FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Les pionniers du cyclosport, que sont ils devenus?

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 23/12/2016 18:19

Je vais revenir aux années 80 comme l'exige le sujet. Car pour cette Marmotte aucune raison que cela ne continue pas, à part les problèmes de tunnel et de descente neutralisée, et puis souhaitons que la pollution ne veuille remonter la vallée de la Romanche, car après ce sera dossards pairs le samedi et dossards impairs le dimanche. Il faut bien rire un peu.

En ce qui concerne les pionniers, sans vouloir clore le sujet, il conviendrait aussi de citer :

Daniel de GABAI, Pierre MAI, Pierre ROUX, Marcel MOREL, Guy MAITRE, JC MERCIER ( qui venait un peu sur le site), HRIMKOW, Georges LUTHI, puis tous les Lyonnais Alain GARY, Gabriel FANTINO, Henri BERTRAND, Richard BERAUD qui n'avaient pas attendus la Marmotte pour faire du cyclosport sur les LYON - Mont Blanc - LYON, LYON - Mont Ventoux - LYON et POLY Lyonnaise. Il ne faudrait pas fermer sans nommer de Féminines et Edith GUGLIELMI et bien d'autres aussi méritantes. Et notre super vétéran Robert MARCHAND qui lors d'une de ses IW déclina avoir participé, et en effet en 1985 il fait Marmotton en 11 h 07', puis fort de cette expérience fit Bronze en 12 h 27' en 1986 donc si l'on compte bien à 74 ans.

Marmotte épreuve très formatrice, et Laurent BROCHARD ne s'y était pas trompé en venant 3 fois, tout comme BINCOLETTO pistard à Grenoble et qui l'a faite une seule fois sérieusement, sinon venait-il se promener ou pour faire quelques bornes ?

Nous pourrions en effet faire un livre, mais se vendrait-il bien ?

 

Richard Béraud faisait partie de l'échappée à 13 (dont 2 pros) de Bordeaux-Paris 1988. Nous avons donc roulé ensemble pendant 350 km, la plus longue échappée que j'aie jamais faite.

Quand on s'est fait rattraper, il n'a pas insisté plus longtemps que moi avec les pros, je ne sais plus, peut-être 15 bornes ( comme j'avais peur de laisser un trou, je me trouvais vers la fin du groupe avec d'autres amateurs ds mon style et je prenais pas mal de vent). A un moment, quand Nawi (?) s'est relevé, j'en ai fait autant car je voulais atteindre l'arrivée.

On s'est retrouvé à quelques-uns, puis on a été repris par le gros des "pros". Je pensais qu'on était bon pour terminer tranquille sans trop d'effort.

Mais au dernier ravito, assez loin du but, tous les pros ont mis pied à terre et Richard Béraud en a fait de même. J'en ai été très surpris (et déçu car c'était un sacré renfort) et nous nous sommes retrouvés à 4 smiley undecided. Un petit groupe (4?) nous a repris, avec Barnabei.

Pour moi c'était important de terminer, mais apparemment pas pour Béraud. Il ne le savait pas plus que moi à cet instant, mais c'était le dernier Bordeaux-Paris pro FFC.

Il m'a fallu bien des efforts (courrier) pour avoir le classement officiel, plusieurs lettres échangées. Mais j'ai bien reçu mon chèque de 1500 F pour ma place ds ma catégorie FFC (mon plus gros prix à vélo)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 18:34

J ai le le souvenir d'avoir discuter avec Richard Beraud sur la ligne de depart d une jacques Anquetil, c'était un 2 mai et il avait plus de 10000 bornes. J ai compris ce jour là pourquoi je n'arrivais pas à suivre. !!

Désolé de te décevoir Jean-Marc, mais si tu le suivais pas avec ses 10 000 km d'entraînement, tu ne l'aurais pas davantage suivi s'il n'en avait eu que 3000 smiley frown.


j'ai bien peur que tu ai raison, de mémoire j' ai bien du prendre 40mn dans la vuesmiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 18:45

Non, j'en connais juste un peu, ce que les anciens du CT Lyon ont pu me raconter, lors des soirées "mailing". Ils racontaient entre eux leurs souvenirs, pendant ces soirées.

Le CT Lyon est monté jusqu' à 600 membres, au cœur des années 60/70/80. LA FFCT n'existait pas dans la région lyonnaise, car, à l'époque, le CT Lyon agissait à la fois comme un club et une fédération.  Le club organisait alors beaucoup d'épreuves cyclotouristes avec classement, une tous les 15 jours environ. Le "Progrès" relatait d'ailleurs ces épreuves et notait le classement (souvent, bel article dépassant l'entrefilet). Une des vedettes de l'époque s'appelait Bailly (pas certain). Beaucoup d'épreuves ont disparu, surtout à cause de la circulation et de la réglementation. Certaines ont passé le cap des années 90, la Polylyonnaise et Lyon-Mont Blanc-Lyon. D'autres ont été repris par d'autres club, "Les milles bosses" par le CT69 et "Les Trois cols" par le TAC. La "SaintéLyon" (Trail) est d'ailleurs également une épreuve historique du CT Lyon. depuis, l'urbanisation et les réglementations ont fait disparaître la Polylyonnaise et ont transformé Lyon-Mont Blanc-Lyon en épreuve cyclotouriste.

Pour ceux qui ont eu l'occasion de faire Lyon-Mont Blanc-Lyon, John Cuzin, la personne qui flèche le parcours depuis... je ne sais même pas, oserais-je dire 40 ans, connaît bien toute cette histoire.

J'ai eu la chance de faire mes premières épreuves cyclosportives en 1993, avec évidemment Bernard Piguet, le plus beau sur un vélo, Yvan Eggs, un gentleman, Gilbert Rouiller, taiseux et coursier, Gabriel Fantino, et plein d'autres. Même à cette époque, on trouvait autour de Lyon, une épreuve cyclosportive, tous les 15 jours, à moins de 100km, avec plus de 180km.

Je me permets de distinguer Les Rota et Bruet, car ils venaient sur les épreuves de Yann Contat, car ils ne sont pas de vrais cyclosportifs. Ils venaient car ils étaient sponsorisés. Attention, ne vous méprenez pas, je les respecte; mais, ils ne venaient pas avec un état d'esprit cycloportif.

Pour moi, le plus emblématique est Bernard Piguet, car au-delà d'avoir été un des pionniers, il a été un brillant promoteur de l'esprit et aux organisations de Clermont-Aurillac-Clermont et le Tour du Sancy, et, plus ancien, Saint Etienne-Puy de Dôme. Et puis, il participe sur le forum. Donc, j'en profite pour lui glisser un merci.

Quelle surprise, David et BRAVO pour ta mise au point, c'est vrai que Lyon détient toutes les valeurs du cyclosport, et venir dans un peloton de LYON - MONT BLANC - LYON supposait que l'on entende tous les échos du passé. Roland BAILLY en premier qui narrait le passé, mais avant.......c'était LYON - CHAMONIX et retour en 1 étape, mais on restaient dans les vallées, et puis il y a eu COURMAYEUR comme destination et c'était des étapes de 270 bornes, etc...... etc

Le bon temps pourrait on dire, et pareil je pourrais écrire un livre de mes 21 éditions.

David si tu revois des anciens Lyonnais, un grand BONJOUR à eux.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 18:55

Tout à fait d'accord.

A propos de Clermont-Aurillac-Clermont, j'avais cru comprendre que 53x12 devait reprendre l'organisation.


Quand est-il Bernard ? car je n'ai rien vu en 2016 et pour moi qui ne l'ai jamais faite cela reste un grand regret.

j'ai le meme grand regret avec bordeaux paris.

Jean Marc,

Tu es bien au courant de l'actualité, et à propos de CAC, 53x12 avec notre accord et précieuse aide avait bien mis une édition en vente en 2016, mais ce n'est pas de la tarte même pour des pros de l'organisation, et ce fut annulé à 35 jours du départ faute de candidats semble t-il.

Pour 2017 pas la moindre rumeur, alors qu'une organisation prenait cours début décembre

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 19:15

Richard Béraud faisait partie de l'échappée à 13 (dont 2 pros) de Bordeaux-Paris 1988. Nous avons donc roulé ensemble pendant 350 km, la plus longue échappée que j'aie jamais faite.

Quand on s'est fait rattraper, il n'a pas insisté plus longtemps que moi avec les pros, je ne sais plus, peut-être 15 bornes ( comme j'avais peur de laisser un trou, je me trouvais vers la fin du groupe avec d'autres amateurs ds mon style et je prenais pas mal de vent). A un moment, quand Nawi (?) s'est relevé, j'en ai fait autant car je voulais atteindre l'arrivée.

On s'est retrouvé à quelques-uns, puis on a été repris par le gros des "pros". Je pensais qu'on était bon pour terminer tranquille sans trop d'effort.

Mais au dernier ravito, assez loin du but, tous les pros ont mis pied à terre et Richard Béraud en a fait de même. J'en ai été très surpris (et déçu car c'était un sacré renfort) et nous nous sommes retrouvés à 4 smiley undecided. Un petit groupe (4?) nous a repris, avec Barnabei.

Pour moi c'était important de terminer, mais apparemment pas pour Béraud. Il ne le savait pas plus que moi à cet instant, mais c'était le dernier Bordeaux-Paris pro FFC.

Il m'a fallu bien des efforts (courrier) pour avoir le classement officiel, plusieurs lettres échangées. Mais j'ai bien reçu mon chèque de 1500 F pour ma place ds ma catégorie FFC (mon plus gros prix à vélo)

OUI je me souviens de votre épopée, j'ai même des traces ( pages de mensuels) que je ne retrouve pas ce soir avec le classement. Et sauf erreur de ma part c'est bien S.O qui organisait ? 3 ou 4 éditions ? Je n'ai jamais été tenté, et c'était encore au mois de juin rempli à ras bord.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 19:23

Richard Béraud faisait partie de l'échappée à 13 (dont 2 pros) de Bordeaux-Paris 1988. Nous avons donc roulé ensemble pendant 350 km, la plus longue échappée que j'aie jamais faite.

Quand on s'est fait rattraper, il n'a pas insisté plus longtemps que moi avec les pros, je ne sais plus, peut-être 15 bornes ( comme j'avais peur de laisser un trou, je me trouvais vers la fin du groupe avec d'autres amateurs ds mon style et je prenais pas mal de vent). A un moment, quand Nawi (?) s'est relevé, j'en ai fait autant car je voulais atteindre l'arrivée.

On s'est retrouvé à quelques-uns, puis on a été repris par le gros des "pros". Je pensais qu'on était bon pour terminer tranquille sans trop d'effort.

Mais au dernier ravito, assez loin du but, tous les pros ont mis pied à terre et Richard Béraud en a fait de même. J'en ai été très surpris (et déçu car c'était un sacré renfort) et nous nous sommes retrouvés à 4 smiley undecided. Un petit groupe (4?) nous a repris, avec Barnabei.

Pour moi c'était important de terminer, mais apparemment pas pour Béraud. Il ne le savait pas plus que moi à cet instant, mais c'était le dernier Bordeaux-Paris pro FFC.

Il m'a fallu bien des efforts (courrier) pour avoir le classement officiel, plusieurs lettres échangées. Mais j'ai bien reçu mon chèque de 1500 F pour ma place ds ma catégorie FFC (mon plus gros prix à vélo)

c'est l'année ou un amateur avait fini avec les premiers? J'avais envisagé de participer l' année ou sports organisations l'avait dans son trophée et j'ai abandonné mes collègues qui eux l'on fait en 20h je crois bien.

Toi, tu termines en combien de temps ?

je ne sais pas ce qui empêche Sorine de continuer l organisation de cette épreuve mythique

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 19:31

OUI je me souviens de votre épopée, j'ai même des traces ( pages de mensuels) que je ne retrouve pas ce soir avec le classement. Et sauf erreur de ma part c'est bien S.O qui organisait ? 3 ou 4 éditions ? Je n'ai jamais été tenté, et c'était encore au mois de juin rempli à ras bord.

il me semble bien que SO l'a organisé qu'une seule fois

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 19:33

Quelle surprise, David et BRAVO pour ta mise au point, c'est vrai que Lyon détient toutes les valeurs du cyclosport, et venir dans un peloton de LYON - MONT BLANC - LYON supposait que l'on entende tous les échos du passé. Roland BAILLY en premier qui narrait le passé, mais avant.......c'était LYON - CHAMONIX et retour en 1 étape, mais on restaient dans les vallées, et puis il y a eu COURMAYEUR comme destination et c'était des étapes de 270 bornes, etc...... etc

Le bon temps pourrait on dire, et pareil je pourrais écrire un livre de mes 21 éditions.

David si tu revois des anciens Lyonnais, un grand BONJOUR à eux.

21 participations, je suis sur le cul !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 19:47

Jean Marc,

Tu es bien au courant de l'actualité, et à propos de CAC, 53x12 avec notre accord et précieuse aide avait bien mis une édition en vente en 2016, mais ce n'est pas de la tarte même pour des pros de l'organisation, et ce fut annulé à 35 jours du départ faute de candidats semble t-il.

Pour 2017 pas la moindre rumeur, alors qu'une organisation prenait cours début décembre

un copain t'avait téléphoné l'an dernier car il voulait envoyer une delegation de son club à CAC ! Lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 20:38

OUI je me souviens de votre épopée, j'ai même des traces ( pages de mensuels) que je ne retrouve pas ce soir avec le classement. Et sauf erreur de ma part c'est bien S.O qui organisait ? 3 ou 4 éditions ? Je n'ai jamais été tenté, et c'était encore au mois de juin rempli à ras bord.

Comme le dit Jean-Marc plus bas, une seule fois pour Sport-Organisation.
Ce n'était pas en juin, mais les 21-22 mai, une semaine avant l'Epervier, donc bcp de km en voiture!!!

J'avais réussi à atteindre 5000 km d'entraînement, un exploit pour moi mi-mai! Le double du nombre "normal".

Sinon, pour Jean-Marc, les temps publiés par S-O étaient assez fantaisistes, ça s'explique par le fait qu'ils étaient tous complètement crevés.

Pour la FFC, pas d'explication. Mon temps officiel FFC  19h08'02". Barnabei et Nawi qui finissent 3" devant moi 19h02'53" smiley smile. Mais ça, ce ne ne sont pas des temps publiés, mais ceux que j'avais finalement obtenu de la FFC!!!

Je ne sais pas s'ils se sont plantés du fait qu'on était partis 5' avant les pros.

Mon temps réel à ma montre, à la minute près : 19h12'. La distance officielle 608,5 km. Froid et vent contraire pendant la nuit.

Cervoni finit 10e et Chignoli 11e.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 21:01

Comme le dit Jean-Marc plus bas, une seule fois pour Sport-Organisation.
Ce n'était pas en juin, mais les 21-22 mai, une semaine avant l'Epervier, donc bcp de km en voiture!!!

J'avais réussi à atteindre 5000 km d'entraînement, un exploit pour moi mi-mai! Le double du nombre "normal".

Sinon, pour Jean-Marc, les temps publiés par S-O étaient assez fantaisistes, ça s'explique par le fait qu'ils étaient tous complètement crevés.

Pour la FFC, pas d'explication. Mon temps officiel FFC  19h08'02". Barnabei et Nawi qui finissent 3" devant moi 19h02'53" smiley smile. Mais ça, ce ne ne sont pas des temps publiés, mais ceux que j'avais finalement obtenu de la FFC!!!

Je ne sais pas s'ils se sont plantés du fait qu'on était partis 5' avant les pros.

Mon temps réel à ma montre, à la minute près : 19h12'. La distance officielle 608,5 km. Froid et vent contraire pendant la nuit.

Cervoni finit 10e et Chignoli 11e.

Bravo pour cette performance. Sais-tu pourquoi "un different" empêche Sorine d'organiser encore ce BP ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 21:13

Bravo pour cette performance. Sais-tu pourquoi "un different" empêche Sorine d'organiser encore ce BP ?

Jean Marc,

Tu sembles proche des Lyonnais. Si OUI tu devrais savoir pour Michel SORINE, et ce n'est pas drôle pour nous tous cyclistes.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 21:38

Comme le dit Jean-Marc plus bas, une seule fois pour Sport-Organisation.
Ce n'était pas en juin, mais les 21-22 mai, une semaine avant l'Epervier, donc bcp de km en voiture!!!

J'avais réussi à atteindre 5000 km d'entraînement, un exploit pour moi mi-mai! Le double du nombre "normal".

Sinon, pour Jean-Marc, les temps publiés par S-O étaient assez fantaisistes, ça s'explique par le fait qu'ils étaient tous complètement crevés.

Pour la FFC, pas d'explication. Mon temps officiel FFC  19h08'02". Barnabei et Nawi qui finissent 3" devant moi 19h02'53" smiley smile. Mais ça, ce ne ne sont pas des temps publiés, mais ceux que j'avais finalement obtenu de la FFC!!!

Je ne sais pas s'ils se sont plantés du fait qu'on était partis 5' avant les pros.

Mon temps réel à ma montre, à la minute près : 19h12'. La distance officielle 608,5 km. Froid et vent contraire pendant la nuit.

Cervoni finit 10e et Chignoli 11e.

Bonsoir

J' ai retrouvé les partants + les classements du Bordeaux- Paris 88 paru dans LE CYCLE. j' avais le dossard 1001, mon co-équipier de club 1000, en 30h20...............un vent terrible au petit matin !

Robert MARCHAND, alors illustre inconnu en 34h42, il devait avoir 77 ans

dans les 19h il y avait aussi Nantas et Claude Alain (Pontoise) ; 1015 participants

même loin derrière, on se régalait  smiley cool

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 22:12

Tout à fait d'accord.

A propos de Clermont-Aurillac-Clermont, j'avais cru comprendre que 53x12 devait reprendre l'organisation.


Quand est-il Bernard ? car je n'ai rien vu en 2016 et pour moi qui ne l'ai jamais faite cela reste un grand regret.

j'ai le meme grand regret avec bordeaux paris.

Bonsoir,

Mais le REV va fêter sa 10ème édition! Alors RDV le dernier WE de Juillet.....un peu plus montagneux que Bordeaux Paris......seule épreuve ultra en France!

Bonnes fêtes!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 22:17

Bonsoir

J' ai retrouvé les partants + les classements du Bordeaux- Paris 88 paru dans LE CYCLE. j' avais le dossard 1001, mon co-équipier de club 1000, en 30h20...............un vent terrible au petit matin !

Robert MARCHAND, alors illustre inconnu en 34h42, il devait avoir 77 ans

dans les 19h il y avait aussi Nantas et Claude Alain (Pontoise) ; 1015 participants

même loin derrière, on se régalait  smiley cool

Alain Claude finit juste devant moi. Ce qui était génial, c'était les gens ds les villages la nuit, avec la musique parfois.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 22:26

Jean Marc,

Tu sembles proche des Lyonnais. Si OUI tu devrais savoir pour Michel SORINE, et ce n'est pas drôle pour nous tous cyclistes.

je suis lyonnais et je sais pour l accident de Sorine mais la société existe toujours. Je ne pense pas que ce soit sa condition personnelle qui bloque.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/12/2016 22:31

Quelle surprise, David et BRAVO pour ta mise au point, c'est vrai que Lyon détient toutes les valeurs du cyclosport, et venir dans un peloton de LYON - MONT BLANC - LYON supposait que l'on entende tous les échos du passé. Roland BAILLY en premier qui narrait le passé, mais avant.......c'était LYON - CHAMONIX et retour en 1 étape, mais on restaient dans les vallées, et puis il y a eu COURMAYEUR comme destination et c'était des étapes de 270 bornes, etc...... etc

Le bon temps pourrait on dire, et pareil je pourrais écrire un livre de mes 21 éditions.

David si tu revois des anciens Lyonnais, un grand BONJOUR à eux.

Bonsoir Bernard,

pour les 60 ans de Dominique Briand, était présent Thierry Moiroux, Joel Recordon, Salvador Soriano et Geneviève Bardon, Hugues et Laure Rico, et moi-même.

Alain Gary est membre du CT Lyon; il a repris le vélo à la retraite, il y a 4 ou 5 ans.

Richard Béraud roule toujours; Alain Boutoux va bien, et, Dominique Herckel est à Nice. Daniel Ravet a remis les prix du "Ruban Bleu" début décembre.

Le plus bel exploit cyclosportif est à mon sens à mettre à l'actif de Didier Dendal, vainqueur en 1993 (si mes souvenirs sont bons), de l'étape cyclosportive du Critérium du Dauphiné. Il me semble que le deuxième prend 20 minutes. le lendemain, les pros ont disputé la même étape (Vizille, col du Glandon, col de la Madeleine, Moutiers, Arcs 1800 par Pesey-Nancroix, arrivée à Bourg-Saint Maurice), il serait arrivé non seulement dans les délais, mais surtout au milieu du classement.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/12/2016 09:39

je suis lyonnais et je sais pour l accident de Sorine mais la société existe toujours. Je ne pense pas que ce soit sa condition personnelle qui bloque.

je viens de voir sur le site de BP que pour 2017 c'est mort mais ils ne désespèrent pas pour 2018 !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 24/12/2016 10:53

je viens de voir sur le site de BP que pour 2017 c'est mort mais ils ne désespèrent pas pour 2018 !

Et bien venez sur le Raid Extrême Vosgien pour la 10ème édition!!

Bonnes fêtes!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/12/2016 12:27

Richard Béraud faisait partie de l'échappée à 13 (dont 2 pros) de Bordeaux-Paris 1988. Nous avons donc roulé ensemble pendant 350 km, la plus longue échappée que j'aie jamais faite.

Quand on s'est fait rattraper, il n'a pas insisté plus longtemps que moi avec les pros, je ne sais plus, peut-être 15 bornes ( comme j'avais peur de laisser un trou, je me trouvais vers la fin du groupe avec d'autres amateurs ds mon style et je prenais pas mal de vent). A un moment, quand Nawi (?) s'est relevé, j'en ai fait autant car je voulais atteindre l'arrivée.

On s'est retrouvé à quelques-uns, puis on a été repris par le gros des "pros". Je pensais qu'on était bon pour terminer tranquille sans trop d'effort.

Mais au dernier ravito, assez loin du but, tous les pros ont mis pied à terre et Richard Béraud en a fait de même. J'en ai été très surpris (et déçu car c'était un sacré renfort) et nous nous sommes retrouvés à 4 smiley undecided. Un petit groupe (4?) nous a repris, avec Barnabei.

Pour moi c'était important de terminer, mais apparemment pas pour Béraud. Il ne le savait pas plus que moi à cet instant, mais c'était le dernier Bordeaux-Paris pro FFC.

Il m'a fallu bien des efforts (courrier) pour avoir le classement officiel, plusieurs lettres échangées. Mais j'ai bien reçu mon chèque de 1500 F pour ma place ds ma catégorie FFC (mon plus gros prix à vélo)

Bordeaux Paris 1988

http://www.les-sports.info/cyclisme-sur-route-bordeaux-paris-resultats-1988-epr24556.html

BP 1987

http://www.les-sports.info/cyclisme-sur-route-bordeaux-paris-resultats-1987-epr24557.html

 

un vainqueur en 2014 habite près de chez moi Marc Lagrange

http://www.lamontagne.fr/marsac/2014/06/19/m-lagrange-remporte-la-bordeaux-paris_11047978.html

http://www.lamontagne.fr/souterraine/2014/06/27/lenfant-du-pays-est-venu-a-bout-des-610-km-de-la-course-bordeaux-paris-premier-qui-plus-est_11058887.html

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 26/12/2016 15:12

Ilegems disqualifié ! J'apprends que je grignote une place 28 ans après smiley lol, 39ème au lieu de 40.

Je n'avais pas fait BP 87 (avec les 5 épreuves du Trophée d'Or j'avais assez à faire), mais Lecoanet y était je crois. Les pros s'étaient ligués contre Desriac pour ne pas laisser gagner un amateur.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/12/2016 16:08

Bonsoir Bernard,

pour les 60 ans de Dominique Briand, était présent Thierry Moiroux, Joel Recordon, Salvador Soriano et Geneviève Bardon, Hugues et Laure Rico, et moi-même.

Alain Gary est membre du CT Lyon; il a repris le vélo à la retraite, il y a 4 ou 5 ans.

Richard Béraud roule toujours; Alain Boutoux va bien, et, Dominique Herckel est à Nice. Daniel Ravet a remis les prix du "Ruban Bleu" début décembre.

Le plus bel exploit cyclosportif est à mon sens à mettre à l'actif de Didier Dendal, vainqueur en 1993 (si mes souvenirs sont bons), de l'étape cyclosportive du Critérium du Dauphiné. Il me semble que le deuxième prend 20 minutes. le lendemain, les pros ont disputé la même étape (Vizille, col du Glandon, col de la Madeleine, Moutiers, Arcs 1800 par Pesey-Nancroix, arrivée à Bourg-Saint Maurice), il serait arrivé non seulement dans les délais, mais surtout au milieu du classement.

 

Je n'ai plus de nouvelles de Maurice Prat que les lyonnais connaisent bien également, c'est le seul cyclo que je connais, qui arrivait à rouler plus de  20 000km par an alors qu'il état en activité professionnelle ! ( je peux en témoigner)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/12/2016 16:14

Je n'ai plus de nouvelles de Maurice Prat que les lyonnais connaisent bien également, c'est le seul cyclo que je connais, qui arrivait à rouler plus de  20 000km par an alors qu'il état en activité professionnelle ! ( je peux en témoigner)

je viens de trouver quelques résultats sur google, il roule encore mon papy !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/12/2016 16:16

Je n'ai plus de nouvelles de Maurice Prat que les lyonnais connaisent bien également, c'est le seul cyclo que je connais, qui arrivait à rouler plus de  20 000km par an alors qu'il état en activité professionnelle ! ( je peux en témoigner)

Eh oui, Maurice faisait aussi de la FFC.

Je ne savais pas qu'il roulait autant, mais pourquoi pas puisqu'il semblait avoir le soutien indéfectible de sa femme (et de son chien smiley smile).

Je ne sais pas toutefois s'il fait partie des pionniers, je ne me souviens pas l'avoir vu ds les années 80, il me semble qu'il soit venu plus tard.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 27/12/2016 16:16

Ilegems disqualifié ! J'apprends que je grignote une place 28 ans après smiley lol, 39ème au lieu de 40.

Je n'avais pas fait BP 87 (avec les 5 épreuves du Trophée d'Or j'avais assez à faire), mais Lecoanet y était je crois. Les pros s'étaient ligués contre Desriac pour ne pas laisser gagner un amateur.

Hervé Desriac est passé par UCL (Longjumeau) très bon 1er caté et de plus fort sympa aurait mérité de  passer pro .

bon vélo 

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

Fulcrum Speed 40 DB et Zerocarbon_Decembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 02 février 2020
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES