21:33

"Tu vois, il y a un truc que je déteste, ce sont les guignols qui font des affirmations sans rien savoir mais déclarent que c'est la vérité, car ils le disent. Franchement, ces guignols me dégoûtent."

Tu ne dois pas trop t'aimer, voire te dégoûter toi-même quand tu regardes ta tête de guignol dans la glace.

 

"Pour "anormal" vs "positif", il faut vraiment être borné et de mauvaise foi pour dire "c'est la même chose". Le vocabulaire résulte d'une simple observation : anormal c'est quand quelque chose qui devait être là y est en taux trop élevé, positif c'est quand tu trouves quelque chose qui ne devait pas être là. Point final. Tu as déjà entendu "contrôlé positif à l'hématocrite" ? Non ? Ben voila. Si c'était la même chose, on pourrait intervertir les termes sans soucis et ce n'est pas le cas."

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/06/2018 21:40

Tu es un drôle toi.

  • Si, le British journal of clinical pharmacology est une revue mineure (indice d'impact faible). Anecdote amusante, cette revue est dirigée par un certain Adam Cohen. Tu penses que cela a pu aider à la publication d'un article de Cohen Adam ?
  • Les financements sont rarement centralisées par les universités. Les équipes en cherchent directement.
  • Enfin, ma préférée, ta tirade sur "ces guignols sont trop cons pour comprendre que cette étude n'est même pas une bon arme de défense pour Froome. Mais bon, pour ça il faudrait réfléchir un peu, et ce n'est pas la qualité première des guignols." Tu as un sens aigüe de l'autodérision, car cette étude dont seule des "crétins trop cons" peuvent penser qu'elle peut servir à disculper Froome (plus modestement : à semer le doute) se trouve... dans le dossier préparer par les avocats de Froome. Tu sais, les cadors qui se font payer sept millions d'euros, mais qui en fait, selon toi, sont des "crétins trop cons".

smiley cool

Juste un petit message de soutien smiley wink

MP à suivre

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/06/2018 23:01

Bon, un impact factor à 3.493, il y a pire. Mais c'est sur que ce n'est pas le New England. En même temps, même dans ce dernier, il y a des articles de très moyenne qualité niveau méthodologie (mais un numéro par semaine). Pour se faire une idée, il faut regarder l'article en lui même et sa méthodologie quand il s'agit d'étude. Les conflits d'intérêts potentiels sont évidement à prendre en compte notamment vis à vis du comité editorial. Je n'ai pas encore lu l'article en question mais vais le télécharger dès demain depuis la fac !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 25/06/2018 23:43

Rappel d'une statistique (article de cyclism'actu de mars)

Si les rumeurs vont bon train et ont même tendance à perturber l'enquête comme le coureur britannique, des informations statistiques acquises par l'agence Press Association viennent mettre à mal les chances qu'auraient le dernier vanqueur de la Vuelta d'être complètement relaxé. Néanmoins il demeure important de rappeler que ces informations récupérées à l'agence britannique anti-dopage (UKAD) ne sont qu'une moyenne purement statistique et ne sauraient influer sur la décision à prendre pour  le Britannique. Ainsi ces données mettent en avant qu'entre 2015 et 2017, 109 cas d'analyses anormales ont été répertoriés par l'UKAD. Parmis tous ces athlètes 77 se sont avérés être des violations des règles anti-dopage.

Mais ce n'est qu'une statistique.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Dopage Haut de page

Maillon

Week end promo

Roses bikes

Sport 101 Facebook V4

KTM