FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • La marmotte des Pyrénées

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 23/08/2017 17:19

Bon courage les vaillants, ce n'est pas de la tarte!

Si j'ai un conseil à vous donner c'est de surtout faire les premières ascensions en dessous de vos possibilités maximales, au bilan vous gagnerez du temps en vous faisant moins mal.

Sans vouloir comparer deux sports bien différents, je pense qu'il va y avoir plus dur ce week-end dans les Pyrénées. Le grand raid des Pyrénées fête ses 10 ans et propose 4 parcours dont un de 220km et 13000 de dénivelé smiley surprised

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/08/2017 21:06

Sans vouloir comparer deux sports bien différents, je pense qu'il va y avoir plus dur ce week-end dans les Pyrénées. Le grand raid des Pyrénées fête ses 10 ans et propose 4 parcours dont un de 220km et 13000 de dénivelé smiley surprised

Ce raid, c'est encore une autre planète! J'admire leur condition physique mais encore plus leur mental! 

Bonne idée les gants fins. C'est ce que je fais l'hiver. Effectivement, la météo n'a pas l'air encore très fiable pour le moment.

Pour le ravito, je pense prendre un peu plus de 1 barre par heure (disons une dizaine) et m'arrêter en premier à Cadéac et aux deux suivants. Mais on verra bien le jour j. 

Quelqu'un sait combien il y a d'inscrits?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/08/2017 21:19

Ce raid, c'est encore une autre planète! J'admire leur condition physique mais encore plus leur mental! 

Bonne idée les gants fins. C'est ce que je fais l'hiver. Effectivement, la météo n'a pas l'air encore très fiable pour le moment.

Pour le ravito, je pense prendre un peu plus de 1 barre par heure (disons une dizaine) et m'arrêter en premier à Cadéac et aux deux suivants. Mais on verra bien le jour j. 

Quelqu'un sait combien il y a d'inscrits?

J'ai une connaissance qui a déjà fait la diagonale des fous a la Réunion et l'ultra trail du Mont Blanc. Même s'il faut un physique hors norme, le mental y est effectivement pour beaucoup...

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2017 08:38

Sans vouloir comparer deux sports bien différents, je pense qu'il va y avoir plus dur ce week-end dans les Pyrénées. Le grand raid des Pyrénées fête ses 10 ans et propose 4 parcours dont un de 220km et 13000 de dénivelé smiley surprised

Je pense que j'aurais été plus à mon aise sur ce genre d'épreuve où mon niveau sur marathon m'aurais permis d'avoir de bon résultats mais le destin en a voulu autrement et je me suis rabattu par défaut sur les cyclosportives de montagne.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2017 08:50

Je pense que j'aurais été plus à mon aise sur ce genre d'épreuve où mon niveau sur marathon m'aurais permis d'avoir de bon résultats mais le destin en a voulu autrement et je me suis rabattu par défaut sur les cyclosportives de montagne.

Il y avait un débat sur le sujet et beaucoup affirmait que les bons marathoniens ne faisaient pas forcément de bons traileurs. La pratique du trail de montagne a l'air complètement différente...

Par contre, je ne sais pas si cela vient du fait que je ne cours pas mais je reste admiratif de leurs exploits. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/08/2017 09:04

Il y avait un débat sur le sujet et beaucoup affirmait que les bons marathoniens ne faisaient pas forcément de bons traileurs. La pratique du trail de montagne a l'air complètement différente...

Par contre, je ne sais pas si cela vient du fait que je ne cours pas mais je reste admiratif de leurs exploits. 

A l'époque ou je courais, ce n'était que le début des trails, j'ai du en faire 4 plutôt faciles et cours en IDF et région centre , ma plus mauvaise place doit être 4éme, je pense que l'adaptation aurait été possible.

Par contre je connais quelqu'un de très fort en trail (vainqueur de plusieurs épreuves en montagne) mais pas capable de faire moins de 3h sur Marathon et des temps moyens sur 10km. Par contre il vient faire du vélo avec nous de temps en temps, il est vraiment impressionnant avec le peut d'entrainement qu'il a.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/08/2017 15:12

Vous en êtes où dans votre préparation ?

Pour ma part rien ne s'est vraiment passé comme je l'envisageais mais curieusement je suis plutôt en forme (sans doute comme j'ai rarement été) et ça va être dur de rester à ce niveau pendant huit semaines. Je n'ai pas pu me rendre à l'Ardéchoise et j'ai donc levé le pied pendant 15 jours en faisant des séances courtes mais toniques. J'en suis à 5900km depuis le début de l'année.

Vu l'état de forme je ne vais donc pas multiplier les séances mais plutôt travailler le dénivelé. Je pense me limiter à 2 sorties longues par semaine (120 à 160 maxi) dont ma grosse sortie dans les Pyrénées à J-18. et réduire les distances lors des 2 dernières semaines.

Que me conseillez vous pour garder mon niveau d'entrainement sans accumuler de fatigue ?

Salut Patrick

J'étais au Tourmalet ce matin par St Marie de Campan et comme d'habitude depuis déjà plusieurs semaines, le vent soufflait vraiment très fort. Sur les 7 derniers kilomètres, je l'avais pleine poire.

Le ciel était bien voilé avec 14° au sommet mais pas froid dans la descente.

Méfiance aussi dans la descente de la Hourquette. Je n'y suis pas repassé depuis le gravillonnage en masse mais même si une bonne partie a du partir avec le passage des voitures et les orages, il en reste encore sur les bords...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/08/2017 18:13

A l'époque ou je courais, ce n'était que le début des trails, j'ai du en faire 4 plutôt faciles et cours en IDF et région centre , ma plus mauvaise place doit être 4éme, je pense que l'adaptation aurait été possible.

Par contre je connais quelqu'un de très fort en trail (vainqueur de plusieurs épreuves en montagne) mais pas capable de faire moins de 3h sur Marathon et des temps moyens sur 10km. Par contre il vient faire du vélo avec nous de temps en temps, il est vraiment impressionnant avec le peut d'entrainement qu'il a.

Salut Patrick

Je t'ai vu dans le classement. Alors, comment s'est déroulée cette marmotte?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/08/2017 18:28

Juste devant Patrick, Indurain 135ème.

J'ai vu ça. Dire que le grand Miguel s'est arrêté au ravito a 100m de la maison....et que je ne l'ai pas vu smiley undecided

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/08/2017 20:25

Salut Patrick

Je t'ai vu dans le classement. Alors, comment s'est déroulée cette marmotte?

Salut,

Où peut-on trouver les résultats ?

Merci

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/08/2017 20:44

Salut,

Où avez vu le classement, je ne l'ai pas trouvé ?

Quoi le grand Miguel juste devant moi et je ne l'ai pas vu ? mais bon lui a du partir devant.

Globalement ça c'est bien passé avec des conditions météo idéales.

Départ prudent sur la petite boucle car j'avais peur des chuttes (j'étais placé dans le premier tiers dans le "sas populaire".

1er Tourmalet tranquille en 1h22' comme je m'était fixé

descente nulle c'est vraiment pas mon truc je perds trop de places

Hourquette au train dans un petit groupe on commence la remontée

descente tranquille

ma course commence au 70éme km ou j'accélère.

j'attaque le 2éme Tourmalet sur le même rythme, je le trouve relativement facile, ça se complique juste avant la Mongie où j'ai des débuts de crampes et où il commence à pleuvoir, je perds 5' sur les 6 derniers kilomètres mais je dois le faire en 1h22' soit la fourchette haute que je m'étais fixé.

Après une bonne descente (pour moi) du Tourmalet, une pause bidon à barège et une bonne transition, arrive Hautacam. on est un petit groupe de 5 au pied. Ce col est vraiment terrible, les 7 premiers kilomètres passent pas trop mal sur les bases d'une heure mais je vais perdre 10' sur la deuxième moitié et donc le boucler en 1h10'.

Au total à mon compteur j'ai 7h47' au quel il faut rajouter je pense 10 petites minutes de pause ravito, impert...

J'avais bouclé la marmotte des alpes il y a 3 ans en 7h49' (Scratch), je pense avoir mieux gérer et avoir progressé.

 

Seul regrets, avoir choisi un plateau de 36. Un 34 m'aurait permis de mieux finir je pense. Mon handicap (je n'ai plus de voûte plantaire au pied droit) me gène considérablement dans les % supérieurs à 8%. Je dois absolument progressé en descente pour espérer des meilleurs temps.

Par contre j'ai trouvé que le ravito était vraiment limite pour une cyclo de ce niveau, rien à voir avec la marmotte des alpes d'il y a 3 ans.

Mon prochain gros objectif sera sans doute le tour du mont Blanc mais seulement dans quelques années.

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/08/2017 20:59

Salut,

Où avez vu le classement, je ne l'ai pas trouvé ?

Quoi le grand Miguel juste devant moi et je ne l'ai pas vu ? mais bon lui a du partir devant.

Globalement ça c'est bien passé avec des conditions météo idéales.

Départ prudent sur la petite boucle car j'avais peur des chuttes (j'étais placé dans le premier tiers dans le "sas populaire".

1er Tourmalet tranquille en 1h22' comme je m'était fixé

descente nulle c'est vraiment pas mon truc je perds trop de places

Hourquette au train dans un petit groupe on commence la remontée

descente tranquille

ma course commence au 70éme km ou j'accélère.

j'attaque le 2éme Tourmalet sur le même rythme, je le trouve relativement facile, ça se complique juste avant la Mongie où j'ai des débuts de crampes et où il commence à pleuvoir, je perds 5' sur les 6 derniers kilomètres mais je dois le faire en 1h22' soit la fourchette haute que je m'étais fixé.

Après une bonne descente (pour moi) du Tourmalet, une pause bidon à barège et une bonne transition, arrive Hautacam. on est un petit groupe de 5 au pied. Ce col est vraiment terrible, les 7 premiers kilomètres passent pas trop mal sur les bases d'une heure mais je vais perdre 10' sur la deuxième moitié et donc le boucler en 1h10'.

Au total à mon compteur j'ai 7h47' au quel il faut rajouter je pense 10 petites minutes de pause ravito, impert...

J'avais bouclé la marmotte des alpes il y a 3 ans en 7h49' (Scratch), je pense avoir mieux gérer et avoir progressé.

 

Seul regrets, avoir choisi un plateau de 36. Un 34 m'aurait permis de mieux finir je pense. Mon handicap (je n'ai plus de voûte plantaire au pied droit) me gène considérablement dans les % supérieurs à 8%. Je dois absolument progressé en descente pour espérer des meilleurs temps.

Par contre j'ai trouvé que le ravito était vraiment limite pour une cyclo de ce niveau, rien à voir avec la marmotte des alpes d'il y a 3 ans.

Mon prochain gros objectif sera sans doute le tour du mont Blanc mais seulement dans quelques années.

 

 

Bravo Patrick, résultats sur sportcommunicationsmiley wink.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/08/2017 21:51

http://marmottegranfondoseries.com/resultats.php

 

Bravo Patrick et à tous les finishers, dont je ne fais pas partie.

Abandon à Luz, au bout de 6h40 et suite à une grosse défaillance dans le Tourmalet, après Gripp. Vu le classement, j'aurai peut-être pu attendre une heure au Tourmalet, faire passer les crampes et me ré-hydrater correctement, mais la tête n'y était plus. 

Effectivement, j'ai trouvé les ravitaillements un peu chiches, ou pas adaptés. Même au départ, je n'ai pas trouvé le traditionnel café avec une part de gâteau qu'offrent souvent les cyclos locales. Cependant, ce n'est pas la faute des bénévoles toujours serviables.

Cela restera une bonne expérience malgré tout. A refaire!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2017 11:13

Les temps d'ascensions des premiers:

Tourmalet: 1h10

Hourquette: 31mins

Aspin: 38mins

Tourmalet2: 1h06

Hautacam: 59mins

 

Les temps d'ascensions sont bons sans être hallucinants, mais c'est la constance qui est trés fort, bravo ;)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2017 13:11

Chapeau bas à tous les finishers, une épreuve comme celle-ci mérite le respect.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2017 17:50

Tres belle cyclo en effet. Parcours magnifique malgré une meteo capricieuse. Visiblement beaucoup d'abandon/non partant. J'ai aprécié l'organisation avec un grand merci au benevole. Il s'agit qd meme d'une epreuve difficile. A faire une fois si on aime les Pyrénées. Hautacam est complqué a monter en fin de course, il faut garder un peu de fraicheur physique, sinon c'est impossible.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2017 20:10

Surpris du nombre d'abandons quand même...parmi ceux ci, arrive t on à savoir le nombre de non partants réels ?

Pour ma part, je me suis consacré à un rôle d'équipier pour un ami néerlandais : celui ci est musicien dans un groupe de renommée internationale et arriva  moins de 24h avant le départ, après un trip plein d'aléas entre la Pologne ou son groupe jouait sur un festival, Londres et Lourdes...Nous avons donc pris beaucoup de temps aux ravitos (environ 1h20 au total de la journée) pour arriver vers 18h à Hautacam. Perso, pas de moment de défaillance tout au long de la journée , marquée par des sauts de météo et de températures assez incroyables. Pour notre part, nous avons eu le droit à un peu de pluie dans l'Aspin et une forte chaleur dans toute l'ascension du Tourmalet (29 jusqu'à la Mongie et encore 25 au sommet !), puis seulement 15 à Hautacam, mais sans pluie.

L'aire d'arrivée a t elle été modifiée comme j'ai pu le lire suite à un orage violent ? J'ai trouvé l'arrivée un peu tristounette...

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

Sport 101 Facebook V4

KTM