FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Manger et boire sur son vélo

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 08/12/2012 20:21

Bonjour a tous cher ami(e)s cyclos, j'aimerais savoir se que vous mangez et buvez pendant que vous roulez en semaine ou même le weekend?

Pour ma part de l'eau ( et du sucre en hiver comme ça mon eau ne gel pas ) et des barres de céréales carrefour discount , gel optina de decathlon , compote optina de decathlon.

Merci d'avance pour vos reponse.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 07:46

du sirop avec de l'eau, boisson énergétique du commerce.....barre de céréales, dosette énergétique, lait concentré.

Sur la sortie je refais le plein avec jus de raisin, du thé lipton ou autre chose ds le genre.

Sur les grosses sorties (200kms) je m'arrête et me prends un sandwich chef lidl, carrefour contact etc....

c'est plus une sortie velo , c'est un pic-nic ? smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 08:16

je n'emporte pas d'eau ni de vivres...je bois à la limite une bière en terrasse si la sortie fait plus de 150km...smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 10:44

oui il faut manger  , boire mais alors qu est ce que c est merdique pour ouvrir ces foutu  satanée  sachet de barres

j avais pensée les predecoupées mais cela risque de se deverser dans le maillot , il y a des solutions , je crois d4 en faisait des plus facile a ouvrir , je n ai  pas essayer , et a mon avis tu paie deja 1.5€ pour la technologie , et les savant qui y ont pensée

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 10:52

Pour ma par cette annee un copain cycliste ma dit essaie banane et pain d'epice toujour de l'eau mais cette fois avec du citron pur.... je vais essayé.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 11:26

Bonjour a tous cher ami(e)s cyclos, j'aimerais savoir se que vous mangez et buvez pendant que vous roulez en semaine ou même le weekend?

Pour ma part de l'eau ( et du sucre en hiver comme ça mon eau ne gel pas ) et des barres de céréales carrefour discount , gel optina de decathlon , compote optina de decathlon.

Merci d'avance pour vos reponse.

 

Il y a plein de "recettes", chacun a la sienne, selon son rythme, ses goûts, etc. Fais attention à un chose quand même : éviter les aliments cariogènes, justement, genre barres de céréales qui collent bien aux dents ! Mieux vaut privilégier le liquide pour les aliments sucrés.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 12:18

Ah bon et tu prends quoi pour les aliments solides? 

En réserve de glycogène, j'ai à peu près 4000/4500Kcal d'autonomie. Ca fait entre 5 et 6h non stop selon l'intensité. Si je dépasse ce seuil, je prévois du solide sous forme de sandwich pain 1/2 et jambon, et boisson sucrée au fil de l'eau. Il m'est arrivé de me rater et de tomber en panne de glucose. Les gels sont ultra efficaces en réparation d'hypoglycémie.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 12:57

En réserve de glycogène, j'ai à peu près 4000/4500Kcal d'autonomie. Ca fait entre 5 et 6h non stop selon l'intensité. Si je dépasse ce seuil, je prévois du solide sous forme de sandwich pain 1/2 et jambon, et boisson sucrée au fil de l'eau. Il m'est arrivé de me rater et de tomber en panne de glucose. Les gels sont ultra efficaces en réparation d'hypoglycémie.

En réserve de glycogène, j'ai à peu près 4000/4500Kcal d'autonomie.

 

Alors là ça m'étonnerait ;-)

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 14:12

Je ne mange jamais rien à l'entraînement. Et même en course, j'ai du mal. J'emmène toujours en course quelques pâtes de fruit et un ou deux gels, mais la plupart du temps, je ne les consomme même pas.

Quant à boire, je ne bois jamais l'hiver. Pas forcément très malin, mais si mon bidon est gelé, de toute façon, je n'y touche pas. En saison, je prends de la boisson énergétique pour les séances longues et/ou dures, et sinon de l'eau pour les autres sorties.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 14:18

En réserve de glycogène, j'ai à peu près 4000/4500Kcal d'autonomie.

 

Alors là ça m'étonnerait ;-)

Ah ? pourquoi ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 14:27

Même avant 3-4h il faut manger...

Rouler 5 à 6h sans manger de solide c'est n'importe quoi... Rien de telle pour que ta forme baisse très vite à court terme

Pour répondre à tes différentes messages : je pense que connaître la capacité du réservoir est une chose importante.. Après comme tu le dis, il faut savoir à quel débit se vide le réservoir et ce débit dépend bien sûr de l’intensité de l’effort. Moi, je connais mes « débits » : par exemple, à 95%FCM je consomme 1200Kcal/h, à 80%, 800Kcal/h, à 70%, 650 etc. L'effort anaérobie est très consommateur. Tout simplement, en affichant le compteur de calories sur mon cardio, je sais où j’en suis. Partant de là, dans une sortie de moins de 3h, aucun risque de panne, et la reconstitution des réserves peut avoir lieu après l’effort. Je ne vois pas où est le pb. Pour une sortie de 4h, cela dépend de l'intensité, ça peut être limite sur une sortie trés intense.

Après, il y a une chose que je ne sais pas : quand on n'a plus que 10 ou 20% de ses réserves en glycogène, il y a peut-être des réactions de l'organisme qui amènent une sensation de fatigue ou de baisse de forme pour éviter justement la panne sèche ? En tous cas, j'ai fait plusieurs fois des sorties de 4h sans manger sur le vélo, juste un bidon de 60cl avec 30g de suivre dedans, je n'ai jamais fait d'hypo. D'ailleurs, je vois que Jean Guy ne mange pas beaucoup non plus sur son vélo.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 14:41

En réserve de glycogène, j'ai à peu près 4000/4500Kcal d'autonomie.

 

Alors là ça m'étonnerait ;-)

Il faut peut-être que je rectifie. Je tombe en panne de glycogène lorsque j'ai consommé environ 4000/4500Kcal sans manger. Sachant que cet apport de calories provient à la fois du glycogène consommé et des graisses brûlées. Donc évidemment, au niveau du réservoir glycogénique, ça doit faire beaucoup moins, peut -être une grosse moitié ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 14:59

1bidon d eau pour 40km 2pour 80km ou100km plus 1bidon d isostart a l arrivee

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 15:00

En course je veux bien me contenter juste de boire mais à l'entrainement j'ai pas envie de trop taper ds mes réserves..

Et durant la belle sason tu fais des sorties de 4h juste avec un bidon de 60cl!!!!..... On peut plus facilement se passer de manger mais boire c'est primordiale.

Sur tes sorties de 5-6h tu fais combien de km?

En été, 60cl, c'est parfois juste, dans ce cas je remplis mon bidon en cours de route. Par contre, je bois environ 0.5l avant la sortie et idem en rentrant.

Pour mes sorties longues : par exemple, 180km en 6h30 en plaine très peu vallonnée (700m de D+) ou 120km en 6h en montagne avec 2500m de D+ (je suis une quiche en descente, sur les freins). Là, sur de telles sorties, je mange en route évidemment.

Par contre, 115km avec 1200m de D+ en 4h15, je fais tout sans manger, juste mes 30g de sucre dans le bidon. Je reconnais que les dernières bosses font bien mal aux cuisses, mais pas d'hypo et au vu de mes faibles besoins en insuline après, je vois bien qu'il y a une reconstitution importante de réserves.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 15:39

Oui, je suis diabétique et j'ai une pompe à insuline pour remplacer la partie déficiente de mon pancréas ! Ca complique pas mal la recherche du bon équilibre glycémique pendant les sorties (j'essaie de rester entre 0.80 et 1.40 g/l). En ne mangeant rien ou très peu, et en diminuant dans une proportion bien précise le débit d'insuline de ma pompe, tout se passe bien, je reste dans mes objectifs de glycémie. Dés que je mange, il faut un peu d'insuline pour métaboliser les apports en sucre. Et là tout se complique, trop d'insuline ==> hypoglycémie, trop peu ==> hyperglycémie, et il n'y a pas que la quantité qui joue, il y a aussi la vitesse d'absorption qui dépend de l'aliment, de la régularité du rythme, de son intensité etc. Donc autant que possible, j'évite de manger sur mon vélo, sauf à atteindre mes limites d'autonomie.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 16:36

"même si leur diabète n'est pas aussi handicapant que le tien"

Il existe 2 sortes de diabètes : le diabète insulino dépendant (DID), dont on est atteint assez jeune (c'est mon cas, j'avais 20 ans) et dans lequel les cellules du pancréas qui produisent l'insuline sont totalement détruites. L'apport externe d'insuline est obligatoire (piqûres ou pompes). On n'est pas un peu ou beaucoup DID, on l'est ou on l'est pas, avec les mêmes effets, les mêmes handicaps quelle que soit la personne.

Il y a aussi le diabète non insulino dépendant (DNID). Celui-là est caractérisé par une production insuffisante d'insuline par le pancréas, soit en quantité, soit en qualité. Il survient plutôt chez les personnes fortes, après 50 ans. On peut être plus ou moins DNID selon la diminution de la quantité d'insuline mobilisable dans l'organisme. De là découle le traitement, par stimulants (simples comprimés) ou éventuellement complément externes d'insuline. Le fait est qu'il n'y a quasiment pas de sportifs dans cette population.

Ceci étant précisé (désolé pour le petit cours!), le handicap d'un DID est le même pour tous les sportifs, qu'il s'agisse de champions, d'amateurs, de simples sportifs comme moi : l'objectif est toujours de reproduire au plus près le fonctionnement du pancréas pour équilibrer les apports en insuline avec le bilan de glucose (apports-dépenses). Pour parer à toutes les situations, il faut une connaissance très fine de son métabolisme et de ses besoins en insuline selon les différentes circonstances d'efforts, d'entrainement, d'alimentation, etc. Cela peut prendre beaucoup de temps. Je n'aurai aucun pb à trouver des schémas différents de ceux que j'utilise pour mettre en place une stratégie d'alimentation plus conventionnelle. Mais cela me demanderait pas mal d'expériences, de relevés, d'essais différents, etc. Bref du temps. Quand je vois le temps que je consacre au vélo, je suis à la limite du raisonnable, mais encore dans le raisonnable, et je tiens à y rester ! Les pros, eux, y consacrent le temps qu'il faut, ils sont aidés par des endocrinos, des appareils de mesure permanent de la glycémie, ils peuvent arriver aujourd'hui, avec du temps, à éliminer quasiment tous les inconvénients.

Le diabète n'est pas si handicapant que cela au final, c'est une question de temps je dirai. Et aujourd'hui, grâce à l'existence des pompes, on vit quasiment normalement. Je ne suis pas à plaindre, loin de là !

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/12/2012 16:42

Pas de pb, Guillaume ! En fait, tu vois, mon post précédent résume bien cet article.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/12/2012 16:55

En réserve de glycogène, j'ai à peu près 4000/4500Kcal d'autonomie. Ca fait entre 5 et 6h non stop selon l'intensité. Si je dépasse ce seuil, je prévois du solide sous forme de sandwich pain 1/2 et jambon, et boisson sucrée au fil de l'eau. Il m'est arrivé de me rater et de tomber en panne de glucose. Les gels sont ultra efficaces en réparation d'hypoglycémie.

Justement en parlant avec mon pote je lui ai dit que en prenant un gel energisant je me sante plus fatigue et les jambes plus lourde. Il ma dit en faite le glucose fait effaie contraire donc je vais privilegie la banane ou pain d'epice ou meme compote ainsi que de l'eau et du citron alors pourquoi du citron ? je ne le sais pas .

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/12/2012 19:47

Justement en parlant avec mon pote je lui ai dit que en prenant un gel energisant je me sante plus fatigue et les jambes plus lourde. Il ma dit en faite le glucose fait effaie contraire donc je vais privilegie la banane ou pain d'epice ou meme compote ainsi que de l'eau et du citron alors pourquoi du citron ? je ne le sais pas .

Si en prenant un gel, tu ressens ces effets, c'est peut-être une hypoglycémie réactionnelle, c'est une pathologie plutôt bénigne, mais courante. Cela signifie que lorsque tu ingères un aliment très sucré, ton pancréas s'excite un peu trop et secrète de l'insuline pour métaboliser cet apport, mais en trop grande quantité. Donc dans un premier temps, ta glycémie remonte, puis ensuite, elle redescend et c'est l'hypoglycémie. Le remède, c'est simplement d'éviter les prises de sucres rapides, surtout avec l'estomac vide : petit déj, goûters, sur le vélo. Il faut privilégier des apports étalés dans le temps. Pain d'épice et compote, c'est bien mieux.

Sinon pour le citron, je crois que c'est une histoire de pression osmotique qui fait que l'eau citronnée est plus vite absorbée que l'eau plate, donc rehydrate mieux.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/12/2012 16:09

et questions de la banane quand pensse tu?

 

Eau deux bidons toujours au cas ou en ce moment avec le froid pour 80 km je n en bois qu un.Normalement faut boire beaucoup par petites gorgées et régulièrement.

Sinon j ai toujours une banane dans la poche , je la mange au feeling si je sent la fringale s approcher doucement mais je ne la manche pas tout le temps en général c est sur la fin de parcours, d ailleurs j'en prends une pour ce soir sur mon retour du boulot ,je termine à 18h00 et j ai souvent les croc vers 19h30 ( j ai 2h00 de vélo pour le retour)

D ailleurs grosse connerie ce matin,expérience à ne pas suivre , j ai mis de l'eau chaude dans me bidons pour retarder le gel ( car les glaçons c est bien mais que pour l apéro) et ils se sont déformés du à la chaleur j imagine,j espère pouvoir les récupérer.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 12/12/2012 19:02

Eau deux bidons toujours au cas ou en ce moment avec le froid pour 80 km je n en bois qu un.Normalement faut boire beaucoup par petites gorgées et régulièrement.

Sinon j ai toujours une banane dans la poche , je la mange au feeling si je sent la fringale s approcher doucement mais je ne la manche pas tout le temps en général c est sur la fin de parcours, d ailleurs j'en prends une pour ce soir sur mon retour du boulot ,je termine à 18h00 et j ai souvent les croc vers 19h30 ( j ai 2h00 de vélo pour le retour)

D ailleurs grosse connerie ce matin,expérience à ne pas suivre , j ai mis de l'eau chaude dans me bidons pour retarder le gel ( car les glaçons c est bien mais que pour l apéro) et ils se sont déformés du à la chaleur j imagine,j espère pouvoir les récupérer.

Daniel mais du sucre dans un bidons sa ne geleras pas si pas mais le bidons dans ton dos avec ta chaleur sa restera plus ou moins a temperature.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2012 01:37

manger sur le vélo oui,  mais ce n'est pas forcement pratique si on  prévoit une fondu  ou une raclette .

Vous faites comment pour le courant électrique ? 

Vous faites comment pour le courant électrique ?

Tu emmènes avec toi un crochet métallique tenu par un câble en acier, Yves.

La France étant un pays bien équipé, tu vises une ligne EDF et tu balances ton crochet pour faire le contact.

Pas si difficile, il suffit d'être bien entraîné et assez adroit - en roulant, ça peut quand même être limite, surtout si le crochet retombe sur une bagnole qui passe à ce moment-là : ça m'est arrivé une fois, le crochet a pulvérisé le pare-brise et sectionné une artère passant par le cou du conducteur - la bagnole est partie dans un cours d'eau proche et les quatre occupants de la caisse sont morts noyés (en fait, le conducteur était calanché sur le coup).

Je m'en suis bien tiré car c'était un endroit assez désert, aucun témoin !

J'ai pris rapidement des petites routes voisines pour m'éloigner le plus vite possible.

Dans les jours qui ont suivi, bcp d'appels à témoins dans la presse, à la téloche et radio locales ... étonnant de voir tous les témoignages qui ont afflué chez les poulets et les pandores : des gens, très sincères, avaient vu un groupe de 3 cyclistes dont un "avec un maillot rouge à pois", d'autres un paysan en mobylette, d'autres encore un type en scooter sans cask (!) mais chevelu-barbu, une femme a juré en avoir vu une à vélo électrique, en burqa et "armée d'une sorte de crochet" (!), un élu local connu a dénoncé un adversaire politique ... bref, tout et n'importe koi.

J'ai laissé passer l'orage, sans faire le mariole, et ai recommencé à rouler sans mettre la tenue que j'avais le jour "J" ... ceci dit, je suis vacciné et ne me balade plus avec un crochet et un appareil à raclettes ...

Nota important : merci de ne pas me cafter, le délai de prescription (20 ans) n'est pas écoulé.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2012 08:36

Quand il commence à faire froid, je n'arrive plus à boire sans m'en mettre partout !

Les lèvres gèlent sur le bidon.

Vous avez ce problème ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 13/12/2012 09:42

Daniel mais du sucre dans un bidons sa ne geleras pas si pas mais le bidons dans ton dos avec ta chaleur sa restera plus ou moins a temperature.

 

Dans le dos j y ai pensé déjà , mais il il a l inconfort et j ai déjà les poches pleine avec une chambre à air ,une copie plastifiées de mon identité + tel + un max de renseignements au cas ou + du pognon et une banane en général .

Pour le sucre je ne connaissait pas l astuce, à tester donc .

 

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 24 juillet 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
dimanche 29 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
samedi 11 septembre 2021
dimanche 19 septembre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES