FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Mon CR EDT acte 2

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 19/07/2012 23:03

Salut , à mon tour de me fendre de mon CR . Départ de paimpol ( 22 en bretagne ) le mercredi matin , j 'arrive à pau vers 18h00 ;le lendemain reco des 25 1iers kms en compagnie de jérôme , l'après midi on récupère les dossards ( 242 pour moi ) et ensuite nous filons à luchon déposer un véhicule . Le vendredi peinard , remise à niveau de mon destrier chez MAVIC ( voire mon post à ce sujet dans le forum materiel titre merci à????? ) . Samedi matin départ 1ier sas , remontée à gauche tranquille jusqu'au 100 ières places , j'ai remarqué lors de la reco qu'on prenait les rond-points à gauche et que les changements de direction se faisaient par la gauche . L'avant du peloton fait des vagues de la droite vers la gauche , ce qui occasionne des coups de patins et quelques gamelle , jérôme en sera d'ailleurs victime . La côte de rebenacq se passe comme qui rigole  , nous arrivons à laruns à + de 38 de moyenne . Je reste sur le 50 jusqu'à la sortie de eaux bonnes et tombe le 34  , et c'est parti . La montée s'effectue dans les nuages , la pluie et le froid nous accompagne dans la descente , je double beaucoup de concurrents tétanisés par le froid et qui + est sont équipés de roues carbone . Personnellement j'ai pris la précaution de m'équiper de manchettes , d'un coupe-vent sans manche et en réserve de mon goretex et d'une paire de gants longs ( mon abandon dans issoire/st fluor est toujours vivace ) , remontée vers le soulor sur le 50 et bascule vers argeles-gazost à fond les gamelles ( j'aime bien grimper mais les descentes c'est top ) , je continue à doubler ( merci aux 11 dents ) ,le freinage répond parfaitement sur mes roues alu ( RSYS MAVIC ) , je me laisse reprendre par le paquet .A la sortie du village ; sur la gauche de ce dernier est positionné le camion d'assistance mavic , je salue le technicien qui s'est si bien occupé de mon vélo ( look 695 , à ce propos certains magazines critiquent cette potence , par contre je peux vous assurer que en virages et en descentes c'est hyper précis , on met le vélo ou on veut ) je tape la discution avec d'autres coureurs . Nous abordons le pied du tourmalet . Rapidemment le paquet éclate et nous retrouvons les nuages . Au cours de la descente du soulor , j'ai perdu un bidon sur un dos d'âne , je m'arrête au ravito après barrages , recharge mon bidon , m'alimente et 'échange avec les courageux bénévoles qui vont passer leur journée dans le froid Je reparts , j'ai un peu de mal à remettre en route et me fais dépasser . Sans m'affoler je continue la progression , j'ai des débuts de crampes lorsque je me mets en danseuse , je passe le 27 ( c'est le seul moment les montées s'effectueront sur le 21/23 ) . Enfin le sommet arrive ,il fait froid et il pleut ,  j'enfile le goretex ( dire que j'ai failli le laisser à pau ) , les gants longs , on ne voit pas à 50 mètres et toujours les mêmes images avec des coureurs crispés et au ralenti , je passe la mongie , je vois même pas les immeubles . Après les pare-avalanches les nuages sont moins nombreux mais la chaussée est mouillée . Je prends de la vitesse , les virages s'enchaînent ( vitesse max 92 km/h ) , j'arrive rapidement à st marie de campant , pas un coureur ne m'a doublé dans la descente ( même résultats dans sapin et peyresourde ) , arrêt pour retirer la tenue  hiver , je parle de galettes saucisses et de cidre avec des spectateurs et je reparts sur le 50 . Des concurrents me doublent dans le final de aspin , nouveau ravito en haut du col , encore 10 minutes de perdu mais importe ils sont trop sympas ces pyrénéens . !!! Encore une descente mouillée , encore des coureurs transis et encore des concurrents de repris . Nous reformons un petit groupe entre arreau et le pied de peyresourde , nouvel éclatement du paquet ,  chacun pour soi et dieu pour tous !!!! J'ai un peu de mal à me lâcher , rétrospectivement je pense que j'avis la possibilité de monter + vite . Peu importe , au sommet un spectateur m'annonce que je suis 247 ; J'effectue une descente sur le même tempo que les précédentes ( je suis venu en vacances à st lary et cela aide bien de connaitre ces cols ) , l'euphorie me gagne , j'appuie sur les pédales , les mains en bas du cintre je reprends les coureurs qui m'ont doublé , dernier virage , la flamme rouge , toujours seul , je me fais reprendre par 5 gaziers à 200 mètres de la ligne et suis classé au final 221 Je suis très content de ma place , il y avait la possibilité de mettre moins de temps en écourtant les pauses mais les bénévoles méritent notre respect car passer 6 h00 à se geler , hé bien chapeau bas !!!! Merci à eux et kenavo  

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 20/07/2012 09:34

Salut , à mon tour de me fendre de mon CR . Départ de paimpol ( 22 en bretagne ) le mercredi matin , j 'arrive à pau vers 18h00 ;le lendemain reco des 25 1iers kms en compagnie de jérôme , l'après midi on récupère les dossards ( 242 pour moi ) et ensuite nous filons à luchon déposer un véhicule . Le vendredi peinard , remise à niveau de mon destrier chez MAVIC ( voire mon post à ce sujet dans le forum materiel titre merci à????? ) . Samedi matin départ 1ier sas , remontée à gauche tranquille jusqu'au 100 ières places , j'ai remarqué lors de la reco qu'on prenait les rond-points à gauche et que les changements de direction se faisaient par la gauche . L'avant du peloton fait des vagues de la droite vers la gauche , ce qui occasionne des coups de patins et quelques gamelle , jérôme en sera d'ailleurs victime . La côte de rebenacq se passe comme qui rigole  , nous arrivons à laruns à + de 38 de moyenne . Je reste sur le 50 jusqu'à la sortie de eaux bonnes et tombe le 34  , et c'est parti . La montée s'effectue dans les nuages , la pluie et le froid nous accompagne dans la descente , je double beaucoup de concurrents tétanisés par le froid et qui + est sont équipés de roues carbone . Personnellement j'ai pris la précaution de m'équiper de manchettes , d'un coupe-vent sans manche et en réserve de mon goretex et d'une paire de gants longs ( mon abandon dans issoire/st fluor est toujours vivace ) , remontée vers le soulor sur le 50 et bascule vers argeles-gazost à fond les gamelles ( j'aime bien grimper mais les descentes c'est top ) , je continue à doubler ( merci aux 11 dents ) ,le freinage répond parfaitement sur mes roues alu ( RSYS MAVIC ) , je me laisse reprendre par le paquet .A la sortie du village ; sur la gauche de ce dernier est positionné le camion d'assistance mavic , je salue le technicien qui s'est si bien occupé de mon vélo ( look 695 , à ce propos certains magazines critiquent cette potence , par contre je peux vous assurer que en virages et en descentes c'est hyper précis , on met le vélo ou on veut ) je tape la discution avec d'autres coureurs . Nous abordons le pied du tourmalet . Rapidemment le paquet éclate et nous retrouvons les nuages . Au cours de la descente du soulor , j'ai perdu un bidon sur un dos d'âne , je m'arrête au ravito après barrages , recharge mon bidon , m'alimente et 'échange avec les courageux bénévoles qui vont passer leur journée dans le froid Je reparts , j'ai un peu de mal à remettre en route et me fais dépasser . Sans m'affoler je continue la progression , j'ai des débuts de crampes lorsque je me mets en danseuse , je passe le 27 ( c'est le seul moment les montées s'effectueront sur le 21/23 ) . Enfin le sommet arrive ,il fait froid et il pleut ,  j'enfile le goretex ( dire que j'ai failli le laisser à pau ) , les gants longs , on ne voit pas à 50 mètres et toujours les mêmes images avec des coureurs crispés et au ralenti , je passe la mongie , je vois même pas les immeubles . Après les pare-avalanches les nuages sont moins nombreux mais la chaussée est mouillée . Je prends de la vitesse , les virages s'enchaînent ( vitesse max 92 km/h ) , j'arrive rapidement à st marie de campant , pas un coureur ne m'a doublé dans la descente ( même résultats dans sapin et peyresourde ) , arrêt pour retirer la tenue  hiver , je parle de galettes saucisses et de cidre avec des spectateurs et je reparts sur le 50 . Des concurrents me doublent dans le final de aspin , nouveau ravito en haut du col , encore 10 minutes de perdu mais importe ils sont trop sympas ces pyrénéens . !!! Encore une descente mouillée , encore des coureurs transis et encore des concurrents de repris . Nous reformons un petit groupe entre arreau et le pied de peyresourde , nouvel éclatement du paquet ,  chacun pour soi et dieu pour tous !!!! J'ai un peu de mal à me lâcher , rétrospectivement je pense que j'avis la possibilité de monter + vite . Peu importe , au sommet un spectateur m'annonce que je suis 247 ; J'effectue une descente sur le même tempo que les précédentes ( je suis venu en vacances à st lary et cela aide bien de connaitre ces cols ) , l'euphorie me gagne , j'appuie sur les pédales , les mains en bas du cintre je reprends les coureurs qui m'ont doublé , dernier virage , la flamme rouge , toujours seul , je me fais reprendre par 5 gaziers à 200 mètres de la ligne et suis classé au final 221 Je suis très content de ma place , il y avait la possibilité de mettre moins de temps en écourtant les pauses mais les bénévoles méritent notre respect car passer 6 h00 à se geler , hé bien chapeau bas !!!! Merci à eux et kenavo  

Ciao Jean Paul

Tout pareil avec 2h00 et des bananes en plus...smiley mr-greensmiley wink

Je n'étais pas à St Flour (mais à l'Alpes), donc même si je savais j'ai "bugué" au départ (les gants longs et le gore tex sont restés à l'hotel: Aie ...)

Merci encore au Pompiers d'Argeles pour la "bache de survie" (15 minutes de perdues la, mais beaucoup de sauvées par la suite)

Je ne suis pas allé aussi vite que toi en descente (70), mais à mon niveau (dans les 2000), je n'ai vu personne me doubler surtout pas dans le tourmalet ou tout le monde était à l'arrèt sur le coté droit (sous les par-avalanches)

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 20/07/2012 12:58

Salut , à mon tour de me fendre de mon CR . Départ de paimpol ( 22 en bretagne ) le mercredi matin , j 'arrive à pau vers 18h00 ;le lendemain reco des 25 1iers kms en compagnie de jérôme , l'après midi on récupère les dossards ( 242 pour moi ) et ensuite nous filons à luchon déposer un véhicule . Le vendredi peinard , remise à niveau de mon destrier chez MAVIC ( voire mon post à ce sujet dans le forum materiel titre merci à????? ) . Samedi matin départ 1ier sas , remontée à gauche tranquille jusqu'au 100 ières places , j'ai remarqué lors de la reco qu'on prenait les rond-points à gauche et que les changements de direction se faisaient par la gauche . L'avant du peloton fait des vagues de la droite vers la gauche , ce qui occasionne des coups de patins et quelques gamelle , jérôme en sera d'ailleurs victime . La côte de rebenacq se passe comme qui rigole  , nous arrivons à laruns à + de 38 de moyenne . Je reste sur le 50 jusqu'à la sortie de eaux bonnes et tombe le 34  , et c'est parti . La montée s'effectue dans les nuages , la pluie et le froid nous accompagne dans la descente , je double beaucoup de concurrents tétanisés par le froid et qui + est sont équipés de roues carbone . Personnellement j'ai pris la précaution de m'équiper de manchettes , d'un coupe-vent sans manche et en réserve de mon goretex et d'une paire de gants longs ( mon abandon dans issoire/st fluor est toujours vivace ) , remontée vers le soulor sur le 50 et bascule vers argeles-gazost à fond les gamelles ( j'aime bien grimper mais les descentes c'est top ) , je continue à doubler ( merci aux 11 dents ) ,le freinage répond parfaitement sur mes roues alu ( RSYS MAVIC ) , je me laisse reprendre par le paquet .A la sortie du village ; sur la gauche de ce dernier est positionné le camion d'assistance mavic , je salue le technicien qui s'est si bien occupé de mon vélo ( look 695 , à ce propos certains magazines critiquent cette potence , par contre je peux vous assurer que en virages et en descentes c'est hyper précis , on met le vélo ou on veut ) je tape la discution avec d'autres coureurs . Nous abordons le pied du tourmalet . Rapidemment le paquet éclate et nous retrouvons les nuages . Au cours de la descente du soulor , j'ai perdu un bidon sur un dos d'âne , je m'arrête au ravito après barrages , recharge mon bidon , m'alimente et 'échange avec les courageux bénévoles qui vont passer leur journée dans le froid Je reparts , j'ai un peu de mal à remettre en route et me fais dépasser . Sans m'affoler je continue la progression , j'ai des débuts de crampes lorsque je me mets en danseuse , je passe le 27 ( c'est le seul moment les montées s'effectueront sur le 21/23 ) . Enfin le sommet arrive ,il fait froid et il pleut ,  j'enfile le goretex ( dire que j'ai failli le laisser à pau ) , les gants longs , on ne voit pas à 50 mètres et toujours les mêmes images avec des coureurs crispés et au ralenti , je passe la mongie , je vois même pas les immeubles . Après les pare-avalanches les nuages sont moins nombreux mais la chaussée est mouillée . Je prends de la vitesse , les virages s'enchaînent ( vitesse max 92 km/h ) , j'arrive rapidement à st marie de campant , pas un coureur ne m'a doublé dans la descente ( même résultats dans sapin et peyresourde ) , arrêt pour retirer la tenue  hiver , je parle de galettes saucisses et de cidre avec des spectateurs et je reparts sur le 50 . Des concurrents me doublent dans le final de aspin , nouveau ravito en haut du col , encore 10 minutes de perdu mais importe ils sont trop sympas ces pyrénéens . !!! Encore une descente mouillée , encore des coureurs transis et encore des concurrents de repris . Nous reformons un petit groupe entre arreau et le pied de peyresourde , nouvel éclatement du paquet ,  chacun pour soi et dieu pour tous !!!! J'ai un peu de mal à me lâcher , rétrospectivement je pense que j'avis la possibilité de monter + vite . Peu importe , au sommet un spectateur m'annonce que je suis 247 ; J'effectue une descente sur le même tempo que les précédentes ( je suis venu en vacances à st lary et cela aide bien de connaitre ces cols ) , l'euphorie me gagne , j'appuie sur les pédales , les mains en bas du cintre je reprends les coureurs qui m'ont doublé , dernier virage , la flamme rouge , toujours seul , je me fais reprendre par 5 gaziers à 200 mètres de la ligne et suis classé au final 221 Je suis très content de ma place , il y avait la possibilité de mettre moins de temps en écourtant les pauses mais les bénévoles méritent notre respect car passer 6 h00 à se geler , hé bien chapeau bas !!!! Merci à eux et kenavo  

Bravo pour ta réussite sur cette étape déjà extremement difficile, mais encore plus avec ces conditions dantesques...à vous lire ça me rappelle Issoire St Flour l'an passé !

Je connais les cols des Pyrénées par coeur et je sais que ça devait être très très dûr avec ce temps ! Je me demande même si votre étape n'a pas du coup été la plus dûre de toutes les EDT.

Nous pour l'Acte1 cette année on a eu un peu de pluie au départ mais finalement après le soleil en bas de la Madeleine.

Chapeau et merci pour ton CR !

JC

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/07/2012 08:38

Salut , à mon tour de me fendre de mon CR . Départ de paimpol ( 22 en bretagne ) le mercredi matin , j 'arrive à pau vers 18h00 ;le lendemain reco des 25 1iers kms en compagnie de jérôme , l'après midi on récupère les dossards ( 242 pour moi ) et ensuite nous filons à luchon déposer un véhicule . Le vendredi peinard , remise à niveau de mon destrier chez MAVIC ( voire mon post à ce sujet dans le forum materiel titre merci à????? ) . Samedi matin départ 1ier sas , remontée à gauche tranquille jusqu'au 100 ières places , j'ai remarqué lors de la reco qu'on prenait les rond-points à gauche et que les changements de direction se faisaient par la gauche . L'avant du peloton fait des vagues de la droite vers la gauche , ce qui occasionne des coups de patins et quelques gamelle , jérôme en sera d'ailleurs victime . La côte de rebenacq se passe comme qui rigole  , nous arrivons à laruns à + de 38 de moyenne . Je reste sur le 50 jusqu'à la sortie de eaux bonnes et tombe le 34  , et c'est parti . La montée s'effectue dans les nuages , la pluie et le froid nous accompagne dans la descente , je double beaucoup de concurrents tétanisés par le froid et qui + est sont équipés de roues carbone . Personnellement j'ai pris la précaution de m'équiper de manchettes , d'un coupe-vent sans manche et en réserve de mon goretex et d'une paire de gants longs ( mon abandon dans issoire/st fluor est toujours vivace ) , remontée vers le soulor sur le 50 et bascule vers argeles-gazost à fond les gamelles ( j'aime bien grimper mais les descentes c'est top ) , je continue à doubler ( merci aux 11 dents ) ,le freinage répond parfaitement sur mes roues alu ( RSYS MAVIC ) , je me laisse reprendre par le paquet .A la sortie du village ; sur la gauche de ce dernier est positionné le camion d'assistance mavic , je salue le technicien qui s'est si bien occupé de mon vélo ( look 695 , à ce propos certains magazines critiquent cette potence , par contre je peux vous assurer que en virages et en descentes c'est hyper précis , on met le vélo ou on veut ) je tape la discution avec d'autres coureurs . Nous abordons le pied du tourmalet . Rapidemment le paquet éclate et nous retrouvons les nuages . Au cours de la descente du soulor , j'ai perdu un bidon sur un dos d'âne , je m'arrête au ravito après barrages , recharge mon bidon , m'alimente et 'échange avec les courageux bénévoles qui vont passer leur journée dans le froid Je reparts , j'ai un peu de mal à remettre en route et me fais dépasser . Sans m'affoler je continue la progression , j'ai des débuts de crampes lorsque je me mets en danseuse , je passe le 27 ( c'est le seul moment les montées s'effectueront sur le 21/23 ) . Enfin le sommet arrive ,il fait froid et il pleut ,  j'enfile le goretex ( dire que j'ai failli le laisser à pau ) , les gants longs , on ne voit pas à 50 mètres et toujours les mêmes images avec des coureurs crispés et au ralenti , je passe la mongie , je vois même pas les immeubles . Après les pare-avalanches les nuages sont moins nombreux mais la chaussée est mouillée . Je prends de la vitesse , les virages s'enchaînent ( vitesse max 92 km/h ) , j'arrive rapidement à st marie de campant , pas un coureur ne m'a doublé dans la descente ( même résultats dans sapin et peyresourde ) , arrêt pour retirer la tenue  hiver , je parle de galettes saucisses et de cidre avec des spectateurs et je reparts sur le 50 . Des concurrents me doublent dans le final de aspin , nouveau ravito en haut du col , encore 10 minutes de perdu mais importe ils sont trop sympas ces pyrénéens . !!! Encore une descente mouillée , encore des coureurs transis et encore des concurrents de repris . Nous reformons un petit groupe entre arreau et le pied de peyresourde , nouvel éclatement du paquet ,  chacun pour soi et dieu pour tous !!!! J'ai un peu de mal à me lâcher , rétrospectivement je pense que j'avis la possibilité de monter + vite . Peu importe , au sommet un spectateur m'annonce que je suis 247 ; J'effectue une descente sur le même tempo que les précédentes ( je suis venu en vacances à st lary et cela aide bien de connaitre ces cols ) , l'euphorie me gagne , j'appuie sur les pédales , les mains en bas du cintre je reprends les coureurs qui m'ont doublé , dernier virage , la flamme rouge , toujours seul , je me fais reprendre par 5 gaziers à 200 mètres de la ligne et suis classé au final 221 Je suis très content de ma place , il y avait la possibilité de mettre moins de temps en écourtant les pauses mais les bénévoles méritent notre respect car passer 6 h00 à se geler , hé bien chapeau bas !!!! Merci à eux et kenavo  

92km/h max!!!! Chapeau! Moi qui n'est pas dépassé les 61km/h.....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/07/2012 09:09

merci pour le CR.

idem pour moi maxi 65 km sur mon compteur, sinon avec les conditions idéales comme pour les pros sur toutes les descentes combien de temps peut ton gagner sur l’ensemble du parcours? pour moi entre 5 et 10 minutes quand pansez- vous?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/07/2012 09:14

92km/h max!!!! Chapeau! Moi qui n'est pas dépassé les 61km/h.....

Patins neufs , mes RSYS refaites à neuf par l'assistance mavic à pau , ma vitesse max dans les longues rampes après les pare-avalanches , j'ai fait les descentes sur le même tempo et ceux qui m'avait doublé , je les reprenait au fur et à mesure ; Une course cela ne se gagne pas que dans les montées , on peut faire des écarts dans les descentes !!!!! Kenavo 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/07/2012 09:23

Patins neufs , mes RSYS refaites à neuf par l'assistance mavic à pau , ma vitesse max dans les longues rampes après les pare-avalanches , j'ai fait les descentes sur le même tempo et ceux qui m'avait doublé , je les reprenait au fur et à mesure ; Une course cela ne se gagne pas que dans les montées , on peut faire des écarts dans les descentes !!!!! Kenavo 

Oui vous les "bretons" vous êtes habituer à la pluie et au brouillard donc aucun mérite!!! mais pour les autres c'est plus dursmiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/07/2012 11:46

Patins neufs , mes RSYS refaites à neuf par l'assistance mavic à pau , ma vitesse max dans les longues rampes après les pare-avalanches , j'ai fait les descentes sur le même tempo et ceux qui m'avait doublé , je les reprenait au fur et à mesure ; Une course cela ne se gagne pas que dans les montées , on peut faire des écarts dans les descentes !!!!! Kenavo 

C'est sûr qu'une course peut se gagner en descente! A la base je suis piètre descendeur, je me débrouille mais sans plus et les conditions qu'on a connu sur la cyclo ne m'ont pas du tout arrangées, sur les frains tout le temps.... Y'a juste celle du Peyresourde où j'étais un peu mieux. Pour preuve un pote à qui je mets 31mn en temps de montés, me colle 16mn à l'arrivée, c'est dire le temps que j'ai perdu en descente.... Je me suis arrêté aux ravitos aussi mais pas plus de 7/8mn en tout. Donc beaucoup de temps perdu en descente mais je vais travailler ça!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/07/2012 11:55

76 km/h pour moi, sans avoir pu lâcher les freins, comme beaucoup de monde. C'est dans l'Aspin, le seul col sec que j'ai trouvé un peu de plaisir.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 21/07/2012 14:13

Oui vous les "bretons" vous êtes habituer à la pluie et au brouillard donc aucun mérite!!! mais pour les autres c'est plus dursmiley wink

La puie et le brouillard , la bretagne c'est pas l'Islande !!!!!!! L'image est un peu réductrice , cela voudrait dire que les courses dans le sud ne devrait être gagné que par les italiens ou les espagnols et encore , voire plutôt par les africains et les classiques du nord plutôt par les islandais ;c'est vrai lorsque que on regarde nos " spécialistes de la météo " en bretagne il pleut toujours ; dans le sud toujours beau , dans le nord et l'est toujours froid et au milieu on sait pas !!!!! La météo lors de l'EDT ne m'a pas surpris car elle était annoncée depuis plusieurs jours , et je m'étais équipé en conséquence , bien m'en a pris , lkenavo   

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/07/2012 06:28

La puie et le brouillard , la bretagne c'est pas l'Islande !!!!!!! L'image est un peu réductrice , cela voudrait dire que les courses dans le sud ne devrait être gagné que par les italiens ou les espagnols et encore , voire plutôt par les africains et les classiques du nord plutôt par les islandais ;c'est vrai lorsque que on regarde nos " spécialistes de la météo " en bretagne il pleut toujours ; dans le sud toujours beau , dans le nord et l'est toujours froid et au milieu on sait pas !!!!! La météo lors de l'EDT ne m'a pas surpris car elle était annoncée depuis plusieurs jours , et je m'étais équipé en conséquence , bien m'en a pris , lkenavo   

salut jean-Marc.

C'était de l'humour bien sûr, sinon encore bravo pour ton EDT tu fais une belle pref.Pour ta préparation combien à tu fait de cylos? dans l'ouest y a t'y des cyclos avec beaucoup %?

J'aimerais venir faire du vélo chez toi en Bretagne ou faut il loger pour avoir un maximum de parcours intéressements?

Sinon qu'elle cyclos faire?

 Adiou!

@+

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 22/07/2012 21:39

salut jean-Marc.

C'était de l'humour bien sûr, sinon encore bravo pour ton EDT tu fais une belle pref.Pour ta préparation combien à tu fait de cylos? dans l'ouest y a t'y des cyclos avec beaucoup %?

J'aimerais venir faire du vélo chez toi en Bretagne ou faut il loger pour avoir un maximum de parcours intéressements?

Sinon qu'elle cyclos faire?

 Adiou!

@+

Bonjour , la cyclo la mieux à faire c'est la pierre le bigault ( 2500 participants sur le grand parcours ) au départ de callac (22) fin juin . Tu peux faire 160 kms ( 1500 m de D+)à gauche sans croiser une voiture car le parcours est entièrement sécurisé comme l'EDT ; des spectateurs partout ; les villages en fête , un vrai repas à l'arrivée et plein d'animations pour les participants et les accompagnants . Personnelement c'est la cycle la + conviviale et de + tu pédales pour une bonne cause car tout les fonds sont reversés à la lutte contre la mucovisidose . Le bémol c"est que c'est devenu une course élite , environ 400 dossards sont réservés aux licenciés FFC et les gars qui courent en élite préfèrent venir y participer plutôt que une course de village , donc pour une cycle le niveau est excellent !!!! Une semaine avant tu peux participer à la bernard hinault au départ de ST BRIEUC ( 22 ) , 195 kms et 2500 m de D+ , environ 500 coureurs au départ et 2 semaines avant la JFR au départ de lamballe ( 22 ) . Voilà de quoi s'occuper au mois de juin !!!!! Cette année j'ai participé à la BH et à la PLB ( chute dans la 1 ière au bout de 2 kms et 2 crevaisons dans la seconde ) , pas une prépa idéale mais c'est les aléas . Je pense terminer ma saison à la cycle de plouay le vendredi 24 /08  . Après la liste n'est exhaustive ; il y en a d'autres . Personnelement je réside à paimpol (22 ) au bord de mer , ce qui permet de rouler toute l'année ( pas de gel et pas de neige ou alors très peu et s'il y en a cela veut dire que ailleurs ça caille ) , c'est une région vallonnée et si en + le vent s'en mêle ???? Si jamais tu as envie de venir faire un tour dans le coin n'hésite pas à me contacter , kenavo

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/07/2012 15:22

Bonjour , la cyclo la mieux à faire c'est la pierre le bigault ( 2500 participants sur le grand parcours ) au départ de callac (22) fin juin . Tu peux faire 160 kms ( 1500 m de D+)à gauche sans croiser une voiture car le parcours est entièrement sécurisé comme l'EDT ; des spectateurs partout ; les villages en fête , un vrai repas à l'arrivée et plein d'animations pour les participants et les accompagnants . Personnelement c'est la cycle la + conviviale et de + tu pédales pour une bonne cause car tout les fonds sont reversés à la lutte contre la mucovisidose . Le bémol c"est que c'est devenu une course élite , environ 400 dossards sont réservés aux licenciés FFC et les gars qui courent en élite préfèrent venir y participer plutôt que une course de village , donc pour une cycle le niveau est excellent !!!! Une semaine avant tu peux participer à la bernard hinault au départ de ST BRIEUC ( 22 ) , 195 kms et 2500 m de D+ , environ 500 coureurs au départ et 2 semaines avant la JFR au départ de lamballe ( 22 ) . Voilà de quoi s'occuper au mois de juin !!!!! Cette année j'ai participé à la BH et à la PLB ( chute dans la 1 ière au bout de 2 kms et 2 crevaisons dans la seconde ) , pas une prépa idéale mais c'est les aléas . Je pense terminer ma saison à la cycle de plouay le vendredi 24 /08  . Après la liste n'est exhaustive ; il y en a d'autres . Personnelement je réside à paimpol (22 ) au bord de mer , ce qui permet de rouler toute l'année ( pas de gel et pas de neige ou alors très peu et s'il y en a cela veut dire que ailleurs ça caille ) , c'est une région vallonnée et si en + le vent s'en mêle ???? Si jamais tu as envie de venir faire un tour dans le coin n'hésite pas à me contacter , kenavo

Merci!

super-sympa la Bretagne! ça donne envie!

@+

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/07/2012 18:27

Salut , à mon tour de me fendre de mon CR . Départ de paimpol ( 22 en bretagne ) le mercredi matin , j 'arrive à pau vers 18h00 ;le lendemain reco des 25 1iers kms en compagnie de jérôme , l'après midi on récupère les dossards ( 242 pour moi ) et ensuite nous filons à luchon déposer un véhicule . Le vendredi peinard , remise à niveau de mon destrier chez MAVIC ( voire mon post à ce sujet dans le forum materiel titre merci à????? ) . Samedi matin départ 1ier sas , remontée à gauche tranquille jusqu'au 100 ières places , j'ai remarqué lors de la reco qu'on prenait les rond-points à gauche et que les changements de direction se faisaient par la gauche . L'avant du peloton fait des vagues de la droite vers la gauche , ce qui occasionne des coups de patins et quelques gamelle , jérôme en sera d'ailleurs victime . La côte de rebenacq se passe comme qui rigole  , nous arrivons à laruns à + de 38 de moyenne . Je reste sur le 50 jusqu'à la sortie de eaux bonnes et tombe le 34  , et c'est parti . La montée s'effectue dans les nuages , la pluie et le froid nous accompagne dans la descente , je double beaucoup de concurrents tétanisés par le froid et qui + est sont équipés de roues carbone . Personnellement j'ai pris la précaution de m'équiper de manchettes , d'un coupe-vent sans manche et en réserve de mon goretex et d'une paire de gants longs ( mon abandon dans issoire/st fluor est toujours vivace ) , remontée vers le soulor sur le 50 et bascule vers argeles-gazost à fond les gamelles ( j'aime bien grimper mais les descentes c'est top ) , je continue à doubler ( merci aux 11 dents ) ,le freinage répond parfaitement sur mes roues alu ( RSYS MAVIC ) , je me laisse reprendre par le paquet .A la sortie du village ; sur la gauche de ce dernier est positionné le camion d'assistance mavic , je salue le technicien qui s'est si bien occupé de mon vélo ( look 695 , à ce propos certains magazines critiquent cette potence , par contre je peux vous assurer que en virages et en descentes c'est hyper précis , on met le vélo ou on veut ) je tape la discution avec d'autres coureurs . Nous abordons le pied du tourmalet . Rapidemment le paquet éclate et nous retrouvons les nuages . Au cours de la descente du soulor , j'ai perdu un bidon sur un dos d'âne , je m'arrête au ravito après barrages , recharge mon bidon , m'alimente et 'échange avec les courageux bénévoles qui vont passer leur journée dans le froid Je reparts , j'ai un peu de mal à remettre en route et me fais dépasser . Sans m'affoler je continue la progression , j'ai des débuts de crampes lorsque je me mets en danseuse , je passe le 27 ( c'est le seul moment les montées s'effectueront sur le 21/23 ) . Enfin le sommet arrive ,il fait froid et il pleut ,  j'enfile le goretex ( dire que j'ai failli le laisser à pau ) , les gants longs , on ne voit pas à 50 mètres et toujours les mêmes images avec des coureurs crispés et au ralenti , je passe la mongie , je vois même pas les immeubles . Après les pare-avalanches les nuages sont moins nombreux mais la chaussée est mouillée . Je prends de la vitesse , les virages s'enchaînent ( vitesse max 92 km/h ) , j'arrive rapidement à st marie de campant , pas un coureur ne m'a doublé dans la descente ( même résultats dans sapin et peyresourde ) , arrêt pour retirer la tenue  hiver , je parle de galettes saucisses et de cidre avec des spectateurs et je reparts sur le 50 . Des concurrents me doublent dans le final de aspin , nouveau ravito en haut du col , encore 10 minutes de perdu mais importe ils sont trop sympas ces pyrénéens . !!! Encore une descente mouillée , encore des coureurs transis et encore des concurrents de repris . Nous reformons un petit groupe entre arreau et le pied de peyresourde , nouvel éclatement du paquet ,  chacun pour soi et dieu pour tous !!!! J'ai un peu de mal à me lâcher , rétrospectivement je pense que j'avis la possibilité de monter + vite . Peu importe , au sommet un spectateur m'annonce que je suis 247 ; J'effectue une descente sur le même tempo que les précédentes ( je suis venu en vacances à st lary et cela aide bien de connaitre ces cols ) , l'euphorie me gagne , j'appuie sur les pédales , les mains en bas du cintre je reprends les coureurs qui m'ont doublé , dernier virage , la flamme rouge , toujours seul , je me fais reprendre par 5 gaziers à 200 mètres de la ligne et suis classé au final 221 Je suis très content de ma place , il y avait la possibilité de mettre moins de temps en écourtant les pauses mais les bénévoles méritent notre respect car passer 6 h00 à se geler , hé bien chapeau bas !!!! Merci à eux et kenavo  

Salut Jean-Marc,

Je dispose de la même Ferrari que toi (look 695), mais visiblement le moteur n'est pas le même : pour ce qui me concerne, j'en suis resté à celui de la Twingo !!!

Je fais le même score que toi... mais avec un 1 devant (1 252 ème).

Quant à la vitesse max de descente... alors là... j'ai honte....

.... bon, tant pis je me lance : j'ai fait ma pointe de vitesse dans la ligne droite de l'ASPIN : 56 km/h smiley embarassedsmiley embarassed.

Mais il est vrai que dans ce domaine, je suis un surdoué !!!

JP DASTUGUE

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/07/2012 22:13

Salut Jean-Marc,

Je dispose de la même Ferrari que toi (look 695), mais visiblement le moteur n'est pas le même : pour ce qui me concerne, j'en suis resté à celui de la Twingo !!!

Je fais le même score que toi... mais avec un 1 devant (1 252 ème).

Quant à la vitesse max de descente... alors là... j'ai honte....

.... bon, tant pis je me lance : j'ai fait ma pointe de vitesse dans la ligne droite de l'ASPIN : 56 km/h smiley embarassedsmiley embarassed.

Mais il est vrai que dans ce domaine, je suis un surdoué !!!

JP DASTUGUE

Bonsoir , le principal c'était de finir ( pas trop défoncé quand même ) , c'était pour cela que j 'avais même dans mes bagages une tenue d'hiver ; de + faire 1600 kms et abandonner pour cause météo , + jamaiss . Les personnes qui habitent près des massifs peuvent se rattraper sur d'autres cyclos , pour nous les bretons c'est + difficile , à mois d'avoir une épouse très conciliante !!!!! Kenavo 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 23/07/2012 23:07

Salut Jean-Marc,

Je dispose de la même Ferrari que toi (look 695), mais visiblement le moteur n'est pas le même : pour ce qui me concerne, j'en suis resté à celui de la Twingo !!!

Je fais le même score que toi... mais avec un 1 devant (1 252 ème).

Quant à la vitesse max de descente... alors là... j'ai honte....

.... bon, tant pis je me lance : j'ai fait ma pointe de vitesse dans la ligne droite de l'ASPIN : 56 km/h smiley embarassedsmiley embarassed.

Mais il est vrai que dans ce domaine, je suis un surdoué !!!

JP DASTUGUE

Jean-Pierre, c'est pour cela que je t'ai proposé de partager une de nos grandes sorties cet été. Je serai peut-être pas le dernier en bas pour une fois smiley mr-green

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 06 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES