FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • L'évolution du cyclosport.

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 15/11/2011 21:36

Je remarque qu'un certain nombre d'épreuves sont des randonnées en occasionnant de courts passages chronométrés, en montée, comme cela existe en Belgique (Liège-Bastogne-Liège avec le Rosier ou La Redoute en contre-la-montre), au Pays Basque (Iraty Extreme avec le Port de Larrau en contre-la-montre) ... Et surement ailleurs. Puce à la cheville...

Pensez-vous que cela puisse être le futur du cyclosport privilégiant ainsi la convivialité, et une partie compétition à moindre risque au niveau de la sécurité. Et surtout seriez-vous plutôt favorable? Plutôt que s'encombrer avec des pelotons qui cherchent à prendre tous les risques dès le départ mélangeant des cyclistes de tous poils pour moins que des clopinettes... Aussi dangereux qu'inutile !!

Aussi cela ferait une plus franche distinction entre les courses cyclistes et les cyclosportives, sabotant moins les organisations de vraies courses chères à nos clubs locaux.

Sans doute les cyclosportives y gagneraient en tous points et d'autre part les courses cyclistes aussi. Ceux qui aiment la compétition aigue sauront peut-être choisir leur camp.

Bonsoir Joachim,

J'ai participé cette année à la cyclotour du léman, en suisse, fin mai.

190 km soit le tour complet du lac avec départ et arrivée à lausanne. Le principe était le suivant : Chronométrage individuel mais pas de classement. Départs par vagues échelonnées sur 1h00 je crois. Pas de carrefours vraiment surveillés, mis à part les plus délicats, et encore, respect code de la route. Quelques motos et voitures de l'orga, éparpillées entre les pelotons. On était environ 200 ; 300 par vague, je crois.

Ce type d'organisation change vraiment la donne car, il n'y a plus de premiers ni de derniers, quand le groupe part, ça roule au train et ça accélère progressivement. Si tu veux t'amuser, tu peux revenir sur ceux partis juste avant. Tu as des participants éparpillés sur tout le parcours, tu n'es quasiment pas seul. Pour l'organisation, ça évite d'avoir au début, un gros peloton à gérer.

Eh bien, moi j'ai bien aimé. A titre personnel (je ne fais que des cyclos, 10/an), je suis plus regardant sur le temps et la moyenne que je réalise que sur le classement (les classements que j'obtient en général ne sont pas suffisamment significatifs pour que je m'y attarde). J'ai passé une super matinée à rouler dans un petit peloton qui, au fil des kilomètres changeait de physionomie en fonction des personnes que l'on rattrapait ou que l'on "perdait" en route.

J'y retournerai j'espère l'an prochain pour la formule et pour l'endroit aussi !!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 15/11/2011 23:17

Oui pour moi c'est ça l'esprit cyclosport ! 190 km aussi.

En course on n'a que faire du temps, la seule chose qui compte c'est le classement. On devient un peu bête. Je vieillis aussi.

Bon témoignage sur la cyclotour du Léman. Comme quoi ça plait plus qu'on imagine.

Bonjour,

 

Je suis d'accord sur le principe de base des parties chronométrées pour éviter les inconvénients des groupes. Toutefois, il me semble que si les cyclosportives sont devenues si disputées, c'est lié en grande partie aux coursiers (1ere, 2eme et 3eme cate) qui sont venus grossir les rangs de ces épreuves. Je ne leur jette pas la pierre (d'autant que je suis issu de la FFC). S'il est vrai que les autorisations administratives pour les courses en ligne sont de plus en plus dures à obtenir, il n'en reste pas moins que les coursiers font de ces rendez-vous, un bon entraînement. Pour illustrer la montée du niveau en cyclosport, un temps de 6h47 au trois ballons (en 2006 ou 2007) assurait une place dans les 10. Cette année avec ce temps, j'ai fini 25eme. C'est peut dire comment le niveau s'est élevé.

Mais pour conclure, les cyclosportives proposent très souvent des parcours sélectifs et longs qui laissent le temps à chacun de se détacher. Il me semble, malgré quelques "suceurs de roues professionnels", que sur les cylosportives  notre place = notre niveau (à 10 places prêt). Ce qui n'est pas le cas dans les courses FFC. là, c'est pas forcément le plus fort qui gagne, mais le plus malin, le plus expérimenté, celui qui n'a pas peur de frotter, celui qui sait sprinter etc...

Sportivement,

Christophe

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 20/11/2011 23:14

Pour moi, l'intéret des cyclosportives, c'est de pouvoir éprouver les plaisirs de la course sur une longue distance...si je veux faire des trucs plus ou moins non chronométrés alors je vais faire les brevets de la FFCT et je m'arrete pour manger du saucisson à tous les ravitos...

Par ailleurs, je ne vois pas en quoi il y a lieu de s'offusquer que ça frotte en cyclo...personne n’empêche celui qui veut rouler tranquille de laisser partir les enragés et de rouler tranquille...

cette discussion me semble stérile

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/11/2011 08:09

ok, je suis assez d'accord mais je te fais remarquer que sur chaque étape du tour de France, il y a souvent 3-4 chutes collectives et ils sont pas 500-600 voir plus comme dans certaines cyclos..pour moi, les chutes sont plus dues à un état d'esprit qu'à un manque de pratique du vélo en course...j'irai même plus loin en disant que les chutes sont souvent provoquées par des coursiers qui sont tout mariole sur le vélo...parce que le mec qui a pas l'habitude de rouler en peloton, il se fait vite peur et saute par l'arriere....

Par ailleurs, il est clair que les cyclos avec une bonne bosse dès le départ sont mes préférées car elles font effectivement éclater la meute en petits paquets...il y a en beaucoup....

les 3 ballons, les copains, les bosses du 13 pour n'en citer que quelques unes...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/11/2011 13:16

Bonsoir Joachim,

J'ai participé cette année à la cyclotour du léman, en suisse, fin mai.

190 km soit le tour complet du lac avec départ et arrivée à lausanne. Le principe était le suivant : Chronométrage individuel mais pas de classement. Départs par vagues échelonnées sur 1h00 je crois. Pas de carrefours vraiment surveillés, mis à part les plus délicats, et encore, respect code de la route. Quelques motos et voitures de l'orga, éparpillées entre les pelotons. On était environ 200 ; 300 par vague, je crois.

Ce type d'organisation change vraiment la donne car, il n'y a plus de premiers ni de derniers, quand le groupe part, ça roule au train et ça accélère progressivement. Si tu veux t'amuser, tu peux revenir sur ceux partis juste avant. Tu as des participants éparpillés sur tout le parcours, tu n'es quasiment pas seul. Pour l'organisation, ça évite d'avoir au début, un gros peloton à gérer.

Eh bien, moi j'ai bien aimé. A titre personnel (je ne fais que des cyclos, 10/an), je suis plus regardant sur le temps et la moyenne que je réalise que sur le classement (les classements que j'obtient en général ne sont pas suffisamment significatifs pour que je m'y attarde). J'ai passé une super matinée à rouler dans un petit peloton qui, au fil des kilomètres changeait de physionomie en fonction des personnes que l'on rattrapait ou que l'on "perdait" en route.

J'y retournerai j'espère l'an prochain pour la formule et pour l'endroit aussi !!!

Bonjours Thierry

Oui c'est un très bon esprit que tu décris la, et cela me fais penser au différentes Ardéchoise auquelles j'ai pu participer, toujours avec ce même esprit (le classement sans importance, mais l'exploit individuel valorisé)

D'ailleur je ne suis pas trop stresser avant ce genre de départ ce qui dénote cet esprit plus festif quoique compétitif quand même. J'ai toujours vécu ceci comme un grand CLM en moyenne montagne mais avec la convivialité en plus. Je retiens donc cette épreuve "Suisse" car je suis sur que cela pourrai me plaire 

Bref pas du tout le type de cyclo ou l'esprit "course" est plus souvent de mise (même si c'est sympa parfois quand même, mais il est vrai que cela rentre de plus en plus pour certain en concurence avec les courses de fédération)

J'aime bien l'idée comme quoi les cyclosportives arrive à se départir d'une pure compétition cycliste classique, bien que pas mal de monde aime encore cette formule "classique" hérité de l'envie qu'ont les gens de se comparer à des coureurs, mais peut-etre que Jojo à raison il est temps de changer...

A+

Michel (qui fait 5 à 7 cyclos par ans)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/12/2011 02:08

sinon j'ai bien réfléchi   smiley innocent ......   je suis pour la réhabilitation du 100km CLM

le samedi en individuel et le dimanche par équipe !!!

 

ca te va ????

Tu as réfléchi pendant 14h, Levrier ?? Tu es un vrai diesel !   smiley surprised

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/12/2011 09:24

ok, je suis assez d'accord mais je te fais remarquer que sur chaque étape du tour de France, il y a souvent 3-4 chutes collectives et ils sont pas 500-600 voir plus comme dans certaines cyclos..pour moi, les chutes sont plus dues à un état d'esprit qu'à un manque de pratique du vélo en course...j'irai même plus loin en disant que les chutes sont souvent provoquées par des coursiers qui sont tout mariole sur le vélo...parce que le mec qui a pas l'habitude de rouler en peloton, il se fait vite peur et saute par l'arriere....

Par ailleurs, il est clair que les cyclos avec une bonne bosse dès le départ sont mes préférées car elles font effectivement éclater la meute en petits paquets...il y a en beaucoup....

les 3 ballons, les copains, les bosses du 13 pour n'en citer que quelques unes...

Tout a fait d'accord avec ton analyse

Sportivement

Laurent

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/12/2011 23:23

Pour ma pomme, la cyclo sportive doit rester une compétition, donc à la recherche de la performance, sa performance, à comparer à celle des autres.

Ce en quoi le chrono doit tourner du début à la fin.

On peut se poser la question de savoir si nous devons partir en vagues ou tous ensemble, mais les conditions météo pouvant être très changeantes en peu de temps, j'ai la préférence du départ groupé.

Hormis les cyclos de plaine ou il est très difficile d'accrocher une bosse dès le départ, je peux dire que prendre le départ d'une cyclo comme la Forestière ou Le challenge du dauphiné est bien plus agréable et sécurisant que de s'élancer sur la 77.

Une bosse dès le départ évite les aficionados du pousse toi que je m'y mette.

Je me souviens d'un départ à Poissy à l'intérieur de l'enceinte de l'usine PSA lors de la 77 ou sur moins de 2 kms certains prenaient et faisaient prendre des risques énormes dans ces épingles à 180° en rond point... de la folie.

Ceci est un avis d'un participant à une dizaine de cyclos par an se situant en bas de classement mais qui aime se frotter ( sportivement et non physiquement ) à tous pour le plaisir

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/12/2011 07:41

Pour ma pomme, la cyclo sportive doit rester une compétition, donc à la recherche de la performance, sa performance, à comparer à celle des autres.

Ce en quoi le chrono doit tourner du début à la fin.

On peut se poser la question de savoir si nous devons partir en vagues ou tous ensemble, mais les conditions météo pouvant être très changeantes en peu de temps, j'ai la préférence du départ groupé.

Hormis les cyclos de plaine ou il est très difficile d'accrocher une bosse dès le départ, je peux dire que prendre le départ d'une cyclo comme la Forestière ou Le challenge du dauphiné est bien plus agréable et sécurisant que de s'élancer sur la 77.

Une bosse dès le départ évite les aficionados du pousse toi que je m'y mette.

Je me souviens d'un départ à Poissy à l'intérieur de l'enceinte de l'usine PSA lors de la 77 ou sur moins de 2 kms certains prenaient et faisaient prendre des risques énormes dans ces épingles à 180° en rond point... de la folie.

Ceci est un avis d'un participant à une dizaine de cyclos par an se situant en bas de classement mais qui aime se frotter ( sportivement et non physiquement ) à tous pour le plaisir

 

 

 

Salut Pierre,

 

Un départ à Poissy pour la 77 ?

Tu fais erreur certainement. La 77 part depuis toujours de Melun ,plus précisément à Vaux le Pénil.

A Poissy c'est une autre cyclo.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/12/2011 15:58

Tu as raison Issac

la 77 je lai fais il y à 7 ou 8 ans sous un déluge et de mémoire il n'y avait pas de grosses difficultés.

je voulais évoquer la Cyclauto 78

SALUT

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/12/2011 10:12

Je remarque qu'un certain nombre d'épreuves sont des randonnées en occasionnant de courts passages chronométrés, en montée, comme cela existe en Belgique (Liège-Bastogne-Liège avec le Rosier ou La Redoute en contre-la-montre), au Pays Basque (Iraty Extreme avec le Port de Larrau en contre-la-montre) ... Et surement ailleurs. Puce à la cheville...

Pensez-vous que cela puisse être le futur du cyclosport privilégiant ainsi la convivialité, et une partie compétition à moindre risque au niveau de la sécurité. Et surtout seriez-vous plutôt favorable? Plutôt que s'encombrer avec des pelotons qui cherchent à prendre tous les risques dès le départ mélangeant des cyclistes de tous poils pour moins que des clopinettes... Aussi dangereux qu'inutile !!

Aussi cela ferait une plus franche distinction entre les courses cyclistes et les cyclosportives, sabotant moins les organisations de vraies courses chères à nos clubs locaux.

Sans doute les cyclosportives y gagneraient en tous points et d'autre part les courses cyclistes aussi. Ceux qui aiment la compétition aigue sauront peut-être choisir leur camp.

Quelle drôle d’idée : Si tu veux de la convivialité  tu peux t’inscrire sur des cyclotouristes où organiser des sorties entre copains. On passe quand même pas mal de temps à discuter sur une cyclosportive et pour ma part je trouve l’ambiance conviviale. Au point de vu de la sécurité les organisateurs mettent souvent une première difficulté assez rapidement ce qui limite fortement les risques de chutes.

L’intérêt principal des cyclosportives est de proposer des parcours longs et difficiles ce que tu ne trouveras pas dans des épreuves FFC. D’autre part les cyclosportives ne s’adressent pas à la même catégorie de cycliste que les courses FFC : D’un côté des coureurs nerveux et de l’autre des coureurs plus résistants sur des efforts plus linéaires.

Un cyclosportif  qui gagne sera performant en FFC l’inverse n’est pas toujours vrai.

Demandes toi pourquoi sur des courses dures en FFC il n’y a que 40 partants ?  Donnes moi une course FFC avec franchissement du col HC ??

Dernier point, donnes moi le calendrier de courses en lignes dans le 64 pour 2012 : 3 courses au programme, c’est maigre, heureusement que les cyclosportives sont là.

Pour moi la question ne se pose même pas, que l’on continue comme cela c’est parfait.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/12/2011 10:38

Quelle drôle d’idée : Si tu veux de la convivialité  tu peux t’inscrire sur des cyclotouristes où organiser des sorties entre copains. On passe quand même pas mal de temps à discuter sur une cyclosportive et pour ma part je trouve l’ambiance conviviale. Au point de vu de la sécurité les organisateurs mettent souvent une première difficulté assez rapidement ce qui limite fortement les risques de chutes.

L’intérêt principal des cyclosportives est de proposer des parcours longs et difficiles ce que tu ne trouveras pas dans des épreuves FFC. D’autre part les cyclosportives ne s’adressent pas à la même catégorie de cycliste que les courses FFC : D’un côté des coureurs nerveux et de l’autre des coureurs plus résistants sur des efforts plus linéaires.

Un cyclosportif  qui gagne sera performant en FFC l’inverse n’est pas toujours vrai.

Demandes toi pourquoi sur des courses dures en FFC il n’y a que 40 partants ?  Donnes moi une course FFC avec franchissement du col HC ??

Dernier point, donnes moi le calendrier de courses en lignes dans le 64 pour 2012 : 3 courses au programme, c’est maigre, heureusement que les cyclosportives sont là.

Pour moi la question ne se pose même pas, que l’on continue comme cela c’est parfait.

Non je ne crois pas que n'importe quel cyclosportif sera performant en FFC. En cyclo tu n'as pas tout les changements de rythme etc, et surtout pour la plupart tu as plus de cols, donc il faut être bon grimpeur. Pas vraiment la qualité première requise en course FFC ...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/12/2011 12:13

Tu poses la question dans ta conclusion non? 

Pour David, les changements de rythme se travaillent, si tu as la "caisse tu y arriveras". L'inverse est moins vrai.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/12/2011 12:17

Tu poses la question dans ta conclusion non? 

Pour David, les changements de rythme se travaillent, si tu as la "caisse tu y arriveras". L'inverse est moins vrai.

Il est plus aisé de se "diéséliser" que l'inverse ...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/12/2011 15:23

Salut à toutes et à tous

 

nous avons un panel de choix, gardons le

pour l'esprit très convivial il y a les randocyclotouristes

Pour moi les cyclosportives sont des compétitions car elle sont chronométrée, maintenant chacun son niveau et ses objectifs

Elle donnent des possibilité à un grande nombre de cycliste, et cela est bien. une bosses dès le début est une nécessité avec une fermeture de la route pour les premiers km. la puce indispensable et départ en vague pourquoi pas

une cyclo sans classement avec les catégoriee et les temps n'est pas une cyclo mais une rando

course FFC en pass en catégorie en gentlemen  tout dépend de son niveau. par les parcours sont moins rigolo

Pour ma part je fais un peu de tout

des cyclorandonnées pour le fond et les longs parcours, le plaisir

les cyclo pour les parcours, visiter une région et faire un podium dans ma caté si possible

les pass et les gentlemen pour participer à la vie des clubs de ma région

le vélo c'est un peu comme le ski, il ya différentes spécialités il est difficle d'être bon partout.

je pense que des passerelles sont plus évidentes dans un sens que dans l'autre par exemple VTT route

Je pense qu'un gagnant de cyclosportive pourra mieux sans sortir dans une Course FFC que linverse

Alors vous avez préparer votre calendrier pour 2012 

A + 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 01/01/2012 18:18

Bonjour à tous et meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Je suis plutôt en accord avec Laurence et Mathieu. Nous avons la chance d'avoir pas mal de choix pour pratiquer le vélo comme bon nous semble : rando, cyclosport ou compét pure n'attirent pas le même public. Il est certain que je vois mal un cyclosportif s'arrachant pour finir un parcours montagneux dans le dernier quart du classement tenir le rythme d'une course FFC. Mais pour autant cela veut-il dire qu'il doit se cantonner aux randos sans classement ? Après tout il n'y a que qu'une poignée de gars (et filles) qui jouent les podiums, pour les autres la compétition a lieu contre eux-même ou contre les collègues de club ou d'entraînement.

Si on ne voit pratiquement que des coureurs (ou anciens coureurs) sur les podiums des cyclosportives cela n'est-il pas du au fait qu'il n'existe encore que très peu de clubs accès spécifiquement cyclosport ? Les jeunes sont orientés vers les courses FFC, preuve en est le très faible nombre de coureurs de moins de 25 ans sur les cyclosportives, phénomène encore plus marqué sur les parcours longs et difficiles. Ceci dit c'est tout à fait normal, sans cela il serait encore plus difficile d'amener les meilleurs vers le plus haut niveau.

Pour en revenir au post initial de Joachim, à savoir une rando avec des passages chronométrés, c'est encore autre chose. Cela peut-être une solution pour les cyclotouristes qui veulent se frotter au chrono sans pour autant frotter au sens propre. C'est une gestion de l'effort encore bien différente qui n'est pas inintéressante. Mais quid de la distance ? 100km, 200km ? ... 600km ?

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

Week end promo

KTM

Roses bikes

Sport 101 Facebook V4