FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Vélo urbain • Le vélo pour aller au boulot

Retour au forum Autres > Vélo urbain Bas de page

envoyé le 08/05/2015 17:30

bonjour, qui parmi vous a complètement délaissé la voiture pour se rendre au travail? personnellement j'ai encore un petit blocage,notamment de ne plus rentrer pendant la pause déjeuner; y avez-vous trouvé des réelles économies? en vous remerciant

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/05/2015 18:39

bonjour, qui parmi vous a complètement délaissé la voiture pour se rendre au travail? personnellement j'ai encore un petit blocage,notamment de ne plus rentrer pendant la pause déjeuner; y avez-vous trouvé des réelles économies? en vous remerciant

Complètement délaissé la bagnole, non. Mais de début mars à fin octobre, sauf météo dégueu, c'est vélotaf pour moi. La météo est capricieuse, en Belgique, donc c'est parfois six ou sept cents bornes par mois, parfois moins de la moitié.

Des économies, ce n'est pas évident à calculer, mais comme mon employeur me paie pour les km à vélo et que ma voiture ne roule pas, je dirais que j'en fais, oui, mais que j'ai dès lors moins de scrupules à acheter de l'équipement (vêtements, surtout).

Outre les avantages économiques et le plaisir de rouler à vélo, j'y trouve d'autres points positifs :

- Gain de temps. Bien que je parte quarante minutes plus tôt le matin et que je rentre quarante minutes plus tard le soir, j'ai plus de temps à la maison après ma journée, puisque j'ai déjà fait environ 2h30 de vélo. Plus besoin d'aller rouler une ou deux heures dès mon retour.

- C'est une manière agréable d'améliorer ma condition. Sans ça, je roulerais moins parce que je devrais sortir le vélo en soirée ou un peu plus le week-end, ce qui m'éloignerait de ma famille.

- Pour ceux qui sont motivés, c'est un bon entraînement. Au retour, on peut "se lâcher" ou même faire un petit détour pour aller chercher une difficulté.

Si tu as l'habitude de rentrer pendant la pause de midi, c'est que tu n'habites pas très loin (ou que ta pause est très longue) ; mais prendre son casse-croûte, ce n'est pas si mal, après tout.

Bonne route !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/05/2015 14:31

bonjour, qui parmi vous a complètement délaissé la voiture pour se rendre au travail? personnellement j'ai encore un petit blocage,notamment de ne plus rentrer pendant la pause déjeuner; y avez-vous trouvé des réelles économies? en vous remerciant

En moyenne moi c'est vélotaf 2 à 3 fois par semaine quand il ne pleut pas.

ça me fait des bornes: 13 km matin, idem le soir, parfois je rallonge. J'en profite pour faire du spécifique (force, vélocité, parfois en récupération de sortie longue.

Je mange sur place (cantine) et je dispose d'un lavabo pour me faire une toilette en arrivant le matin. J'ai du linge de rechange que je renouvelle quand je viens en voiture.

Je ne dirais pas que c'est de l'économie niveau financier, mais ça t'économise du temps: le vélo c'est très chronophage et il faut composer avec ta vie professionnelle, de famille... Tu te lèves un peu plus tôt, tu rentres un peu plus tard, mais c'est sur le temps de trajet professionnel, donc sur un temps perdu en temps normal. Là tu le rentabilises.

en gros ça me fait 2500 bornes par an. C'est un bon complément de tes sorties longues.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/05/2015 13:27

Je l'ai fais un moment, le principal problème c'est le contraste thermique chaud-froid-chaud-froid qui se répète chaque jour avec des possibilités de changes pas très confortable font qu'en faisant de la compétition en plus chaque week-end j'avais tendance à m'enrhumer. J'ai arrêté le jour ou j'ai du transporter, tous les jours, du matériel d'un point A au point B dans un sens comme dans l'autre. C'est beaucoup plus facile par beau temps, le plus dur c'est d'être régulier toute l'année. Au lieu de tout l'un ou tout l'autre, fais-le plutôt quand les conditions sont appropriées.

Bizarre, moi le chaud froid dû au vélotaf en saison hivernale, ça a plutôt tendance à me renforcer contre tout ce qui est rhume, rhinites et autres saloperies: pas malade une seule fois depuis que je m'y suis mis. Bon, moi je fais pas de compét., donc...

Après, c'est surtout l'humidité plutôt que le froid qu'il faut fuir je pense.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/05/2015 18:51

Bizarre, moi le chaud froid dû au vélotaf en saison hivernale, ça a plutôt tendance à me renforcer contre tout ce qui est rhume, rhinites et autres saloperies: pas malade une seule fois depuis que je m'y suis mis. Bon, moi je fais pas de compét., donc...

Après, c'est surtout l'humidité plutôt que le froid qu'il faut fuir je pense.

J'appuie ton commentaire. Pareil pour moi : le froid, pas de problème. L'humidité, j'évite.

Apparemment, le vélotaf a eu un effet positif sur ma résistance aux rhumes, grippes, etc.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/05/2015 07:47

J'appuie ton commentaire. Pareil pour moi : le froid, pas de problème. L'humidité, j'évite.

Apparemment, le vélotaf a eu un effet positif sur ma résistance aux rhumes, grippes, etc.

J'ai lu un article dans lequel étaient énumérées toutes les vertus de se déplacer à pieds ou en vélo dès lors qu'on le pouvait.

Les bénéfices sur la santé publique seraient énormes: moins de pollution atmosphérique (car moins de véhicules motorisés à rouler en milieu urbain), donc réduction des maladies respiratoires (asthme...), pour ceux qui pratiquent, bah moins de risque d'infarctus, d'AVC, de diabète, stimulation des défenses immunitaires... et pour finir, tout ça réduirait considérablement le cout de la santé publique.

Alors moi j'assume d'arriver au boulot le matin en cuissard, gilet jaune fluo, casque vert et bleu et lunettes teintées (on dirait le fils caché de Wolverine et Maïa l'abeille!) et je fais la promotion de ce mode de vie.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/05/2015 16:25

J'ai lu un article dans lequel étaient énumérées toutes les vertus de se déplacer à pieds ou en vélo dès lors qu'on le pouvait.

Les bénéfices sur la santé publique seraient énormes: moins de pollution atmosphérique (car moins de véhicules motorisés à rouler en milieu urbain), donc réduction des maladies respiratoires (asthme...), pour ceux qui pratiquent, bah moins de risque d'infarctus, d'AVC, de diabète, stimulation des défenses immunitaires... et pour finir, tout ça réduirait considérablement le cout de la santé publique.

Alors moi j'assume d'arriver au boulot le matin en cuissard, gilet jaune fluo, casque vert et bleu et lunettes teintées (on dirait le fils caché de Wolverine et Maïa l'abeille!) et je fais la promotion de ce mode de vie.

Les collègues s'habituent...

 

Au début, les collègues, surpris : "Ouah ! À vélo ! Quel courage !"

Ensuite, admiratifs : "Encore à vélo ? Moi, je ne saurais pas..."

Plus tard, on banalise : "Salut, vieux ! Alors ? Toujours en forme ?"

Et finalement : "Tiens ! En bagnole, aujourd'hui ? Alors ? Un coup de mou ?" smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 14/05/2015 19:23

C'est exact, mais cela s'adresse plus généralement à des personnes sédentaires qui ne font pas ou peu de sport tout au long de l'année.

Franchement, le point le plus positif, quand on peut se permettre le vélotaf, c'est le gain de temps, même si ça ne vient pas à l'esprit immédiatement. En voiture, ça va souvent plus vite, mais c'est du temps gâché. En vélo, tout le temps est utile.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/05/2015 14:25

Aller travailler en voiture ? Quelle drôle d'idée ! En ce qui me concerne, ça ne m'est jamais arrivé (ou alors de façon exceptionnelle pour des raisons logistiques et/ou météorologiques) et ça ne m'a jamais traversé l'esprit d'utiliser la voiture comme moyen de transport principal pour aller au boulot.

Le vélo a toujours été une évidence pour moi, pour toutes les raisons évoquées au dessus de moi et que je ne vais pas répéter. Bon, il faut dire que j'habite à Paris, donc ça aide. Du coup, la plus grande distance aller / retour que j'ai eu à faire de façon quotidienne était de 22 km quand j'étais étudiant. Mais même si je devais faire 60 km aller / retour tous les jours pour aller travailler, ça ne me semblerait pas redhibitoire, loin de là !

Après, je comprends qu'il y ait des gens qui aient des distances bien plus importantes à faire pour aller travailler et que ça soit difficile, voir impossible d'y aller en vélo, mais je pense quand même que ce n'est pas la majorité. Et dans ce cas, je pense aussi qu'il faut envisager de changer de lieu de travail ou de domicile car, sans même parler de la perte de temps et d'argent, il y a surtout une absurdité écologique !

Ca serait bien si tous les banlieusards qui viennent nous emcombrer et nous empoisonner tous les jours à Paris pouvaient comprendre tout ça !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/05/2015 16:34

Aller travailler en voiture ? Quelle drôle d'idée ! En ce qui me concerne, ça ne m'est jamais arrivé (ou alors de façon exceptionnelle pour des raisons logistiques et/ou météorologiques) et ça ne m'a jamais traversé l'esprit d'utiliser la voiture comme moyen de transport principal pour aller au boulot.

Le vélo a toujours été une évidence pour moi, pour toutes les raisons évoquées au dessus de moi et que je ne vais pas répéter. Bon, il faut dire que j'habite à Paris, donc ça aide. Du coup, la plus grande distance aller / retour que j'ai eu à faire de façon quotidienne était de 22 km quand j'étais étudiant. Mais même si je devais faire 60 km aller / retour tous les jours pour aller travailler, ça ne me semblerait pas redhibitoire, loin de là !

Après, je comprends qu'il y ait des gens qui aient des distances bien plus importantes à faire pour aller travailler et que ça soit difficile, voir impossible d'y aller en vélo, mais je pense quand même que ce n'est pas la majorité. Et dans ce cas, je pense aussi qu'il faut envisager de changer de lieu de travail ou de domicile car, sans même parler de la perte de temps et d'argent, il y a surtout une absurdité écologique !

Ca serait bien si tous les banlieusards qui viennent nous emcombrer et nous empoisonner tous les jours à Paris pouvaient comprendre tout ça !

En Belgique, déménager pour se rapprocher de leur boulot, peu le font. C'est la mentalité comme ça, mais ce n'est pas évident non plus de trouver un logement du même type que celui qu'on quitte, sauf à vouloir perdre assez bien de fric (le marché de l'immobilier n'est pas facile).

Le pays est petit et un tas de gens font quand même de cinquante à plus de cent bornes A/R quotidiennement.

Il faut ajouter que la météo belge est très capricieuse. C'est le nord pour nous aussi.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/05/2015 17:55

bonjour, qui parmi vous a complètement délaissé la voiture pour se rendre au travail? personnellement j'ai encore un petit blocage,notamment de ne plus rentrer pendant la pause déjeuner; y avez-vous trouvé des réelles économies? en vous remerciant

Le vélo taf, je le pratique de Mars à Octobre (je suis dans les Yvelines) et j'ai trouvé un équilibre dans mon rythme de vie.

Premièrement, la semaine en dehors du travail, impossible de me programmer des sorties vélos sauf entraînement le soir sur HT... donc le vélo taf m'apporte ces sorties 'd'entraînements".

Deuxièmement, économiquement ça fait 40 bornes par jour que je fais à vélo et donc en moins en voiture... Donc la bagnole prend moins de Kmtrage et je fais des économies d'essence.

Troisièmement, niveau écologie c'est mieux aussi : une voiture en moins = moins de pollution et j'encourage au maximum ceux qui peuvent faire du vélo taf aussi pour l'écologie.

Et enfin, grâce à se rythme de vie, je garde une excellente santé toute l'année.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/08/2015 15:31

Je me permet de déterrer le sujet ;)

 

Je compte pratiqué le vélo lycée cette année, du moins quand il fait beau car j'ai constaté que sur mon trajet (12km) je met ~5 min de plus que mon bus aller et retour (en faisant le retour un peu plus à fond pour me détendre) 

Je trouve dommage qu'il n'y ai pas de prime du lycée pour venir en vélo... ça encouragerais ^^

~50€ par mois pour pratiquer ma passion ce n'est pas négligeable.... dommage

 

Questions aux vélotafeurs : Est ce risquer de prendre pour ce trajet mon vélo de route auquel je tiens particulièrement plutôt que mon VTT d4  en perdant un peu de temps ? (sachant que mon lycée est équipé d'un abri à vélo ouvert seulement aux intercours , oui je sais c'est de la parano lol)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/08/2015 20:46

Je me permet de déterrer le sujet ;)

 

Je compte pratiqué le vélo lycée cette année, du moins quand il fait beau car j'ai constaté que sur mon trajet (12km) je met ~5 min de plus que mon bus aller et retour (en faisant le retour un peu plus à fond pour me détendre) 

Je trouve dommage qu'il n'y ai pas de prime du lycée pour venir en vélo... ça encouragerais ^^

~50€ par mois pour pratiquer ma passion ce n'est pas négligeable.... dommage

 

Questions aux vélotafeurs : Est ce risquer de prendre pour ce trajet mon vélo de route auquel je tiens particulièrement plutôt que mon VTT d4  en perdant un peu de temps ? (sachant que mon lycée est équipé d'un abri à vélo ouvert seulement aux intercours , oui je sais c'est de la parano lol)

Bravo pour ce projet, que je ne peux qu'encourager ! Tu verras, c'est vite une addiction...

Pour le niveau de sécurité offert par l'abri à vélo que tu mentionnes, je ne sais pas. Dans le doute, même pour un VTT pas trop cher, il vaut mieux un solide cadenas à clé, de préférence un modèle rigide en "U". C'est lourd, mais si tu peux le laisser verrouillé sur place quand tu t'en vas, ça peut le faire.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2015 09:25

Encore faut-il en avoir du boulot ... Il parait qu'il y a du chômage. Ce sidi les chômeurs feraient mieux de faire du vélo, ne serai-ce que de la bicyclette, plutôt que de trainer au PMU. 

+ 1 Philippe

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/08/2015 09:36

Encore faut-il en avoir du boulot ... Il parait qu'il y a du chômage. Ce sidi les chômeurs feraient mieux de faire du vélo, ne serai-ce que de la bicyclette, plutôt que de trainer au PMU. 

Pour cela il leur faudrait des primes mdr ^^

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/08/2015 18:51

Salut je vais au taf en vélo depuis mi mai, sa ma permis de ressortir mon vieux look de faire de le exercice et même de renoue le plaisir perdue de faire du velo.Je ne met que 10 mn de plus qu en voiture, je fais 4 trajets de 13km, j économise un plein par mois, ma voiture prends moins de bornes.Certes faut fournir un effort et pas toujours facile quand il fait 35° ou quand il pleut.Je fait au max 235 km par semaine.Mais je ne pense pas que je me risquerais quand les températures seront négatives,  peur du verglas, ;)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/09/2015 18:54

Je vais également au boulot en vélo : 18km A/R au minimum. 

L'avantage : je mets beaucoup moins de temps qu'en voiture ou bus tant il y a du trafic, surtout le soir à 18h! Complètement bouché, il m'est arrivé de mettre 1 heure pour rentrer en bus ou voiture (pour seulement 7 km de trajet). En vélo, je ais un petit détour, mais je vais chercher une une longue piste cyclable qui me permet d'échapper aux voitures sur les passages le plus délicats ou encombrés de voitures!

N'ayant pas de VTT ou VTC, j'utilise mon mulet un alu de course de 2011. Cela me permet d'aller rouler le soir une ou deux fois par semaine, même quand il fait nuit ayant de puissantes lumières avant/arrière (LEZYNE MACRO DRIVE) et gilet fluo. J'ai également affublé partout sur le cadre de grandes bandes autocollants réfléchissantes. Un vrai sapin de Noël dans les phares de voiture, mais au moins, je suis bien visible.

J'ai d'ailleurs nettement moins "peur" d’être surpris par une voiture la nuit que le jour, celles ci me voyant bien mieux avec mon attirail et les lumières.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/09/2015 23:25

Bonsoir,

Trajet vélotaf débuté avec un VAE, puis un Fitness, maintenant un Course. Environ 5000km la première année. Economie de 0.1€/km minimum, facile pour calculer l'amortissement. Motivation principale : toutes les minutes sur un vélo sont utiles (comme l'a écrit qqn sur ce forum). Et ça vide la tête. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/11/2015 12:28

Je m'y suis mis petit à petit depuis le printemps, avec l'objectif d'arriver aux 2x30 km vallonnés et en partie boisés, le reste étant de l'urbain pas trop dangereux mais avec un revêtement aléatoire. A vélo, c'est la sensation d'être moins enfumé, moins dans la pollution nasale et sonore qu'en étant à moto p.ex.. Lors des 2 premiers mois, avec un gros manque de jambes et d'entrainement sur bicyclette, j'y suis allé progressivement et ainsi "quelques fois" par semaine : 2x7 km, 2x15, 2x20, etc.

Le trajet vélo a été fractionné et progressivement augmenté grâce au vélo dans le coffre de l'auto.

Actuellement, si la météo le permet, j'y vais à vélo 1 à 3 fois par semaine, sur un gros vélo trekking convenant bien aux revêtements pourris. Gros pneus "anti-crevaison" (50-622) gonflés à 2.5 bar, vitesses dans le moyeu, gardes-boue, phares sur dynamo, cadre long sans suspension prévu pour le port de sacoches (vêtements civils, protections à géométrie variable contre la météo, coupe-faim, eau, nécessaire en cas de crevaison). Je ne porte pas de sac à dos, j'ai pourtant essayé ce mode avec le vélo de route.

Parking sécurisé et douche à l'arrivée, le grand luxe en quelque sorte.

L'idéal serait d'avoir 2x15 km, si je pouvais déplacer le bureau ou la maison ;-)

La fatigue et le temps en selle ne sont pas négligeables, or je n'ai pas que ça à faire dans une journée smiley innocent, mais ne boudons pas le plaisir, je peux le faire et c'est bon, je revis et suis sorti de ma croûte de sédentaire :)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/11/2015 14:05

Je m'y suis mis petit à petit depuis le printemps, avec l'objectif d'arriver aux 2x30 km vallonnés et en partie boisés, le reste étant de l'urbain pas trop dangereux mais avec un revêtement aléatoire. A vélo, c'est la sensation d'être moins enfumé, moins dans la pollution nasale et sonore qu'en étant à moto p.ex.. Lors des 2 premiers mois, avec un gros manque de jambes et d'entrainement sur bicyclette, j'y suis allé progressivement et ainsi "quelques fois" par semaine : 2x7 km, 2x15, 2x20, etc.

Le trajet vélo a été fractionné et progressivement augmenté grâce au vélo dans le coffre de l'auto.

Actuellement, si la météo le permet, j'y vais à vélo 1 à 3 fois par semaine, sur un gros vélo trekking convenant bien aux revêtements pourris. Gros pneus "anti-crevaison" (50-622) gonflés à 2.5 bar, vitesses dans le moyeu, gardes-boue, phares sur dynamo, cadre long sans suspension prévu pour le port de sacoches (vêtements civils, protections à géométrie variable contre la météo, coupe-faim, eau, nécessaire en cas de crevaison). Je ne porte pas de sac à dos, j'ai pourtant essayé ce mode avec le vélo de route.

Parking sécurisé et douche à l'arrivée, le grand luxe en quelque sorte.

L'idéal serait d'avoir 2x15 km, si je pouvais déplacer le bureau ou la maison ;-)

La fatigue et le temps en selle ne sont pas négligeables, or je n'ai pas que ça à faire dans une journée smiley innocent, mais ne boudons pas le plaisir, je peux le faire et c'est bon, je revis et suis sorti de ma croûte de sédentaire :)

Bravo à toi et bonne continuation !

Les mois difficiles sont là : météo foireuse et longues nuits, il faut s'accrocher pour tenir le coup. L'hiver dernier, j'ai abandonné le vélotaf en décembre et janvier (trajet de 30 km vallonnés matin et soir sur routes belges plutôt mauvaises). J'essaierai de m'améliorer cette année.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2015 18:50

Les habitudes VS Une solution pour un monde meilleur ?

http://danielclerc.fr/reflexions_velo_habitudes_xenius_vs_monde_meilleur.htm

Les habitudes : une explication sur la difficulté pour les français d'utiliser un vélo pour aller travailler.

Sources : émission X:énius sur les habitudes

 

Le monde meilleur : graphisme Marie Joveneau

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/11/2015 21:04

Les habitudes VS Une solution pour un monde meilleur ?

http://danielclerc.fr/reflexions_velo_habitudes_xenius_vs_monde_meilleur.htm

Les habitudes : une explication sur la difficulté pour les français d'utiliser un vélo pour aller travailler.

Sources : émission X:énius sur les habitudes

 

Le monde meilleur : graphisme Marie Joveneau

 

Intéressant ! J'ai appris des choses au sujet des habitudes...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/11/2015 09:43

Sur mon site, il y a des solutions sous forme de reportages pour les cyclistes urbains :

http://danielclerc.fr/theme_velo_en_ville.htm

Daniel

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 20/11/2015 17:54

Je pratique le vélotaf surtout par commodité : quand je n'ai pas le temps de rouler et ça m'arrive à chaque fois que je suis d'après midi. 42km aller/retour si je ne fais pas de détour. Il arrive assez rarement que je fasse du vélotaf le matin ou le weekend mais jamais la nuit.

Le matin ça implique de se lever 1h plus tôt donc 3h, et se lever si tôt est une véritable corvée. Le weekend c'est pareil et on peut y rajouter 12h de taf.

La nuit avec le retour à vélo + la douche ensuite il me serait simplement impossible de dormir avant 9h.

 

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Vélo urbain Haut de page

Sport 101 Facebook V4

KTM

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 28 avril 2019
mercredi 01 mai 2019
samedi 04 mai 2019
dimanche 05 mai 2019
mercredi 08 mai 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES