FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Dopage • Il est partout !

Retour au forum Autres > Dopage Bas de page

envoyé le 21/02/2018 11:55

https://www.lequipe.fr/Curling/Actualites/Curling-l-echantillon-b-confirme-le-controle-positif-d-alexander-krushelnitsky/877323

 

 

Autant j'aurais eu tendance à être relativement clément envers Sharapova, prise peu de temps après l'interdiction de ce produit longtemps permis et abondamment utilisé dans son pays, autant je tendrais vers la sévérité envers ce crétin.

Et tout ça pour du curling smiley rolleyessmiley rolleyessmiley rolleyes

Quelqu'un peut m'expliquer l'avantage du meldonium dans cette discipline ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/02/2018 12:10

Autant j'aurais eu tendance à être relativement clément envers Sharapova, prise peu de temps après l'interdiction de ce produit longtemps permis et abondamment utilisé dans son pays, autant je tendrais vers la sévérité envers ce crétin.

Et tout ça pour du curling smiley rolleyessmiley rolleyessmiley rolleyes

Quelqu'un peut m'expliquer l'avantage du meldonium dans cette discipline ?

Les sports de précision ont besoin d'une fréquence cardiaque faible, il y a des cas de dopage dans le golf ou dans le tir. Le meldonium y participe.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/02/2018 13:54

Autant j'aurais eu tendance à être relativement clément envers Sharapova, prise peu de temps après l'interdiction de ce produit longtemps permis et abondamment utilisé dans son pays, autant je tendrais vers la sévérité envers ce crétin.

Et tout ça pour du curling smiley rolleyessmiley rolleyessmiley rolleyes

Quelqu'un peut m'expliquer l'avantage du meldonium dans cette discipline ?

Nul doute que si la Russie faisait usage massif de Ventoline la substance serait bannie. 

La manipulation des échantillons à Sotchi était une chose mais l'affaire du Meldonium est une stratégie mise en place pour porter un coup au sport Russe en réponse à l'invasion de la Crimée. 

La substance a été bannie juste à la fin de l'année afin de générer de nombreux positifs en Janvier/Février 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/02/2018 14:56

J'imagine le cocktail pastis-meldonium à la pétanque smiley tongue-out

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/02/2018 15:19

Nul doute que si la Russie faisait usage massif de Ventoline la substance serait bannie. 

La manipulation des échantillons à Sotchi était une chose mais l'affaire du Meldonium est une stratégie mise en place pour porter un coup au sport Russe en réponse à l'invasion de la Crimée. 

La substance a été bannie juste à la fin de l'année afin de générer de nombreux positifs en Janvier/Février 

Tu frises le conspirationnisme aigu.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/02/2018 15:40

Tu frises le conspirationnisme aigu.

Ces tendances sont très facilement observables. 

Le Meldonium, Sotchi, les Fancy Bears...

Il y a manifestement un lutte politique qui a instrumentalisé le sport. On en est venu a tenter de condamner à vie des athlètes russes pour "fort soupçons de dopage" tandis que la majorité des sprinters Jamaïcains ont été positifs au moins une fois et que Justlin Gatlin court encore plus vite en revenant de lourde suspension. 

Les Russes ont obtenus les JO d'hivers et la CdM de Foot. 

Les événement de Crimée ont été perçus comme un coup de couteau dans le dos à la main tendue de l'occident qui a répliqué avec le dopage. C'était la meilleure façon de reprendre une partie du cadeau sportif offert avant. Personne n'est dupe sur la Chine en 2008 mais personne ne cherche à bannir le pays. 

Si le pouvoir Russe en est venu à tenter d'influencer les élections américaines pourquoi les USA n'auraient pas essayés de leur coté de pénaliser la Russie sur le terrain du dopage ? 

On connait le levier économique que tout cela représente, aucune chance que tout ceci soit transparent et non corrompus. 

L'occident tient les commandes des instances d'où le deux poids deux mesures. 

Absolument tout laisse à penser qu'il y a des maneouvre politique derrière les sanctions Russes

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/02/2018 22:21

Ces tendances sont très facilement observables. 

Le Meldonium, Sotchi, les Fancy Bears...

Il y a manifestement un lutte politique qui a instrumentalisé le sport. On en est venu a tenter de condamner à vie des athlètes russes pour "fort soupçons de dopage" tandis que la majorité des sprinters Jamaïcains ont été positifs au moins une fois et que Justlin Gatlin court encore plus vite en revenant de lourde suspension. 

Les Russes ont obtenus les JO d'hivers et la CdM de Foot. 

Les événement de Crimée ont été perçus comme un coup de couteau dans le dos à la main tendue de l'occident qui a répliqué avec le dopage. C'était la meilleure façon de reprendre une partie du cadeau sportif offert avant. Personne n'est dupe sur la Chine en 2008 mais personne ne cherche à bannir le pays. 

Si le pouvoir Russe en est venu à tenter d'influencer les élections américaines pourquoi les USA n'auraient pas essayés de leur coté de pénaliser la Russie sur le terrain du dopage ? 

On connait le levier économique que tout cela représente, aucune chance que tout ceci soit transparent et non corrompus. 

L'occident tient les commandes des instances d'où le deux poids deux mesures. 

Absolument tout laisse à penser qu'il y a des maneouvre politique derrière les sanctions Russes

Très léger et peu convaincant ton "analyse".

Heureusement que tu as choisi la chimie et non pas la politique smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 08:47

Très léger et peu convaincant ton "analyse".

Heureusement que tu as choisi la chimie et non pas la politique smiley mr-green

C'est marrant on retrouve toujours la même chose. 

Quand on suppose qu'il y a anguille sous roche on est un complotiste mais chaque fois qu'une affaire est révélée on oublie qu'il y avait beaucoup de signe. 

Me souvient des "arrête ton anti-américanisme primaire" quand je disais que Armstrong était dopé et avait la bienveillance des instances...

Le temps nous le dira peut-être. En tout cas on sait très bien qu'une réglementation est plus ou moins appliquée fortement en fonction du contexte politique.

Je n'aurais jamais pu faire de politique, c'est le caniveau de l'engagement publique. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 09:34

C'est marrant on retrouve toujours la même chose. 

Quand on suppose qu'il y a anguille sous roche on est un complotiste mais chaque fois qu'une affaire est révélée on oublie qu'il y avait beaucoup de signe. 

Me souvient des "arrête ton anti-américanisme primaire" quand je disais que Armstrong était dopé et avait la bienveillance des instances...

Le temps nous le dira peut-être. En tout cas on sait très bien qu'une réglementation est plus ou moins appliquée fortement en fonction du contexte politique.

Je n'aurais jamais pu faire de politique, c'est le caniveau de l'engagement publique. 

"...Me souvient des "arrête ton anti-américanisme primaire" quand je disais que Armstrong était dopé et avait la bienveillance des instances..."

Dans le cas du texan c'était bien sûr le leitmotiv de tous ceux que j'alertais à son sujet, indifférents au fait que par ailleurs je chantais les louanges de LeMond. 

Et j'arrivais avec des arguments fondés sur le calcul et un fameux article du Scientific American de juillet(?) 96 (enfin, juste avant Atlanta)

Evidemment qu'il y a du vrai dans ce que tu dis et nous savons bien que notre ministre des sports a dû s'écraser en 1998 avant la Coupe du Monde de foot, cela dit, quand on est prêt à dépenser 50 000 000 000 € pour Sotchi, on ne refuse pas un coup de pouce du FSB/KGB.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 09:46

"...Me souvient des "arrête ton anti-américanisme primaire" quand je disais que Armstrong était dopé et avait la bienveillance des instances..."

Dans le cas du texan c'était bien sûr le leitmotiv de tous ceux que j'alertais à son sujet, indifférents au fait que par ailleurs je chantais les louanges de LeMond. 

Et j'arrivais avec des arguments fondés sur le calcul et un fameux article du Scientific American de juillet(?) 96 (enfin, juste avant Atlanta)

Evidemment qu'il y a du vrai dans ce que tu dis et nous savons bien que notre ministre des sports a dû s'écraser en 1998 avant la Coupe du Monde de foot, cela dit, quand on est prêt à dépenser 50 000 000 000 € pour Sotchi, on ne refuse pas un coup de pouce du FSB/KGB.

 

Lemond j'étais en maternelle et Armstrong je n'avais pas de notions des principes de la mécanique. Dans le cas d'Armtrong finalement le vrais problème était la complicité des instances. 

On ne peut pas prouver des volonté politiques avec des équations dans le cas de la Russie. Je constate que tout tombe un peut trop bien. 

Je ne dit pas que des gens se sont réunis dans une pièce pour décider de faire tomber la Russie en créant des preuves. Il suffit de donner quelques consignes, d'orienter certaines enquêtes et ca suffit. 

On remarque quand même que c'est toujours la même chose. Les Russes ou Chinois dopés sont des méchants tricheurs d'un dopage d'état à la gloire de la mère patrie communiste tandis que l'athlète Américain est une victime du système compétitif altéré par les enjeux financiers qui a agit seul dans son coin...

C'est juste que les états communistes demandent historiquement à leurs athlètes, entreprises, police, etc. d'enfreindre les règles quand ca les arrange, les états libéraux les laissent faire. Imposer ou fermer les yeux, diriger ou déléguer, micro ou macro management... juste deux façons de faire mais même ambition. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 10:25

Lemond j'étais en maternelle et Armstrong je n'avais pas de notions des principes de la mécanique. Dans le cas d'Armtrong finalement le vrais problème était la complicité des instances. 

On ne peut pas prouver des volonté politiques avec des équations dans le cas de la Russie. Je constate que tout tombe un peut trop bien. 

Je ne dit pas que des gens se sont réunis dans une pièce pour décider de faire tomber la Russie en créant des preuves. Il suffit de donner quelques consignes, d'orienter certaines enquêtes et ca suffit. 

On remarque quand même que c'est toujours la même chose. Les Russes ou Chinois dopés sont des méchants tricheurs d'un dopage d'état à la gloire de la mère patrie communiste tandis que l'athlète Américain est une victime du système compétitif altéré par les enjeux financiers qui a agit seul dans son coin...

C'est juste que les états communistes demandent historiquement à leurs athlètes, entreprises, police, etc. d'enfreindre les règles quand ca les arrange, les états libéraux les laissent faire. Imposer ou fermer les yeux, diriger ou déléguer, micro ou macro management... juste deux façons de faire mais même ambition. 

Armstrong est tombé à cause d'une enquête américaine. Festina est tombée à cause d'une enquête française.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 11:10

Lemond j'étais en maternelle et Armstrong je n'avais pas de notions des principes de la mécanique. Dans le cas d'Armtrong finalement le vrais problème était la complicité des instances. 

On ne peut pas prouver des volonté politiques avec des équations dans le cas de la Russie. Je constate que tout tombe un peut trop bien. 

Je ne dit pas que des gens se sont réunis dans une pièce pour décider de faire tomber la Russie en créant des preuves. Il suffit de donner quelques consignes, d'orienter certaines enquêtes et ca suffit. 

On remarque quand même que c'est toujours la même chose. Les Russes ou Chinois dopés sont des méchants tricheurs d'un dopage d'état à la gloire de la mère patrie communiste tandis que l'athlète Américain est une victime du système compétitif altéré par les enjeux financiers qui a agit seul dans son coin...

C'est juste que les états communistes demandent historiquement à leurs athlètes, entreprises, police, etc. d'enfreindre les règles quand ca les arrange, les états libéraux les laissent faire. Imposer ou fermer les yeux, diriger ou déléguer, micro ou macro management... juste deux façons de faire mais même ambition. 

je suis 100%d accord avec toi et d'ailleurs aucun soupçon de dopage anglais aux JO de Londres.Le spot heals fait aussi parti de la politique

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 12:22

Armstrong est tombé à cause d'une enquête américaine. Festina est tombée à cause d'une enquête française.

Et ? 

Le scandal Russe des JO de Sotchi est arrivé par des lanceurs d'alerte Russes. 

Ca montre qu'il reste des gens indépendants des deux cotés, c'est juste bien plus difficile de l'être en Russie. 

La justice Espagnole a été très performante avec l'affaire des poches de sang...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 12:26

Et ? 

Le scandal Russe des JO de Sotchi est arrivé par des lanceurs d'alerte Russes. 

Ca montre qu'il reste des gens indépendants des deux cotés, c'est juste bien plus difficile de l'être en Russie. 

La justice Espagnole a été très performante avec l'affaire des poches de sang...

La justice Espagnole a été très performante avec l'affaire des poches de sang

Mais encore plus leurs législateurs !!! Pas de base pour les poursuite, ne reste que la mise en danger de la vie d'autrui.

Pire Heras qui obtient des compensations !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 12:49

La justice Espagnole a été très performante avec l'affaire des poches de sang

Mais encore plus leurs législateurs !!! Pas de base pour les poursuite, ne reste que la mise en danger de la vie d'autrui.

Pire Heras qui obtient des compensations !

De toute façon enquête ou pas parfois on ne peut rien faire par la voie juridique. 

Tout le monde sait que l'attribution de la CdM de Foot au Qatar a été achetée elle aura quand même lieu... Je parle même pas des JO qui sont tous entachés (Londres avec les pot de vins pour griller Paris), Rio, Tokyo est soupçonné. Pour Paris en 2024 on a carrément embauché le lobbiste des JO de Londres et on s'est mis d'accord avec LA. 

Quand on voit les monopoles commerciaux associés à l'attribution des JO, le montant des droit télés et les sommes investies par les Etats c'est triple bénéfice. On organise les jeux avec nos impôts, on paye les droit télés avec nos impôts, on paye la retransmission avec nos impôts tout ca pour avoir accès à cette vitrine publicitaire. 

Ca me fait penser au système des publications scientifiques où les éditeurs nous font passer trois fois à la caisse (production des articles, révision des articles puis achats des articles) sur le dos de personnes qui bossent comme des acharnés pour accéder à la reconnaissance

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 14:59

La justice Espagnole a été très performante avec l'affaire des poches de sang

Mais encore plus leurs législateurs !!! Pas de base pour les poursuite, ne reste que la mise en danger de la vie d'autrui.

Pire Heras qui obtient des compensations !

Quitte à raconter n'importe quoi, tes sorties avec les vainqueurs du Tour de France sont plus amusantes. Ce n'est pas que tu aies tort dans ton propos concernamt Roberto Heras, il a bien été indemnisé par l'Etat espagnol à hauteur de un million de dollars, somme qu'il aurait dû toucher pendant sa période de suspension, mais c'est dans ce que tu veux faire entendre, surement à de fines intelligences à la Clairet ou autres ici. Je ne vais pas me fatiguer à expliquer ici des choses évidentes mais qu'on ne peut comprendre quand il y a déficit d'entendement et surplus de mauvaise foi, mais comme il apparaìt normal qu'un coureur condamné pour dopage se voie retirer les titres acquis lors de la période couvrant la suspension, il semble normal qu'un coureur inculpé et condamné à tort, procédures qui lui ont valu renvoi et rupture de contrat soit indemnisé quand la justice déclare nulles et non avenues ces procèdures. Si tu ne comprends pas ça il est impossible que tu sois ni même l'ombre du scientifique que tu prétends être. A moins que ne te comprennes que trop bien et que ta mauvaise foi et intention de nuire soient plus immportantes pour toi que ton honnêteté morale et intellectuelle. Dans tous les cas et par quel bout de la lorgnette nous regardons ton personnage, il n'en sort pas grandi.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 16:44

et surtout avec des infrastructures pensées pour être réutilisées, un maximum d'investissements privés... Un partenariat "publique-privé" c'est "argent publique et gains privés"

Le bon côté c'est que la France a déjà la majorité des infrastructures sportives. Il manque réellement une nouvelle salle omnisport de grande capacité ca sera le bienvenu. Le métro du Grand Paris sera un foutoir sans nom avec ou sans les JO donc pas la peine de les associer. 

Il y a une chance que ca se passe pas trop mal, l'opinion publique est assez remontée, les organisateurs sont prévenus.

Mais bon... On va payer un salaire de ministre à ce pitre d'Estanguet qui va passer 8 ans à manger des petits fours, inspecter les travaux finis à coups de selfies et s'auto-congratuler jusqu'à ce que son gland trempe dans ses sucs gastriques.

Ils n'auront rien à assumer en cas d'échec à part profiter de leur retraite dorée au CIO

On verra la France a les moyens de réussir ces JO et l'organisation pour en faire un gâchis monumental

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 17:16

Il suffit de l'entendre parler. Une consensualité à vomir, une langue de bois de compétition, une âme de politicien.

Des phrases à base de "il est important d'impliquer les acteurs de tout horizons afin de créer une synergie que sera motrice de marche en avant vers le succès" 

ou "la complémentarité est intrinsèque au dépassement des différences et d'autant plus facile à unir au sein d'un projet ambitieux et créateur de richesse"

Du "bullshit" comme dit Lolo

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 17:31

Made in ESSEC Business School, les écoles de chiens ne font pas des chats smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 18:15

Et bien maintenant il est le patron du comité d'organisation des JO 2024. En gros il est ministre des sports avec un mandat de 7 ans.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 18:21

sans les inconvénients ca va de soit. La Cours des compte lui pondra un rapport salé en 2026 quand il sera en sinécure au CIO en Suisse

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 18:52

"Penses tu que quiconque comprenne une phrase de 5 lignes ?" . Je pense que Bernard Moreau oui, je ne suis pas étonné de voir  que toi non (c'est à lui que je m'adressais pas à toi, l'eusse fait à toi j'eus utilisé une autre façon de m'exprimer je pense, des dessins peut être).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 18:56

Les USA ont répliqués au rejet de la candidature de Los Angeles pour la CdM de Foot. Ils ne voulaient pas que les Européens continuent à faire mumuse dans leur coin avec le tirelire magique à Milliards alors ils ont coupé des têtes. 

Par contre personne ne bronche quand ils prennent les JO 2028 sans même de compétition en changeant les règles d'attribution. Personne ne dit rien quand les USA choisissent les horaires des épreuves aux JO pour avoir les sports qui les intéressent en Prime Time peu importe le lieu des épreuves sur la planète. 

Les instances sportives internationales n'ont que peu de contres pouvoirs. Un peu comme des partis politiques uniques dans certains pays. Il n'y a que les querelles internes où les enquêtes de pays cherchant à prendre le pouvoir qui changent des choses. 

En France on est des spécialistes des politiciens de carrière dans le monde associatif et fédératif. Armées mexicaines, collusion, immobilisme... AU moins dans les pays anglo-saxons un président de fédé qui perd il saute fissa. Chez nous on peut truquer un appel d'offre en situation de conflit d'intérêt pendant que l'équipe nationale est la risée de monde et rester président de la fédération de Rugby.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 19:01

Ne pas oublier l'obtention de la CdM de Rugby en France au détriment de l'Irlande et de l'Af du Sud. De l'aveu même des journalistes sportifs : les Sud Af n'ont pas arrosés les bonnes personnes au contraire de la France tandis que l'Irlande l'avait joué réglo... ca aurait été une première pour le pays et une récompense au bons résultats de leur équipe années après années

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/02/2018 19:05

Tu es donc arrivé jusqu'à ma cinquième phrase où figure ton nom, ce qui démontre que tu sais lire et tu n'as pas compris ce que tu as lu sauf ton nom. C'est bien ce que je pensais et que tu démontres le long de ce trop long sujet.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Dopage Haut de page

Sport 101 Facebook V4

KTM