FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • Les nouvelles energies

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 03/04/2018 09:08

Tu nous fais un cours magistral! C'est bien... 

Quelques remarques, Alstom firme française?? Plus tout à fait!! n'a -t-elle pas ete racheté par "general électric" ?? Peut etre pas en totalité, mais...!!

on laissera une facture beaucoup plus élevée aux générations futures.

Comme ces générations ne pourront pas les payer, elles vont devoir "s'accomoder"....... comme elles pourront..... avant l'extinction progressive...!!! C'est quasi obligatoire devant la fournaise que va devenir la planete Terre... Extinction de toute vie.

Pour les dinosaures, c'est une meteorite.... Actuellement , ce sera un rechauffement  détruisant les conditions nécessaires à la vie....

On peut me traiter de "pessimiste".... Je crains plutôt que ça soit du réalisme...!!

Alstom firme française?? Plus tout à fait!! n'a -t-elle pas ete racheté par "general électric"

C'est plutôt Siemens. C'est une fusion Alstom-Siemens. Un de mes fils est ingénieur chez Alstom Belgique (siège Charleroi).

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2018 09:45

Alstom firme française?? Plus tout à fait!! n'a -t-elle pas ete racheté par "general électric"

C'est plutôt Siemens. C'est une fusion Alstom-Siemens. Un de mes fils est ingénieur chez Alstom Belgique (siège Charleroi).

Alstom a été scindée. Les turbines a GE, et le ferroviaire quui vient de s'allier avec Siemens.

Mais en 2017 il y a eu plus de boites françaises qui ont acheté des étrangères que de françaises rachetées par des étrangères

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2018 09:45

Alstom firme française?? Plus tout à fait!! n'a -t-elle pas ete racheté par "general électric"

C'est plutôt Siemens. C'est une fusion Alstom-Siemens. Un de mes fils est ingénieur chez Alstom Belgique (siège Charleroi).

Alstom a été scindée. Les turbines a GE, et le ferroviaire qui vient de s'allier avec Siemens.

Mais en 2017 il y a eu plus de boites françaises qui ont acheté des étrangères que de françaises rachetées par des étrangères

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2018 10:09

A moins de considérer que cette technologie (attendue d'ici 10 à 15 ans !) relève directement des (soit-disant) investissements massifs américains des années 70 (soit un décalage de 50 ans), cela illustre parfaitement mon propos smiley tongue-out

A la suite de la fusion presque complète du combustible du réacteur de Three Mile Island aux Etats-Unis en 1979, des analyses avaient montré qu'il fallait s'attendre à la fusion d'un réacteur sur cent sur une période de 30 à 40 ans, c'est-à-dire 1 fois pour 3000 à 4000 réacteurs-année (rapport du président de la Commission sur l'accident de Three-Mile Island, 1979). Cette nouvelle estimation était en désaccord avec les estimations antérieures qui concluaient que ce chiffre était de 1 pour 20.000 réacteurs-année estimé avant 1975 pour la probabilité de fusion d'un réacteur.

Aux Etats-Unis, à la suite de cet accident, la plupart des centrales commandées après 1973 n'ont jamais été construites et les commandes de réacteurs postérieures à 1973 ont été annulées (d'après une souce de 2005).

Source: Livre écrit par 3 physiciens: Charpak, Garwin, Venance Journé: De Tchernobyl e Tchernobyls, Odile Jacob, 2005.

Note: en 2005, il y avait 440 réacteurs nucléaires en fonctionnement dans le monde. Les prévisions étaient de 3000 réacteurs en service en l'an 2000.

On ne peut pas non plus vraiment dire que les investissements dans le nucléaire civil aux Etats-Unis ait connu un grand succès depuis 1973 ! smiley tongue-out

La technologie des surgénérateurs est au point mort (les derniers réacteurs expérimentaux ont été arrêtés). Pour la fusion, ce n'est certainement pas 10 à 15 ans, mais plutôt 50 à 100 ans avant d’avoir un réacteur commercial fournissant plus d'énergie qu'il en consomme  (le confinement magnétique requiert une dépense d'électricité considérable pour créer des champs suffisamment forts)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2018 10:15

Alstom a été scindée. Les turbines a GE, et le ferroviaire quui vient de s'allier avec Siemens.

Mais en 2017 il y a eu plus de boites françaises qui ont acheté des étrangères que de françaises rachetées par des étrangères

Ok. Le siège de Charleroi s'occupe, principalement, de signalisation et de sécurité ferroviaire (incluant les métros). Ce siège est maintenant allié avec Siemens.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2018 10:39

A la suite de la fusion presque complète du combustible du réacteur de Three Mile Island aux Etats-Unis en 1979, des analyses avaient montré qu'il fallait s'attendre à la fusion d'un réacteur sur cent sur une période de 30 à 40 ans, c'est-à-dire 1 fois pour 3000 à 4000 réacteurs-année (rapport du président de la Commission sur l'accident de Three-Mile Island, 1979). Cette nouvelle estimation était en désaccord avec les estimations antérieures qui concluaient que ce chiffre était de 1 pour 20.000 réacteurs-année estimé avant 1975 pour la probabilité de fusion d'un réacteur.

Aux Etats-Unis, à la suite de cet accident, la plupart des centrales commandées après 1973 n'ont jamais été construites et les commandes de réacteurs postérieures à 1973 ont été annulées (d'après une souce de 2005).

Source: Livre écrit par 3 physiciens: Charpak, Garwin, Venance Journé: De Tchernobyl e Tchernobyls, Odile Jacob, 2005.

Note: en 2005, il y avait 440 réacteurs nucléaires en fonctionnement dans le monde. Les prévisions étaient de 3000 réacteurs en service en l'an 2000.

On ne peut pas non plus vraiment dire que les investissements dans le nucléaire civil aux Etats-Unis ait connu un grand succès depuis 1973 ! smiley tongue-out

La technologie des surgénérateurs est au point mort (les derniers réacteurs expérimentaux ont été arrêtés). Pour la fusion, ce n'est certainement pas 10 à 15 ans, mais plutôt 50 à 100 ans avant d’avoir un réacteur commercial fournissant plus d'énergie qu'il en consomme  (le confinement magnétique requiert une dépense d'électricité considérable pour créer des champs suffisamment forts)

En parlant des surgénérateurs, ce n'est pas un poisson d'avril :

http://www.lemonde.fr/energies/article/2018/04/01/nucleaire-les-ambitions-contrariees-du-japon_5279295_1653054.html

et

https://fr.wikipedia.org/wiki/Surgénération

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/04/2018 18:28

Ok. Le siège de Charleroi s'occupe, principalement, de signalisation et de sécurité ferroviaire (incluant les métros). Ce siège est maintenant allié avec Siemens.

c'est toi, michel sur la photo ? petard, t'es beau !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/04/2018 08:53

http://www.letelegramme.fr/bretagne/energies-nouvelles-un-objectif-inatteignable-26-04-2018-11939878.php

En Bretagne on n'en veut pas !

Et c'est normal !

La loi littorale interdit à juste titre de défigurer le paysage avec ces saletés d'éoliennes ...

et dans les zones urbaines ... à juste titre ... on n'en veut pas plus !

Qu'ils se démerdent !

Il parait que les scientifiques ça sert à ça !

Je ne veux pas plus de nucléaire ou de charbon !

Encore une fois : qu'ils se démerdent !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/04/2018 09:15

Je serais partisan, plutôt pour des hydroliennes, qui ont les mêmes fonctions que l'éolienne, mais comme elles sont sous l'eau, on ne les voit pas !!

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/04/2018 11:30

Je serais partisan, plutôt pour des hydroliennes, qui ont les mêmes fonctions que l'éolienne, mais comme elles sont sous l'eau, on ne les voit pas !!

 

Et les poissons ? As-tu pensé aux poissons ?

Réponse de BV : "qu'ils se démerdent  smiley tongue-out"

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/04/2018 11:36

http://www.letelegramme.fr/bretagne/energies-nouvelles-un-objectif-inatteignable-26-04-2018-11939878.php

En Bretagne on n'en veut pas !

Et c'est normal !

La loi littorale interdit à juste titre de défigurer le paysage avec ces saletés d'éoliennes ...

et dans les zones urbaines ... à juste titre ... on n'en veut pas plus !

Qu'ils se démerdent !

Il parait que les scientifiques ça sert à ça !

Je ne veux pas plus de nucléaire ou de charbon !

Encore une fois : qu'ils se démerdent !

Oui tu as raison.

Et pour satisfaire les besoins énergétiques je propose que l'on coupe l'électricité à ceux qui ont cette position, à commencer par toi.

Et que vous vous démerdiezsmiley cool 

De toute façon tu brasse tellement d'air que tu dois bien avoir le rendement d'une éolienne smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/04/2018 11:37

Je serais partisan, plutôt pour des hydroliennes, qui ont les mêmes fonctions que l'éolienne, mais comme elles sont sous l'eau, on ne les voit pas !!

 

EDF ENR a du en retirer une de l'eau prématurément pour des problème technique.

Le milieu maritime est extrêmement hostile pour ce genre d'appareil.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/04/2018 14:37

Et les poissons ? As-tu pensé aux poissons ?

Réponse de BV : "qu'ils se démerdent  smiley tongue-out"

Eh bien BV n'a qu'à pédaler avec son vélo, pour faire de l'électricité !! lol lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/04/2018 14:38

EDF ENR a du en retirer une de l'eau prématurément pour des problème technique.

Le milieu maritime est extrêmement hostile pour ce genre d'appareil.

Dommage car cela parait être pas mal, pour ne pas gêner le paysage !!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/04/2018 09:44

Ces vielles centrales nucléaires tombent décidément souvent en panne (fuite dans la partie nucléaire de la centrale). Le réacteur de Doel1 à nouveau à l'arrêt jusqu'en octobre.

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_le-reacteur-doel-1-mis-a-l-arret-en-raison-d-une-fuite-dans-la-partie-nucleaire?id=9904725

Vu que ce n'est pas la première fois, on peut se demander si la production d'énergie à partir de ces vielles centrales n'est pas plus intermittente que celle des énergies renouvelables.

http://www.levif.be/actualite/belgique/la-mise-a-l-arret-de-centrales-nucleaires-fait-grimper-le-prix-de-l-electricite/article-normal-563759.html

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/04/2018 11:12

Ces vielles centrales nucléaires tombent décidément souvent en panne (fuite dans la partie nucléaire de la centrale). Le réacteur de Doel1 à nouveau à l'arrêt jusqu'en octobre.

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_le-reacteur-doel-1-mis-a-l-arret-en-raison-d-une-fuite-dans-la-partie-nucleaire?id=9904725

Vu que ce n'est pas la première fois, on peut se demander si la production d'énergie à partir de ces vielles centrales n'est pas plus intermittente que celle des énergies renouvelables.

http://www.levif.be/actualite/belgique/la-mise-a-l-arret-de-centrales-nucleaires-fait-grimper-le-prix-de-l-electricite/article-normal-563759.html

Parce que tu crois que les centrales conventionnelles ne sont jamais en pannes? Sauf qu'on en parle pas car c'est moins anxiogènes, spectaculaires, vendeur, cela fait moins PEUR !

Et pourtant, il y a eu quelques accidents sérieux, sans les pollutions excessives pour lesquels on ne faisant rien.

Et les barrages? Doit on les fermer? Pourtant il y a eu ça http://malpasset.eusop.fr/ (en France seulement)

Cela en fait quelques morts. Et aujourd'hui avec l'évolution démographique ce serait pire.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/05/2018 09:51

Parce que tu crois que les centrales conventionnelles ne sont jamais en pannes? Sauf qu'on en parle pas car c'est moins anxiogènes, spectaculaires, vendeur, cela fait moins PEUR !

Et pourtant, il y a eu quelques accidents sérieux, sans les pollutions excessives pour lesquels on ne faisant rien.

Et les barrages? Doit on les fermer? Pourtant il y a eu ça http://malpasset.eusop.fr/ (en France seulement)

Cela en fait quelques morts. Et aujourd'hui avec l'évolution démographique ce serait pire.

Le barrage de Fréjus, je m'en souviens. J'ai même été en vacances avec mes parents dans la région et j'ai des photos.

Mais ce n'est pas de la sécurité que je parle. Je n'ai d'ailleurs aucune crainte sur la sécurité des réacteurs même lorsque leur durée de vie est prolongée. Je parle des pannes qui semblent bien être plus nombreuses au fur et à mesure que le réacteur vieillit.

C'est de la fermeture répétée de réacteurs nucléaires anciens, suite à des pannes que l'on constate. Ces fermetures sont de plus en plus répétitives et, surtout, provoquent un arrêt  de longue durée (plusieurs mois). Pour Doel ce sera au moins un arrêt de 5 mois. Certains anciens réacteurs à Tihange et à Doel avaient déjà été fermés pendant de longs mois suite à divers problèmes. En Belgique, on a frôlé à 2 reprises le blackout électrique en hiver et les médias avertissaient régulièrement d'économiser la consommation d’électricité aux heures de pointe en saison froide. Heureusement les hivers avaient été doux.

En Belgique, il y a des centrales hydroélectriques (La Gileppe, Coo, Nisramont,....). Certaines sont plus anciennes que les plus anciens réacteurs nucléaires. A ma connaissance il n'y a jamais eu d'interruption de production d'électricité de ces centrales d'aussi longue durée que ce que l'on observe actuellement dans les vieux réacteurs. 

Quand ma voiture qui a plus de 15 ans commence à tomber régulièrement en panne, je pense sérieusement à la remplacer.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/05/2018 13:46

Le barrage de Fréjus, je m'en souviens. J'ai même été en vacances avec mes parents dans la région et j'ai des photos.

Mais ce n'est pas de la sécurité que je parle. Je n'ai d'ailleurs aucune crainte sur la sécurité des réacteurs même lorsque leur durée de vie est prolongée. Je parle des pannes qui semblent bien être plus nombreuses au fur et à mesure que le réacteur vieillit.

C'est de la fermeture répétée de réacteurs nucléaires anciens, suite à des pannes que l'on constate. Ces fermetures sont de plus en plus répétitives et, surtout, provoquent un arrêt  de longue durée (plusieurs mois). Pour Doel ce sera au moins un arrêt de 5 mois. Certains anciens réacteurs à Tihange et à Doel avaient déjà été fermés pendant de longs mois suite à divers problèmes. En Belgique, on a frôlé à 2 reprises le blackout électrique en hiver et les médias avertissaient régulièrement d'économiser la consommation d’électricité aux heures de pointe en saison froide. Heureusement les hivers avaient été doux.

En Belgique, il y a des centrales hydroélectriques (La Gileppe, Coo, Nisramont,....). Certaines sont plus anciennes que les plus anciens réacteurs nucléaires. A ma connaissance il n'y a jamais eu d'interruption de production d'électricité de ces centrales d'aussi longue durée que ce que l'on observe actuellement dans les vieux réacteurs. 

Quand ma voiture qui a plus de 15 ans commence à tomber régulièrement en panne, je pense sérieusement à la remplacer.

J'éviterais de trop commenter la situation belge pour ne pas assez la conaitre. Mais si c'est comme en France...

En France les médias commentent et mettent en avant chaque arrêt fortuit avec comme sous-entendu la fiabilité. Mais quand tu vas sur le site de l'ASN, tu t'aperçois que 9 fois 10 qu'entre la réalité et le traitement de l'information il y a un décalage. Par volonté de faire du sensationnalisme, par incompétence, ou même pour les 2 raisons.

Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'âge n'est pas un facteur aggravant. Au contraire. Au fil des années il y a eu améliorions, des mises à niveau, de l'entretien et les centrales qui ont 35 ans sont tout aussi fiables que celles qui ont 20 ans. Le seul élément que l'on ne sait pas - encore - remplacer est la cuve. Or on s'aperçoit qu'elle vieilli mieux qu'on ne l'imaginait initialement.

La tenue dans e temps et la fiabilité tient plus de la façon dont elles sont exploitées localement qu'à leur âge. Et sur ce point il y a eu aussi des progrès sensibles.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 05/05/2018 09:22

J'éviterais de trop commenter la situation belge pour ne pas assez la conaitre. Mais si c'est comme en France...

En France les médias commentent et mettent en avant chaque arrêt fortuit avec comme sous-entendu la fiabilité. Mais quand tu vas sur le site de l'ASN, tu t'aperçois que 9 fois 10 qu'entre la réalité et le traitement de l'information il y a un décalage. Par volonté de faire du sensationnalisme, par incompétence, ou même pour les 2 raisons.

Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'âge n'est pas un facteur aggravant. Au contraire. Au fil des années il y a eu améliorions, des mises à niveau, de l'entretien et les centrales qui ont 35 ans sont tout aussi fiables que celles qui ont 20 ans. Le seul élément que l'on ne sait pas - encore - remplacer est la cuve. Or on s'aperçoit qu'elle vieilli mieux qu'on ne l'imaginait initialement.

La tenue dans e temps et la fiabilité tient plus de la façon dont elles sont exploitées localement qu'à leur âge. Et sur ce point il y a eu aussi des progrès sensibles.

Donc on est d'accord que la durée de vie d'une centrale nucléaire doit être assujettie à celle de sa cuve. 

Ce sur quoi je m'interroge, C'est la suite: on prolonge leur vie mais dans quoi on investit pendant ce temps, et comment on le finance.

J'en reviens au coût de l'électricité que nous payons. On dit le nucléaire fiable et surtout produisant l'électricité la moins coûteuse.  Mais encore une fois dans notre facture, est-il prévu une part suffisante pour financer la remise à  niveau de toutes les centrales , leur demantellement (qui arrivera bien un jour, sujet que tu sembles vouloir éluder ) et envisager la suite.

Et C'est très  bientôt  que ce choix doit se faire : on poursuit dans cette voie du nucléaire, on met tous nos oeufs dans le même panier ? Et il faudra faire les calculs de ce qu'aura coûté cette filière entre fabrication , entretien , demantellement et traitement des déchets.  Pas besoin d'être un expert pour se douter du montant pharaonique que ça représente.

De toute façon il faudra payer. La question est de savoir si réinvestir une même somme pour garantir notre indépendance énergétique dans cette filière reste la plus viable (si toutefois elle l'a été ). 

A titre personnel, je ne vois pas la filière  nucléaire comme LA filière d'avenir, d'autres filières dans lesquelles d'autres pays investissent s'avèrent de plus en plus performantes. Il serait vraiment idiot de ne pas les prendre en compte.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 05/05/2018 14:37

Donc on est d'accord que la durée de vie d'une centrale nucléaire doit être assujettie à celle de sa cuve. 

Ce sur quoi je m'interroge, C'est la suite: on prolonge leur vie mais dans quoi on investit pendant ce temps, et comment on le finance.

J'en reviens au coût de l'électricité que nous payons. On dit le nucléaire fiable et surtout produisant l'électricité la moins coûteuse.  Mais encore une fois dans notre facture, est-il prévu une part suffisante pour financer la remise à  niveau de toutes les centrales , leur demantellement (qui arrivera bien un jour, sujet que tu sembles vouloir éluder ) et envisager la suite.

Et C'est très  bientôt  que ce choix doit se faire : on poursuit dans cette voie du nucléaire, on met tous nos oeufs dans le même panier ? Et il faudra faire les calculs de ce qu'aura coûté cette filière entre fabrication , entretien , demantellement et traitement des déchets.  Pas besoin d'être un expert pour se douter du montant pharaonique que ça représente.

De toute façon il faudra payer. La question est de savoir si réinvestir une même somme pour garantir notre indépendance énergétique dans cette filière reste la plus viable (si toutefois elle l'a été ). 

A titre personnel, je ne vois pas la filière  nucléaire comme LA filière d'avenir, d'autres filières dans lesquelles d'autres pays investissent s'avèrent de plus en plus performantes. Il serait vraiment idiot de ne pas les prendre en compte.

Le problème en France, c'est qu'on veut des éoliennes, mais pas chez soi. Et puis il faut les raccorder au réseau.

Les hydroliennes sont à l'état de prototype.

Il ne faut pas perdre de vue aussi, que toutes les énergies renouvelables développe une puissance au m² d'occupation très faible. Le chauffage est un gros poste de consommation. Mais qui isole vraiment son logement?

Sinon EDF provionne pour la déconstruction. Les anti disent que c'est insignifiant, mais j'ai le souvenir de rapports de la Cours des Comptes qui donnaient un satisfecit à EDF.

Je n'élude pas la déconstruction. Je suis d'ailleurs actuellement sur le projet ICEDA.

Et la fisson nucléaire n'est en effet sans doute pas l'avenir, mais elle est un mal nécessaire pour la transition. Et c'est moins pire que les centrales qui utilisent une énergie fossile.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/05/2018 11:58

Le problème en France, c'est qu'on veut des éoliennes, mais pas chez soi. Et puis il faut les raccorder au réseau.

Les hydroliennes sont à l'état de prototype.

Il ne faut pas perdre de vue aussi, que toutes les énergies renouvelables développe une puissance au m² d'occupation très faible. Le chauffage est un gros poste de consommation. Mais qui isole vraiment son logement?

Sinon EDF provionne pour la déconstruction. Les anti disent que c'est insignifiant, mais j'ai le souvenir de rapports de la Cours des Comptes qui donnaient un satisfecit à EDF.

Je n'élude pas la déconstruction. Je suis d'ailleurs actuellement sur le projet ICEDA.

Et la fisson nucléaire n'est en effet sans doute pas l'avenir, mais elle est un mal nécessaire pour la transition. Et c'est moins pire que les centrales qui utilisent une énergie fossile.

"... Les hydroliennes sont à l'état de prototype..."

Jolis prototypes quand même smiley mr-green Et commercialisés à l'international.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/ouessant-hydrolienne-d10-sabella-sera-nouveau-immergee-cet-ete-1482415.html

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/05/2018 16:39

"... Les hydroliennes sont à l'état de prototype..."

Jolis prototypes quand même smiley mr-green Et commercialisés à l'international.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/ouessant-hydrolienne-d10-sabella-sera-nouveau-immergee-cet-ete-1482415.html

Techniquement je ne peux que partager. Mais le milieu marin est très agressif. La maintenance coûte bien plus chère a la Rance que sur les barrages de rivière. Sur la centrale de Gravelines après 30 ans les portes anti soufle étaient dans un piteux état. A cause de l'air marin

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/05/2018 09:13

"... Les hydroliennes sont à l'état de prototype..."

Jolis prototypes quand même smiley mr-green Et commercialisés à l'international.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/ouessant-hydrolienne-d10-sabella-sera-nouveau-immergee-cet-ete-1482415.html

Ce matin j'ai vu un reportage qui m'a interpellé (télépmatin). Une entreprise a développé un système de nettoyage et de lavage des panneaux PV. En effet, sous l'échauffement, la poussière et le dépot de pollen, la perte de rendement peut atteindre 30% ! smiley surprised

Les panneaux sont donc laver par un système d'arrosage qui est amorti entre 6 à 8 ans.

Mais en plus c'est consommateur d'eau, eau qui devient une ressource précieuse que l'on nous enjoint d'économisersmiley rolleyes

Donc si l'on regarde l'ensemble de la chaine, le rendement et l'amortissement des panneaux PV en prend un coup, sans compter le problème de consommation de l'eau.

Finalement, rien n'est simple...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/05/2018 09:42

Ce matin j'ai vu un reportage qui m'a interpellé (télépmatin). Une entreprise a développé un système de nettoyage et de lavage des panneaux PV. En effet, sous l'échauffement, la poussière et le dépot de pollen, la perte de rendement peut atteindre 30% ! smiley surprised

Les panneaux sont donc laver par un système d'arrosage qui est amorti entre 6 à 8 ans.

Mais en plus c'est consommateur d'eau, eau qui devient une ressource précieuse que l'on nous enjoint d'économisersmiley rolleyes

Donc si l'on regarde l'ensemble de la chaine, le rendement et l'amortissement des panneaux PV en prend un coup, sans compter le problème de consommation de l'eau.

Finalement, rien n'est simple...

Ca me rappelle l'article "décodeurs" du monde soit disant "transparents". Ils montraient le taux d'indisponibilité des réacteurs de Fessenheim pour illustrer la vétusté de la centrale et ses nombreuses pannes. Le taux était voisin de 50 %. Mais ils ont pris en compte la tranche à l'arrêt définitif depuis plus d'un an et les arrêts programmés de la seconde. 

Bon après le nucléaire est une industrie Française de pointe, génératrice de nombreux emplois, des revenus à l'exportation et d'accord politico-commerciaux avec des grandes puissances ou pays émergents (Chine, Inde, RU...). Les coûts réels de la fillière sont sous évalués et l'Etat éponge sans cesse l'écart en toute discrétion. 

EDF c'est "pour démanteler il nous faut 20 Mds sur 10 ans" quand il savent déjà qu'il faudra 40 Mds sur 20 ans. Mais c'est pas grave, en deux fois les contribuables oublieront le premier payement. "Dernier effort sur la facture avant le suivant promis"

On a une électricité peu chère par rapport à nos voisins il faut être honnête mais clairement le coût augmente. On construit des centrales de plus en plus cher et le prix de l'électricité ne prend pas en compte le coût à venir du traitement des déchets ni de la déconstruction des centrales en fin de vie (je ne parle même pas de celui d'une éventuelle sortie du nucléaire). 

Quand on voit que l'Etat annonce 50 % de renouvelable d'ici 2030 (ou au moins 50 % de nucléaire maxi) et qu'EDF annonce ne fermer que Fessenheim on comprend vite la suite : il va falloir investir massivement dans les énergies renouvelables pour réduire la part apparente du nucléaire ou acheter de l'électricité thermique à nos voisins. 

J'ai des amis qui ont fait des thèses à Marcoule et on est encore en train d'apprendre à décontaminer les premiers réacteurs expérimentaux. 

Sur les accidents ce qui est "marrant" c'est que les mineurs sont gonflés dans la presse mais les plus importants ne sortent même pas. Un ami (responsable conduite) m'avait montré les images du GV tombé dans le BR de Paluel lors de son remplacement. Ca avait moins de bruits qu'une clôture emboutie sur le parking de Fessenheim !!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/05/2018 09:50

Ca me rappelle l'article "décodeurs" du monde soit disant "transparents". Ils montraient le taux d'indisponibilité des réacteurs de Fessenheim pour illustrer la vétusté de la centrale et ses nombreuses pannes. Le taux était voisin de 50 %. Mais ils ont pris en compte la tranche à l'arrêt définitif depuis plus d'un an et les arrêts programmés de la seconde. 

Bon après le nucléaire est une industrie Française de pointe, génératrice de nombreux emplois, des revenus à l'exportation et d'accord politico-commerciaux avec des grandes puissances ou pays émergents (Chine, Inde, RU...). Les coûts réels de la fillière sont sous évalués et l'Etat éponge sans cesse l'écart en toute discrétion. 

EDF c'est "pour démanteler il nous faut 20 Mds sur 10 ans" quand il savent déjà qu'il faudra 40 Mds sur 20 ans. Mais c'est pas grave, en deux fois les contribuables oublieront le premier payement. "Dernier effort sur la facture avant le suivant promis"

On a une électricité peu chère par rapport à nos voisins il faut être honnête mais clairement le coût augmente. On construit des centrales de plus en plus cher et le prix de l'électricité ne prend pas en compte le coût à venir du traitement des déchets ni de la déconstruction des centrales en fin de vie (je ne parle même pas de celui d'une éventuelle sortie du nucléaire). 

Quand on voit que l'Etat annonce 50 % de renouvelable d'ici 2030 (ou au moins 50 % de nucléaire maxi) et qu'EDF annonce ne fermer que Fessenheim on comprend vite la suite : il va falloir investir massivement dans les énergies renouvelables pour réduire la part apparente du nucléaire ou acheter de l'électricité thermique à nos voisins. 

J'ai des amis qui ont fait des thèses à Marcoule et on est encore en train d'apprendre à décontaminer les premiers réacteurs expérimentaux. 

Sur les accidents ce qui est "marrant" c'est que les mineurs sont gonflés dans la presse mais les plus importants ne sortent même pas. Un ami (responsable conduite) m'avait montré les images du GV tombé dans le BR de Paluel lors de son remplacement. Ca avait moins de bruits qu'une clôture emboutie sur le parking de Fessenheim !!

GV tombé dans le BR de Paluel lors de son remplacement. Ca avait moins de bruits qu'une clôture emboutie sur le parking de Fessenheim !!

C'est pas faux! Et je peux te dire que jusqu'à ce que les expertises de GC soient menées ils n'en menaient pas large, ne sachant pas quelles étaient les conséquences.

Et comme l'accident a eu lieu au moment de la relève, il n'y avait sur la "dalle" qu'une poignée de personnes. Le bilan humain aurait pu être grave et dramatique. Là il y a surtout eu un effet de choc. J'ai contacté des collègues sur place, je peux te dire qu'ils étaient marqués

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

Campagnolo Juillet

Maurienne Tourisme

Sport pulsion astana

Oisans tourisme 1ère semaine

KTM

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
samedi 27 juillet 2019
samedi 03 août 2019
dimanche 04 août 2019
samedi 10 août 2019
samedi 17 août 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES