FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Marmotte

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 07/04/2020 14:09

Bonjour André.

Je te rejoins sur les cols que tu indiques: Izoard et Galibier sont mes deux cols préférés. Quant à la Bérarde, la fin de route très étroite est en effet très spectaculaire.

Pour la Maurienne, il y a pas mal de petites routes moins connues mais très belles. Si je pars de Saint Jean: 

- j'aime bien la montée de Jarrier, qui se poursuit, par une route en balcon avec multiples vues sur les aiguilles d'Arves, jusqu'à rejoindre la montée de la Toussuire: tu peux faire une boucle, en rajoutant un passage par le Corbier si tu veux rallonger.

- de l'autre côté, la montée de Montdenis (déjà signalée dans un précédent post) est méconnue mais offre de beaux panoramas sur la vallée. C'est un AR, le pied est raide, à ne pas faire un jour de canicule car la route monte à flanc de falaise et est exposée sud. 

- déjà signalée également, la montée aux Karélis n'est pas extraordinaire malgré la vue sur La Croix des Têtes, mais elle prend de l'intêret si, juste après Montricher, tu bifurques vers Albane. Juste à l'entrée du village, prendre à droite la petite route qui mène au lac de Pramol: c'est superbe et tu peux rebasculer sur les Karélis.

- à Saint Martin de la Porte, tu as une route qui monte vers le village de Beaune; juste avant le petit col, tu peux monter en AR à la Planchette (très fort pourcentage d'abord dans la forêt puis avec une vue qui se dégage; la route monte assez haut dans les alpages mais avec un revêtement très aléatoire - voire des passages en piste- après le hameau de la Planchette); une fois de retour sur la route principale, tu peux monter à Beaune puis au col de Beau Plan et redescendre sur Saint Michel.

- à la sortie de Modane, tu peux aller jusqu'à Villarodin, redescendre sur Avrieux puis monter à Aussois par la magnifique route des forts. A Aussois, AR possible jusqu'aux lacs de Plan d'Amont et d'Aval, par une vraie route de montagne assez préservée.

- en variante pour rejoindre Aussois: depuis Modane, rouler jusqu'à Sollières, monter au village de Sardière puis poursuivre jusqu'à Aussois. Très belle route panoramique avec de beaux coups de cul.

- encore un peu moins fréquentée: s'enfoncer dans le village de Bramans pour gagner la chapelle de Saint Pierre d'Extravache : AR sur une toute petite route très pentue. Le site de la chapelle, avec vue sur la Dent Parrachée, mérite le détour.

- et, pour moi, la route ultime de la vallée: depuis Termignon, dans le virage en épingle à la sortie du village, prendre à gauche la route qui mène à plan du Lac. C'est raide tout du long - replat juste à la toute fin, mais, une fois sorti de la forêt, d'une beauté qui fait oublier la fatigue. Après plan du Lac, la route se poursuit un moment = seule route qui permette de pénétrer dans le Parc de la Vanoise à vélo. On peut aller jusqu'au refuge de la Femma, mais là, c'est à VTT.

Voilà, il y a de quoi s'amuser!

Cruelle Clémentine smiley cry

Tu soulignes à l'envi tout ce que j'ai perdu quand je ne me suis déplacé dans ce secteur que pour reconnaître les parcours en prévision de cyclosportives.

Je n'ai pas fait que ça bien sûr, mais je suis presque toujours resté sur les grands itinéraires.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 16:52

d apres les infos de velo 101, cette derniere est reporté au 05/09

eh bien pour ceux qui vont y participer, un départ de bourg d oisans a 7h00 du matin a cette periode de l année, preparez les tenues d hiver.

déja il fera tout juste jour, et les 15 premiers kilometres a 50km/h dans la plaine ne vont pas vous réchauffer

donc si vous voulez investir, regardez du coté des surchaussures des gants et autres vestes thermiques et sous casques

good luck

je ne pense pas que tout l'équipement que tu préconises est utile en montagne, car dès les premiers kilomètres du glandon la température corporelle augmentera rapidement.je me souviens en 2017 il ne faisait pas chaud au petit matin de mémoire 5 degrés à l'Alpe d'huez, et même ensuite il y avait eu du brouillard une bonne partie de la journée pour finir avec le soleil Donc je m'inquiète pas trop pour ça enfin je suis pas inscrit mais j'y réfléchis... 

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 16:56

Bonjour André.

Je te rejoins sur les cols que tu indiques: Izoard et Galibier sont mes deux cols préférés. Quant à la Bérarde, la fin de route très étroite est en effet très spectaculaire.

Pour la Maurienne, il y a pas mal de petites routes moins connues mais très belles. Si je pars de Saint Jean: 

- j'aime bien la montée de Jarrier, qui se poursuit, par une route en balcon avec multiples vues sur les aiguilles d'Arves, jusqu'à rejoindre la montée de la Toussuire: tu peux faire une boucle, en rajoutant un passage par le Corbier si tu veux rallonger.

- de l'autre côté, la montée de Montdenis (déjà signalée dans un précédent post) est méconnue mais offre de beaux panoramas sur la vallée. C'est un AR, le pied est raide, à ne pas faire un jour de canicule car la route monte à flanc de falaise et est exposée sud. 

- déjà signalée également, la montée aux Karélis n'est pas extraordinaire malgré la vue sur La Croix des Têtes, mais elle prend de l'intêret si, juste après Montricher, tu bifurques vers Albane. Juste à l'entrée du village, prendre à droite la petite route qui mène au lac de Pramol: c'est superbe et tu peux rebasculer sur les Karélis.

- à Saint Martin de la Porte, tu as une route qui monte vers le village de Beaune; juste avant le petit col, tu peux monter en AR à la Planchette (très fort pourcentage d'abord dans la forêt puis avec une vue qui se dégage; la route monte assez haut dans les alpages mais avec un revêtement très aléatoire - voire des passages en piste- après le hameau de la Planchette); une fois de retour sur la route principale, tu peux monter à Beaune puis au col de Beau Plan et redescendre sur Saint Michel.

- à la sortie de Modane, tu peux aller jusqu'à Villarodin, redescendre sur Avrieux puis monter à Aussois par la magnifique route des forts. A Aussois, AR possible jusqu'aux lacs de Plan d'Amont et d'Aval, par une vraie route de montagne assez préservée.

- en variante pour rejoindre Aussois: depuis Modane, rouler jusqu'à Sollières, monter au village de Sardière puis poursuivre jusqu'à Aussois. Très belle route panoramique avec de beaux coups de cul.

- encore un peu moins fréquentée: s'enfoncer dans le village de Bramans pour gagner la chapelle de Saint Pierre d'Extravache : AR sur une toute petite route très pentue. Le site de la chapelle, avec vue sur la Dent Parrachée, mérite le détour.

- et, pour moi, la route ultime de la vallée: depuis Termignon, dans le virage en épingle à la sortie du village, prendre à gauche la route qui mène à plan du Lac. C'est raide tout du long - replat juste à la toute fin, mais, une fois sorti de la forêt, d'une beauté qui fait oublier la fatigue. Après plan du Lac, la route se poursuit un moment = seule route qui permette de pénétrer dans le Parc de la Vanoise à vélo. On peut aller jusqu'au refuge de la Femma, mais là, c'est à VTT.

Voilà, il y a de quoi s'amuser!

Belle connaissance des lieux décrit avec grande précision, cela fait plaisir à entendre, je me replongerai dans ses écrits à l'approche de mon périple. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 17:35

je ne pense pas que tout l'équipement que tu préconises est utile en montagne, car dès les premiers kilomètres du glandon la température corporelle augmentera rapidement.je me souviens en 2017 il ne faisait pas chaud au petit matin de mémoire 5 degrés à l'Alpe d'huez, et même ensuite il y avait eu du brouillard une bonne partie de la journée pour finir avec le soleil Donc je m'inquiète pas trop pour ça enfin je suis pas inscrit mais j'y réfléchis... 

 

 

Oui j'en parlais juste après. 

C'était limite du givre dans le Gladon et la fournaise dans l'Alpe, bah j'avais pas aimé  smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 18:59

Cruelle Clémentine smiley cry

Tu soulignes à l'envi tout ce que j'ai perdu quand je ne me suis déplacé dans ce secteur que pour reconnaître les parcours en prévision de cyclosportives.

Je n'ai pas fait que ça bien sûr, mais je suis presque toujours resté sur les grands itinéraires.

C'est l'avantage du lieu d'habitation (qui est en l'occurrence mon lieu de travail avec nécessité de logement; ma "vraie" maison est à Aix les Bains, ce qui est aussi agréable comme terre de vélo).

Je comprends ce que tu dis sur les cyclo. J'ai eu aussi ma période cyclosport pendant laquelle j'ai éclusé pas mal d'épreuve des Alpes et d'ailleurs. Il me reste bien sûr des paysages en tête, forcément imposés par les parcours, mais aussi l'impression de m'être  beaucoup concentrée sur la roue du cyclo de devant et sur les chiffres de mon compteur.

J'ai beaucoup aimé cette période de compétition : le dossard à épingler, l'ambiance des départs au petit matin, le "bourrinage" pour garder le groupe, la gestion de l'effort, et même le fait de se mettre carbo à l'arrivée.. mais avec moins de temps d'entraînement, et plus forcément les moyens de mes ambitions, je suis à présent passée par nécessité à une pratique du vélo plus économe et plus contemplative: c'est agréable aussi, même s'il faut accepter d'en baver beaucoup plus dans les montées!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 19:02

Oui j'en parlais juste après. 

C'était limite du givre dans le Gladon et la fournaise dans l'Alpe, bah j'avais pas aimé  smiley mr-green

Oui en plus j'étais à moitié malade je me suis refait un peu la cerise dans l'alpe-d 'huez,c'est pour ça si il faut le 5 Septembre il fera meilleur, et c'est pas la fraicheur matinale qui me fera peur.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 20:01

je ne pense pas que tout l'équipement que tu préconises est utile en montagne, car dès les premiers kilomètres du glandon la température corporelle augmentera rapidement.je me souviens en 2017 il ne faisait pas chaud au petit matin de mémoire 5 degrés à l'Alpe d'huez, et même ensuite il y avait eu du brouillard une bonne partie de la journée pour finir avec le soleil Donc je m'inquiète pas trop pour ça enfin je suis pas inscrit mais j'y réfléchis... 

 

 

je ne pense pas que tout l'équipement que tu préconises est utile en montagne, car dès les premiers kilomètres du glandon la température corporelle augmentera rapidement.

Gaffe quand même à la descente ensuite… Ça risque de cailler sévère le matin, à pleine vitesse !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 20:43

je ne pense pas que tout l'équipement que tu préconises est utile en montagne, car dès les premiers kilomètres du glandon la température corporelle augmentera rapidement.

Gaffe quand même à la descente ensuite… Ça risque de cailler sévère le matin, à pleine vitesse !

Le coupe vent sera tout de même de rigueur.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 21:05

Le coupe vent sera tout de même de rigueur.

C'est bien, mais même ça risque d'être largement insuffisant s'il fait moins de 20° maxi en plaine par exemple pendant la journée, ce qui n'est pas exceptionnel en septembre. Dans ce cas, qu'est-ce que ça va donner à 2654 m d'altitude, celle du Galibier ? Philippe n'a pas tort, autant prévoir des tenues plus chaudes dans sa valise, quitte à ne pas les mettre le jour J.

Au minimum, dans ces conditions, emporter dans les poches de son maillot, en plus du coupe-vent, des manchettes (surtout si le coupe-vent n'a pas de manches), des gants longs même légers et un bonnet sous-casque. Des genouillères ne seraient pas du luxe pour les plus frileux. Tout ça ne pèse pas si lourd et ça vaudra de toutes façons mieux que de pleurer sa mère dans les descentes. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 21:29

C'est bien, mais même ça risque d'être largement insuffisant s'il fait moins de 20° maxi en plaine par exemple pendant la journée, ce qui n'est pas exceptionnel en septembre. Dans ce cas, qu'est-ce que ça va donner à 2654 m d'altitude, celle du Galibier ? Philippe n'a pas tort, autant prévoir des tenues plus chaudes dans sa valise, quitte à ne pas les mettre le jour J.

Au minimum, dans ces conditions, emporter dans les poches de son maillot, en plus du coupe-vent, des manchettes (surtout si le coupe-vent n'a pas de manches), des gants longs même légers et un bonnet sous-casque. Des genouillères ne seraient pas du luxe pour les plus frileux. Tout ça ne pèse pas si lourd et ça vaudra de toutes façons mieux que de pleurer sa mère dans les descentes. 

Oui manchettes bien entendu et gants légers ensuite faut bien comprendre que tu ne restes que très peu de temps à 2654m,après si le temps est très mauvais ce qui peut arriver en juillet il ne vaut mieux pas prendre le départ. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 22:30

C'est bien, mais même ça risque d'être largement insuffisant s'il fait moins de 20° maxi en plaine par exemple pendant la journée, ce qui n'est pas exceptionnel en septembre. Dans ce cas, qu'est-ce que ça va donner à 2654 m d'altitude, celle du Galibier ? Philippe n'a pas tort, autant prévoir des tenues plus chaudes dans sa valise, quitte à ne pas les mettre le jour J.

Au minimum, dans ces conditions, emporter dans les poches de son maillot, en plus du coupe-vent, des manchettes (surtout si le coupe-vent n'a pas de manches), des gants longs même légers et un bonnet sous-casque. Des genouillères ne seraient pas du luxe pour les plus frileux. Tout ça ne pèse pas si lourd et ça vaudra de toutes façons mieux que de pleurer sa mère dans les descentes. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 22:51

je ne pense pas que tout l'équipement que tu préconises est utile en montagne, car dès les premiers kilomètres du glandon la température corporelle augmentera rapidement.

Gaffe quand même à la descente ensuite… Ça risque de cailler sévère le matin, à pleine vitesse !

... Gaffe quand même à la descente ensuite…

Je ne suis pas très épais mais quand j'arrive au sommet d'un col j'ai accumulé assez de chaleur pour descendre 10 mn dans le froid sans en ressentir les effets.

Ce n'est qu'après ces 10 mn que je commence à cailler s'il continue de faire froid. Je ne referme mon maillot que tout est bien sec à l'intérieur.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 07/04/2020 23:19

... Gaffe quand même à la descente ensuite…

Je ne suis pas très épais mais quand j'arrive au sommet d'un col j'ai accumulé assez de chaleur pour descendre 10 mn dans le froid sans en ressentir les effets.

Ce n'est qu'après ces 10 mn que je commence à cailler s'il continue de faire froid. Je ne referme mon maillot que tout est bien sec à l'intérieur.

On n'est clairement pas faits pareil. Moi j'ai froid tout de suite dans ces conditions si je ne mets rien de plus sur moi. Dès le premier courant d'air de la descente.

Mais j'avais déjà remarqué, d'après certains de tes commentaires, que tu étais beaucoup moins frileux que moi. Si tu n'es pas très épais, moi je n'ai presque que la peau sur les os, et ma part d'origine méditerranéenne joue probablement aussi.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/04/2020 07:06

On n'est clairement pas faits pareil. Moi j'ai froid tout de suite dans ces conditions si je ne mets rien de plus sur moi. Dès le premier courant d'air de la descente.

Mais j'avais déjà remarqué, d'après certains de tes commentaires, que tu étais beaucoup moins frileux que moi. Si tu n'es pas très épais, moi je n'ai presque que la peau sur les os, et ma part d'origine méditerranéenne joue probablement aussi.

En cas de risque de froid, je prends souvent une grande feuille de journal que je place alors en première barrière, juste sous la veste. 

Avantages: léger, hyper efficace, ne prend pas de place

Inconvénient: déteint si tu transpires

Mais je suppose que tu connais.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/04/2020 09:13

En cas de risque de froid, je prends souvent une grande feuille de journal que je place alors en première barrière, juste sous la veste. 

Avantages: léger, hyper efficace, ne prend pas de place

Inconvénient: déteint si tu transpires

Mais je suppose que tu connais.

Oui, bien sûr. Mais je ne trouvais pas ce système hyper-efficace : comme tu dis, ça déteint, et c'est pas du tout respirant.

Quand il ne fait pas chaud, je mets carrément un imper pour les longues descentes. S'il fait chaud, je prends ce coupe-vent minimaliste :

https://www.pinterest.com/pin/407153622539057014/

C'est très analogue à la feuille de chou et tout aussi peu encombrant, mais au moins lui il est respirant, réutilisable, ne déteint pas et les bandes réfléchissantes sont bien pratiques dans les tunnels.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/04/2020 12:58

apres vous en pensez ce que vous voulez, mais pour y habiter, je peux vous dire que septembre n a rien a voir avec juillet

certes l apres midi vous aurez surement chaud dans l alpe,  mais la plaine le matin a 7h00 et la bascule du glandon a 8h30,!!!

mais bon comme dit ma femme, je dis que des conneries

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/04/2020 13:09

Bonjour André.

Je te rejoins sur les cols que tu indiques: Izoard et Galibier sont mes deux cols préférés. Quant à la Bérarde, la fin de route très étroite est en effet très spectaculaire.

Pour la Maurienne, il y a pas mal de petites routes moins connues mais très belles. Si je pars de Saint Jean: 

- j'aime bien la montée de Jarrier, qui se poursuit, par une route en balcon avec multiples vues sur les aiguilles d'Arves, jusqu'à rejoindre la montée de la Toussuire: tu peux faire une boucle, en rajoutant un passage par le Corbier si tu veux rallonger.

- de l'autre côté, la montée de Montdenis (déjà signalée dans un précédent post) est méconnue mais offre de beaux panoramas sur la vallée. C'est un AR, le pied est raide, à ne pas faire un jour de canicule car la route monte à flanc de falaise et est exposée sud. 

- déjà signalée également, la montée aux Karélis n'est pas extraordinaire malgré la vue sur La Croix des Têtes, mais elle prend de l'intêret si, juste après Montricher, tu bifurques vers Albane. Juste à l'entrée du village, prendre à droite la petite route qui mène au lac de Pramol: c'est superbe et tu peux rebasculer sur les Karélis.

- à Saint Martin de la Porte, tu as une route qui monte vers le village de Beaune; juste avant le petit col, tu peux monter en AR à la Planchette (très fort pourcentage d'abord dans la forêt puis avec une vue qui se dégage; la route monte assez haut dans les alpages mais avec un revêtement très aléatoire - voire des passages en piste- après le hameau de la Planchette); une fois de retour sur la route principale, tu peux monter à Beaune puis au col de Beau Plan et redescendre sur Saint Michel.

- à la sortie de Modane, tu peux aller jusqu'à Villarodin, redescendre sur Avrieux puis monter à Aussois par la magnifique route des forts. A Aussois, AR possible jusqu'aux lacs de Plan d'Amont et d'Aval, par une vraie route de montagne assez préservée.

- en variante pour rejoindre Aussois: depuis Modane, rouler jusqu'à Sollières, monter au village de Sardière puis poursuivre jusqu'à Aussois. Très belle route panoramique avec de beaux coups de cul.

- encore un peu moins fréquentée: s'enfoncer dans le village de Bramans pour gagner la chapelle de Saint Pierre d'Extravache : AR sur une toute petite route très pentue. Le site de la chapelle, avec vue sur la Dent Parrachée, mérite le détour.

- et, pour moi, la route ultime de la vallée: depuis Termignon, dans le virage en épingle à la sortie du village, prendre à gauche la route qui mène à plan du Lac. C'est raide tout du long - replat juste à la toute fin, mais, une fois sorti de la forêt, d'une beauté qui fait oublier la fatigue. Après plan du Lac, la route se poursuit un moment = seule route qui permette de pénétrer dans le Parc de la Vanoise à vélo. On peut aller jusqu'au refuge de la Femma, mais là, c'est à VTT.

Voilà, il y a de quoi s'amuser!

 Je rejoins ton point de vue sur les ballades   autour d'Aussois, Sollieres ,  Bramans ......

Ah  plan du lac,  c'est juste magnifique .  En haute saison,  Il  faut  juste y monter de bonne heure pour profiter de la quiétude  du site avant  l'arrivée des vacanciers .   

 Par  contre je préfère l'Iseran   (par Bonneval-sur-Arc)  au Galibier. Il   y  a vraiment moins de monde .  

Vivement que j'y retourne !!!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 08/04/2020 15:23

apres vous en pensez ce que vous voulez, mais pour y habiter, je peux vous dire que septembre n a rien a voir avec juillet

certes l apres midi vous aurez surement chaud dans l alpe,  mais la plaine le matin a 7h00 et la bascule du glandon a 8h30,!!!

mais bon comme dit ma femme, je dis que des conneries

Oui c'est plus dans la descente du glandon qu'on risque davoir froid que pour le départ dans la plaine,enfin on parle on parle encore faut il qu'elle aie lieu,et même si elle a lieu encore faut-il que je la fasse, mais en ces temps de confinement et d'incertitude c'est bien de se projeter sur des objectifs.  

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2020 14:55

Un truc me turlupine. Eu égard au confinement et de la tranquillité dans les alpages qui favorise la reproduction de la faune sauvage, l'épreuve ne risquerait-elle pas d'être annulée en septembre, en raison du trop grand nombre de marmottes sur les routes ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2020 16:29

Un truc me turlupine. Eu égard au confinement et de la tranquillité dans les alpages qui favorise la reproduction de la faune sauvage, l'épreuve ne risquerait-elle pas d'être annulée en septembre, en raison du trop grand nombre de marmottes sur les routes ?

Un comble vue le nom de l'épreuve smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2020 16:54

Un comble vue le nom de l'épreuve smiley wink

T'es déjà inscrits ?T'habite qu'elle région ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2020 17:26

T'es déjà inscrits ?T'habite qu'elle région ?

Oui, je suis inscrit depuis l’ouverture des inscriptions. J’habite à tours.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2020 17:35

Oui, je suis inscrit depuis l’ouverture des inscriptions. J’habite à tours.

Ok moi j'étais inscrit sur l'etd mais comme je pense qu'elle ne se fera pas ça me ferai un bel objectif de rattrapage. 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2020 18:44

Ok moi j'étais inscrit sur l'etd mais comme je pense qu'elle ne se fera pas ça me ferai un bel objectif de rattrapage. 

Rattrapage ?

Surclassement tu veux dire smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 11/04/2020 19:13

Rattrapage ?

Surclassement tu veux dire smiley wink

Oui en terme de montagne surclassement XXL.

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

OISANS TOURISME

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 06 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
vendredi 18 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES