FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Le vélo de route de tricheur commercialisé !!

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 15/06/2017 10:05

Bonjour à tous,

Et bien, je vois que j'ai lancé le débat VAE pas VAE ? J'ai bien lu toutes les réponses et je vois bien qu'il y deux clans.

1) Ceux, nombreux, qui considérant que le VAE est de la triche : En générale il s'agit de personne plutôt jeune (inférieure à 50 ans) et qui parlent de COURSES (Cyclo sportive, Triathlon, etc ...). Dans ce cas bien évidemment c'est de la triche, puisque les classements se font en général par groupe d'age. Je réponds clairement qu'ils ont tout à fait raison et qu'il est absolument inadmissible que ce genre de "DOPAGE ELECTRIQUE" puisse apparaitre dans de tels événements  encore plus chez les pros.

Je précise comme je l'ai déjà dit, que j'ai fait beaucoup de courses dans ma vie (10 fois le triathlon de Nice, 2 fois Embrumann, 4 fois les 100km de Millau (CP), une cinquantaine de marathon, etc ...) Il ne me serait jamais venu à l'idée d'utiliser un tel système  moi qui ai horreur du Drafting (c'est la raison pour laquelle je n'aime pas le tour de France) Vous pouvez bien vous douter dans ces conditions que j'appartiens évidemment à ce groupe

2) Ceux, moins nombreux, qui considèrent que le VAE n’est pas de la triche : Ici, il s’agit de personnes plus âgés qui voient l’AE comme un moyen de continuer à faire du sport dans de bonnes conditions avec les amis plus jeunes sans les gêner  Je m'explique, j'ai vu, il y a de ça une bonne dizaine d'années,  juste à coté de moi lors du Marathon de NY un homme de 65 ans tombé d'un coup par arrêt cardiaque par terre. J'ai appris qu'il était décédé à l'arrivée. Pourtant nous courrions ensemble depuis plus de 10 km (je précise que j’étais dans un temps de 3H15) Il souffrait beaucoup pour essayer de tenir mon rythme et je peux vous dire que ça fait un choc! J’ai vu plusieurs fois dans les Alpes ou les Pyrénées, cette fois en vélo des personnes d’un certain âge qui était au taqué pour monter des cols mythiques.  Dans ce cas on ne parle pas de de COURSE mais belle est bien d'un vrai risque pour la santé  L'objectif est ici de permettre au plus grand nombre de faire du sport, vélo en l'occurence sans dépasser sa FCM - 20% (pour moi 162 ppm) tout en restant avec son groupe d'amis dans les montés alpines. C’est très désagréable d’être obligé de faire attendre ces amis plus d’une heure en haut d'un col dans le froid alors qu'avec une VAE on monte et on arrive ensemble.


Ma conclusion: Je pense que le VAE va au contraire permettre à une grande partie de la population qui ne faisait pas d’activité physique de s’y mettre jusqu’à un âge avancé. Et je peux vous assurer que de monter le Ventoux coté Bédouin avec une rouer VAE comme celle dont je dispose n’est pas de tout repos. Sans assistance je mets aujourd’hui 2H30 avec assistance 1H45 et j’arrive en même temps que mes potes plus jeunes, sans risque.
Pour la petite histoire, je suis d’ailleurs tout autant fatigué …

Je pense n’avoir convaincu personne, mais je peux vous assurer que dans les années à venir l’AE ,sur les vélos de monsieur tout le monde, va exploser aussi bien au niveau des performances, poids et fiabilité.

Le débat je l'avais déjà lancé (voir page 2) et je suis entièrement de ton avis.

Ils sont pour ma part ,ridicules ceux qui avant 70 ans parlent d'assistance électrique.

Personnellement jusqu'à 75 ballais je "montais aux arbres " façon de dire que je passais partout

Tant que la forme est là faut garder le plaisir musculaire de grimper les cols mais il vient un moment ou la récupération est plus longue et avec un VAE c'est que du bonheur.

Sauf problème de santé, aucun en  dessous de cet âge, ne devrait critiquer les pratiquants du VAE car cela ressemble trop à de la jalousie quand on les dépasse

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 10:30

Le débat je l'avais déjà lancé (voir page 2) et je suis entièrement de ton avis.

Ils sont pour ma part ,ridicules ceux qui avant 70 ans parlent d'assistance électrique.

Personnellement jusqu'à 75 ballais je "montais aux arbres " façon de dire que je passais partout

Tant que la forme est là faut garder le plaisir musculaire de grimper les cols mais il vient un moment ou la récupération est plus longue et avec un VAE c'est que du bonheur.

Sauf problème de santé, aucun en  dessous de cet âge, ne devrait critiquer les pratiquants du VAE car cela ressemble trop à de la jalousie quand on les dépasse

"car cela ressemble trop à de la jalousie quand on les dépasse"

ou au refus d'imaginer qu'ils puissent un jour en avoir besoin (d'un VAE)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 13:12

"car cela ressemble trop à de la jalousie quand on les dépasse"

ou au refus d'imaginer qu'ils puissent un jour en avoir besoin (d'un VAE)

Disons plutôt que si un jour j'en ai besoin (tu auras compris que je n'en suis pas convaincu smiley wink), ça signifierait la fin du plaisir que j'éprouve à vélo. Et donc que j'arrêterai ce sport-là.

Pour moi le cyclisme est un sport qui ne vaut la peine que si je me déplace par mes propres moyens… même si cela signifie grimper des cols à 5 km/h avec un 22/42. smiley cool

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 13:31

Deux lecture intéressantes (en anglais).

Au sujet des petits développements : «rouler en côte n'est pas plus difficile que de rouler sur le plat».

http://www.cyclingabout.com/hills-are-not-harder-than-cycling-on-the-flat/

Revue de plusieurs possiblités de s'équiper en super-compact pour un vélo de route :

http://www.cyclingabout.com/low-climbing-gears-road-bike-crankset/

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 13:34

Je ne pense pas. Je n'ai jamais été compétiteur, c'est peut-être pour cela que je n'ai aucun complexe à rouler aussi lentement que nécessaire sur des braquets aussi petits que nécessaire, et j'ai encore de la marge.

Les cols alpins, j'en ai aussi bouffé un paquet, étant originaire de Grenoble. 78 en tout d'après une liste que j'ai établie, sans compter les répétitions bien sûr. 77 cols alpins et un belge (c'est le col du Rideux, pour les Belges qui nous lisent). Il m'en reste encore 22 à tirer pour faire partie du club des cent cols ! smiley cool

Et si je suis plus tard comme mon père l'est actuellement, lui qui m'a transmis sa philosophie du vélo et que l'idée d'une assistance électrique sur son vélo n'effleure même pas à 73 ans, alors ça ne m'arrivera pas non plus. 

Petite précision que je n'ai pas relevé depuis le début de mes post. A 62 ans, j'ai une coxarthrose en phase finale à la hanche droite, dû bien entendu au milliers de km de course à pied. Je pédale avec le genou droit vers l'extérieur. Pas terrible le rendement ...

Je précise malgré tout que c'est un choix. J'ai trop vu et entendu des gens de l'age de ton papa qui son mort dans l'arriere pays Niçois en faisant du vélo dans ces conditions je préfère être prudent ,mon épouse et mes enfants préfère tout autant. Mais comme dit, à chacun de choisir !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 13:42

Ma FC est souvent plus importante avec ma roue VAE (que je n’enclenche que dans les grandes montés de cols) que lorsque que je suis avec une roue normale

Je croyais que le VAE, c'était pour préserver ta santé !

Autre chose qui a la vie dur, 220-age c'est une valeur statistique pour calculer sa FCM en l'absence de test. Ce n'est pas une limite à ne pas dépasser.


Désolé; valeur obtenu par mon cardiologue après épreuve d'effort que toute personne de plus de 60 ans qui fait ce genre d'effort devrait faire. Mon cardiologue me conseil de monter à 150 ppm (aérobie) et de ne pas dépasser les 160. Rien de théorique la dedans !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 13:43

Petite précision que je n'ai pas relevé depuis le début de mes post. A 62 ans, j'ai une coxarthrose en phase finale à la hanche droite, dû bien entendu au milliers de km de course à pied. Je pédale avec le genou droit vers l'extérieur. Pas terrible le rendement ...

Je précise malgré tout que c'est un choix. J'ai trop vu et entendu des gens de l'age de ton papa qui son mort dans l'arriere pays Niçois en faisant du vélo dans ces conditions je préfère être prudent ,mon épouse et mes enfants préfère tout autant. Mais comme dit, à chacun de choisir !

Je comprends.

Soit dit en passant, mon père pédale avec les genoux très orientés vers l'extérieur, et ce depuis qu'il sait faire du vélo, m'a-t-il dit. Ça fait un peu particulier à voir, mais je pense que c'est à lier au fait qu'il a les pieds «en canard» quand il marche.

Un cycliste pro des années 90-2000, Fernando Escartin, excellent grimpeur, avait aussi cette particularité : pédaler avec les genoux très éloignés du cadre. Apparemment ça n'avait pas l'air de diminuer son rendement. Je ne m'inquièterais donc pas trop à ta place.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 13:59

Il y a aussi les vitesses intégrées dans le moyeu, façon Rohloff, qui me tentent très fort pour un prochain vélo.

https://www.rohloff.de/en/products/speedhub/index.html (14 vitesses dans le moyeu)

Avantages : peut descendre très, très bas au niveau des braquets (monté avec un pignon de 16 et un plateau de 38, tu as déjà un rapport minimal équivalent à un 24/36 !), aucun risque de dérailler et ligne de chaîne parfaite (forcément !), très fiable, très robuste, insensible aux intempéries, entretien minimal, passage possible des vitesses à l'arrêt,  peut être installé sur quasiment tous les cadres et compatible avec un cintre et des leviers route moyennant aménagements.

Inconvénients : prix élevé, poids supplémentaire (500 g de plus que pour une transmission classique), espace assez conséquent entre rapports (13,6 % d'augmentation d'un rapport au rapport supérieur), changement de vitesse difficile sous contrainte, certains rapports sont bruyants.

Récemment est apparu le système Pinion qui propose jusqu'à 18 vitesses intégrées, mais dans le pédalier cette fois.

https://pinion.eu/en/ (de 9 à 18 vitesses dans le pédalier, selon le modèle).

Avantages supplémentaires par rapport au Rohloff : encore plus de vitesses (pour le 18), moins d'espace entre les rapports (11,5 %), meilleure répartition des masses, silencieux.

Inconvénients par rapport au Rohloff : nettement plus cher (pour le 18 vitesses), bien plus lourd (1 kg de plus que Rohloff), écart entre manivelles élevé, nécessite un cadre spécifique, moins compatible avec un cintre route (ne fonctionne qu'avec une poignée tournante), fiabilité pas encore aussi éprouvée dans le temps.

Les voyageurs ou "touristes" sportifs apprécient les deux systèmes.

J'ai un pote équipé des deux systèmes, il a 50 ans. Quand le chrono n'est pas le but ultime, cela apporte pas mal d'avantages.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 14:07

VAE, pas VAE ?

Pour les rares fois où en circuit urbain un copain sur VAE nous a accompagné, les rythmes n'étaient pas compatibles : en montée le VAE file devant trop facilement, tandis que sur le plat et en descente, le VAE se fait rattraper, dépasser. Difficile dans ces conditions de rouler *ensemble* et de suer ensemble à vélo entre copains.

Le VAE n'oppose pas une difficulté comparable au vélo sec. Et puis il laisse toujours le choix du degré d'assistance, pratique pour les jours sans force.

Sinon, le VAE c'est silencieux et propice aux ballades à l'extérieur, un bon remède au tout automobile, donc positif.

Ce n'est pas comparable à la moto cependant.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 14:25

Disons plutôt que si un jour j'en ai besoin (tu auras compris que je n'en suis pas convaincu smiley wink), ça signifierait la fin du plaisir que j'éprouve à vélo. Et donc que j'arrêterai ce sport-là.

Pour moi le cyclisme est un sport qui ne vaut la peine que si je me déplace par mes propres moyens… même si cela signifie grimper des cols à 5 km/h avec un 22/42. smiley cool

Complètement dans l'erreur ( j'aimerais te voir dans le Ventoux à 5 km/h et mettre 4 h pour atteindre le sommet)

Penses qu'un vélo de course motorisé pèse environ 18kg donc sans moteur car tu n'es pas obligé de t'en servir, te permet de garder la forme et le plaisir comme tu dis de franchir des cols en musculaire (plus tard si tu y arrives) mais quand c'est dur, d'enclencher la première ou la deuxième vitesse.

Le plaisir est toujours le même mais en se garantissant aucun risque coté santé (Je répète après 70 ans)

Un conseil de la part d'un convaincu : loues un VAE et fait le test je suis sur que sous peu au remplacement de ton vélo sec tu viendras au VAE

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 14:35

Complètement dans l'erreur ( j'aimerais te voir dans le Ventoux à 5 km/h et mettre 4 h pour atteindre le sommet)

Penses qu'un vélo de course motorisé pèse environ 18kg donc sans moteur car tu n'es pas obligé de t'en servir, te permet de garder la forme et le plaisir comme tu dis de franchir des cols en musculaire (plus tard si tu y arrives) mais quand c'est dur, d'enclencher la première ou la deuxième vitesse.

Le plaisir est toujours le même mais en se garantissant aucun risque coté santé (Je répète après 70 ans)

Un conseil de la part d'un convaincu : loues un VAE et fait le test je suis sur que sous peu au remplacement de ton vélo sec tu viendras au VAE

Pourquoi dans l'erreur ? Il suffit de ne pas être pressé. Grimper à la vitesse d'un piéton ne me gêne pas (quoique… grimper le Ventoux à pied à 5 km/h, ça doit être déjà quelque chose de costaud !). 

Ma devise à vélo : j'ai tout mon temps, et je le prends. smiley cool

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 14:36

Complètement dans l'erreur ( j'aimerais te voir dans le Ventoux à 5 km/h et mettre 4 h pour atteindre le sommet)

Penses qu'un vélo de course motorisé pèse environ 18kg donc sans moteur car tu n'es pas obligé de t'en servir, te permet de garder la forme et le plaisir comme tu dis de franchir des cols en musculaire (plus tard si tu y arrives) mais quand c'est dur, d'enclencher la première ou la deuxième vitesse.

Le plaisir est toujours le même mais en se garantissant aucun risque coté santé (Je répète après 70 ans)

Un conseil de la part d'un convaincu : loues un VAE et fait le test je suis sur que sous peu au remplacement de ton vélo sec tu viendras au VAE

Grimper le Ventoux en VAE "de course" donnerait-il le même plaisir que le grimper avec un bon vieux Solex ? car l'esprit est un peu le même.

ça ressemble à quoi le vélo dont tu parles ? une référence ? photo ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 14:47

Les voyageurs ou "touristes" sportifs apprécient les deux systèmes.

J'ai un pote équipé des deux systèmes, il a 50 ans. Quand le chrono n'est pas le but ultime, cela apporte pas mal d'avantages.

Les voyageurs ou "touristes" sportifs apprécient les deux systèmes.

J'ai un pote équipé des deux systèmes, il a 50 ans. Quand le chrono n'est pas le but ultime, cela apporte pas mal d'avantages.

Ce qui m'attire le plus dans ces systèmes, c'est d'abord les petits rapports qu'ils permettent, ensuite leur résistance aux pires conditions climatiques (j'ai été sensibilisé par la question en Belgique…) et enfin l'entretien fortement diminué.

J'ai dû déjà t'en parler, c'est un vélo polyvalent du genre du Race Lite de chez Santos qui aurait ma préférence, si je me décide (et quand je serai en fonds, parce que c'est vraiment pas donné ! smiley cry). 

http://www.sintchristophorus.nl/test-santos-race-lite-met-rohloff-en-tandriem/ (néerlandais)

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 14:51

Grimper le Ventoux en VAE "de course" donnerait-il le même plaisir que le grimper avec un bon vieux Solex ? car l'esprit est un peu le même.

ça ressemble à quoi le vélo dont tu parles ? une référence ? photo ?

Je le répète l'utilisation du moteur n'est pas obligatoire et ton résonnement à 70 ans ne seras à coup sur, pas le mème

(Je sais pas comme on fait pour envoyer une photo)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 15:04

Je le répète l'utilisation du moteur n'est pas obligatoire et ton résonnement à 70 ans ne seras à coup sur, pas le mème

(Je sais pas comme on fait pour envoyer une photo)

Impossible à dire, Bernard. à 70 ans, aurais-je envie de faire le déplacement jusqu'au Ventoux ? peut-être pas.

Nous verrons bien. Peut-être que d'ici là le VAE connecté à internet et aux forces de police sera devenu obligatoire ;-)

 

pour poster une image, tu peux coller le lien (URL) vers la bonne page décrivant le vélo, ici-même,

ou alors tu envoies une de tes photos personnelles vers un site hébergeur (comme ImageShack https://imageshack.us/) et tu nous donnes le lien créé ensuite. Quand on roule en VAE on est sans doute capable de cette manipulation moderne  smiley innocentsmiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 15:44

Impossible à dire, Bernard. à 70 ans, aurais-je envie de faire le déplacement jusqu'au Ventoux ? peut-être pas.

Nous verrons bien. Peut-être que d'ici là le VAE connecté à internet et aux forces de police sera devenu obligatoire ;-)

 

pour poster une image, tu peux coller le lien (URL) vers la bonne page décrivant le vélo, ici-même,

ou alors tu envoies une de tes photos personnelles vers un site hébergeur (comme ImageShack https://imageshack.us/) et tu nous donnes le lien créé ensuite. Quand on roule en VAE on est sans doute capable de cette manipulation moderne  smiley innocentsmiley wink

Tu as raison quand on veux rouler en VAE il faut être plus intelligent que lorsque l'on roule en "sec" (à te lire j'aurais pas cru)

Dans ces conditions je dois savoir automatiquement envoyer une photo mais c'est pas dit car à plus de 80 balais ?

Peut-être pas si couillon que ça : https://servimg.com/view/17470477/4

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 16:13

Je comprends.

Soit dit en passant, mon père pédale avec les genoux très orientés vers l'extérieur, et ce depuis qu'il sait faire du vélo, m'a-t-il dit. Ça fait un peu particulier à voir, mais je pense que c'est à lier au fait qu'il a les pieds «en canard» quand il marche.

Un cycliste pro des années 90-2000, Fernando Escartin, excellent grimpeur, avait aussi cette particularité : pédaler avec les genoux très éloignés du cadre. Apparemment ça n'avait pas l'air de diminuer son rendement. Je ne m'inquièterais donc pas trop à ta place.

Il avait aussi une coxarthrose à la hanche qui le faisait boiter en marchant et qui pouvait lui faire mal en roulant à vélo? Pas vraiment pareil que moi me semble t-il !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 16:21

Grimper le Ventoux en VAE "de course" donnerait-il le même plaisir que le grimper avec un bon vieux Solex ? car l'esprit est un peu le même.

ça ressemble à quoi le vélo dont tu parles ? une référence ? photo ?

Pour info, j'ai fait la traversé des Grandes Alpes la semaine dernière avec la roue Annad (tu peux chercher sur internet) Super produit que je conseil pour avoir fait bientôt 5000Km de montagne avec.

Avantage :

- Léger (4Kg environ)
- Peut être monté sur tout vélo de course
- Change la roue arrière et tu reviens sur ton vélo normal (5 minutes)
- Vraiment silencieuse (c'est agréable)
- Batterie à monter dans un porte bidon (pas de montage particulier)
- Le Kit complet est facile à monter
- Autonomie suffisante pour monter un col (1500 m de dénivelé) Il faut quand même vachement pédaler
- Prix 1700€ (on a rien sans rein) rien que la batterie Tesla vaut 780€

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 16:28

Il avait aussi une coxarthrose à la hanche qui le faisait boiter en marchant et qui pouvait lui faire mal en roulant à vélo? Pas vraiment pareil que moi me semble t-il !

Tu semblais craindre que ce soit le fait de pédaler le genou vers l'extérieur qui soit préjudiciable au rendement, et je t'ai répondu là-dessus. Ma réponse ne concernait donc pas la coxarthrose proprement dite. Je ne sais absolument pas si elle est handicapante en elle-même pour la pratique du vélo.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/06/2017 19:05

Je comprends.

Soit dit en passant, mon père pédale avec les genoux très orientés vers l'extérieur, et ce depuis qu'il sait faire du vélo, m'a-t-il dit. Ça fait un peu particulier à voir, mais je pense que c'est à lier au fait qu'il a les pieds «en canard» quand il marche.

Un cycliste pro des années 90-2000, Fernando Escartin, excellent grimpeur, avait aussi cette particularité : pédaler avec les genoux très éloignés du cadre. Apparemment ça n'avait pas l'air de diminuer son rendement. Je ne m'inquièterais donc pas trop à ta place.

Un cycliste pro des années 90-2000, Fernando Escartin, excellent grimpeur, avait aussi cette particularité : pédaler avec les genoux très éloignés du cadre.

Comme Pozzovivo smiley wink 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/06/2017 08:22

Un cycliste pro des années 90-2000, Fernando Escartin, excellent grimpeur, avait aussi cette particularité : pédaler avec les genoux très éloignés du cadre.

Comme Pozzovivo smiley wink 

Peut-être mais il n'avait pas d'arthrose à la hanche.... Ça bloque un peu, comme dit un de mes potes je pédale sur une jambe ! (bon il exagéré) Disons que je perds 30% de puissance que je compense avec ma roue VAE. NICKEL

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/06/2017 10:24

Peut-être mais il n'avait pas d'arthrose à la hanche.... Ça bloque un peu, comme dit un de mes potes je pédale sur une jambe ! (bon il exagéré) Disons que je perds 30% de puissance que je compense avec ma roue VAE. NICKEL

Dans les années 90, lors d'une cyclosportive, j'ai été surpris de voir un unijambiste !

Au-delà de la performance physique (sa vitesse n'était pas du tout ridicule), c'est surtout l'optimisme et le courage de ce cycliste qui m'impressionnaient.

Finalement, plutôt que d'invoquer son handicap pour justifier une inactivité "légitime", ou du moins excusable, il vivait plus intensément que beaucoup de "bien portants".

Par ce contre-exemple, je ne critique absolument les utilisateurs de VAE. La vérité n'est jamais unique. Il s'agissait seulement d'alimenter le débat... smiley wink 

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/06/2017 10:46

Peut-être mais il n'avait pas d'arthrose à la hanche.... Ça bloque un peu, comme dit un de mes potes je pédale sur une jambe ! (bon il exagéré) Disons que je perds 30% de puissance que je compense avec ma roue VAE. NICKEL

Je ne l'avais pas dit dans mon message précédent : bravo Jean de continuer à vivre ta passion, roue électrique ou pas !!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/06/2017 11:02

Dans les années 90, lors d'une cyclosportive, j'ai été surpris de voir un unijambiste !

Au-delà de la performance physique (sa vitesse n'était pas du tout ridicule), c'est surtout l'optimisme et le courage de ce cycliste qui m'impressionnaient.

Finalement, plutôt que d'invoquer son handicap pour justifier une inactivité "légitime", ou du moins excusable, il vivait plus intensément que beaucoup de "bien portants".

Par ce contre-exemple, je ne critique absolument les utilisateurs de VAE. La vérité n'est jamais unique. Il s'agissait seulement d'alimenter le débat... smiley wink 

 

 

J'avais bien compris et je suis d'accord avec toi. J'ai également vu à l'époque un unijambiste que j'ai doublé en vélo dans le Triathlon de Nice (cela voulait dire qu'il était sorti de la natation avant moi, ouahhhh... pourtant je nage pas trop mal) il y a quelques années et j'étais absolument admiratif. Ce type montait à une vitesse tout à fait honorable avec une seule jambe dans les cols (il devait pousser et tirer). Bien que ce gars ait été assez jeune, je considère la performance tout aussi admirable que celui qui est arrivé le premier ce jour la.

Je dois dire que lors de mes nombreux triathlons, je restais souvent longtemps sur la ligne d'arriver pour encourager les derniers, souvent des hommes et femmes âgés ou handicapés qui allaient au bout d'eux même pour être "FINISHER" J'ai toujours été impressionné par la volonté et la résistance de certains individus.

Mais comme je l'ai dit, pour moi j'ai assez donné et ne fait plus de compétions extrême de ce genre (Ironman) car ma hanche est en miette et la Course à pied n'est plus possible. Je veux me faire plaisir sans trop souffrir, soit je monte tranquille avec mon vélo équipé de ma roue classique ou si je suis un peu plus fatigué je monte ma roue à assistance électrique. Finalement j'en ai rien à faire du quand dira t-on ! smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 16/06/2017 20:35

Désolé; valeur obtenu par mon cardiologue après épreuve d'effort que toute personne de plus de 60 ans qui fait ce genre d'effort devrait faire. Mon cardiologue me conseil de monter à 150 ppm (aérobie) et de ne pas dépasser les 160. Rien de théorique la dedans !

220-age n'est pas une formule pour calculer la fréquence cardiaque à ne pas dépasser, mais une formule statistique pour calculer la fréquence maxi que ton cœur est supposé atteindre. Et quand il va l'atteindre il ne va pas exploser.

J'ai fait un test d'effort à 52 balais et je suis monté à 182 sans que mon cardiologue ne s'affole pour autant.

Cette valeur me permet de régler mon cardio et de calculer le temps passé dans chaque zones d'effort. En l'absence de test, je me serai rabattu sur la formule et j'aurais entré 168.

Que ton cardio te conseille de ne pas dépasser cette valeur est une (bonne) chose certainement, mais la formule n'a rien à voir.

Personnellement, je fais pareil dans la mesure où j'évite de dépasser 170, surtout par fortes chaleurs. De toute façon, même en montagne j'ai du mal à y arriver. Il faut vraiment un effort violent, comme le test pour monter si haut.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

Sea Otter

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 07 avril 2019
samedi 13 avril 2019
dimanche 14 avril 2019
lundi 22 avril 2019
dimanche 28 avril 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES