FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • Hollande

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 06/02/2019 16:57

Excuses moi et je ne veux pas te manquer de respect, mais c'est naïf de croire ce que racontent les politiques ! 

Et cela vas de l’extrême droite à l'extrême gauche,  il y a certainement quelques exceptions, mais quand on me ment tout le temps, je ne fait plus confiance à personne ! 

Pourquoi me manquer de respect ...

Non tu as raison ,mais ma naïveté. ...

Je rapporte, ce que j ai lu .

C est pour meubler,maintenant il fait ce qu' il veut c est son affaire. smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/02/2019 17:24

Excuses moi et je ne veux pas te manquer de respect, mais c'est naïf de croire ce que racontent les politiques ! 

Et cela vas de l’extrême droite à l'extrême gauche,  il y a certainement quelques exceptions, mais quand on me ment tout le temps, je ne fait plus confiance à personne ! 

Il y a quand même eu José Mujica en Uruguay. (Après avoir été dans sa jeunesse cycliste puis guerillero Tupamaro).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/02/2019 17:31

pour être précis Ferdinand, Sarkozy ne siège plus. il s'est mis en retrait suite à ses mises en examen, ce qu'il n'était pas obligé de faire légalement

Sa mise en retrait n’est pas liée à ses mises en examen mais au rejet de ses comptes de campagne 2012 par le CC. Une décision politique (et non pas judiciaire).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/02/2019 20:11

Non .pas les Pays Bas. 

Notre ancien président. .

Moi président, jamais  comme mon ou mon prédécesseur, je créerai 

ou ferai des discours .

Bon moi ancien président, je viens de créer une société ,qui me

permettra  de discourir et de gagner des tunes. ..

Le plus cher ,c est Obama et Bill, mais bon ..

Comme quoi les promesses sont toujours tenues ..

Un président  ?  Plutôt un imposteur smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/02/2019 20:58

Je ne veux pas te décevoir, mais c'est un tout petit peu plus compliqué.

Hollande et Sarkozy sont membres du Conseil constitutionnel en leur qualité d'anciens Présidents de la République - comme VGE. Seulement ils n'ont pas abandonné toute velléité d'intervenir (comprendre : revenir) dans la vie politique. Donc ils ne siègent pas au CC et ne sont pas rémunérés.

Mais le jour où ils réaliseront que leur tour est passé et qu'ils cesseront de rêver à leur retour, rien ne les empêche de rejoindre le CC (et je ne les imagine pas renoncer à cette faculté, même si bien sûr je peux me tromper smiley wink).

Peut être car là tu penses qu'un jour, blablabla. On verra.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 06/02/2019 21:04

Excuses moi et je ne veux pas te manquer de respect, mais c'est naïf de croire ce que racontent les politiques ! 

Et cela vas de l’extrême droite à l'extrême gauche,  il y a certainement quelques exceptions, mais quand on me ment tout le temps, je ne fait plus confiance à personne ! 

Quand tu vois certains reportages bidonnés, tu ne crois plus en rien. BFM TV efface de l'écran des messages pas gentils à l'encontre de macron. Les sondages, bin quand tu en demandes un, tu veux un résultat qui te convienne, en politique, bref je ne crois plus personne.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/02/2019 05:53

Quand tu vois certains reportages bidonnés, tu ne crois plus en rien. BFM TV efface de l'écran des messages pas gentils à l'encontre de macron. Les sondages, bin quand tu en demandes un, tu veux un résultat qui te convienne, en politique, bref je ne crois plus personne.

Tu as presque juste, mais c'est France TV qui a bidonné les images

 

https://www.lci.fr/medias/france-3-plaide-une-erreur-humaine-apres-avoir-retouche-une-pancarte-anti-macron-2107644.html

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/02/2019 15:11

Quand tu vois certains reportages bidonnés, tu ne crois plus en rien. BFM TV efface de l'écran des messages pas gentils à l'encontre de macron. Les sondages, bin quand tu en demandes un, tu veux un résultat qui te convienne, en politique, bref je ne crois plus personne.

Je ne te comprends pas, mon ami.

Grâce au fait que BFM TV doive trouver des informations à diffuser, entre deux plages publicitaires, ils ont médiatisé le combat des GJ, pendant 3 mois, 24/24. Grâce à cela, le Président, abandon de l'augmentation de CSG, te permet d'être fier de ne pas vouloir être solidaire des salariés. Et, tu te plains encore...

A ton sujet, il n'y a qu'une question qui m'intéresse: as-tu posé la question à tes enfants pour savoir s'ils acceptaient une hausse de leur cotisation retraite, pour que ta retraite suive l'inflation?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/02/2019 21:43

Je ne te comprends pas, mon ami.

Grâce au fait que BFM TV doive trouver des informations à diffuser, entre deux plages publicitaires, ils ont médiatisé le combat des GJ, pendant 3 mois, 24/24. Grâce à cela, le Président, abandon de l'augmentation de CSG, te permet d'être fier de ne pas vouloir être solidaire des salariés. Et, tu te plains encore...

A ton sujet, il n'y a qu'une question qui m'intéresse: as-tu posé la question à tes enfants pour savoir s'ils acceptaient une hausse de leur cotisation retraite, pour que ta retraite suive l'inflation?

" s'ils acceptaient une hausse de leur cotisation retraite, pour que ta retraite suive l'inflation? "

si on suit ton raisonnement jusqu'à l'absurde, une entreprise qui va mal, doit baisser les salaires

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/02/2019 12:28

" s'ils acceptaient une hausse de leur cotisation retraite, pour que ta retraite suive l'inflation? "

si on suit ton raisonnement jusqu'à l'absurde, une entreprise qui va mal, doit baisser les salaires

Ca n'a rien à voir.

Pour mémoire, la retraite en France est un système par répartition. Par conséquent, les retraités 2019 sont censés se partager les cotisations 2019. Donc, si les retraités souhaitent que leur indemnité retraite suit l'inflation, il suffit qu'ils convainquent les salariés de cotiser davantage.

Par conséquent, je pousse rien à l'absurde. Je ne fais que constater que, lors de la dernière réforme des retraites, les syndicats ont bien rappelés l'attachement des français à la retraite par répartition. Ce système de retraite présente de nombreux avantages, mais également certains inconvénients. Ce système collectif, par répartition, en opposition avec le système par point, demande donc, dans le respect du dialogue social, le consentement des salariés, si les retraités souhaitent que leur indemnité suit l'inflation. Comme nous avons, en réalité, des difficultés avec le dialogue social, je propose à chaque retraité portant cette revendication à commencer le dialogue social à une petite échelle: la famille. Et, par la suite, comme proposé par les GJ, soutenus par M. Delgondo, nous aboutissions à un RIC où la question serait la suivante.

"Accepteriez-vous que votre cotisation retraite augmente de X% en 2019, pour que les indemnités retraite suivent l'inflation?"

J'ai bien écouté M. Chouars, le penseur du RIC! Je ne fais qu'appliquer le principe dans le détail.

De vous à moi, je pense que beaucoup de GJ vont, préférer l'ancien système, c'est-à-dire 100% d'irresponsabilité dans la dépense du bien collectif, au véritable principe du RIC. Mais chut... Il ne faut pas que ça se sache.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/02/2019 13:53

Ca n'a rien à voir.

Pour mémoire, la retraite en France est un système par répartition. Par conséquent, les retraités 2019 sont censés se partager les cotisations 2019. Donc, si les retraités souhaitent que leur indemnité retraite suit l'inflation, il suffit qu'ils convainquent les salariés de cotiser davantage.

Par conséquent, je pousse rien à l'absurde. Je ne fais que constater que, lors de la dernière réforme des retraites, les syndicats ont bien rappelés l'attachement des français à la retraite par répartition. Ce système de retraite présente de nombreux avantages, mais également certains inconvénients. Ce système collectif, par répartition, en opposition avec le système par point, demande donc, dans le respect du dialogue social, le consentement des salariés, si les retraités souhaitent que leur indemnité suit l'inflation. Comme nous avons, en réalité, des difficultés avec le dialogue social, je propose à chaque retraité portant cette revendication à commencer le dialogue social à une petite échelle: la famille. Et, par la suite, comme proposé par les GJ, soutenus par M. Delgondo, nous aboutissions à un RIC où la question serait la suivante.

"Accepteriez-vous que votre cotisation retraite augmente de X% en 2019, pour que les indemnités retraite suivent l'inflation?"

J'ai bien écouté M. Chouars, le penseur du RIC! Je ne fais qu'appliquer le principe dans le détail.

De vous à moi, je pense que beaucoup de GJ vont, préférer l'ancien système, c'est-à-dire 100% d'irresponsabilité dans la dépense du bien collectif, au véritable principe du RIC. Mais chut... Il ne faut pas que ça se sache.

" les retraités 2019 sont censés se partager les cotisations 2019. " j'ajoute: pour que les caisses de retraite soient à l'equilibre

les salariés d'une entreprise sont censés etre payés de telle facon qu'il reste à l'entreprise un peu de benefice. si elle va mal et que le benefice est negatif , il faut baisser les salaires pour que l'entreprise soit à l'equilibre.

ça revient un peu au meme, non ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/02/2019 17:29

" les retraités 2019 sont censés se partager les cotisations 2019. " j'ajoute: pour que les caisses de retraite soient à l'equilibre

les salariés d'une entreprise sont censés etre payés de telle facon qu'il reste à l'entreprise un peu de benefice. si elle va mal et que le benefice est negatif , il faut baisser les salaires pour que l'entreprise soit à l'equilibre.

ça revient un peu au meme, non ?

Dans le cas des retraites, le système par répartition induit une évolution indépendante de l'inflation des salaires.

Dans le cas de la paie des salariés, si l'entreprise est en difficulté, une restructuration s'impose impliquant souvent des licenciements. La loi ne permet pas de diminuer les salaires. Donc, le système n'induit pas une baisse possible des salaires.

Mais, sur le principe, et indépendamment des lois, un système non équilibré, que ce soit l'équilibre financier d'une entreprise ou du système de retraite, ne devrait pas durer longtemps. Et, si malgré tout, on maintient un système en déséquilibre longtemps, le retour à la réalité n'en sera que plus violent. C'est le sujet de mes interventions non vélocipédiques.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/02/2019 19:37

Dans le cas des retraites, le système par répartition induit une évolution indépendante de l'inflation des salaires.

Dans le cas de la paie des salariés, si l'entreprise est en difficulté, une restructuration s'impose impliquant souvent des licenciements. La loi ne permet pas de diminuer les salaires. Donc, le système n'induit pas une baisse possible des salaires.

Mais, sur le principe, et indépendamment des lois, un système non équilibré, que ce soit l'équilibre financier d'une entreprise ou du système de retraite, ne devrait pas durer longtemps. Et, si malgré tout, on maintient un système en déséquilibre longtemps, le retour à la réalité n'en sera que plus violent. C'est le sujet de mes interventions non vélocipédiques.

 

 J'ai lu en diagonale, mais j'ai  l'impression que tu mélanges un peu tout, mon gars.

 Le régime par point sera aussi un régime collectif par répartition.

Bien sûr que la majorité est pour que les retraites suivent l'inflation (nous sommes tous des futurs retraités).    

Le système de retraite n'a jamais été en équilibre, c'est pour cela qu'il faut sans cesse reformer,  il est bénéficiaire ou déficitaire suivant les périodes.

Les gestionnaires du système adaptent constamment son évolution et c'est l’Etat qui fait le tampon financièrement.

Pour les déséquilibres, je te propose de ne plus voter pour les gens qui gèrent le pays et qui

nous font des budgets déficitaires depuis 1974.  

 

MLS

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/02/2019 16:27

 J'ai lu en diagonale, mais j'ai  l'impression que tu mélanges un peu tout, mon gars.

 Le régime par point sera aussi un régime collectif par répartition.

Bien sûr que la majorité est pour que les retraites suivent l'inflation (nous sommes tous des futurs retraités).    

Le système de retraite n'a jamais été en équilibre, c'est pour cela qu'il faut sans cesse reformer,  il est bénéficiaire ou déficitaire suivant les périodes.

Les gestionnaires du système adaptent constamment son évolution et c'est l’Etat qui fait le tampon financièrement.

Pour les déséquilibres, je te propose de ne plus voter pour les gens qui gèrent le pays et qui

nous font des budgets déficitaires depuis 1974.  

 

MLS

 "Le régime par point sera aussi un régime collectif par répartition".

Non, c'est un système individuel.

"...c'est l’Etat qui fait le tampon financièrement."

Encore, non. Ce sont des investisseurs étrangers.

Je te réponds sur 2 points, mais le reste.... C'est très amusant, à la vue de ce que tu écris, de dire "...mais j'ai  l'impression que tu mélanges un peu tout,...".

Surtout, ne te réveilles pas; tout va bien... dans le "monde merveilleux de Candy".

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/02/2019 17:00

 "Le régime par point sera aussi un régime collectif par répartition".

Non, c'est un système individuel.

"...c'est l’Etat qui fait le tampon financièrement."

Encore, non. Ce sont des investisseurs étrangers.

Je te réponds sur 2 points, mais le reste.... C'est très amusant, à la vue de ce que tu écris, de dire "...mais j'ai  l'impression que tu mélanges un peu tout,...".

Surtout, ne te réveilles pas; tout va bien... dans le "monde merveilleux de Candy".

 

investisseurs etrangers ??  tu te moques de nous on dirait, c'est un poisson d'avril ......

en tout cas, Macron and co, echaudés par les GJ, s'ils veulent faire cette reforme des retraites par points, ils auront INTERET à expliquer aux actifs concernés, surtout aux plus jeunes, TOUS LES TENANTS ET ABOUTISSANTS d'un tel systeme, SANS MENTIR. on voit ce que ça donne, quand on ment, à travers l'exemple du BREIXIT 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/02/2019 17:32

investisseurs etrangers ??  tu te moques de nous on dirait, c'est un poisson d'avril ......

en tout cas, Macron and co, echaudés par les GJ, s'ils veulent faire cette reforme des retraites par points, ils auront INTERET à expliquer aux actifs concernés, surtout aux plus jeunes, TOUS LES TENANTS ET ABOUTISSANTS d'un tel systeme, SANS MENTIR. on voit ce que ça donne, quand on ment, à travers l'exemple du BREIXIT 

Oui je suis pas certains que bien expliqué  les anglais auraient tout compris .

C est valable pour nous aussi français. 

Je crains que certains, ne comprennent que ce qu' ils veulent bien entendre ,valable, pour certains français aussi ,

J en fait partie puisque  c est mon avis ..

Bonne soirée. 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/02/2019 17:53

Oui je suis pas certains que bien expliqué  les anglais auraient tout compris .

C est valable pour nous aussi français. 

Je crains que certains, ne comprennent que ce qu' ils veulent bien entendre ,valable, pour certains français aussi ,

J en fait partie puisque  c est mon avis ..

Bonne soirée. 

 

Pour le référendum sur le brexit, les leave avaient bien expliqué.

Sauf qu entre ceux qui ont voulu boter les fesses des politiques, et ceux qui ont cru sans verifier ceux qui leur ont promis la main sur le cœur "demain on rase gratis" et bien le oui l a emporté.

Alors certes il y a des politiques malhonnêtes, mais il y a aussi des électeurs stupides

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/02/2019 18:08

Pour le référendum sur le brexit, les leave avaient bien expliqué.

Sauf qu entre ceux qui ont voulu boter les fesses des politiques, et ceux qui ont cru sans verifier ceux qui leur ont promis la main sur le cœur "demain on rase gratis" et bien le oui l a emporté.

Alors certes il y a des politiques malhonnêtes, mais il y a aussi des électeurs stupides

Comme disait, Jacques Rueff"soyez libéraux.,soyez socialistes, mais soyez pas

menteurs. "

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/02/2019 18:14

 "Le régime par point sera aussi un régime collectif par répartition".

Non, c'est un système individuel.

"...c'est l’Etat qui fait le tampon financièrement."

Encore, non. Ce sont des investisseurs étrangers.

Je te réponds sur 2 points, mais le reste.... C'est très amusant, à la vue de ce que tu écris, de dire "...mais j'ai  l'impression que tu mélanges un peu tout,...".

Surtout, ne te réveilles pas; tout va bien... dans le "monde merveilleux de Candy".

 

Tu délires mon Pauth ! Le système actuel est aussi individuel, la pension est calculé suivant la carrière de chacun.

Investisseurs étrangers ? T'es sur que tu mélanges pas tout ?

 

MLS

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/02/2019 23:03

par points ou non c'est un regime par repartition. si la reforme se fait, les cotisations (de ce "systeme à points") des actifs, iront abonder les caisses de retraite, comme actuellement, tout sera melangé, et retournera "aussi sec" pour payer les retraités . on ne voit pas ce que viendraient faire des investisseurs privés.

de toute façon, meme une retraite par capitalisation, est aussi de la repartition, puisque l'argent que cotisent les actifs pour le fonds de retraite "machin chose", sert directement (aussi sec ai je dis plus haut) à payer les retraités qui ont choisi ce fonds.

et ces fonds de pension sont donc aussi tributaires de la demographie, du rapport actif/passif.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/02/2019 19:00

investisseurs etrangers ??  tu te moques de nous on dirait, c'est un poisson d'avril ......

en tout cas, Macron and co, echaudés par les GJ, s'ils veulent faire cette reforme des retraites par points, ils auront INTERET à expliquer aux actifs concernés, surtout aux plus jeunes, TOUS LES TENANTS ET ABOUTISSANTS d'un tel systeme, SANS MENTIR. on voit ce que ça donne, quand on ment, à travers l'exemple du BREIXIT 

"investisseurs etrangers ??  tu te moques de nous on dirait, c'est un poisson d'avril ......"

Le système de retraite français est déficitaire, n'est-ce pas?

Alors comment fait-on pour continuer à payer les retraites? On émet de la dette sous forme de "bons du trésor". Ces "bons" sont vendus sur les marchés financiers, avec une rémunération faible mais assurée. Des investisseurs achètent ces bons. L'argent des investisseurs sert, entre autre, à payer les retraites. CQFD.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/02/2019 19:06

Tu délires mon Pauth ! Le système actuel est aussi individuel, la pension est calculé suivant la carrière de chacun.

Investisseurs étrangers ? T'es sur que tu mélanges pas tout ?

 

MLS

En fait, j'ai mal répondu à ton premier post.

Ce que tu décris, sur les retraites, avec l'intervention de l'Etat, est dans un monde "normal". Sauf qu'en France, nous ne sommes pas du tout dans un monde normal, depuis maintenant 40 ans. Si, depuis 40 ans, tu ne t'es pas encore aperçu que ça ne va pas, je ne peux rien pour toi. Mais, tu peux lire les rapports de la Cour des Comptes, certes un peu technique; tout y est.

Après, visiblement, ce que je te dis va en contradiction de ce que tu prends pour vrai. Alors, tu as deux solutions, soit tu fermes les yeux pour ne pas voir, soit tu lis les rapports de la Cour des Comptes... Et, tu me réponds: "je te prie de m'excuser pour mon ignorance!"

Cordialement.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

Sea Otter

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 24 mars 2019
dimanche 07 avril 2019
samedi 13 avril 2019
dimanche 14 avril 2019
lundi 22 avril 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES