FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Autres Billets d'humeur • Les nouvelles energies

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Bas de page

envoyé le 19/02/2018 10:23

Bref. T'es pas plus avancé que moi.

Je veux la fermeture des centrales nucléaires, je ne veux pas de centrales au charbon, je ne veux pas d'éoliennes, et je ne veux pas de panneaux photovoltaïques, où on a tenté de m'arnaquer (un tas de personnes ont été arnaquées mais ce sont donc des "tas" ... moi, sachant compter j'ai vu immédiatement qu'il s'agissait de margoulins).

J'ajoute que je veux respirer, que je veux que notre descendance respire et donc des voitures propres.

Je veux une agriculture sans pesticides.

Une alimentation bio, saine et non transformée, sans additifs.

Des vêtements sains.

Etc.

C'est quand-même pas difficile !

Comment faisait on aux 18eme siècle ... ?

si tu es disponible et que tu as l'envie d'écouter une bonne émission programmé hier après mdi sur France Inter .

"Une Journée Particulière" avec comme invité Nicolas Brahic  personnage intéressant a tous points de vue .

je te la recommande .

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 10:24

Le problème  avec les énergies renouvelables ( éolien, solaire, géothermie...) c'est que certains raillent avec délectation leur coût et leur rendement actuel.

Or il faudrait parler de l'investissement alloué en recherche et développement pour ces énergies en comparaison avec celui qui a été  et qui est encore dédié  aux énergies fossiles et au nucléaire. 

Globalement il y a eu peu d'efforts sur le renouvelable.  Où  en serait-on  en France aujourd'hui avec une politique énergétique autre que celle qui a consisté  à  mettre tous nos oeufs dans le même  panier. 

Aux défenseurs du nucléaire  (Je mets à  par le nucléaire au thorium qui nous aurait évité  bien des déboires ). Ils sont bons les résultats d'EDF en ce moment?  Le financement de la remise en état  des vieilles centrales, le démantèlement des plus vétustes, pas de problème ?

Et AREVA, ils s'en sortent avec leurs reacteurs de 4ème generation? Et qui c'est qui va payer pour cette voie de garage?

Maintenant petite question: tous ces milliards (et il y en a eu croyez-moi), on aurait pas pu les utiliser pour une politique énergétique plus intelligente, plus variée et plus pérenne ?

J'dis ça, J'dis rien...

Sans parler du cuisant échec que fut la centrale SuperPhoenix de Creys-Malville (surgénérateur). Cette centrale fonctionna 53 mois pendant 11 ans et fut le siège de nombreux incidents (comme des feux de sodium). Elle coûta probablement les yeux de la tête. Sa puissance maximale, d'après wikipédia, était de 1240 MW (10862 GW/h par an). Si l'on compare au parc éolien belge actuel (Flandre + Wallonie + Mer Du Nord), cette puisance théorique (qui n'a jamais été atteinte) n'est qu'un facteur 2 ou 3 supérieur.

D'après Wikipédia;

Bilan financier

Le prix de la construction est évalué à 26 milliards de francs pour une prévision de 4 milliards30. Si l'on ajoute l'entretien, Superphénix a coûté au total 12 milliards d'euros (actualisé 2010) jusqu'à son arrêt définitif en 1997 selon la Cour des Comptes31. Pour faire le bilan, il faut aussi ajouter le prix de son démantèlement qui est estimé à 16,5 milliards de francs français (2,5 milliards d'euros)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Superphénix

Ceci devrait faire réfléchir ceux qui croient que la construction de centrales nucléaires à fusion à l'échelle industrielle soit possible (et rentable) dans les prochaines décennies.

Ceci dit, il faut encore du nucléaire "traditionnel" jusqu'au moment où la transition énergétique sera possible.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 10:53

Autant pour moi, oui c'était 20 ans à  l'origine. Il faut dire que cette durée de vie des centrales à sans cesse été  revue à  la hausse. On est passé  à  25 puis 30, 35 et maintenant même on parle de 40 ans je crois.

Je ne prétends aucunement être un expert mais merci à  toi d'apporter au final de l'eau à  mon moulin.

La cuve, à  ce que j'ai ou en lire est en effet l'élément qui ne peut être remplacé et sa durée  de vie conditionne celle de sa centrale. Prendre le risque de doubler la durée de vie de ces centrales ne te fais pas peur, toi? Et même après 40 ans  de vie on fait quoi? On ne fait que repousser l'échéance de 5 à 10 ans. On continue comme ça ou on essaie autre chose, y compris dans le nucléaire, mais avec un système  plus stable et moins dangereux, la piste du thorium paraissant accessible selon une partie de la communauté  scientifique.

Au passage, tu noteras que je ne suis pas un anti nucléaire soumis à un lobby, je suis contre CE nucléaire. Je m'interroge avec pas mal d'inquiétude sur la façon  dont l'état gère  cet héritage comme une patate chaude qu'on refile aux dirigeants suivants.

L'EPR : son retard et ses dysfonctionnements, son budget pharaonique, c'est à  cause du lobby anti nucléaire peut-être ? On est en droit de s'interroger sur l'évolution de ce fiasco. Quel gâchis. 

Une politique énergétique limitée  à  une seule filière, controversée, extrêmement  coûteuse en terme de construction, de démantèlement et de stockage de déchets, on l'a choisi une fois et va devoir l'assumer pendant longtemps, surtout financièrementLe démantèlement des installations du CEA nous fournit un utile point de comparaison pour évaluer le poids des engagements qui pèsent sur EDF et qui seront, à n'en pas douter, considérables sur le plan financier. La commission Énergie 2050 a en effet avancé le chiffre de 750 milliards d'euros pour 58 centrales [soit 13 milliards d'euros par centrale].

On arrive à  un moment où il faut choisir si on persiste dans cette voie ou non. Tu sembles convaincu que c'est la bonne voie. Libre à  toi mais apportes d'autres chiffres puisque tu en disposes.

Je te conseille de regarder une vidéo très  bien faite sur Youtube: tape "defekator l'energie du futur de ta grand mère ". Ça  paraît être un gag au départ  mais c'est en fait très  bien  documenté. 

Quant au sujet des éoliennes, bah chacun ses goûts pour ce qui est du jugement esthétique. En revanche je prends le pari qu'enlever ou remplacer 5000 éoliennes du paysage demandera moins de temps et d'argent que de démanteler une centrale nucléaire. Je suis pas un pro éolien pour autant et j'ai aussi vu des reportages mentionnant les magouilles liées  à  l'emplacement de celles-ci par des industriels et élus  peu scrupuleux. Faut-il condamner cette technologie pour autant?

Voilà  pour les stupidités. 

 

Une prolongation à 35 ans n'a jamais été à l'ordre du jour. pour la simple raison que les autorisation sont données pour 10 ans à chaque fois.

Ensuite se baser sur l’âge de la centrale pour affirmer qu'elle est dangereuse est une stupidité (je ne parle pas de toi en particulier, mais c'est un argument régulièrement avancé)

Comme tu es ici sur un forum de vélo, je vias faire une analogie avec le vélo. Tu as 2 vélos. Sur l'un tu fais un entretien de base tous les 200 à 500 km (nettoyage chaine, transmission, du vélo), sur l'autre tu ne fais rien. Après 5 ans, seront-ils dans le même état, et celui sur lequel tu as fais l'entretien régulier sera t il obsolète et bon pour le rebut? Je pense que la réponse est évidente.

Les centrales ont un entretien régulier et préventif. On fait de la "réparation" avant que cela ne soit nécessaire. Tous les 10 ans il y a une épreuve de l'enceinte du bâtiment réacteur (on la monte en pression pour voir si elle est étanche), et des circuits hydraulique primaire et secondaire. On test aussi les circuits de sauvegarde.

La cuve subit des contrôles ultrason et radiographique pendant 10 jours en 3x8. Elle est auscultée de très près, et je peux te dire qu'en cas de moindre doute sur un défaut potentiel, on s'y attarde et on fait appel à des amis pour être sur de caractériser correctement l'éventuel défaut.

Je ne suis pas convaincu que c'est la bonne voie. Mais je suis convaincu qu'aujourd'hui, si on veut satisfaire nos besoin sans rejeter du CO2 on n'a pas trop le choix. En attendant de trouver mieux.

Tiens pour info, EDF a du stopper prématurément le test avec une hydrolienne marine. Elle était trop corrodée par la salinité.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 10:53

On n'a pas la même  approche. Tu te contentes de dire je veux, y a qu'à faut qu'on.

Et tu t'arrêtes  à  "comment?"

Au 18ème siècle il y avait des famines une année  sur 4, des guerres tous les 15 ans, une espérance de vie d'à peine 50 ans, 99% de la population illettrés, une insécurité  bien pire qu'aujourd'hui, et un régime  politique qui reposait sur l'ignorance des gens gouvernés  par un roi de droit divin (décidément la religion, boîte à  c...). Bon c'est vrai qu'avec la 5ème  république on n'a pas rompu avec un système  monarchique au final...

Demander à  la population aujourd'hui de vivre selon un mode de vie plus simple et moins énergivore est plus que nécessaire, mais tu ne convaincra personne en proposant un mode de vie d'il y a 300 ans. 

S'extirper du mode de vie actuel hyperconsumeriste est appelé  "décroissance ". C'est forcément connoté de façon négative. Or il s'agirait plutôt  de consommer de façon  plus intelligente et se limiter aux biens vraiment nécessaires, donc réduire les consommations d'energies liées  aux transports, ça  passera aussi par l'investissement dans l'isolation de l'habitat.

Encore une fois avant de trouver une autre façon  de priduire de l'énergie, il faut utiliser les moyens de moins en consommer. Et les domaines dans lesquels on peut faire la chasse au gaspillage sont nombreux: transport, habitat, biens de consommation...

Bref: les solutions ne se trouvent pas dans cette époque  où  tu te vois bien marquis ou vicomte. Je ne te rappelle pas comment ça  s'est passé  pour eux à  la  fin de ta belle époque...

Bon. Je déconnais. C'est pour dire que ni toi, ni moi, n'avons la solution. Et comme je suis branché sur un excellent bouquin qui se passe en GB sous Victoria, où l'aristocratie, ma foi, vivait très bien et parfois âgée (les bas fonds de Londres ... mon Dieu) ...

Bref je redis ... tu es dans le registre sérieux et moi pas.

Ma philosophie est de ne pas me casser la tête là où je n'ai aucun pouvoir.

Mais je fais attention : je prends douches et non bains, je coupe l'eau quand je me brosse les dents, je trie mes déchets, je ramasse des déchets sur les plages, ma maison est bien isolée, je fais la chasse au gaspillage électrique ...

Seul point faible : le carburant mais je roule en local en Twingo et la plus grosse voiture est pour les longs trajets.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 10:58

Sans parler du cuisant échec que fut la centrale SuperPhoenix de Creys-Malville (surgénérateur). Cette centrale fonctionna 53 mois pendant 11 ans et fut le siège de nombreux incidents (comme des feux de sodium). Elle coûta probablement les yeux de la tête. Sa puissance maximale, d'après wikipédia, était de 1240 MW (10862 GW/h par an). Si l'on compare au parc éolien belge actuel (Flandre + Wallonie + Mer Du Nord), cette puisance théorique (qui n'a jamais été atteinte) n'est qu'un facteur 2 ou 3 supérieur.

D'après Wikipédia;

Bilan financier

Le prix de la construction est évalué à 26 milliards de francs pour une prévision de 4 milliards30. Si l'on ajoute l'entretien, Superphénix a coûté au total 12 milliards d'euros (actualisé 2010) jusqu'à son arrêt définitif en 1997 selon la Cour des Comptes31. Pour faire le bilan, il faut aussi ajouter le prix de son démantèlement qui est estimé à 16,5 milliards de francs français (2,5 milliards d'euros)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Superphénix

Ceci devrait faire réfléchir ceux qui croient que la construction de centrales nucléaires à fusion à l'échelle industrielle soit possible (et rentable) dans les prochaines décennies.

Ceci dit, il faut encore du nucléaire "traditionnel" jusqu'au moment où la transition énergétique sera possible.

Désolé de te décevoir, mais tu es victime d'informations - partiellement - erronées.

Oui Superphéonix a eu des soucis de fiabilité. Le problème est qu'il ont voulu passer de 300MG avec Phénix et 1200MW. A l'époque on n e savait d'ailleurs même pas faire des turbines de cette puissance et ce sont 2 turbine de 600M en parallèle qui ont été installées.

La centrale à été arrêtée pour corriger ses défauts. Et lorsqu'elle a été remise en route comme réacteur de recherche elle a fonctionné sans aucun soucis jusqu'à son arrêt administratif et politique de Dominique Voinet. Et cela a couté une blinde car il a fallu indemniser les partenaires européens. Au passage elle a bien baisé les communes environnante qui avait du investir en service public qui qui en échange ont eu comme indemnité ... une prolongation du remboursement des crédits.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 12:35

Désolé de te décevoir, mais tu es victime d'informations - partiellement - erronées.

Oui Superphéonix a eu des soucis de fiabilité. Le problème est qu'il ont voulu passer de 300MG avec Phénix et 1200MW. A l'époque on n e savait d'ailleurs même pas faire des turbines de cette puissance et ce sont 2 turbine de 600M en parallèle qui ont été installées.

La centrale à été arrêtée pour corriger ses défauts. Et lorsqu'elle a été remise en route comme réacteur de recherche elle a fonctionné sans aucun soucis jusqu'à son arrêt administratif et politique de Dominique Voinet. Et cela a couté une blinde car il a fallu indemniser les partenaires européens. Au passage elle a bien baisé les communes environnante qui avait du investir en service public qui qui en échange ont eu comme indemnité ... une prolongation du remboursement des crédits.

De mémoire, il me semble que le problème du refroidissement au sodium liquide était bien plus grave que celui des turbines.

Faut avoir confiance en une technique sans faille pour bosser avec des volumes énormes de sodium liquide.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 13:12

On n'a pas la même  approche. Tu te contentes de dire je veux, y a qu'à faut qu'on.

Et tu t'arrêtes  à  "comment?"

Au 18ème siècle il y avait des famines une année  sur 4, des guerres tous les 15 ans, une espérance de vie d'à peine 50 ans, 99% de la population illettrés, une insécurité  bien pire qu'aujourd'hui, et un régime  politique qui reposait sur l'ignorance des gens gouvernés  par un roi de droit divin (décidément la religion, boîte à  c...). Bon c'est vrai qu'avec la 5ème  république on n'a pas rompu avec un système  monarchique au final...

Demander à  la population aujourd'hui de vivre selon un mode de vie plus simple et moins énergivore est plus que nécessaire, mais tu ne convaincra personne en proposant un mode de vie d'il y a 300 ans. 

S'extirper du mode de vie actuel hyperconsumeriste est appelé  "décroissance ". C'est forcément connoté de façon négative. Or il s'agirait plutôt  de consommer de façon  plus intelligente et se limiter aux biens vraiment nécessaires, donc réduire les consommations d'energies liées  aux transports, ça  passera aussi par l'investissement dans l'isolation de l'habitat.

Encore une fois avant de trouver une autre façon  de priduire de l'énergie, il faut utiliser les moyens de moins en consommer. Et les domaines dans lesquels on peut faire la chasse au gaspillage sont nombreux: transport, habitat, biens de consommation...

Bref: les solutions ne se trouvent pas dans cette époque  où  tu te vois bien marquis ou vicomte. Je ne te rappelle pas comment ça  s'est passé  pour eux à  la  fin de ta belle époque...

S'extirper du mode de vie actuel hyperconsumeriste est appelé  "décroissance ". C'est forcément connoté de façon négative.

C'est la question-clé de ce débat. La croissance, le progrès, "l'ambition", ont toujours constitué l'idéal à atteindre depuis la nuit des temps. Cette ambition nous conduit à améliorer nos conditions de vie mais elle justifie aussi les guerres et la politique économique mondiale.

Or, nous vivons une époque qui nous fait entrevoir les limites du progrès : la démographie mondiale croît de manière exponentielle et exige sans cesse davantage de nourriture et d'énergie, mais les dimensions de la terre sont limitées. Notre logique de développement peut-elle conduire à un autre résultat que l'extinction du genre humain ?

Est-il possible de faire autrement ?

La mort qui nous angoisse tellement n'est-elle pas le sort inévitable de toute chose ?

L'univers n'est-il pas soumis tout entier à cette loi implacable ? Les étoiles naissent et meurent aussi...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 13:31

Autant pour moi, oui c'était 20 ans à  l'origine. Il faut dire que cette durée de vie des centrales à sans cesse été  revue à  la hausse. On est passé  à  25 puis 30, 35 et maintenant même on parle de 40 ans je crois.

Je ne prétends aucunement être un expert mais merci à  toi d'apporter au final de l'eau à  mon moulin.

La cuve, à  ce que j'ai ou en lire est en effet l'élément qui ne peut être remplacé et sa durée  de vie conditionne celle de sa centrale. Prendre le risque de doubler la durée de vie de ces centrales ne te fais pas peur, toi? Et même après 40 ans  de vie on fait quoi? On ne fait que repousser l'échéance de 5 à 10 ans. On continue comme ça ou on essaie autre chose, y compris dans le nucléaire, mais avec un système  plus stable et moins dangereux, la piste du thorium paraissant accessible selon une partie de la communauté  scientifique.

Au passage, tu noteras que je ne suis pas un anti nucléaire soumis à un lobby, je suis contre CE nucléaire. Je m'interroge avec pas mal d'inquiétude sur la façon  dont l'état gère  cet héritage comme une patate chaude qu'on refile aux dirigeants suivants.

L'EPR : son retard et ses dysfonctionnements, son budget pharaonique, c'est à  cause du lobby anti nucléaire peut-être ? On est en droit de s'interroger sur l'évolution de ce fiasco. Quel gâchis. 

Une politique énergétique limitée  à  une seule filière, controversée, extrêmement  coûteuse en terme de construction, de démantèlement et de stockage de déchets, on l'a choisi une fois et va devoir l'assumer pendant longtemps, surtout financièrementLe démantèlement des installations du CEA nous fournit un utile point de comparaison pour évaluer le poids des engagements qui pèsent sur EDF et qui seront, à n'en pas douter, considérables sur le plan financier. La commission Énergie 2050 a en effet avancé le chiffre de 750 milliards d'euros pour 58 centrales [soit 13 milliards d'euros par centrale].

On arrive à  un moment où il faut choisir si on persiste dans cette voie ou non. Tu sembles convaincu que c'est la bonne voie. Libre à  toi mais apportes d'autres chiffres puisque tu en disposes.

Je te conseille de regarder une vidéo très  bien faite sur Youtube: tape "defekator l'energie du futur de ta grand mère ". Ça  paraît être un gag au départ  mais c'est en fait très  bien  documenté. 

Quant au sujet des éoliennes, bah chacun ses goûts pour ce qui est du jugement esthétique. En revanche je prends le pari qu'enlever ou remplacer 5000 éoliennes du paysage demandera moins de temps et d'argent que de démanteler une centrale nucléaire. Je suis pas un pro éolien pour autant et j'ai aussi vu des reportages mentionnant les magouilles liées  à  l'emplacement de celles-ci par des industriels et élus  peu scrupuleux. Faut-il condamner cette technologie pour autant?

Voilà  pour les stupidités. 

 

J'ai oublié ce matin de revenir sur un point qui avait fait l'actualité en fin d'année dernière.

la centrale de Tricastin avait été arrêtée le temps de renforcer la digue du canal. Cela parce que EDF n'avait pas su démontrer que la digue résisterai à un séisme de référence (autrement dit le séisme le plus puissant connu) majoré de 5 fois ! Déjà c'est la digue qui lache et qui est remise en cause, mais pas la centrale en elle-même, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Mais avec un séisme de 5 fois supérieur au séisme de référence, je pense que le nombre de victimes éventuelles des suites d'un rejet éventuel de la centrale sera insignifiant par rapport aux victimes directes du séisme.

pourtant on ne demande pas de faire en sorte que les infrastructures et bâtiments soient aux normes sismiques

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 13:38

De mémoire, il me semble que le problème du refroidissement au sodium liquide était bien plus grave que celui des turbines.

Faut avoir confiance en une technique sans faille pour bosser avec des volumes énormes de sodium liquide.

Soit tu m'as mal lu, soit je me suis mal exprimé.

Ce que je voulais dire, c'est qu'en passant de 300MW à 1200MW il y a eu un excès de confiance industriel. D'ailleurs les centrales REP à l'époque faisaient 900MW. Ce que je voulais dire, c'est qu'à l’époque on a été un peu trop gourmand et la transposition à un réacteur 4 fois plus gros à mis en exergue des difficultés technique dont le barillet.

Ensuite il a aussi été mis en avant le risque de feu au sodium, sodium très inflammable au contact de l'eau.

Le problème du barillet (de fabrication allemande de mémoire je crois) a été résolu, et un immense travail de sectorisation incendie a aussi été réalisé.

Lors de sa remise en service Superphénix ne présentait plus de problème. D'ailleurs l'arrêté de mise en service disposait que c'était désormais un réacteur de recherche dont le but était de "bruler" les déchets nucléaire.

L'avoir arrêté pour l'alliance avec les verts a été une erreur financière, industrielle, technologique et scientifique

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 14:05

Intéressant, ton nouvel avatar ! Une sorte de personnification du Yin et du Yang...

La finalité du combat féministe ou la marque d'une bi-sexualité assumée ? smiley wink 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 16:24

A en lire certains, l'avenir serait de continuer sur la même ligne ? Pétrole, charbon... 

Un peu de sérieux tout de même.

Personne ne parle su solaire, c'est pourtant la seule énergie (avec le vent) inépuisable à notre échelle.

Produire des panneaux aujourd'hui coûte cher, mais on trouvera sans aucun doute des procédés et des matériaux plus simples et économiques.

Par contre, une chose pend au nez de l'humanité, c'est ce qui se passe dans le monde du travail : économies d'échelles, réduction massive d'effectifs.

L'accroissement constant de la population mondiale de ses besoins (réels ou imposés...) rendent à terme le problème insoluble, car tout va manquer, pas seulement l'énergie.

L'accroissement constant de la population mondiale

A FFO LANT... Au JT d'hier soir, j'ai entendu + 220000/J =6,6millions/M = 79millions de +/an

  Croyant m'etre trompé, je suis alle "regarder". L'ONU prévoit un peu moins..!! en 2050 (32ans) on passe de 7,5 à 9,8 milliards = + 2300millions = +72 millions/an!!!

Ce qui veut dire que chaque année, il y a davantage que toute la France...!!! Existe-t-il des pays avec de la place, ou vont-ils encore s'empiler dans leur pays surpeuplés d'une part et de l'autre... "ils vont manger quoi"

Et en France, toujours à la pointe de....... la connerie, on continue encore à encourager les naissances, comme apres la derniere guerre -ou c'etait necessaire- avec l'excuse de Giscard, qu'il fallait des jeunes pour payer les retraites... Oui MAIS -pour le parodier- il n'avait pas prévu que ce ne sont pas les jeunes qui paient les retraites, mais la societe qui doit les faire survivre... vu qu'il n'y a plus de travail ....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 17:00

Et c'est pas demain la veille....!!! + 72 millions d'habitants par AN sur la planete!!!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 17:44

Les énergies nouvelles.... Pourquoi seraient-elles nécessaires??? parce qu'avec les actuelles, on plafonne!!! On a augmenté les besoins de façons exponentielles, et ce, dans tous les domaines, surtout dans les besoins électriques....

Le transport a explosé (camions, voitures, matériels agricole et de TP) etc.. etc..

Et pour faire face, on fait ce qu'on peut!! L'ideal serait de pouvoir reduire les besoins, mais c'est un peu utopique... bien que dans les transports, il y a des niches ou c'est possible....

Le nucléaire?? tres bien... MAIS maitrise-t-on toute la filiere, tous les déchets dont on ne sait que faire si ce n'est les enterrer sous terre (Bure) La Hague qui est presque rempli...!!! Et comment demolir les centrales nucléaires à leur fin?? A l'explosif ou au bullsmiley lol???!!! L'electricité n'a pas fini d'augmenter pour financer ne serait ce que les divers retraitements. 

Je n'ose aborder la "fine fleur" de notre industrie nucléaire... le fameux EPR!! Il a réussi à couler Areva... bien qu'il y ait d'autres causes, comme la mine en Afrique achetée à prix d'or à des Canadiens par la Lauvergeon... (quelle conne) ET on a obligé EDF de reprendre la suite d'Areva... L'EPR... un peu à l'image de "super-phénix" qui lui, soi-disant produisait plus d'energie qu'il n'en consommait... L'EPR et sa cuve qui n'est pas conforme au cahier des charges... (Zones trop riche en carbone) Lorsqu'on ne sait pas ou plus, faire quelque chose, on s'abstient, surtout dans le domaine du nucléaire.... Mais c'est quoi ce bordel. Sait-on si elle est acceptée?? va-t-elle resister au bouillon nucleaire??? Je crois qu'ils vont changer le couvercle (env 50T) de la fameuse cuve!! Mais elle même, je pense que c'est impossible...........

Et l'ardoise en est à combien??? De 3 -4 milliards, on en est vers les 15 ou 16...!!!!! Et dire que nos "gouvernants" ont obligés EDF a aller construire 2 EPR chez les anglais.......Ne serait-ce pas le coup de grace??? on peut se l'imaginer.. Comme pour la SNCF.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 18:10

On n'a pas la même  approche. Tu te contentes de dire je veux, y a qu'à faut qu'on.

Et tu t'arrêtes  à  "comment?"

Au 18ème siècle il y avait des famines une année  sur 4, des guerres tous les 15 ans, une espérance de vie d'à peine 50 ans, 99% de la population illettrés, une insécurité  bien pire qu'aujourd'hui, et un régime  politique qui reposait sur l'ignorance des gens gouvernés  par un roi de droit divin (décidément la religion, boîte à  c...). Bon c'est vrai qu'avec la 5ème  république on n'a pas rompu avec un système  monarchique au final...

Demander à  la population aujourd'hui de vivre selon un mode de vie plus simple et moins énergivore est plus que nécessaire, mais tu ne convaincra personne en proposant un mode de vie d'il y a 300 ans. 

S'extirper du mode de vie actuel hyperconsumeriste est appelé  "décroissance ". C'est forcément connoté de façon négative. Or il s'agirait plutôt  de consommer de façon  plus intelligente et se limiter aux biens vraiment nécessaires, donc réduire les consommations d'energies liées  aux transports, ça  passera aussi par l'investissement dans l'isolation de l'habitat.

Encore une fois avant de trouver une autre façon  de priduire de l'énergie, il faut utiliser les moyens de moins en consommer. Et les domaines dans lesquels on peut faire la chasse au gaspillage sont nombreux: transport, habitat, biens de consommation...

Bref: les solutions ne se trouvent pas dans cette époque  où  tu te vois bien marquis ou vicomte. Je ne te rappelle pas comment ça  s'est passé  pour eux à  la  fin de ta belle époque...

je suis pour la décroissance mais pas d accord avec toi sur la façon d y arriver.

tu part du principe que pour décroître il faudrait limiter nos consommations et changer nos habitudes 

de vie.

pour moi il suffit simplement de décroître démographiquement ,ce qui entraînera mécaniquement

une décroissance générale.

ce qui permettra de conserver notre mode de vie.

mls  

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 18:13

je suis pour la décroissance mais pas d accord avec toi sur la façon d y arriver.

tu part du principe que pour décroître il faudrait limiter nos consommations et changer nos habitudes 

de vie.

pour moi il suffit simplement de décroître démographiquement ,ce qui entraînera mécaniquement

une décroissance générale.

ce qui permettra de conserver notre mode de vie.

mls  

Qui proposes-tu d'éliminer d'abord?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 18:55

Je termine....

Pour produire davantage d'electricité... on explore!! Les éoliennes?? si on lit le lien de la 1ere page, c'est pas le top, et de loin!! le manche ne couterait-il pas plus cher que le marteau?? on dirait. Les panneaux photovoltaïques paraissent plus intéressants... bien qu'en fin de vie, il parait qu'ils sont "vachement" polluants...!! le problème, ils occupent pas mal de surfaces au sol!! sauf, vu hier soir au JT, les monter entre des supports verticaux; le sol demeurant disponible pour des cultures (les engins pouvant passer entre les supports), et bien sur sur les toitures sauf que certains vont les trouver inesthetique... Il reste quoi??? la bonne vieille usine superpolluante à charbon ou les turbinesà gaz (mais Russe) une heresie de consommer du gaz pour produire de l'electricité!!

Alors la voiture electrique, est bien un non sens... total!! L'hybride, un peu moins. Il semble y avoir une energie assez propre, l'hydrogène... on verra dans l'avenir..!!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 18:59

je suis pour la décroissance mais pas d accord avec toi sur la façon d y arriver.

tu part du principe que pour décroître il faudrait limiter nos consommations et changer nos habitudes 

de vie.

pour moi il suffit simplement de décroître démographiquement ,ce qui entraînera mécaniquement

une décroissance générale.

ce qui permettra de conserver notre mode de vie.

mls  

il suffit simplement de décroître démographiquement

En theorie oui!!! C'est si simple dis-tu?? dis nous comment proceder?? steriliser toutes les femmes!! pas quand même!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 19:27

il suffit simplement de décroître démographiquement

En theorie oui!!! C'est si simple dis-tu?? dis nous comment proceder?? steriliser toutes les femmes!! pas quand même!!

dis nous comment proceder?? steriliser toutes les femmes!!

Ou les hommes smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 20:43

il suffit simplement de décroître démographiquement

En theorie oui!!! C'est si simple dis-tu?? dis nous comment proceder?? steriliser toutes les femmes!! pas quand même!!

"Décroissance démographique".

D'abord la Chine à essayé en imposant l'enfant unique et ils ont fait marche arrière. J'imagine qu'il y avait de bonnes raisons.

Ensuite on toucherait là à quelque chose de fondamental : la liberté individuelle, chose sacrée et aux convictions religieuses. C'est aussi culturel. Certains pays n'ont pas de système de retraites. Plus on fait d'enfants, plus on a d'assurance d'avoir une aide en vieillissant.

Enfin, c'est la perte d'opportunités d'avoir des naissances de génies.

Imaginez un court instant que je ne sois pas né !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 20:57

"Décroissance démographique".

D'abord la Chine à essayé en imposant l'enfant unique et ils ont fait marche arrière. J'imagine qu'il y avait de bonnes raisons.

Ensuite on toucherait là à quelque chose de fondamental : la liberté individuelle, chose sacrée et aux convictions religieuses. C'est aussi culturel. Certains pays n'ont pas de système de retraites. Plus on fait d'enfants, plus on a d'assurance d'avoir une aide en vieillissant.

Enfin, c'est la perte d'opportunités d'avoir des naissances de génies.

Imaginez un court instant que je ne sois pas né !

ah ça, si tu n'existais pas, il aurait fallu t'inventer !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 21:17

je suis pour la décroissance mais pas d accord avec toi sur la façon d y arriver.

tu part du principe que pour décroître il faudrait limiter nos consommations et changer nos habitudes 

de vie.

pour moi il suffit simplement de décroître démographiquement ,ce qui entraînera mécaniquement

une décroissance générale.

ce qui permettra de conserver notre mode de vie.

mls  

Notre mode de vie est basé sur la faite que de nombreux autres n'y ont pas accès, j'espère que tu es conscient de l'énormité de ce que tu racontes. 

En quoi notre mode de vie mérite-t-il d'être sauvegardé de cette façon ? 

La problématique est que l'humanité consomme trop et de la mauvaise façon. 

La réalité c'est que certains humains (dont nous faisons partie) consomment beaucoup plus que d'autre

Pour quelle raison l'ensemble de la population devrait diminuer pour conserver cette inégalité ? 

Tu contribues au problème mais tu ne veux pas contribuer à sa solution.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 21:19

"Décroissance démographique".

D'abord la Chine à essayé en imposant l'enfant unique et ils ont fait marche arrière. J'imagine qu'il y avait de bonnes raisons.

Ensuite on toucherait là à quelque chose de fondamental : la liberté individuelle, chose sacrée et aux convictions religieuses. C'est aussi culturel. Certains pays n'ont pas de système de retraites. Plus on fait d'enfants, plus on a d'assurance d'avoir une aide en vieillissant.

Enfin, c'est la perte d'opportunités d'avoir des naissances de génies.

Imaginez un court instant que je ne sois pas né !

Ensuite on toucherait là à quelque chose de fondamental : la liberté individuelle... Plus on fait d'enfants, plus on a d'assurance d'avoir une aide en vieillissant.

On dirait que tu ne mesures pas vraiment l'ampleur du problème. Il y va de l'impasse qui menace l'espèce humaine à court terme et tu t'inquiètes de la restriction de tes libertés et de ta pension...

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 21:21

"Décroissance démographique".

D'abord la Chine à essayé en imposant l'enfant unique et ils ont fait marche arrière. J'imagine qu'il y avait de bonnes raisons.

Ensuite on toucherait là à quelque chose de fondamental : la liberté individuelle, chose sacrée et aux convictions religieuses. C'est aussi culturel. Certains pays n'ont pas de système de retraites. Plus on fait d'enfants, plus on a d'assurance d'avoir une aide en vieillissant.

Enfin, c'est la perte d'opportunités d'avoir des naissances de génies.

Imaginez un court instant que je ne sois pas né !

Tu ne te fatigues pas de chanter la même rengaine depuis tant d'années?

Personnellement j'avais trouvé ça drôle les 3 premiers mois.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 21:39

Tu ne te fatigues pas de chanter la même rengaine depuis tant d'années?

Personnellement j'avais trouvé ça drôle les 3 premiers mois.

Rengaine ? Ou conviction ?

Réponse : conviction !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 19/02/2018 21:41

Ensuite on toucherait là à quelque chose de fondamental : la liberté individuelle... Plus on fait d'enfants, plus on a d'assurance d'avoir une aide en vieillissant.

On dirait que tu ne mesures pas vraiment l'ampleur du problème. Il y va de l'impasse qui menace l'espèce humaine à court terme et tu t'inquiètes de la restriction de tes libertés et de ta pension...

 

et tu t'inquiètes de la restriction de tes libertés et de ta pension...

Un peu égoïste notre B. Vaillant!! Mais il va te repondre qu'il "plaisantait", qu'il faisait dans la provoc etc..etc.. etc...!!!                   


Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Autres > Billets d'humeur Haut de page

Fulcrum Speed 40 DB_Decembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES